Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juillet 2020 5 24 /07 /juillet /2020 10:38

Dans notre moyen âge  , le seigneur avait le droit d'essayer la nouvelle mariée et n'y renonçait  que si les familles payaient un droit dit de cuissage.

"Pourvoir féministe", une association de défense, accuse  Darmanin de l'avoir  réinventé à la sauce des années de plomb, c'est à dire en profitant des besoins sociaux  dans sa commune pour assouvir ses pulsions. Il fallait "passer à la casserole" pour obtenir un logement social.  Nous n'osons imaginer ce qui se passait dans ce cas  pour les malheureuses que la nature n'avait pas pourvues d'un physique appétissant.  C'était le taudis assuré.

  l'article  432-11 du code pénal sanctionne les personnes dotées  d'un pouvoir électif qui abusent de ce pouvoir. Notre chef de la police pourrait donc être un délinquant selon le droit qu'il est chargé de défendre. Dans le jargon du droit cela s'appelle "trafic d'influence."  Castex a eu la main heureuse dans ses choix.

  

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2020 3 22 /07 /juillet /2020 07:05

Alexandre El Gamal est menacé de révocation pour avoir accompli sa mission de syndicaliste en lutte à la RATP.

 Au même moment Anthony Smith, inspecteur du travail est menacé pour avoir fait son travail de protection des salariés.

  On voit que la tentative d'épouvanter pour soumettre  n'a pas été abandonnée par le patronat , qui ne manque pas de soutiens.   A nous aussi d'en prendre conscience. Ce ne sont pas des cas particuliers!

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2020 6 11 /07 /juillet /2020 07:37

Le chef d'état major iranien  Qassem Soleimani a été assassiné  début janvier, à Bagdad. Le procureur de Téhéran  a fait savoir dans une déclaration à la presse que Trump et plusieurs autres officiels de l’armée devront répondre d’«accusations de meurtre et de terrorisme». Le blog n'a évidemment aucun moyen de vérifier l'exactitude de ces accusations et souhaite une enquête plurielle.

  Mais il est également surpris par le fait que l'ONU décide qu'elles sont  fausses. L’ambassadeur et représentant permanent de l’Iran aux Nations unies à Genève, Esmaeil Baghaei Hamaneh, a été pris de court à la 44e session du Conseil des droits de l’Homme. Alors qu’il prononçait un discours à la 44e session du Conseil des droits de l’Homme de l’Onu à Genève, avec la photo de Soleîmani devant lui   ,un agent de sécurité  de l'ONU  est venu retirer la  photo    Une vidéo de la scène a été publiée par l’agence Eram qui l'a en quelque sorte immortalisée.

 Rappelons qu'un ambassadeur  est en Iran ou en France même s'il réside  à l'étranger. Il est inviolable. C'est un principe immémorial de  la diplomatie.  Genève diplomatique est à tous les Etats reconnus. L'immunité diplomatique ne date pas d'aujourd'hui. Il semble que Genève  devienne un territoire américain, ce qui n'est bon pour personne.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2020 4 09 /07 /juillet /2020 06:35

Une longue bataille idéologique  provisoirement gagnée par la pensée unique avec l'aide  d'intellectuels de renom a sali  Castro qui a réussi au profit de Che Guevara qui a perdu. Entendons nous bien. Le blog chérit Guevara comme Rosa Luxemborg, les communards et tous ceux qui ont donné leur vie pour défendre les exploités.

  Mais il s'agit d'autre chose :  occulter les réussites pour faire de notre bataille une succession d'échecs.

   Il semble que lentement la vérité se rétablisse. Armand Gatti  a tourné à Cuba " El Otro Cristobal " pour Fidel Castro qui expose un idéal socialiste en forme de fable politique baroque entre ciel et terre.
Le film a bien été sélectionné à Cannes en 1963  mais est resté inédit depuis, par une censure qui ne dit pas son nom.
Il est distribué pour la première fois en salles plus de cinquante-cinq ans après sa réalisation. Armand Gatti (1924-2017), homme de théâtre et poète, est peu connu pour son œuvre cinématographique. Pourtant  l’Enclos (1961), l’un des premiers films de fiction se déroulant dans un camp de concentration est une œuvre majeure.
Sur Ciné + classique le 10 juillet à 17 h 50 et le 23 juillet à 3 h 30. Le choix des horaires et d'une chaîne à péage  en dit long sur les réticences, mais vous êtes pleins de ressources.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2020 4 09 /07 /juillet /2020 06:27
Alors que le système médiatique global se configure au service d’une pensée unique, notre société a plus que jamais besoin de confrontations des points de vue, de diversité des angles d’analyses, de pluralité des opinions.
 
Or, en France le secteur de la presse écrite est en danger : les titres nationaux et régionaux subissent de plein fouet les conséquences du contexte économique…
 
Le pouvoir doit rapidement agir pour que le pluralisme ne s’effondre pas, c’est le sens de notre demande d’un plan audacieux pour que vive la presse écrite d’information générale et politique. Parmi les décisions qui pourraient être prises rapidement, nous appelons à agir pour que celles et ceux qui s’abonnent à un journal d’information politique et générale bénéficient d’un dégrèvement d’impôt.
 
Alors que l'Etat se targue volontiers de soutenir plusieurs secteurs d’activité, il ne peut ignorer ou mépriser celui qui sert la vie démocratique, le pluralisme et l’exercice de la citoyenneté.
 
 
 
 
Un premier pas a été franchi à l’Assemblée nationale le 30 juin dernier avec le dépôt d'un amendement visant à octroyer « un crédit d’impôt pour le premier abonnement à un journal, à une publication périodique ou à un service de presse en ligne d’informations politique et générale », dans le cadre de la Loi de finances rectificatives, actuellement en discussion.

Mais avec une limite d’un plafond de 50 € par foyer fiscal, le pouvoir propose une aumône.

Le 16 juillet prochain, le Sénat examinera la Loi de finances rectificatives. D’ici là il est indispensable d’amplifier cette campagne pour obtenir une vraie défiscalisation des abonnements.
 
 
3 OPTIONS POUR  SIGNER :
 
 
Merci pour votre soutien.
 
Patrick Le Hyaric
Directeur de l'Humanité
Partager cet article
Repost0
8 juillet 2020 3 08 /07 /juillet /2020 12:20

Cette fois  il n'aura pas fallu  13 mois pour qu'il sorte de prison.  Le consul général de France à Jérusalem   a assisté à deux audiences, ce qui est inhabituel  mais efficace. La mobilisation, a pesé, mais les évolutions  dans le monde aussi. A un autre niveau l'annexion du Jourdain le 1er  juillet n'a pas eu lieu.

 Mais Hamouri n'a pas pour autant la liberté d'entrer et de sortir d’Israël  et de rencontrer qui il veut. Et  son épouse est interdite de séjour. La fin de la solitude diplomatique de l'autorité palestinienne et une vigueur  maintenue de la France casseront-elles le verrou ?

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2020 1 06 /07 /juillet /2020 10:38

La  justice ou la barbouzerie qui en tient lieu   a émis  une lettre de cachet puisqu'il ne sait pas ce qu'on lui reproche, sinon des présomptions sans l'ombre d'une preuve.

 Et Macron , selon son habitude, déclare que la France va intervenir mais se hâte avec lenteur.  Le monde qui se vantait d'être libre sent le moisi.

Partager cet article
Repost0
30 juin 2020 2 30 /06 /juin /2020 18:08

Une "escroquerie" du montant exorbitant de 26500 euros   a été commise par un quarteron de mal élevés de la France Insoumise.

  1.   Le Canard Enchaîné a reçu cette information confidentielle 
  2. En 2018 une perquisition décidée par le parquet s'est mal passée. Les forces de l'ordre si bien élevées ont été gravement insultées par le dit quarteron.
  3. En 2019 un tribunal français a condamné les mal polis qui ont osé protester contre une atteinte aux libertés   à amendes et dommages,d'un montant de 26 500 euros les dites forces ayant été traumatisées. Mélenchon a écopé de trois mois avec sursis.
  4. La question est donc de savoir si ces dommages et intérêts ont bien été payés par la France insoumise mais aussi de savoir si de l'argent public a été utilisé dans ce règlement.

    Vous avez bien lu. France Insoumise ayant des électeurs a perçu de l'argent public par le système de financement des partis politiques qui concerne tous les partis. Mais désormais Macron , le parquet et la brigade financière  ont la capacité de décider COMMENT cet argent doit être  dépensé.   Et les individus doivent payer de leur poche pour avoir défendu leur parti.  

 

Encore une utilisation  de la justice  (et de la presse  qui ne respecte pas la présomption d'innocence) pour nuire à  des adversaires du pouvoir en place.

 

Partager cet article
Repost0
30 juin 2020 2 30 /06 /juin /2020 17:53

Une "escroquerie" du montant exorbitant de 26500 euros   a été commise par un quarteron de mal élevés de la France Insoumise.

  1.   Le Canard Enchaîné a reçu cette information confidentielle  en priorité. De qui ?
  2. En 2018 une perquisition décidée par le parquet s'est mal passée. Les forces de l'ordre si bien élevées ont été gravement insultées par le dit quarteron dont un énerguméne nommé Mélenchon.
  3. En 2019 un tribunal français a condamné les mal polis qui ont osé protester contre une atteinte aux libertés   à amendes et dommages,d'un montant de 26 500 euros,  les dites forces ayant été traumatisées. Mélenchon a écopé de trois mois avec sursis.
  4. La question est donc de savoir si ces dommages et intérêts  dûs par des individus ont bien été payés par la France insoumise mais aussi de savoir si de l'argent public a été utilisé dans ce règlement.

    Vous avez bien lu. France Insoumise ayant des électeurs a perçu de l'argent public par le système de financement des partis politiques qui concerne tous les partis. Mais désormais Macron , le parquet et la brigade financière  ont la capacité de décider COMMENT cet argent doit être  dépensé.   Et les individus partisans  doivent payer de leur poche pour avoir défendu leur parti.   Nous aimerions savoir dans quel article de la Constitution cela figure.

 

Une utilisation de plus de la justice  (et de la presse  qui ne respecte pas la présomption d'innocence) pour gêner des adversaires du pouvoir en place.

 

Selon une méthode éprouvée  le Canard enchaîné  a étré informé (par qui) q'une enquête de la brigade financière  visait "plusieurs dirigeants de l'association La France insoumise".

 1 .Une perquisition  houleuse frappe le siège de la France Insoumise en 2018. On est bien obligéde  constater que c'est une  décision du parquet donc de l'exécutif.

 2  en 2019 plusieurs dirigeants sont condamnés pour leur impolitesse envers les forces de l'ordre à 26500 euros de dommages et interets  pour  préjudice moral. Il est à noter que en sens inverse le préjudice  ne fonctionne pas, la politesse des forces de l'ordre étant irréprochable.

 3 C'est en tant que dirigeants politiques qu'ils ont été condamnés , donc c'est la France Insoumise qui paie. Le blog trou=ve cela normal.

 4 mais la france Insoumise  a perdu de l'argent de l'état en application de la loi sur le  financement des partis politiques.  La brigade financière  va donc devoir enquêter : en utilisant de l'argent  venant de l'Etat pour payer  amendes et dommages  nos xmal poliusq sont aussi des escrocs. Dans la



L'enquête, confiée à la Brigade financière, vise, selon des sources concordantes, à vérifier les "conditions dans lesquelles les dirigeants de LFI, dont Jean-Luc Mélenchon, se sont acquittés des amendes et des dommages et intérêts auxquels ils ont été condamnés" en décembre 2019 dans l'affaire de la perquisition houleuse au siège de LFI l'année précédente.



Selon le Canard enchaîné, c'est spécifiquement le paiement de "26.500 euros de préjudice moral aux forces de l'ordre" par cinq responsables de LFI qui fait l'objet de vérifications car ces versements "ont été réglés avec le chéquier de La France insoumise". La question est donc de savoir si ces dommages et intérêts ont bien été payés par la France insoumise mais aussi de savoir si de l'argent public a été utilisé dans ce règlement, résume l'une des sources.

"Si la partie pénale, les amendes, doivent être réglées personnellement par les justiciables, ce qui a été fait par chacune des personnes concernées, les dommages et intérêts relèvent eux du civil", soutient Jean-Luc Mélenchon. "Ils peuvent donc à ce titre être réglés par un tiers. La France insoumise a fait le choix de régler ces dommages et intérêts liés à une perquisition dans ses locaux", assume l'ancien candidat à la présidentielle.


"Nous dénonçons cette nouvelle instrumentalisation de la justice qui semble être motivée pour alimenter des articles visant à nous intimider et à véhiculer des rumeurs infamantes", ajoute-t-il.

Le 16 octobre 2018, policiers et magistrats avaient mené une perquisition au siège de LFI dans le cadre de deux enquêtes préliminaires du parquet de Paris. Plusieurs membres de la France insoumise s'étaient interposés et Jean-LucMélenchon avait bousculé un représentant du parquet et un policier.

Pour ces faits, le chef des Insoumis avait été condamné le 9 décembre à trois mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Bobigny pour rébellion et provocation. Il n'a pas fait appel. Lui et quatre de ses proches, dont le député Bastien Lachaud et l'eurodéputé Manuel Bompard, avaient également été condamnés à des amendes allant de 2.000 à 8.000 euros.

 

Partager cet article
Repost0
14 juin 2020 7 14 /06 /juin /2020 07:10

La liberté n'éclaire plus le monde à partir de New York.  Trump a unilatéralement décidé de frapper de sanctions les personnels de la Cour pénale internationale (CPI). Le même jour à West Point il affirmait  pourtant ne pas vouloir être le gendarme du monde.

 C'est la réponse à la décision  prise en mars par le TPI d'autoriser l'ouverture d'une enquête pour   crimes contre l'humanité en Afghanistan, malgré l'opposition de l'administration américaine. On peut donc juger tout le monde, y compris dans les contrées dont personne n'a entendu parler , mais pas les Américains.

Macron et Le Drian, pour une fois ont réagi fortement. Selon l'AFP Le Drian a déclaré

"Cette décision représente une attaque grave contre la Cour [...] et, au-delà, une remise en cause du multilatéralisme et de l'indépendance de la justice... La France réitère son plein soutien à la CPI, qui est la seule juridiction pénale internationale permanente et à vocation universelle"

"Elle joue à ce titre un rôle primordial dans la lutte contre l'impunité des auteurs de crimes les plus graves. Elle apporte ainsi une réponse au besoin de justice des victimes de ces crimes et contribue à la paix et à la stabilité  internationales."

Le ministre appelle Washington à revenir sur sa décision et précise que Paris "continuera à agir pour que la Cour soit en mesure de remplir sa mission de manière indépendante et impartiale, conformément au Statut de Rome".

  Si les actes suivent ces belles paroles ce sera très bien.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens