Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 avril 2021 2 06 /04 /avril /2021 12:19

Quoi de plus écologique qu'un parc national ou régional ?

Le souci du réchauffement climatique envahit nos écrans , nos journaux et nos radios.

Mais en dix ans le parc national des Cévennes a perdu 20 % de ses moyens. Alors que le Ministère pompeusement nommé de la transition multiplie les espaces protégés, il supprime des postes et des moyens. Danns le  choix entre la baisse programmée des dépenses de l'Etat et les besoins du service public de la nature, c'est le capitalisme rentier peint en vert qui triomphe.

Partager cet article
Repost0
10 mars 2021 3 10 /03 /mars /2021 07:09

C'est la grande tâche que se fixe la Métropole, et qui pourrait être contre ?

 Examinons  le problème des emballages. Il fut un temps pas très lointain où ils n'existaient pas. On achetait les vis au poids, les brosses à dents telles quelle, les meubles étaient livrés montés et non en kit.  D'où vient la profusion d'emballages de notre temps ?   C'est que le capitalisme a fait son oeuvre, devenant de plus en plus intelligent dans la captation du profit. Il a supprimé en masse les vendeurs. Plus personne pour vous peser les vis. C'est le client, vous, qui fait le boulot. Mais cela suppose les vis ou la brosse à dents enrobés d'un encombrant emballage muni d'un code barre et d'un antivol.  Que pouvez vous face à  cet état de fait ? Ne plus acheter ?

 L'e- commerce aggrave la situation, l'emballage  étant consubstantiel à l'expédition. La santé exige des jouets protégés,   Que faut-il faire pour qu'il en soit autrement ?

  Les marchés du tiers monde  ont une particularité. Un fois terminés TOUT EST RECUPERE, les cartons, ficelles, trognons, cagettes. Comparez à nos marchés. Il faudrait donc nous réduire à la misère pour atteindre l'objectif ?

 En attendant de trouver une solution qui promet d'être longure, le blogpropose une autre solution qui est à la portée de la Métropole  :   mieux traiter les déchets existants   un tri exigeant qui permet de méthaniser 40 % au lieu des 15 % actuels, de recycler sans retours ruineux , de stocher ce qui pour les moment ne peut être détruit. A Rouen qui y arrive , c'est le tri qui coûte le plus cher. Il y faut bien plus que Demeter.   Mais il est moins coûteux de raconter des balivernes. A suivre.

 

Partager cet article
Repost0
12 août 2020 3 12 /08 /août /2020 09:36

Le débat sur les retenues d'eau artificielles qui seraient à proscrire  apparaît surréaliste à un géographe.

 Certes la  retenue n'est pas la seule solution. Le goutte à goutte et le canal de dérivation à partir d'un fleuve,  comme notre exemplaire  BRL, sont des solutions. Aucune n'est neutre financièrement. Le système de Pichegu et ses suites ont supposé de grosses dépenses. Le goutte à goutte aussi. Et tout autant les barrages. Dans notre midi les retenues comme les lacs artificiels de Claret et Cécellès, le lac d'Avesne sur l'Orb, le barrage de Naussac en Lozère ou dans   les Pyrénées orientales VInça et Cabestany  contribuent à ce paradoxe :  le midi méditerranéen connaît la sécheresse d'été mais l'agriculture irriguée n'en souffre pas , contrairement à la Bretagne!

La nappe fossile dite astienne autrefois sollicitée à l'excès est désormais protégée. c'est çà le développement durable.  Vaut-il mieux laisser les pluies d'hiver sans valeur agricole s'écouler vers la mer ?

  Depuis des millénaires l'homme dompte la nature. Et laisser faire la nature c'est faire disparaître l'activité humaine. Est-ce cela le progrès  ?

    Henri Ausseil

Partager cet article
Repost0
27 février 2020 4 27 /02 /février /2020 09:24

Fabien Roussel, Christian Piquet et Hubert Wulfranc ont arpenté le salon de l'agriculture.    Ils ne sont pas les seuls , mais leur démarche, elle , est unique.

    Pour la droite libérale adapter l'agriculture c'est la faire disparaître. Plus de pesticides ou d'OGM  mais de la viande et du lait provenant de pays les  utilisant largement.    Et des paysans qui n'ont plus qu'à se suicider laissant la place à des usines à lait et à viande.

    Toute une mouvance verte et socialiste  réclame la fin des pesticides et une agriculture raisonnée. Si l'humain d'abord état au pouvoir cela aurait un sens. Mais dans la France de 2020, le résultat sera le même qu'avec les libéraux. Incapable de gagner sa vie le paysan n'aura plus qu'à disparaître.

   Le PCF est le SEUL à mêler agriculture raisonnée et  besoin de donner une marge aux agriculteurs , ce que la loi Egalim ne fait pas.  La France est un grand pays agricole.   Trouver des substituts, faire intervenir l'Etat et braver l'Europe libérale. Le chemin est plus difficile mais le seul efficace.

Partager cet article
Repost0
21 février 2020 5 21 /02 /février /2020 15:55
Le changement climatique a bon dos

En seulement 50 ans le lac Tchad a perdu 90% de sa superficie à cause du changement climatique et  surtout d’une mauvaise gestion de l’eau.  A l'échelle géologique,  qui est celle du réchauffement  climatique , 50 ans  sont peu de choses. Mais le gaspillage et la bêtise, comme on l'a vu précédemment pour la mer d'Aral sont des réalités humaines, beaucoup plus rapides. Un cliché de la NASA montrant une flaque à la place du superbe lac est là pour nous le rappeler.

Partager cet article
Repost0
20 février 2020 4 20 /02 /février /2020 07:44

L'AFP a publié une note sur la façon dont Macron par la voix d'Elisabeth Borne conçoit la lutte  contre l'érosion du littoral et la montée des eaux, qui n'a rien de réconfortant.

           * Le gouvernement veut "relocaliser" les logements menacés par l'érosion maritime, soit entre 5.000 et 50.000 habitations estimées d'ici 2100, On remarque qu'il n'st pas question de protéger mais de relocaliser, mais sans parler d'indemnisation.

           * "Nous voulons donner des outils aux élus pour identifier les zones qui sont menacées à moyen terme, c'est-à-dire dans moins de trente ans,"  Comme si les zones rouges n'étaient pas déja clairement précisées par les PPRI obligatoires.  Il s'agit donc en réalité  d'identifier les zones à relocaliser

           * Là, nous n'avons pas le choix, il faudra éviter de nouvelles constructions et relocaliser un certain nombre d'habitations et d'équipements"  Un nouveau permis de construire, qui n'autoriserait dans les zones menacées que les structures "non pérennes et démontables" serait en cours détude et cela concernerait 20 % de nos côtes.

           *  "Nous devons améliorer l'information de nos concitoyens lorsqu'ils décident de s'installer dans ces zones, nous créerons donc une obligation d'information transparente et objective pour que les acheteurs ou des locataires soient informés du risque d'érosion, comme ils le sont aujourd'hui pour les inondations",     Comprenez  que la vente de toute habitation située dans la zone  concernée (20 % de nos côtes)  va devenir impossible  car qui se porterait acheteur dans ces conditions ?   le problème de l'indemnisation  se règle tout seul puisque le bien ne vaudra plus rien.

           *   des solutions fondées sur la nature comme la recréation de dunes, prairies, forêts...  sont seules envisagées.

  Ces mesures raviront les  partisans  du repli stratégique mais sont de l'écologie canada dry puisqu'elles sont un renoncement, le refus de travaux protecteurs  et de dépenses de l'Etat (à l'exception du fonds Barnier) et entrent donc dans la logique du libéralisme. Les seuls perdants seront les propriétaires.   Et les assurances les principaux bénéficiaires comme par hasard.

   En ce qui nous concerne nous n'approuvons dans ce plan dangereux que la limitation de l'habitat futur que nous ne cessons de réclamer. Mais si la Hollande vit depuis des siècles dix mètres sous le niveau de la mer il est possible de lutter contre une élévation de 50 cm.     C'est l'enjeu majeur des municipales.

   jean Pierre Molle

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2019 7 22 /12 /décembre /2019 18:01

La fusion nucléaire donnera une énergie propre et infinie. ITER se crée en France mais avec des lenteurs tout aussi infinies qui font prendre retard sur retard. Le fait que l'argent soit à 100% public n'est pas étranger à la chose. Et pour le privé la rentabilité pour dans trente ans fait fuir.

  La Russie et la Chine participent à ITER. Mais contrairement à l'Occident elles semblent trouver l'argent  public pour des recherches nationales.

  Selon Newsweek, la construction d’un «soleil artificiel», lancée par des scientifiques chinois en 2006, devrait porter ses fruits en 2020.

   Et le   professeur Gueorgui Tikhomirov, directeur adjoint de l'Institut de physique nucléaire et de technologies deMoscou), a rappelé qu' "aujourd'hui, en Russie, la recherche sur la fusion évoluait tous azimuts."
    Dans le domaine des avancées scientifiques  fondamentales aussi le capitalisme rentier n'a plus la capacité d'être au premier rang.
 
Partager cet article
Repost0
26 novembre 2019 2 26 /11 /novembre /2019 08:25

Pour les lecteurs et lectrices peu familiers de notre littoral un petit rappel.

 Le vaste étang de l'Or ne communique avec la mer que par UN grau , barré par la porte de Carnon,  barrage anti sel  ouvrant et fermant autrefois le grau et destiné à lutter  en se fermant contre les entrées d'eau de mer salée lors des tempêtes  puis à s'ouvrir pour évacuer l'eau douce d'amont.

  Mais le grau communique aussi avec l'étang du Méjean et le canal du Rhône à Sète  et joue un grand rôle dans l'écoulement des sédiments d'amont qui  s'accumulent au fond des ports de Carnon et Pérols exigeant des dragages de plus en plus fréquents.

 Au temps où l'Etat n'avait pas vendu  les bijoux de famille la porte de Carnon était bien entretenue par les ponts et Chaussées maritimes et comme les peuples heureux n'avait pas d'histoire.

  Puis sont venus les temps obscurs des privatisations. Voies Navigables de France privatisée  a informé le Département qu'elle n'assurait plus la maintenance du barrage dit anti-sel qui régulait en fait les rapports entre les étangs et  la mer. S'en est suivie une partie de mistigri entre le Département et les collectivités territoriales pour savoir qui se débarrasserait sur l'autre du fardeau.  Le constat est accablant : la porte faute de soins a déclaré forfait  et reste perpétuellement ouverte, ne régulant plus rien.  Cerise sur le gâteau  l'urbanisation d'amont fait que comme partout l'eau de pluie  arrive plus vite  et plus fort et les sédiments aussi. Une loi géographique est connue depuis le XIX° siècle : tout rétrécissement entraîne un dépôt. La porte pas assez profonde  et pas assez large est un goulet d'étranglement , pour le plus grand malheur des deux ports et des deux étangs, surtout l'Or  qui  en plus se salinise.

 Une association citoyenne puissante interpelle toutes les collectivités et l'Etat. Les réponses sont  édifiantes.

      Si l'est et l'ouest de l'Or n'ont pas la même salinité c'est à cause du vent. Donc sur les autres étangs qui ne connaissent pas ce phénomène le vent est différent. Les scientifiques des collectivités qui profèrent ces inepties ne peuvent être sincères.

      Les ports ont vocation à être dragués.   Que les dragages soient de plus en plus fréquents et coûtent 4 fois plus chers ne fait pas partie de la problématique. Au mont St Michel le phénomène chasse d'eau (mis au  point par BRL   à Nîmes! ) grâce à la construction d'un barrage fait merveille. Apparemment pour nos leaders locaux  en Normandie on  jette l'argent par les fenêtres.

     Lorsqu'on étudie l'hydraulique de l'Or la sédimentation est hors sujet.  Comme si  les mouvements de l'eau ne brassaient que de l'eau.

    Toutes les études ont prouvé que le barrage de Carnon ne servait à rien. Mais quand on demande quelles études, il n'y a pas de réponse.

En réalité , comme ailleurs dans la zone chaque étude étroite sur une partie du phénomène aboutit à la même conclusion : dépenser de l'argent ne servirait à rien. Mais si on additionne les effets pervers de la salinité qui augmente, , les inconvénients pour les habitants du port de Pérols,  le coût exorbitant des dragages, les pertes pour la capitainerie de Carnon si les bateaux de plaisance ne peuvent plus venir, sans parler de la faune  profondément perturbée , ce qui rejaillit sur la pêche et la chasse,   la note promet d'être salée. Et l'Etat est aux abonnés absents.

 Les enjeux sont énormes, le blocage aussi. Ce sera un des enjeux, espérons-le des municipales ...  à condition que le mouvement citoyen monte en puissance.

 HA

     

     

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens