Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2020 3 19 /02 /février /2020 07:16

Clément Pairot est un français investi depuis 2016 dans les primaires du parti démocrate aux côtés de Sanders.  La différence de traitement entre Hillary Clinton et Sanders  en 2016  est dénoncée preuves à l'appui:

  •  «Hillary Clinton partait avec 200-400 délégués d’avance».
  • «Pour les débats en face à face avec Bernie Sanders, Hillary Clinton avait les questions qui lui étaient envoyées en avance par les journalistes. Bernie Sanders n’avait pas ce privilège.
  •  Quand Hillary Clinton faisait des levées de fonds, il y avait une répartition de la somme finale avec le Parti. En contrepartie, elle avait le droit de valider ou pas les embauches à certains postes clés.
  •  «Bernie Sanders a eu  quatre fois moins de temps d’antenne qu’Hillary Clinton

Le reste du livre (Démocrazie) est moins convaincant. Il reproche à Hillary d'avoir focalisé la campagne sur Trump et ses outrances.  C'est oublier que sur la santé, l'école, la politique extérieure, la baisse des impôts des riches, l'économie au service du dollar et non des américains, les différences étaient  faibles sur le fond entre les deux candidats .   Que peut-on faire sinon diaboliser l'adversaire ?

  Il prétend que les médias ont aidé  outrageusement Trump ce qui est faux si l'on excepte les messages payants. La haute finance préférait Hillary  à l'histrion incontrôlable. En 2020 elle choisit Bloomberg ou Buttigieg contre Sanders.

     Le traitement infligé à Sanders par le Parti Démocrate et les médias aux ordres  que Pairot  a le mérite de mettre en lumière  est donc tout à fait logique politiquement parlant. C'est tout l'enjeu de 2020 avec l'irruption du peuple  dans la campagne autrefois balisée.

 

Partager cet article
Repost0
17 février 2020 1 17 /02 /février /2020 11:13
Elysée Reclus

Elysée Reclus

Un médecin égyptien était accueilli  dans le cadre d'un stage  par l’hôpital public de Saint Denis. Mais il porte une  longue barbe.

 Il s'est donc trouvé une direction de l'hôpital  un tribunal administratif et une cour d'appel administrative pour mesurer sa barbe et la trouver trop longue ... et non conforme au principe de laïcité. Ils n'ont toutefois pas été en mesure de déterminer à partir de combien de centimètres une barbe n'était pas laïque.

 le Conseil d'état du 12 février 2020 vient de sauver l'honneur de la France. La longueur de la barbe ne suffit pas en elle même à caractériser la manifestation de convictions religieuses  dans le cadre du service public.

  Rappelons qu'Elysée Reclus anarchiste et géographe du XIX° avait une  belle barbe  et qu'il n'était pas musulman.

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2020 3 22 /01 /janvier /2020 13:44

Bruno Andréotti est membre du laboratoire de physique statistique de l'Ecole Normale supérieure.  Il n'a donc pas l'habitude de publier pour le grand public.  Le Monde   ... dans son supplément science et médecine  lui donne la parole. Encore une étrange anomalie pour un sujet aussi brûlant.

 Mais notre époque est formidable. Ce texte fait pour être ignoré émerge. Et c'est un texte sur la propagande d'état.   Nous y apprenons :

   * que compter les manifestants à une unité près est un non  sens statistique.  L'occasion pour le blogueur de se souvenir avec émotion  de l'obsession pénible   sur les  marges d'erreur de son prof de physique de première lors des expériences et de sa sournoise propension (du blogueur)   à truquer les résultats pour qu'ils soient conformes au chiffre attendu, ce qui lui a voulu des mauvaises notes qu'il jugeait injustes.

   *  que la détection automatique par pixels  est d'autant plus fausse que la foule est plus dense, la marge d'erreur pouvant atteindre 30 %

   * qu'un miracle se  réalise pourtant à chaque fois  : ces chiffres faux deviennent parole d'évangile à la télé de 20 H.

    Vous saviez tout cela intuitivement, vous faisiez de la physique statistique sans le savoir !

 

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2020 2 14 /01 /janvier /2020 07:12

Selon les amis  d'Assange du comité WikiJustice , la défense de Julian Assange devient de plus en plus difficile . Où  en sont les demandes de libération pour raison de santé?. La revendication de statut de prisonnier politique ?Les plaintes pour torture?  sa peine pour violation des termes de sa liberté conditionnelle est terminée et il n’est encore enfermé que parce qu’il risque d’être extradé aux États-Unis. Le pays de l'Habéas Corpus  devient le pays de l'arbitraire.

 Une autre forme plus subtile d'atteinte aux libertés commence à émerger encore plus terrifiante. Dans la comparution  du 13 janvier les avocats  ont demandé à avoir plus de temps avec leur client et non sa libération.   Du coup une journaliste américaine  a révélé  des faits troublants qui méritent une investigation :   certains des avocats de Julian Assange travaillent pour des cabinets qui ont déjà œuvré pour le gouvernement américain par le passé et parfois dans des cas d’extradition... Le 13 décembre, une juge britannique a demandé à Gareth Peirce, l’une des avocates d’Assange, si elle souhaitait que son client apparaisse en personne à la Cour le 19 décembre. Elle a refusé. Le tout en sachant que cela lui aurait donné la possibilité de passer plusieurs heures en tête à tête avec Julian Assange.  Et que c'était l'occasion pour les juges de voir le délabrement de la santé d'Assange.  Renata Avila  avocate et militante guatémaltèque  défend Julian Assange et WikiLeaks depuis des années. Elle joue un peu le rôle de porte-parole. Cette dame dirige la «Fondation pour une citoyenneté intelligente», une organisation basée en Amérique du Sud. Cette organisation est soutenue par la fondation Open Society de George Soros, mais également par la National Endowment for Democracy ou Fondation nationale pour la démocratie, qui est une organisation bipartite américaine, souvent accusée d’être un outil de l’impérialisme américain. De quoi être troublé si c'est vrai.

   Lorsqu'un citoyen se heurte aux intérêts majeurs d'un état puissant, l'état de droit disparaît. Ce qui était reproché à Staline devient une pratique courante dans les pays du "monde libre".  C'est une des nouveautés du capitalisme finissant. Rappelons que dans le passé le capitalisme triomphant  a toléré sur son territoire Marx ou Lénine. Désormais, incapable de convaincre il revient à la lettre de cachet des monarques absolus. Il n'en est que plus dangereux et Assange est un cas d'école.

  HA

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2019 1 23 /12 /décembre /2019 10:49
Cette semaine 64% des Français soutenaient le mouvement contre la destruction des retraites. Mais 95% des médias et journalistes soutenaient la propagande gouvernementale.

À chaque période où les citoyens dans leur diversité expriment leur rejet des politiques mises en œuvre ou des projets que les mandataires du capital veulent coûte que coûte faire appliquer, la meute de la bien-pensance se lève et insulte le peuple et les organisations syndicales, particulièrement la CGT.
 P Le Hyaric
Partager cet article
Repost0
19 décembre 2019 4 19 /12 /décembre /2019 07:29

Le parquet bolivien a émis un mandat d’arrêt contre l’ancien Président Evo Morales qui a quitté le pays et se trouve actuellement en Argentine.    Le crime de politique progressiste est impardonnable pour les valets du libéralisme.

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2019 4 12 /12 /décembre /2019 08:34

C’est sur le thème des droits de l’homme, et de la femme, que Cuba subit de nombreuses attaques, qui servent, entre  autre, de prétexte à l’administration des Etats-Unis pour imposer, sans discontinuer depuis près de 60 ans, un blocus criminel qui affecte gravement le développement de la grande île.

Pourtant sur cette question des droits de l’homme, manifestement, Cuba n’a pas de leçon a recevoir.

*  l’article 41 de la constitution cubaine adoptée il y a peu par la majorité écrasante de la population cubaine stipule que « l’Etat cubain reconnait et garanti à la personne la jouissance et l’exercice irrévocable, imprescriptible, indivisible, universel et interdépendant des droits humains, en relation avec les principes de progressivité, égalité et non discrimination. Son respect est garanti et dans son exécution obligatoire pour tous »  

* Cuba fait partie des pays qui ont ratifié le plus d’accords internationaux concernant les droits de l’homme, de la femme et des enfants. Cuba a signé et s’est donc engagé à respecter au niveau international, 44 des 61 accords internationaux concernant ce sujet, soit 72,13%, ce qui en fait un des pays du monde majeur et le premier en Amérique Latine.

* Cuba est l’état faisant partie de la Convention sur les droits des enfants depuis 1991.

*  Comment aussi ne pas évoquer la qualité de la couverture sociale et de santé, Cuba étant le pays du monde avec le plus de médecins par habitant.

* Selon un rapport de l’UNESCO, Cuba est l’unique pays d’Amérique Latine et des Caraïbes qui a accompli l’ensemble des objectifs globaux pour l’éducation sur la période 2000-2015.

 Cuba n’a donc pas  pas, au niveau international, de leçon à recevoir.

Michel Humbert,
Vice président de Cuba Coopération France

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2019 6 07 /12 /décembre /2019 09:09

«Il existe un système juridique et des procédures pour répondre à toutes les plaintes possibles», selon le porte-parole de la Commission européenne Eric Mamer, expliquant la raison pour laquelle elle n’a pas fait de déclaration appelant à la retenue en vue des manifestations en France et condamnant les violences policières.  La condamnation d'Odile Maurin  à Toulouse en est un magnifique exemple. Et les éborgnés ont toujours la possibilité d'une main courante.

Le blog doute fortement qu'il existe UN SEUL PAYS   où les procédures" ne répondent pas à toutes les plaintes possibles", à la discrétion de l'exécutif bien entendu. Donc les violences policières n'existent nulle part. C'est ce que dit la commission , tout en les condamnant  étrangement dans certains pays soigneusement choisis.   Une belle collection de tartuffes.

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2019 6 07 /12 /décembre /2019 09:02

Odile Maurin ,  Gilet jaune toulousaine  et combattante  pour les droits des handicapés, a été condamnée le 6 décembre à deux mois de prison avec sursis et un an d'interdiction de manifester pour avoir volontairement percuté deux policiers avec son fauteuil roulant électrique.

  Il a bien fallu des juges pour prononcer cette sentence.  Daumier en aurait fait une belle caricature

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2019 7 24 /11 /novembre /2019 17:48

La présidente autoproclamée organise des élections  présidentielles. , Trump n'est pas candidat mais délégue ses domestiques.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens