Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mai 2022 3 18 /05 /mai /2022 07:38

Il convoque à Washington Vendredi 20  mai le sommet de  l'ASEAN  l'accompagnant d'une  aide annoncée de 150 millions de dollars  destinée "à la coopération en matière de sécurité maritime en mer de Chine méridionale" c’est-à-dire à l'encerclement  de la Chine.

.Les États-Unis ont également lancé de nouvelles initiatives pour aider les pays de l'ASEAN à "lutter contre la pêche illégale, non déclarée et non réglementée", ce qui cible la Chine.

Le désir d'entraîner l'Asie du Sud-est derrière les  États-Unis  est évident. Il s'agit de faire ce qui réussit en Europe contre la Russie.

L'ASEAN n'est pas l'OTAN

Le dollar américain intéresse . Plusieurs dirigeants ont exprimé leurs attentes concernant la coopération économique, infrastructurelle et technologique avec les États-Unis, mais  pas sur les questions de sécurité. Le Premier ministre cambodgien Hun Sen a déclaré après son arrivée à Washington que le Cambodge ne choisirait pas entre la Chine et les États-Unis. "Que vous me forciez ou non je refuserai", a déclaré jeudi Hun Sen, selon le Phnom Penh Post.

L'Asie du Sud Est  a  besoin de chemins de fer et  d' autoroutes. Lors d'une rencontre avec des représentants d'entreprises et des responsables américains jeudi, le Premier ministre singapourien Lee Hsien Loong a exhorté les États-Unis à renforcer la coopération avec l'ASEAN dans des domaines émergents tels que la technologie numérique, la facilitation des échanges et les chaînes d'approvisionnement.

Le Premier ministre malaisien Ismail Sabri Yaakob a dit la même chose. En comparaison l'aide  promise par  la Chine est de 1,5 milliard de dollars  et  n'inclut pas le militaire.

Selon une version préliminaire "obtenue" par PBS World thaïlandais, la déclaration conjointe finale  réaffirmerait le respect de la souveraineté  de chacun et appellerait à des efforts humanitaires. Pas du tout ce que souhaite Biden.  On retrouve ici la problématique africaine  du Mali et du Cameroun.   L'alternative en réalité est mondiale , et l'isolement occidental presque total . C'est le refus du néo-colonialisme.

Partager cet article
Repost0
16 mai 2022 1 16 /05 /mai /2022 09:22

Biden qui défend le droit des peuples en Ukraine ne veut convoquer ni Cuba, ni le Venezuela, ni le Nicaragua,  au sommet des Amériques. Rien de nouveau dans le monde du néo colonialisme. Sauf une chose:  Andres Manuel  Lopez-Obrador président du Mexique a annoncé que dans ce cas le Mexique  n'irait pas non plus.

 Le Honduras et la Bolivie suivraient. Et peut-être d'autres. Sire, ce n'est pas une émeute, c'est la révolution.

Partager cet article
Repost0
14 mai 2022 6 14 /05 /mai /2022 06:57

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères,  a critiqué les modifications apportées au site Web du département d'État américain concernant les informations sur Taiwan. Une ligne clé qui notait que les États-Unis reconnaissaient le principe d'une seule Chine a été supprimée.

Les autorités chinoises ont souligné à plusieurs reprises que les trois communiqués conjoints signés par Pékin et Washington à la fin des années 1970 et au début des années 1980 constituent la base politique du maintien des relations bilatérales.

D'autre part, les États-Unis continuent de fournir des armes à Taïwan, que Pékin décrit comme une province rebelle.

Biden n'a  pas les moyens   d'affronter la Chine  sinon par des gestes théâtraux. Cette  stratégie est donc incompréhensible. Si l'Europe est entraînée, comme en Ukraine  dans le conflit derrière lui , elle le payera cher.

Face à Trump le faucon ,la blanche colombe  Biden se révèle encore plus agressive que lui, trahissant ses électeurs.

 

 

Partager cet article
Repost0
9 mai 2022 1 09 /05 /mai /2022 08:41

Pour Rogalski dans Recherches Internationales n°122,   le XXIème siècle comme le XXème n'est pas un problème de calendrier mais  d'époque. Le XXème a commencé en 1914, avant il terminait le XIXème. Et le XXIème commence en 2020. Avant il  terminait le XXème.

Pourquoi ?

Le premier signe qui ne trompe pas  c'est que le triomphe de l'Occident  au XXème avait éloigné la guerre de l'Europe (si l'on excepte le court épisode yougoslave, effet collatéral de l'implosion de l'URSS. Asie, Afrique le théâtre s'éloignait et l'atlantique nord  devenait  planétaire. Désormais une vraie guerre , avec les destructions massives  d'une guerre se déroule sur le sol européen.

 Prenant parti pour l'occident face à l'indigne Russie Rogalski ne va pas au bout de son raisonnement. L'audace a ses limites quand l'hégémonie  pèse toujours sur les esprits . Mais Relations Internationales  122  dans son entier pèse plus que son tremblant éditorialiste.

  La COVID a ébranlé bien des convictions et la croyance dans la toute puissance du capitalisme en a pris un coup.

 Le XXIème siècle qui commence c'est celui d'un monde multipolaire, personne ne pouvant plus prendre la Chine de haut. Et Recherches Internationales, à l'insu de son plein gré, nous le dévoile. Merci à elle.

Henri Ausseil.

Partager cet article
Repost0
9 mai 2022 1 09 /05 /mai /2022 08:10

Welsh est éditorialiste indépendant et écrit  sur le récent "soulagement"  de Biden, face à la Chine qui n'est plus l'ennemi n°1.

"Les Etats-Unis sont  « soulagés » que la Chine ait « tenu compte de leurs avertissements » de ne pas trop soutenir la Russie vis-à-vis de l'Ukraine. La Chine a fait très attention à ne pas afficher son soutien à la Russie en faisant quoi que ce soit de plus qu'elle n'a déjà fait. Les "responsables américains" choisissent stupidement d'interpréter cela comme un acquiescement, ou pire, "de tenir compte de leurs avertissements"...

Au lieu de cela, la Chine a été tout à fait claire et explicite quant à son soutien à la Russie, pas seulement en Ukraine, où ils blâment carrément l'OTAN, les États-Unis et l'Occident collectif.. .

Il  montre ensuite l'isolement de l'Occident. Même le Pape prend ses distances.  Pour Welsh une armée de flatteurs obscurcit le bon sens de Biden. Ce n'est pas notre avis. Nul profiteur d'une hégémonie n'y a jamais renoncé de son plein gré.  Mais Welsh pense qu' en cas de guerre avec la Chine et la Russie  ce ne sont pas les Etats-Unis qui gagneraient et  il pense aussi  que Biden le sait.. D'où cette "drôle de guerre" que l'on fait en paroles  mais pas réellement en actes, comme un théâtre. Espérons qu'il a raison..  Et que le malheureux  peuple ukrainien  comprendra le rôle qu'on lui fait jouer..

Partager cet article
Repost0
6 mai 2022 5 06 /05 /mai /2022 06:59

"Nous n'avons pas vu la Chine fournir un soutien militaire direct à la Russie ou faire un effort systématique pour aider la Russie à éviter nos sanctions", a dit selon Reuters un responsable de l'administration Biden.  En mars, le groupe public chinois  Sinopec a suspendu les pourparlers sur d'importants investissements pétrochimiques et une entreprise de commercialisation de gaz en Russie.  D''un autre côté, les raffineries privées chinoises achètent du pétrole russe au rabais tandis que les commerçants d'État "ont peur" des sanctions. On peut en tirer la conclusion que la Chine se sert de son secteur privé pour contourner les sanctions sans heurter Biden.

La Chine , toute son histoire le prouve,  peut mener deux politiques opposées à la fois.  Hong-Kong capitaliste a coexisté  avec la Chine socialiste tant que c'était utile. Des zones "du bol de riz en fer" maoïste  à l'ancienne  comme la Mandchourie subsistent provisoirement. Ce n'est pas une ruse mais  l'application de la formule "peu importe la couleur du chat pourvu qu'il attrape des souris", à l'origine de son formidable succès.

Le plus intéressant est la cécité américaine qui ne voit que ce qu'elle veut voir.  Ce n'est pas de l'ignorance. Cela signifie que le pragmatisme, peu à peu l'emporte sur la volonté hégémonique.  Ce serait une  bonne nouvelle pour le monde, et les 1000 milliards de bons du trésor américains détenus par la Chine y sont sans doute pour quelque chose.

Partager cet article
Repost0
28 avril 2022 4 28 /04 /avril /2022 06:55

Le 9e Sommet des Amériques qui aura lieu en juin à Los Angeles est en préparation. Il rassemble habituellement les pays d’Amérique du Nord, d’Amérique Centrale et du Sud et des Caraïbes. Le dernier s’est tenu en avril 2018.

Il apparaît clairement que le gouvernement des États-Unis a décidé d’en exclure Cuba ! En fait, Cuba est déjà exclu des préparatifs et des groupes de travail mis en place et qui se réunissent actuellement. Dans le même temps, le gouvernement étasunien fait pression auprès de plusieurs gouvernements de la région afin que ceux-ci ne mettent pas en cause cette décision.

Deux axes essentiellement font l’objet des travaux de préparation et seront débattus en séances plénières, a santé  et les migrations.

La situation est paradoxale, car dans le même temps des conversations officielles viennent d’avoir lieu (après 4 ans d’absence des États-Unis), conversations qui sont, selon les autorités cubaines, « à n’en pas douter, un signe positif ».

 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2022 5 15 /04 /avril /2022 08:18

Selon South Front à Idlib aucune violation du cessez le feu n'est notée, ni avec les milices pro turques. Le seul conflit est avec les Kurdes qui occupent au kurdistan syrien  des bâtiments de l'état Syrien, manifestant leur indépendance, il est vrai de façon pacifique.

Il serait plus  judicieux de négocier tant qu'il est encore temps.  Sinon la Syrie, l'Iran, la Turquie ne les rateront pas le moment venu,  l'unité se faisant sur le dos des Kurdes.

Partager cet article
Repost0
2 avril 2022 6 02 /04 /avril /2022 09:11

Joe Biden et ses alliés anglosaxons comme européens semblent se voir (presque) revenus  aux lendemains de la chute de l'Union soviétique quand Bush sénior pouvait encore dire " grâce à Dieu, l'Amérique a gagné la guerre froide". Mais par sa guerre d'agression contre l'Ukraine, Vladimir Poutine lui offre une occasion historique d'affaiblir lourdement la Russie et permet à la coalition occidentale de revêtir la panoplie de défenseure du monde "libre", rassemblant derrière son étendard tous les pays en désaccord avec l'aventure sulfureuse du chef du Kremlin... et pourtant...

L'analyse des votes de l'Assemblée générale des Nations Unies, le 3 mars, donne une image du monde beaucoup plus contrastée que celle d'une hégémonie sans partage de la"famille occidentale"  Si Moscou fut isolé dans ce vote, puisque seules la Biélorussie, l'Erythrée, la Syrie et la Corée du Nord approuvent sa stratégie en Ukraine. les occidentaux ne furent pas plébiscités pour autant. Bien des  pays et non des moindres n'entendent plus être soumis à un camp. Pas moins de 35 pays se sont en effet abstenus et 12 autres ne prirent pas part à ce fameux vote. Parmi ces récalcitrants il y a la Chine qui bien qu'alliée de la Russie, souligne que "la crise ukrainienne n'est pas quelque chose que nous souhaitions voir venir   car la guerre n'est dans l'intérêt de personne" et doit cesser au plus tôt.  L'Inde qui bien qu'alliée des Etats-Unis, n'a pas cédé à leurs pressions, a refusé de s'aligner sur les positions occidentales. 22 pays africains dont le Sénégal ont tenu à marquer leur différence.

Nombre de pays du sud constatent chaque jour un peu plus que leurs intérêts bien compris sont les  parents pauvres des stratégies des grandes puissances. L'ONU n'annonce-t-elle pas que la guerre russe contre l'Ukraine et la guerre économique et financière totale contre la Russie  risquent d'entraîner une crise alimentaire mondiale, en particulier dans les pays les plus démunis? Quant aux grands états "émergents" des voix fortes  s'y élèvent en faveur  de la mise en place d'un système financier et commercial international... leur message est clair : notre opposition à la guerre russe ne fait pas de nous les obligés de l'occident.

 Francis Wurtz (tiré d'une interview de Yvon Huet)

 

..

Partager cet article
Repost0
30 mars 2022 3 30 /03 /mars /2022 10:36

Une infime partie de la carte de l'Europe est concernée, qui ne contient ni gaz, ni pétrole ni terres rares. Les champs de Colza sont à l'ouest , hors du conflit. Et les prix mondiaux flambent sur tout.

Et  la guerre provoque des dégâts sociaux considérables. La fracture nord-sud s'aggrave. L'Huma lui consacre enfin  plusieurs pages remarquables. Comment douter de l'instrumentalisation de la guerre pour accroître les  profits ?

 L'Humanité, abandonnant  enfin la seule version occidentale montre aussi l'inverse. La guerre ukrainienne ouvre  les yeux des peuples et pas sur les crimes de Poutine. L'Afrique connaît une vague anti-occidentale sans précédent, l'impérialisme occidental commence à être appelé par son nom, la domination des Etats-Unis sur l'ONU n'est plus ce qu'elle était, l'Assemblée Générale est   profondément divisée sur le fond.

Si les français se vivent comme  les représentants du droit  de l'homme  occidental d'imposer aux autres peuples ce qu'ils doivent penser, une visite en Afrique ou en Indonésie les  détrompera vite . A titre d'exemple le récit que nous avait fait Pierre Suzor de son entrée comme déporté dans un baraquement tchèque de Buckenwald. Il pensait être accueilli en héros il fut violemment  conspué jusqu'à ce que les déportés découvrent son jeune âge. Ils n'avaient pas de Munich la même vision que lui. S'enfermer dans le prêt à penser occidental doit être laissé à Anne Hidalgo et à ses pairs.

Le deux poids deux mesures n'est plus acceptable nulle part.

HA

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens