Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2021 6 05 /06 /juin /2021 08:24

La Chine participe à Iter mais s'irrite des retards (10 ans)  dûs au manque d'argent des pays capitalistes ou à la pression des lobbys occidentaux.

 Chaque pays participant  peut utiliser pour son propre compte les avancées techniques et scientifiques. L'état chinois est le SEUL à l'avoir fait  et  construit donc des totamaks (petits soleils) sur son territoire. Son avance sur TOUS les autres pays est déja considérable et va s'accrroître

En décembre 2020 , un tokamak chinois à peine allumé, le HL-2M, avait atteint  quelques secondes les 150 millions de degrés Celsius. Ce vendredi 28 mai 2021 , un autre tokamak chinois, l'Experimental Advanced Superconducting Tokamak (East) a fait mieux. Il a atteint 160 millions de degrés Celsius. Mais il a surtout réussi à maintenir son plasma à une température de plus de 120 millions de degrés Celsius pendant 101 secondes. le record du monde est pulvérisé non en laboratoire mais sur une machine qui va produire de l'électricité. En attendant l'heure puis l'année...

 Donc un totamak ça fonctionne.  Pourquoi alors ce grand silence  chez nous ?  Le déclin scientifique de la France ne vient pas des scientifiques mais d'un état qui n'a plus les moyens pour les grandes avancées. C'est avec tristesse que nous faisons ce constat et seul le PCF le dit. Et ce qui manque ce sont les milliards qu'accumulent les milliardaires et leurs multinationales dans les paradis fiscaux , comme les pharaons accumulaient l'or dans leurs tombeaux.

Heureusement toutes ces informations sont disponibles sur internet. Allez aux sources !
HA

 

 

Partager cet article
Repost0
5 juin 2021 6 05 /06 /juin /2021 06:36

Sur un terrain de 180 hectares situé à Saint-Paul-lez-Durance—commune où est implanté depuis 1960 l'un des principaux centres de recherche du Commissariat à l'Énergie Atomique et aux Énergies Alternatives (CEA)—39 bâtiments (scientifiques et auxiliaires) accueillent le tokamak ITER et ses systèmes industriels.

La machine sera nichée au cœur du Complexe tokamak, un édifice de béton armé comprenant sept niveaux, dont deux souterrains, qui domine l'installation d'une hauteur de 60 mètres.
 Il a fallu environ 2 000 ouvriers pour construire l'imposante installation scientifique ; maintenant environ 2 000 personnes participent à l'assemblage et l'installation de la machine et de ses systèmes. 

Plus d'un million d'éléments différents (10 millions de pièces) seront fabriqués dans les usines des membres d'ITER, sur trois continents, avant d'être acheminés vers le chantier de Saint-Paul-lez-Durance. L'intégration et le montage de ces éléments constituent un défi logistique et technique majeur.

La séquence précise des différentes étapes a été définie par les agences domestiques ITER dans le monde. Une étape importante a été franchie par le programme ITER au mois de novembre 2017: la finalisation de 50% du périmètre total des réalisations indispensables à la production du premier plasma.

Au mois de juillet 2020, ITER Organization a lancé la phase d'assemblage du tokamak

Le plus extraordinaire c'est le silence français sur une production d'électricité propre et inépuisable (l'hydrogène des océans).  Trois totamaks   (c'est le nom officiel)  pour la France rendraient obsolètes les centrales nucléaires.

 A noter que le privé fabrique  et est payé MAIS NE CONTRIBUE EN RIEN A L'INVESTISSEMENT  à 100% ETATIQUE (ET INTERNATIONAL).

Note  : un totamak,  petit soleil, fait fusionner (cela ne libère aucune radioactivité) des atomes d'hydrogène dans un contenant fait de rayons magnétiques (aucun bâtiment ne pourrait résister à la chaleur).   Il faut d'abord lui fournir d'énormes quantités d'électricité qu'il rend au centuple. A ne pas confondre  avec les bombardements du noyau de l'énergie nucléaire.

 Henri Ausseil

Partager cet article
Repost0
5 juin 2021 6 05 /06 /juin /2021 05:55

Le 29 mai, Bill Nelson, le nouveau chef de la NASA  a qualifié la Russie de "partenaire vital pour la station spatiale"soulignant  l’importance de cette "coopération extraordinaire".

On ne serait mieux souligner en pleine néo guerre froide l'importance de la coopération internationale sans hégémonie de  part et d'autre.

 Rêvons à ce que cela pourrait donner pour la santé.

Partager cet article
Repost0
15 mai 2021 6 15 /05 /mai /2021 07:46

Armstrong foulant le sol de la Lune était plus qu'une affaire scientifique.  Les américains  faisaient ce que les autres ne pouvaient faire et n'ont pas encore fait.

   Peu relayée en Occident par les médias, la Chine avait pourtant annoncé une mission sur Mars.  "Zhurong" s'est posé sans problèmes , muni de panneaux solaires pour son alimentation électrique et  censé être opérationnel durant trois mois. Le robot est également équipé de caméras, d'un radar et de lasers qui lui permettront notamment d'étudier son environnement et d'analyser la composition des roches martiennes.

 La supériorité américaine, cette fois, se compte en mois.  Perseverance  a en effet précédé Zhurong.   L'avertissement est clair. La Chine joue dans la cour des grands.

 

 

Partager cet article
Repost0
21 avril 2021 3 21 /04 /avril /2021 05:55

La NASA vient d’accorder un contrat à SpaceX, la société fondée par Elon Musk. L'objectif: (remettre un pied américain sur la Lune) n'a plus rien à voir  avec  le  prestige national. 50 ans de reaganisme sont passés par là. Il s'agit d'exploiter les richesses des astéroïdes,annexés à l'empire américain.

Jean-François Geneste, PDG du World Advanced Research Project Agency (Warpa), ancien vice-président et directeur scientifique d'Airbus nous donne la clef.

"Si, dans les systèmes russes et chinois, très étatiques, on n’a pas besoin de retour sur investissement pour faire du spatial, dans le système américain, en revanche, il y a nécessité de rentabiliser et l’exploitation minière des astéroïdes représenterait un bon retour sur investissement"

Il y a dans cette déclaration   quelque chose de terrifiant.  Un bon esprit du XXI°  siècle  envisage comme une solution un système qui ne conçoit la conquête spatiale que comme un moyen d'augmenter la valeur des actions de  Space Max. Rappelons qu'elles  ont  sextuplé en un an.

 L'aveu est de taille par ailleurs : les systèmes qu'il qualifie d'étatiques (c'est l'Etat qui commande, non les multinationales)   ont la capacité de se libérer de cette contrainte.    Une réflexion  qui donne du grain à moudre à ceux qui rêvent d'un monde  ou l'humain supplante l'argent sans être "étatique".

Partager cet article
Repost0
4 avril 2021 7 04 /04 /avril /2021 09:21

Il est publié chez Plon  272 pages 18 euros. A défaut lisez les deux pleines pages de son interview dans l'Huma par Anna Musso.  La recherche n'a pas besoin d'être réhabilitée, comme Galilée   n'en avait pas besoin. La terre qui tourne autour du soleil s'en charge pour lui. Mais elle doit être défendue contre l'irrationnel qui est de tous les temps.

 La bataille des idée fait rage, la baisse des subventions d'état et le  démantèlement  de la recherche dans le privé quand le profit n'est pas au rendez vous aussi. Marie-Paule Pileni s'engage, et c'est très bien ainsi.

Partager cet article
Repost0
28 mars 2021 7 28 /03 /mars /2021 08:34
LE METRE EST A TOUT LE MONDE

LE METRE EST A TOUT LE MONDE

C'est le 26 mars 1791  que l'Assemblée Nationale a adopté le mètre, qui va devenir  hors du monde anglo-saxon la première unité mondiale.

Cet anniversaire passera inaperçu, et le qualifier de  révolutionnaire assez farfelu . Pourtant la mesure c'est le pouvoir. Avant le mètre , le kilo, le litre, chaque seigneur et chaque ville avait sa mesure, et des gens vivaient  (surle dos des autres) en servant de garants  à cette mesure unique dont ils détenaient l'original.

   Désormais plus besoin d'un mesureur du muid, du minot ou du pied local (et du privilège fiscal associé) La mesure est à tout le monde. Cela a pris plus de temps qu'on ne croit. En 1817 à Paulhan le premier cadastre était exprimées en arpents et non en hectares. Les résistances mentales étaient considérables. Mais l'évolution, inéluctable, a favorisé  le commerce mais aussi les sciences. Il a évolué depuis, un étalon n'est plus nécessaire mais le principe demeure.

 C'est l'équivalent de nos brevets qui privatisent le savoir qui tombait.

C'était un pas immense vers  la modernité.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 mars 2021 4 25 /03 /mars /2021 08:30

A la différence de la Chine, la Russie peine (sauf dans le secteur de l'armement) à être un grand pays industriel. Si l'on excepte Kaspersky et l'espace  , peu de multinationales russes  innovent  jusqu'à supplanter les firmes occidentales.  La Russie vend surtout des matières premières de l'énergie, à faible valeur ajoutée, comme les pays du Golfe.

Le vice-Premier ministre russe Youri Borissov vient  de  promettre que le premier avion russe à moteur électrique supraconducteur sera présenté au salon aérospatial international MAKS 2021. Si cela se vérifie, à des prix concurrentiels ce sera un immense pas en avant dans ce secteur en crise. Une première et un nouveau défi pour l'Occident.

Partager cet article
Repost0
17 mars 2021 3 17 /03 /mars /2021 07:14

 La semaine du cerveau est l'occasion de rappeler les derniers acquis de la science.   Le cerveau est extraordinairement plastique.  Cela signifie qu'il s'adapte perpétuellement. Il peut trouver de nouveaux chemins lorsque une zone est détruite. La kiné permet de retrouver l'usage d'une main. Pour cela, à tout âge il doit être stimulé.

 A la naissance les cerveau des bébés  auraient TOUS des possibilités infinies (malformations génétiques à part) . Mais le cerveau supprime pour s'alléger  les fonctions non utilisées , c'est à dire qui ne sont pas stimulées. Cette découverte est hautement politique.

 Lorsque le PCF affirmait que les dons n'existent pas, il se heurtait au réel. Tout enseignant sait que les jeunes n'ont pas des aptitudes égales. On l'attribuait à la nature. Mais voilà que nous découvrons qu'un bébé né dans une famille qui n'utilise que 600 mots n'apprend que 600 mots, et celui né dans une famille qui en utilise 5000 en apprend 5000. Les questions de l'inné et d'acquis en sont profondément renouvelées.  Le rôle d'une école à la hauteur des exigences d'une société démocratique se pose d'autant plus fortement.

 

Partager cet article
Repost0
28 février 2021 7 28 /02 /février /2021 08:52

L’OST a  publié, le 23 février 2021 un rapport sur « La position scientifique de la France », fondé sur des chiffres couvrant la période 2005 à 2018. Ce dont il s’agit dans ce rapport n’est pas l’ensemble de la science et de la technologie. Mais uniquement les publications de chercheurs dans les revues scientifiques par lesquelles ils s’adressent à leurs pairs pour exposer des résultats. Ces revues, celles prises en compte dans cette étude, sont environ 14 200 en 2018 contre 9500 en 2005. Elles ont publié près de 2 millions d’articles en 2018. La majorité est issue de la la recherche publique, financée par les Etats ou des collectivités régionales, même si des chercheurs employés par des entreprises privées peuvent aussi y contribuer. Il s’agit donc d’une mesure portant sur ce que l’on peut appeler la recherche de base, notamment par opposition à la recherche conduite dans les entreprises publiques ou privées.

Un certain nombre de réalités émergent de cette méthode malgré ses limites.

  • le rouleau compresseur chinois (aidé par la Corée du Sud, l’Inde, le Brésil et l’Iran) fait reculer fortement la domination américano-européenne (plus le Japon) qui a marqué la science mondiale de la seconde moitié du 20ème siècle.
  • les trois pays qui reculent le plus dans cette compétition sont le Japon, la France et les Etats-Unis.
  • : dans le cas de la France, le déclin annoncé par les contestataires des réformes de la recherche scientifique publique des trois derniers quinquennats s’est produit.

Nombre de publications en nombre

En 2018, les États-Unis, avec 19%, sont devancés par la Chine dont la part mondiale atteint 20 %. Suivent le Royaume-Uni (4,5 %), l’Allemagne (4,3 %), le Japon (3,9 %), l’Inde (3,8 %), l’Italie (3,0 %), la Corée du Sud (2,9 %) et la France (2,8 %).

La Chine est partie des tréfonds du classement mondial à la fin des années 1980 , lorsque l'occident en a fait l'usine du monde.

Publications les plus reprises (gage de qualité)

Quant à la part  mondiale du top du top, les articles faisant partie du club très sélect du 1% des plus cités par les autres chercheurs après leur parution voient  les Etats-Unis toujours en première place, ils sont désormais talonnés par une Chine qui augmente sa part à une vitesse sidérante.

Remise en cause  de la "bibliométrie"  qui domine actuellement  en occident

Un recul plus subtil  touche particulièrement la France. Big Pharma et autres multinationales mesurent la valeur d'un chercheur au nombre de publications. Huet cite  Raoult   aux milliers d'articles médiocres publiés et dans des revues qu'il contrôle  vaut deux fois plus qu'Einstein.

Le rapport de l’OST ne dit rien des causes de ce déclin.  La recherche du profit par les multinationales  et l'obéissance des  gouvernements successifs  l'expliquent pourtant. Au contraire  Il présente comme un succès le fait que les   laboratoires… qui ont gagné les compétitions incessantes pour l’accès aux crédits d'état et autres produisent plus .. Il est certain qu’un athlète bien nourri court plus vite qu’un affamé

 Tiré d'un article de  Sylvestre Huet par le blog

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens