Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2022 5 07 /10 /octobre /2022 11:00
Lodève  : France-Algérie histoires plurielles

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2022 4 06 /10 /octobre /2022 13:01

Quelques soutiens entreprennent de minimiser. « Une gifle, oui mais… » pas tous les jours, oui mais il s’est excusé... On se centre uniquement sur la gifle et on ne parle pas du téléphone subtilisé, du harcèlement, du poignet saisi. Pas un mot pour la victime. Une séquence révélatrice d’une ignorance ou d’un mépris de la réalité des violences conjugales et de leur gravité et qui suscite une nouvelle vague d’indignation. Ernestine Ronai, communiste et responsable de l’Observatoire des violences faites aux femmes en Seine-Saint-Denis, en déduit que « ce qui marque notre époque c’est le recul de la tolérance sociale vis-à-vis de ces violences, et c’est ce qu’il faut cultiver et faire grandir ».

D’autres affaires d’accusations de violences sexistes et sexuelles concernant des élus et personnalités politiques font également beaucoup parler. La méthodologie des partis politiques dans la gestion et la prise en charge de ces accusations et faits de violences sexistes et sexuelles est questionnée.

Fabien Roussel le rappelle ainsi dans sa tribune parue au JDD le 25 septembre dernier : « Au PCF, nous avons fait le choix de mener une politique de tolérance zéro. » Nous prenons nos responsabilités et avons été parmi les premiers à le faire. Nous avons fait le choix de refuser l’impunité des agresseurs dans notre organisation. Notre programme à la dernière élection présidentielle a montré notre volonté d’être à la pointe en matière de lutte contre les violences sexistes et sexuelles.

Depuis 2018, le PCF est doté d’un dispositif Stop violences que l’on peut saisir à l’adresse mail stopviolences@pcf.fr ou via le collectif féministe contre le viol avec lequel nous sommes conventionnés. Au sein du dispositif comme au CFCV, les victimes sont assurées d’être écoutées, accompagnées et orientées par des personnes formées.

Notre périmètre d’action n’est pas judiciaire. Nous ne rendons pas la justice et nous ne nous substituons pas à celle-ci. Il s’agit de faire respecter nos statuts qui garantissent à chacun·e la protection de son intégrité physique et morale.

Être communiste ne protège pas des violences du monde patriarcal dans lequel nous vivons, mais être adhérent au PCF nous oblige à y faire face et être à l’initiative. En prônant une société libérée de toutes formes de domination, exploitation, oppression, nous avons un devoir d’exemplarité. Voilà pourquoi nous avons créé ce dispositif et pourquoi, avec l’appui du secteur formation, nous formons toutes et tous les camarades à la lutte contre les violences sexistes et sexuelles. Nous travaillons concrètement à créer des conditions toujours plus propices à un cadre de militantisme sain et sécurisé, au bénéfice de toutes et tous.

Wirden Shirley

membre du CN

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2022 4 06 /10 /octobre /2022 09:43

L'homme d'affaires Michel Ohayon lorsqu'il a repris Camaïeu n'avait en vue que la vente du siège social et de l'entrepôt, récupérant 14 millions d'euros  et sacrifiant 3000 employés. Rappelons que Tapie "de gauche" en un temps où l'adhésion au libéralisme progressait  a fait pareil avec Wonder ou Manufrance et que c'est passé comme une lettre à la poste d'autrefois.

C'est une constante du capitalisme financier. Aussi le blog juge-t-il la colère des Camaïeu désespérante.  Combien faudra-t-il de temps pour qu'une chose mille fois démontrée soit vue AVANT d'en être  la victime ?   telle est la question posée.

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2022 3 05 /10 /octobre /2022 16:48

La décision est officielle à la demande de la Russie et de l'Arabie Saoudite, et les autres ont suivi. La baisse est conséquente et la hausse des prix  prévisible aussi.

Pour les Etats- Unis (en dehors des pétroliers texans et autres  bien sûr) c'est un affront. Il va devenir impossible de se passer du gaz russe et le principe même des sanctions est ébranlé. Ce que le blog craignait se réalise : la fracture occident-reste du monde se précise.  l'Allemagne est au pied du mur.

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2022 2 04 /10 /octobre /2022 14:26
Le Brésil industriel est dans le noir

Le Brésil industriel est dans le noir

Nous tirons cette information d'un article de l'Huma.

En vue du second tour "Lula pourrait élaborer un accord qui n'amène pas de changements radicaux dans l'orientation économique. En contrepartie il obtiendrait des concessions  pour engager des dépenses sociales". C'est  ce qu'écrit Lina Sankari journaliste de l'Humanité.

Cela nous laisse rêveurs  et nous rappelle le changement  sans risque  de 81. et explique peut être pourquoi le Brésil industriel, là où existe une classe ouvrière, ait  hélas placé Bolsonaro en tête.  Le social libéralisme ne fait pas plus rêver au Brésil qu'en France.  Il va falloir approfondir l'analyse si nous voulons comprendre la poussée de l'extrême droite.

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2022 2 04 /10 /octobre /2022 14:06

Des nouvelles stupéfiantes nous parviennent. Dupont Moretti profitait de son poste de ministre pour régler des comptes avec des magistrats qui lui avaient tenu tête comme avocat  dans de grosses  affaires .

 Le secrétaire général  actuel de l'Elysée, Kholer,  a eu la possibilité dans sa carrière  de passer des accords en tant que représentant de l'Etat avec ses cousins gros armateurs privés..

Qui a   averti Sarkozy qu'une enquête  sur le financement libyen de sa campagne le visait? En tout cas Dupont Moretti toujours lui a porté plainte à l'époque contre des investigations le concernant. Il aurait circonvenu un magistrat mais a été blanchi.

Les syndicats d'avocats ont mis en garde,  et les intéressés ont passé outre. Le sentiment d'impunité les a rendus inconscients.

Et voilà tout ce beau monde mis en examen ou devant la justice.  Et les magistrats attaqués par leur ministre ont gagné. Les gens de pouvoir ne sont plus invulnérables. c'est un grand pas en avant.

 

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2022 2 04 /10 /octobre /2022 07:16

Au sein du PCF  un débat d'idées existe. La position dominante réclame la paix mais fait porter à Poutine la responsabilité à 100 % de la guerre, qui  a  pourtant commencé en 2014 du fait de l'Ukraine.  Cela n'exonère en rien Poutine  mais permettrait de discuter, dans l'optique des accords de Minsk.

A vrai dire la position officielle est incompréhensible . La paix fait largement consensus mais quelle paix ? Le blog ne croit pas à l'affrontement du bien et du mal. Des deux côtés la guerre est abominable et les torts sont partagés.

  Dans un monde profondément différent de celui de 1990  aucun pays ou aucune alliance  ne peut  gagner. S'entendre suppose des concessions des deux côtés. On retrouve la situation de la crise de Cuba au temps de Kennedy  où il avait été possible d'en trouver une qui ne soit pas la guerre mondiale.

Parler de paix sans dire dans quelles conditions est donc un discours creux  , ce qui explique qu'il ne soit pas audible. Il faut débattre.

Henri Ausseil

 

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2022 1 03 /10 /octobre /2022 12:00

Avec 43, 55 % des suffrages  il est très au dessus de ce que lui attribuaient les sondages (autour de 30 %) .Une manipulation  ?

Lula à 48 % a-t-il une réserve de voix ?  comment ont voté les quartiers populaires?  

 Les élections brésiliennes posent un nombre considérable de questions. Et pas toutes simples.

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2022 1 03 /10 /octobre /2022 10:28

Le verdict de la Cour de cassation qui fait jurisprudence fera certes  date, mais avec un goût amer. Et pas parce que les harceleurs évitent la prison que de toute façon ils n'auraient pas faite.

Harceler pour pouvoir  licencier est condamnable. Mais les parties civiles sont écartées et certaines indemnités seront  revues à la baisse. Et les avocats seront payés par les syndicats , pas par France Télécom.   Le patronat est coupable mais cela ne lui coûte rien.  La lutte des classes est âpre et sans concessions. La CFDT se félicite du verdict, pas nous.

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2022 1 03 /10 /octobre /2022 10:13

Pierre Dharréville  dans un article très documenté de l'Huma montre la différence.

l'assurance chômage  garantit des droits en cas d'aléas dans la vie professionnelle. Quelle que soit la conjoncture un droit est un droit.

La contre réforme de Macron permet de moduler les droits  des chômeurs en fonction de la conjoncture économique. Il devient possible  de modifier par décret la durée de l'indemnité.  C'est en plus  un attentat à la rétroactivité des lois.

Les chômeurs  que la crise prive d'emplois  financeront donc la crise et l'Etat prendra le relais du patronat, pour lequel c'est un gigantesque cadeau.   La NUPES fait bloc.  Mais il faut aussi  des liens avec le syndicalisme et un combat dépassant la chambre des députés où Macron est souverain.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens