Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mai 2020 1 18 /05 /mai /2020 09:53

   Le blog met les pieds dans le plat. Il ne croit pas une seconde  que  Felicien Kabuga  a pu rester en cavale pendant 22 ans , sous le nez des autorités françaises, par incapacité policière. C'est parce que Macron a décidé de tourner la page rwandaise  et de faire plaisir à Trump que la police a su le retrouver, à 84 ans, à Asnières. Au moment d'ailleurs où vu son âge il ne risque plus grand chose.

   Il est en réalité une victime collatérale du combat féroce et caché entre les Etats Unis et la France  pour la domination en Afrique. Les USA  offraient  4,6 millions d'euros  à qui donnerait des infos décisives et désiraient  le traduire devant le TPI qu'ils ne reconnaissent pas . Cela n'enlève rien à la monstruosité de l'ennemi Félicien  ( Ferrat nous aurait  pardonné le jeu de mot), mais la relativise.  Il a été un exécutant avide de fric et de pouvoir , non le grand responsable.

    Comme le maoïsme avait sa branche vénéneuse, les Khmers rouges, la Françafrique a les siens, au Rwanda , en Côte d'Ivoire et ailleurs. Le nier serait absurde, notre devoir est de faire que cela ne soit plus possible.

   

Partager cet article
Repost0
17 mai 2020 7 17 /05 /mai /2020 08:25

Jacques Witkowski, préfet de l’Hérault, a rendu public deux arrêtés ce jeudi, portant interdiction de deux rassemblements prévus ce week-end à Montpellier. la Ligue du Midi, Action française et Volontaires pour la France auraient appelé  sans  que la moindre trace en existe sur les sites  de la fachosphère locale.

Le second  est pointé « ultra-gauche » et « gilets jaunes »; les « actes de violence et dégradations » au cours de rassemblements analogues depuis le 17 novembre 2018 .  le Préfet estime que « les agissements survenus dans le cadre du mouvement des Gilets jaunes excèdent le cadre de la liberté de manifestation et les désagréments qu’un mouvement revendicatif peut entraîner, de manière générale, à l’égard des usagers ».

De ce raisonnement, on déduit qu’il y aurait interdiction de fait, pérenne et systématique, de tout nouvel « acte » hebdomadaire des gilets jaunes.

Plus gênées aux entournures, les forces de l’ordre ont peu ou prou laissé se dérouler des manifestations de personnels hospitaliers, comme lundi à Toulouse, ou jeudi au départ de l’hôpital Robert Debré à Paris.

Le préfet a averti ceux qui oseraient défendre physiquement une telle opinion, qu’ils seront susceptibles d’engager « leur responsabilité civile », et se faire passibles « de sanctions pénales ». Aucun doute, c’est bien le droit de manifester qui est purement et simplement attaqué.

 

Partager cet article
Repost0
16 mai 2020 6 16 /05 /mai /2020 06:47

Une interview à i24news. du professeur Raoult  sur le coronavirus  a ravi le blog. Les " nouvelles mensongères"  (fake news en franglais) envahissent tout à coup l'information transitant par internet. Il est à noter qu'au temps de "l'arme de destruction massive" de Saddam  le mot n'avait pas encore  été inventé. C'est que l'Empire était à l'origine de "l'information".

   Écoutons Raoult.

"Les médias  concurrencés par les réseaux sociaux, ont perdu le monopole de l’information. Je pense que les médias traditionnels sont en train de rentrer en conflit frontal avec les réseaux sociaux et YouTube par exemple, comme chaîne d’information. La plupart du temps, les informations sont de meilleure qualité sur YouTube que sur les médias […]. Les médias traditionnels identifient comme des "fake news" les news qui ne sont pas relayées par eux".

  Il ajoute une autre donnée essentielle. Les médias du libéralisme deviennent de plus en plus agressifs envers les transgresseurs. "Visé ces dernières semaines par plusieurs  personnalités médiatiques  pour ses essais cliniques et ses vidéos mises en ligne par l'Institut hospitalo-universitaire  Méditerranée, le professeur Raoult a relevé une certaine forme de «violence» de la part des médias traditionnels. Leur perte du monopole de l’information entraîne, selon lui, des tensions. Si sur un podcast, j’ai trois fois la notoriété du journal Le Monde, je comprends que le journal Le Monde ne m’aime pas. Moi ça ne me coûte rien, ça ne me rapporte rien, donc je deviens un rival incontrôlable concernant la clarté et la réalité de l'information."

 Avec une lucidité qui l'honore, cet homme qui croit à ce qu'il fait réinvente le fil à couper le beurre. Les communistes depuis 40 ans souffrent des pratiques qu'il dénonce.

   Oui, mais les communistes étaient invisibles, lui ne l'est pas. C'est  toute la différence.

 HA

Partager cet article
Repost0
14 mai 2020 4 14 /05 /mai /2020 07:57

Le Cercle des économistes est un "groupe de réflexion" d’économistes dont le président, Jean-Hervé Lorenzi, et plusieurs membres en vue sont très proches d’Emmanuel Macron. Jean Pisani-Ferry est  l’un des inspirateurs du programme économique de l’actuel président.

Tous les ans, le Cercle organise Les Rencontres d’Aix, une manifestation où se croisent pendant quelques jours économistes – de préférence libéraux et pro-business – grands patrons et ministres. Quelques économistes hétérodoxes sont parfois invités pour apporter un peu de contradiction mais jamais au point de menacer le but du Cercle : professer la bonne parole économique libérale, l’acceptation des réformes douloureuses et soi-disant incontournables dont la riposte insuffisante  au  coronavirus a prouvé la nocivité.

Le 27 avril, un discret communiqué de presse conjoint du Cercle des économistes et de Radio France a annoncé que les rencontres d’Aix auront lieu cette année à la Maison de Radio France, début juillet. Le but avoué  est de donner  au libéralisme professé « un large écho avec le support du rayonnement de RADIO FRANCE et la puissance de ses chaines auprès de leurs 15M d’auditeurs ». Autrement dit, de profiter des antennes de Radio France pour inculquer aux auditeurs une certaine vision de l’économie, celle des premiers de cordée. La présidente du comité d’éthique de Radio France, Françoise Benhamou, est membre du Cercle des économistes,  autrement dit  le renard garde la basse-cour.

Avec la CGT le blog suggère à la chaîne nationale d'en faire autant avec Attac,  les Économistes atterrés ou  des économistes marxistes ?

La CGT Radio France va saisir le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel sur cette question.

  Pour  le blog, l'hégémonie qui se craquèle conduit Macron a passer de plus en plus en force. 


 

Partager cet article
Repost0
7 mai 2020 4 07 /05 /mai /2020 08:08

- Le gouvernement israélien a donné mercredi  6 mai son feu vert à un projet d'extension de la colonie juive d'Efrat, en Cisjordanie. "Environ 7.000 logements" peuvent être construits sur le terrain concerné, précise le ministère de la Défense   dans un communiqué. "La dynamique de construction ne doit pas s'arrêter une seule seconde", a par ailleurs tweeté le ministre, Naftali Bennett, qui est également chef de file de la Nouvelle droite, un parti nationaliste religieux.

 Il est  donc lui aussi  passible de la  CPI.

Partager cet article
Repost0
5 mai 2020 2 05 /05 /mai /2020 05:13

Le Tribunal Pénal International (TPI)  n'a jusqu'à présent osé s'attaquer qu'au menu fretin. D'ailleurs les Etats Unis ne reconnaissent pas sa juridiction. Souvenez-vous , une soldate traînant par une laisse un détenu  irakien, des photos insoutenables à Abou Graib, c'est une affaire américaine.  Le TPI est resté de marbre. 

Confondant l'antisionisme et l'antisémitisme le monde occidental   et la Russie permettent  à Israël  ce qu'ils interdisent  en principe à tout autre Etat.  Israël interdit  aux pêcheurs palestiniens  de s'éloigner de la bande de Gaza de plus de quelques  kilomètres, leur refusant l'accès au débouché du delta du Nil qui les faisait vivre. Israël s'octroie  l'eau du Jourdain et le droit d'en redistribuer très peu en Palestine. Israël multiplie les check-point à l'intérieur de ces territoires, bombarde et assassine des populations civiles sans défense  de manière disproportionnée. Israël s'octroie le droit de disposer de territoires que les accords d'Oslo ont accordé à l'Autorité Palestinien, gommant Jérusalem Est et mitant ces territoires de colonies.  Les prisonniers politiques remplissent les prisons.   L'Europe proteste un peu mais ne sanctionne pas.

     La stratégie de l'Autorité Palestinienne a permis ces pratiques, en mettant tous ses espoirs dans l'arbitrage américain.  Elle en est punie par un isolement total.   Dès 2015 pourtant   elle a  saisi le TPI. Mais en se trompant d'article (le 12-3 du traité de Rome ) du moins c'est le prétexte invoqué pour ne pas donner suite.

    Fatou Bensouda , procureure de la Cour pénale Internationale a mieux lu que tous ses prédécesseurs l'article 53-1 du statut de Rome , qui ne date pas d'aujourd'hui. Le 20  décembre 2019   elle décide  que la compétence de la cour peut s'étendre à la Palestine.   Trois juges devront  toutefois confirmer.  En effet parallèlement 6 pays, l'Allemagne, l'Autriche, le Brésil, la République Tchèque , la Hongrie et l'Ouganda  ont fait valoir que le TPI  n'avait pas le pouvoir de poursuivre Israël.  En plus des USA bien sûr. Il sont entrés dans l'histoire , mais probablement pas comme ils le souhaiteraient. Heureusement la France ne s'est pas déshonorée.

   Rien n'est donc acquis mais pour la première fois Netanyahou et  Gantz qui a mal choisi son moment pour  trahir peuvent répondre de leurs actes devant un tribunal.  Un seuil est donc franchi, avec comme toujours plusieurs solutions à la clé.

Partager cet article
Repost0
29 avril 2020 3 29 /04 /avril /2020 10:12

Rappelons que le pouvoir de faire les lois comporte trois  éléments indissociables pour que ce pouvoir existe :

     1- le pouvoir de rédiger les propositions de loi  : il est entre les mains du gouvernement. Ce qui a été mis en débat, ce sont les propositions du gouvernement.

      2  -  le pouvoir de les discuter et de les amender : Philippe a exigé un vote bloqué,  qui rappelle le 49/3  et n'a accordé à l'opposition aucun délai de réflexion, de concertation et de prise d'information.

      3    Le pouvoir de voter les lois  a été respecté  mais  les marcheurs étant majoritaires et godillots, AUCUNE contre proposition n'a été retenue.

Autant dire que rien n'a changé.

Partager cet article
Repost0
26 avril 2020 7 26 /04 /avril /2020 07:01

L'Arabie saoudite a décidé d'abolir la flagellation. Les précédentes condamnations à cette peine seront remplacées par des "peines de prison et des amendes".   Supprimer l'adultère et l'homosexualité de la liste des délits n'est donc pas encore à l'ordre du jour. Mais la torture est supprimée.

Les révélations gênantes sur les expulsions massives et autres turpitudes obligent Salman à faire un effort. Les effets de la pandémie sont parfois inattendus.

 

Partager cet article
Repost0
24 avril 2020 5 24 /04 /avril /2020 07:24

Macron l'avait promis, juré à la famille le 13 septembre 2018. La vérité serait établie.

Mais le 2  décembre 2019 un décret signé de Macron, au nom du secret défense crée de nouvelles restrictions au travail historique. Ce ne sont pas les archives Audin qui sont consultables mais des morceaux choisis par l'Armée des archives Audin, ce qui n'est pas du tout la même chose.

  Ces basses œuvres seraient de la responsabilité de la SGDSN, sigle peu connu  destiné à masquer la responsabilité du Président. Ce  "Secrétariat Général De la Défense et de la Sécurité Nationale"  (désigné par le président) a déjà eu l'occasion de prouver sa malfaisance dans un autre domaine. C'est lui qui a pris la responsabilité  en  2011  donc avant Macron, de détruire 600 millions de masques qui manquent en 2020  à la sécurité nationale qu'il prétend défendre.

   Dans l'affaire Audin, si longtemps après les faits, on se demande quelle sécurité est menacée, sinon celle des responsables du crime d'état par ailleurs reconnu, directs ou indirects (ceux qui ont su et laissé faire et ceux qui s'appliquent à étouffer).

L'association -Josette -et -Maurice- Audin poursuit inlassablement le combat de cette autre affaire Dreyfus et ne laissera pas faire. Soutenez-là.

Partager cet article
Repost0
22 avril 2020 3 22 /04 /avril /2020 17:04

A l’instar de la grâce accordée à plus de cinq milles détenus dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, des sénateurs marocains issus du Parti de la justice et du développement ont appelé le roi Mohammed VI à gracier les journalistes et les activistes du Hirak rifain écroués depuis 2018.

 Prisonniers politiques, les Rifains  auraient dû être les premiers libérés puisque leur délit est d'opinion. C'est une exigence de justice et non d'astuce politicienne.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens