Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2023 3 25 /01 /janvier /2023 08:34

L'IFOP a cherché dans quelles catégories la bonne opinion sur Roussel était la plus forte. rappelons que la moyenne est à 42%.

A notre grande surprise reconnaissons le ,c'est chez les commerçants et artisans que le score est le plus élevé  56%

Les cadres salariés (parmi lesquels les professeurs)  atteignent 48 %

Les diplômés du supérieur sont à 44 % (parmi lesquels donc  les médecins,  les avocats etc)

Par contre les catégories dont nous portons directement les intérêts , ouvriers , employés et retraités sont sous la moyenne,  à 39 ou 40% . Quand le blog dit qu'il faut reconquérir les milieux populaires, ces chiffres le prouvent.

Le PCF a donc de considérables atouts. Il est en capacité d'attirer  dans le rassemblement des catégories sociales  comme les commerçants et artisans, ce qu'à vrai dire nous sous estimions.  Pourtant sur les charges sociales il y a forcément désaccord. Mais ils comprennent que plus les revenus seront élevés chez les consommateurs, mieux ils gagneront leur vie. Et nos propositions sur les banques leur conviennent.

Mais tant qu'il n'atteindra pas les 70 % dans son cœur de cible il est vain d''espérer  un rassemblement victorieux. C'est là que se situe l'abstention.

Pour conclure cela ne signifie en rien que le PCF aura 42 % des voix aux élections.   Cela signifie que notre marge de progression est considérable, pour peu que nous appliquions ce qui est proposé à notre futur congrès  et surtout que nous en ayons conscience. Les jours heureux et non se lamenter , l'offensive et non la précaution d'accords électoraux préalables pour sauver les meubles.

Henri Ausseil

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2023 2 24 /01 /janvier /2023 17:46
Macron est en train de perdre la bataille de l'opinion

Le blog ne publie en image   que la partie bonnes opinions  sur les personnalités politiques.  Le sondage est de l'IFOP  mi janvier.

Elle risque en effet d'en décoiffer plus d'un. Les six premiers restent des gens de droite mais qui sauf Le Maire ne font pas partie de l'entourage de Macron.   L'illusion demeure donc sur Edouard Philippe qui a l'avantage de ne pas gouverner.

Mais  le 7ème (en progression) est bel et bien Fabien Roussel , bien avant Mélenchon 21ème, Jadot 17ème ou Ruffin 15ème. Faure ne figure pas dans les 25 premiers.

N'en tirons pas des  illusions. Entre le ressenti et le geste de vote (ou d'abstention) bien des facteurs interviennent.Mais c'est le secrétaire du PCF qui arrive en tête de la gauche. Des positions courageuses sur des sujets cruciaux y sont pour quelque chose.

Nous reviendrons plus tard  sur d'autres aspects du sondage encore plus encourageants. Le libéralisme ne fait plus recette.

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2023 1 23 /01 /janvier /2023 10:25
de gauche à droite Besancenot, Mathilde Panot, Fabien Roussel, Olibier Faure, Martine Tondelier

de gauche à droite Besancenot, Mathilde Panot, Fabien Roussel, Olibier Faure, Martine Tondelier

La Une de l'Huma est inédite.  Toutes les composantes de la gauche y sont contre les retraites. Mais dans un ordre qui n'est pas celui de Lea Salamé.  Mélenchon absent signifie que nous sommes passés de l'union autour d'un homme à l'union autour d'un objectif. Et comme c'est l'idée que défend le PCF la présence en pointe de Fabien Roussel n'est pas usurpée.  Pour ceux qui auraient la mémoire courte rappelons qu'au temps de Fillon c'est Martine Aubry au nom du PS qui avait suggéré 42 annuités au lieu de l'allongement trop visible.Mais la retraite à 60 ans est impossible avec 42 annuités.

Le 19 janvier n'était pas politique au sens où il  ne s'est pas préoccupé    de  QUI doit le représenter. Mais il est très politique au sens où il affirme fortement QUOI la gauche doit représenter. C'est un énorme pas en avant qui modifie tous les rapports de force. Il valide une stratégie et une forme de rassemblement. Il sera difficile de revenir en arrière.

Les communistes sont clairs : 60 ans, 40  annuités, prise en compte des études , faire payer le capital. Il soumet ces propositions aux salariés. Le PS reste en retrait mais est d'accord  sur les 60 ans. Mais tout laisse supposer que ce n'est plus lui  qui imposera sa manière de voir. Nous ne sommes plus en 2010.

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2023 5 20 /01 /janvier /2023 10:16
La NUPES au grand complet le 19 janvier

De gauche  à droite Cyrielle Chatelain (EELV) Mathilde Panot (FI) Clementine Autain (FI), Fabien Roussel (PCF)  Olivier Faure (PS)  Clémence Guette (FI)

La NUPES  est prête à continuer le combat pied à pied.  Il n'y avait pas de grand absent sur la photo  puisque personne n'est indispensable.

Autre bonne nouvelle, le RN se démasque. Fini le côté social, les syndicats le grand ennemi. Pétain ressuscite. Ça râle sec.  Que du bonheur.

Eric Ciotti réclame les réquisitions contre le "terrorisme". Il  faut qu'il relise la constitution. Le droit de grève  est constitutionnel, mais oui mais oui.    Mais il sait pourquoi il s'énerve.

Et le Figaro  verse des larmes sur ceux pour qui la vie va devenir une course d'obstacle à cause des grèves.

Une grande absente toutefois " la majorité silencieuse", qui a tant servi dans le passé. C'est que désormais on ne peut plus avouer de quel côté est la majorité puisqu'elle est du côté des grévistes.

 

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2023 4 19 /01 /janvier /2023 08:36
Photo midi Libre 10 H Place Zeus

Photo midi Libre 10 H Place Zeus

La pédagogie gouvernementale a échoué, Français et Françaises ne prennent plus des vessies pour des lanternes.  Grèves et manifestations s'annoncent à la hauteur des enjeux. Bruno Cosme présent dans la manif de Montpellier annonce des chiffres considérables. A 11H 30 tous les manifestants n'avaient pas quitté la place Zeus. A l'échelle montpelliéraine c'est énorme.

  La France qui travaille répond à Macron. Il n'est plus possible de tenir le syndicalisme hors du champ politique. Si la gauche politique s'y risquait  elle commettrait une énorme erreur.

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2023 3 18 /01 /janvier /2023 10:34

C'est du moins ce que dit Mélenchon. La proximité de la prise de pouvoir provoquerait des turbulences.

Ce n'est pas le point de vue du blog. La gauche , même si la France Insoumise en constitue la plus forte composante est très loin  d'avoir convaincu une majorité.

Les opposants historiques , ainsi nommés parce qu'ils ont participé à la création du mouvement sont écartés.  Une stratégie qui  achoppe régulièrement à 30 %  est-elle une croissance?  La NUPES a intelligemment permis plus de députés, pas plus de voix. Le dire ce n'est pas remettre en cause l'unité qui existe. C'est souhaiter qu'elle s'élargisse.

Si le mouvement sur les retraites   le permettait nous serions comblés.

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2023 1 16 /01 /janvier /2023 10:40

Au temps du New Deal et bien après; la social démocratie et le syndicalisme "de négociation"  ont représenté un semblant de solution  pour empêcher toute alternative sérieuse. Mais ils avaient besoin de contreparties.  Pour sauvegarder sa majesté le profit, le capitalisme n'a plus rien à offrir que  le retour en arrière. Une multitude de signes le démontrent:  l'usage inconsidéré du 49-3    , le durcissement de la répression antisyndicale, l'utilisation de plus en plus outrancière d'une propagande qui manque désormais son but , un appareil d'état qui doute..

 L'unité des syndicats sur les retraites  est significative. Les derniers alliés de Macron sont des alliés honteux . Des socialistes compatibles aux républicains en finissant par Marine, ils n'ont plus de marge de manœuvre.

 N'en concluons pas à la victoire. 40 ans d'errements de la gauche ont accumulé un océan de découragement. Le désespoir et la division sont  les seuls alliés sûrs de Macron. Qu'ils s'effritent , tout devient possible. Cela suppose des succès, une union sans faille, un rassemblement inédit incluant les quartiers populaires.

C'est désormais possible, avec de l'audace.

HA

.

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2023 5 13 /01 /janvier /2023 09:16

Examinons sans a priori ce qui se passe en Allemagne. Les verts sont contre le nucléaire et ont gagné. L'Allemagne y a renoncé du moins en principe.

 Les vert sont atlantistes.  Bien plus que Scholz. Ils ont renoncé au gaz russe qui représentait un tiers de l'énergie consommée. Il va donc manquer.

Les verts sont pour l'éolien et le solaire qui représentent une infime partie de l'électricité produite, pas du tout au niveau des pertes que représentent le nucléaire  et le gaz russe.

 Certains verts bloquent l'exploitation du lignite , rentable si on le transforme  en électricité sur place comme le faisait la RDA mais mauvais pour la planète.

Les verts sont au pouvoir et doivent assumer la tâche de tout gouvernement : assurer les besoins  de la populations. Le yaka  se conçoit dans l'opposition, mais quand on exerce le pouvoir c'est impossible.

Donc les verts au gouvernement laissent rouvrir les centrales nucléaires et les mines de lignite tandis que les militants  verts refusent d'obéir.

La seule issue serait  le retour à l'âge de pierre des privations si on va au bout du raisonnement. Si nous étions au pouvoir en France est-ce l'issue que nous mêmes défendrions ?   Cette question concerne toutes les gauches européennes et pas seulement l'Allemagne. L'inconséquence nous marginaliserait.  Il faut donc tenir les deux bouts et prévoir des étapes. Je supprime ce qui est nocif lorsque j'ai mieux à ma disposition.

HA

 

 

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2023 4 12 /01 /janvier /2023 11:31

Il a raison de son point de vue de petit coq. Il s'est excusé et est donc blanchi.Mais pour le collectif l'équation est différente.

Le RN et la droite  ne s'y sont  pas trompés qui se gaussent de Tartuffe : ma main droite ignore ce que fait ma main gauche à moins que ce  ne soit l'inverse.  Je peux à la fois défendre l'égalité hommes femmes et frapper la mienne. 

Que les communistes ne s'imaginent pas être spectateurs. Ils ont payé pour les errements du PS dont ils n'étaient pas responsables, ils payeront pour les errements de FI  dont ils ne sont pas responsables.   Notre électorat est le plus informé  mais aussi le plus exigeant. Dire une chose et en faire une autre, c'est ressembler à tous les autres.   Dans un cadre unitaire, c'est l'unité qui doit être exemplaire. Affaiblir FI s'est affaiblir la NUPES et toute la vraie gauche. FI va devoir choisir.

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2023 4 12 /01 /janvier /2023 11:08

C'est réinventer Thatcher. Mais justement 70 % des Français et Françaises le discutent.      Cela prouve plusieurs choses

     Lorsque nos propres articles sur l'Ukraine  ou la Chine pourraient parfois se trouver dans le Figaro nous devrions nous interroger. Qui se trompe de camp ? Pour le blog ce n'est pas le Figaro.

   En ce qui concerne l'exploitation capitaliste, heureusement, le PCF a tout compris depuis longtemps. Le salaire différé et la retraite font partie du salaire.   Les  séparer c'est faire un cadeau gigantesque au capital. Tous les Français n'en sont pas convaincus et les bons apôtres qui leur bourrent le mou sont légion et pas tous à droite.

 C'est pourquoi une campagne  dans le cadre d'un référendum est si nécessaire.  Le référendum sur l'Europe avait été une véritable leçon de politique , non menée à son terme malheureusement. Le référendum sur l'aéroport de Paris  a montré la difficulté. Passer d'une opinion favorable à un soutien n'est pas si facile qu'on croit. L'hégémonie dans les têtes au sens de  Gramsci ce n'est pas du bidon. Actuellement elle ne convainc plus mais elle décourage. A quoi ça sert?

Et si le troisième était le bon ?   Telle est la question qui nous est posée.  Sans une gigantesque bataille d'idées,  Macron peut dormir tranquille.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens