Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2022 7 10 /04 /avril /2022 07:48
source south front

source south front

L'Ukraine masque d'autres évolutions.

Au Mali , comme le montre cette carte, la situation ressemble de plus en plus à celle de la Syrie, beaucoup plus rapidement.

Le gouvernement militaire  légal, avec l'aide de la Russie contrôle désormais la  partie la plus peuplée du Mali, le long du Niger et est stabilisé, avec de gros problèmes économiques.

 Le reste du Mali soit le désert reste aux mains des islamistes et des touaregs alliés de la France, et va être grignoté.

La France est chassée du Mali sans espoir de retour.  l'effet sur le Burkina et les autres pays proches risque d'être dévastateur. La seule solution ce sont des accords gagnant-Gagnant et la fin du néo colonialisme. C'est possible mais pour peu de temps.

Partager cet article
Repost0
18 février 2022 5 18 /02 /février /2022 11:45

Pour le blog le retrait de Barkhane est une excellente nouvelle, à conditionque la politique de la canonnière soit remplacée par la coopération gagnant-gagnant.

A vrai dire ce n'est pas Macron qui a retiré Barkhane mais le Mali qui l'a chassé. et ce n'est pas la seule faillite de Macron mais de tous les présidents qui l'ont précédé. Papamadi  le fiston de Mitterrand et tous les autres y ont largement contribué  et Macron en bout de course paie l'addition. Le sentiment antifrançais existe partout  désormais dans la françafrique

Mais il n'est pas certain que Macron ait compris. Avec ses alliés canadien et européens ils comptent rester engagés dans la région sahélienne. Ce qui ne peut aboutir qu'à une prolifération djihadiste et à une catastrophe pour l'Afrique. La Chine et la Russie plus lucides vont continuer à marquer des points et le gâchis s'approfondira.

Car il faut rompre avec les Bouygues et les Bolloré, ou plutôt séparer les intérêts de la France de ceux des milliardaires profiteurs  et de leurs actionnaires.

L'enfant de la finance peut-il le faire?

 

Partager cet article
Repost0
1 février 2022 2 01 /02 /février /2022 08:30

Pour l'AFP la France rappelle son ambassadeur mais c'st le Mali qui le renvoie avec des mots très durs pour Le Drian. L'unité du Mali est proclamée et l'ingérence dénoncée. La junte rompt avec la France. C'est une grande première avec ce degré de clarté.

 Ce que craignait le blog est en train d'arriver.

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2022 4 27 /01 /janvier /2022 09:37

Selon Ouest France "L'homme d'affaires" russe Evguéni Prigojine, réputé proche de Vladimir Poutine et soupçonné d'être lié au groupe paramilitaire Wagner, a salué mardi le putsch au Burkina Faso comme le signe d'une "nouvelle ère de décolonisation" en Afrique.

La suite donnée à cette offre aura une grande signification pour comprendre ce qui se passe au Burkina Faso.

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2022 3 26 /01 /janvier /2022 08:25

Un jeune capitaine renouvèle le  coup d'état de Sankara. En tout cas c'st ce qu'il a dit à la télévision burkinabé Ils ont en commun de se faire contre la France, et non comme la plupart à l'instigation de la Françafrique.  La colère de Macron en est la preuve.

 Le blog l'annonce régulièrement , le néo colonialisme se meurt en Afrique. Cela prend la forme de la lutte contre l'islamisme et le tribalisme, qui cache une autre revendication. De plus en plus de pays africains souhaitent être maîtres de leur territoire.

 L'occident au contraire multiplie les divisions et croit garder la  maîtrise  de la "défense' des territoires par des Barkhane. Cela se fait avec des accords inavouables et contre les populations.

  Sankara a été assassiné et ses successeurs ont réintégré la Françafrique  La population se retourne alors  massivement contre la France et ses domestiques. Le coup d'état n'a pas fait la moindre victime. Qui au Burkina défendrait Kaboré à part les corrompus?

 D'abord la Centrafrique, puis le Mali , désormais le Burkina si notre analyse est juste  font appel à qui peut leur fournir les armes  et la compétence pour construire une armée digne de ce nom. Il n'est pas difficile de comprendre qui peut le faire et le fera. Macron a signé un traité économique valable sur le papier  avec Kaboré qui n'a pas reçu le moindre commencement de mise en œuvre. Les simulacres ne suffiront plus.

 Le Burkina s'en portera -t-il mieux? C'est l'avenir qui le dira , mais assassiner les Ben Barka , Lumumba et autres Sankara d'aujourd'hui  va devenir difficile..

L'Humanité donne une information totalement différente . Ce serait le lieutenant colonel Damiba, un vieux de la vieille de la Françafrique qui aurait  pris le pouvoir, auquel cas  rien ne changerait. Cela ne cadre pas avec la colère de Macron mais sait-on jamais.

 En tout cas une chose reste vraie. Si  la France ne choisit pas de détruire le néo colonialisme et les traités inégaux, elle perdra  toute influence, y compris le rayonnement qu'elle a conservé. Nous doutons que le représentant des  multinationales puisse le faire, même s'il le souhaite. C'est en effet s'attaquer aux Bolloré et  au privilège de l'argent. A nous de le comprendre.

 

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2022 4 06 /01 /janvier /2022 09:07

Un article de Munda  Simanba Baruti ,universitaire au Congo  dans "relations Internationales" est d'une grande utilité pour comprendre  ce qui se passe en République Centrafricaine, tant par ce qu'il dit que par  ce qu'il ne dit pas. Dans la tradition de Sciences Po il nous décrit  par le menu les processus électoraux et de "réconciliation" qui bien entendu n'aboutissent jamais à rien et sont ponctués par deux coups d'état en 10 ans

 39 %  seulement des citoyens  votent et sans carte d'électeur fiable. Les conditions d'un vote légitime ne sont jamais remplies. Les trucages font honneur à l'imagination  des truqueurs mais prouvent surtout  que cette voie est sans issue.  Elle ne peut rien régler  sinon donner bonne conscience au camp du néo colonialisme qu'elle conforte.

  La liste des réconciliations en 20 ans est désespérante Le gouvernement en place et des  "opposants "  armés dont les partis  ont des noms ronflants  discutent et se mettent d'accord. Mais personne n'a l'intention de  respecter quoi que ce soit.   C'est presque aussi vieux que le néocolonialisme. Voyez la Libye ou le Mali.

Mais nous apprenons au passage que le Front Populaire pour la Renaissance de l'Afrique qui n'est pas populaire  et se moque de la renaissance de l'Afrique, un des "opposant" négociateurs a le monopole du commerce avec le Soudan et le Tchad, ce qui inclue  les armes et les minerais. 

 Ouattara  président doit donc "négocier " avec des entités qui ont des pouvoirs régaliens et font  du gouvernement central  une instance vide de sens. Imaginons notre   Charles VII  mettant fin à la guerre de cent ans  en négociant avec les bandes armées  , les bourguignons qui contestent son pouvoir avec un autre roi,  et l'Angleterre qui occupe le territoire. Il faut vaincre d'abord puis négocier  en position de force sinon il n'y a plus de Royaume de France.

  Accuser Ouattara de fraude électorale est ridicule  même s'il fraude comme les autres. Il constitue une armée digne de ce nom (comme Charles VII qui a créé les  gendarmes soldés en lieu et place de mercenaires) avec l'aide de la Russie et de la Chine puisque les occidentaux ne veulent pas.  Cela ne suffira pas pour sortir du néo colonialisme, mais c'est une condition nécessaire.

 

  

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2022 1 03 /01 /janvier /2022 09:46

Macron, par l'accord économique  signé avec le Burkina semblait  amorcer une vision nouvelle des relations avec les pays néo colonisés qui ne veulent plus l'être.

Pour  Biden qui décidément déçoit de plus en plus c'est la sanction du gendarme du monde qui semble le crédo inaltérable. Tout pays qui désobéit au gendarme  doit être puni.

 La préférence commerciale accordée à  un grand nombre de pays leur donne accès au dollar monnaie mondiale et à SWIFT avec beaucoup d'avantages. Longtemps l'arme a été efficace. Mais dans uns situation d'infériorité qui les enfonce désormais dans la crise et que les peuples rejettent.

 Sanctionner le Mali, la Guinée et l'Ethiopie va donc les jeter dans les bras de la Chine. Et le Mali fait partie de la Françafrique. L'ami américain sabote les velléités de Macron.

On dirait que l'occident anglo saxon sur la défensive multiplie les âneries  et abandonne le terrain à l'adversaire tout en croyant toujours dominer.  Que va faire Macron dans cette galère ?

 

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2021 7 26 /12 /décembre /2021 07:51
Le  Mali prend acte du Communiqué conjoint de 15  pays occidentaux  dénonçant le  déploiement des éléments d’une société de sécurité privée (russe)  au Mali . Son démenti formel  vaut ce que valent tous les démentis formels qui au contraire confirment.
  Mai il y a une nouveauté. Le Mali ne s'excuse pas et tient tête.
Partager cet article
Repost0
11 décembre 2021 6 11 /12 /décembre /2021 08:29

Les  rumeurs  qui   circulent autour d'un "groupe Wagner" au Mali , payé par la Russie  éclairent ce qui se passe au Sahel.  Pour comprendre  l'enjeu  il faut  revenir à 2014 en République Centrafricaine..

En 2014, la France y  a déployé une force armée (Sangaris), le pendant de Barkhane au Sahel,  suite au déclenchement d'une énième  guerre civile en 2013, qui a mis en déroute l’armée officielle du pays... Fin octobre 2016 Jean-Yves Le Drian, alors ministre français de la Défense, assurait que Sangaris avait rempli ses trois missions: "mettre fin au chaos, accompagner la montée en puissance des forces internationales et permettre la tenue d'élections démocratiques".  C'est  le scénario  classique  aussi vieux que la Françafrique.

La suite l'est beaucoup moins. En 2017  "les groupes armés" ont repris le contrôle d’environ 80% du territoire du pays.   Et  le Président Touadéra conclut avec la Russie  un accord de défense qui  renforce les capacités militaires de son armée  accord  assignant à un millier "d'instructeurs" russes la tâche de   la formation de  l'armée nationale aux bases du combat, à l'utilisation des armes ainsi qu'à la stratégie , à la tactique, au renseignement, à la logistique. La formation simultanée de la gendarmerie, de la police et des gardes-frontières à la lutte contre la contrebande et les transits frontaliers illégaux a donné à la RCA la maîtrise de son destin, en lieu et place de Sangaris selon le vieux schéma de la Françafrique .

Cet évènement considérable est passé inaperçu  en France mais a eu  en   Françafrique un grand retentissement. Depuis le blog ne cesse d'alerter : la Françafrique de papa c'est fini, il faut changer de politique.   Bien entendu dans le vide.

En République centrafricaine le succès a été prodigieux.

En décembre 2020 et dans les mois suivants. L'armée nationale a  chassé du territoire les bandes armées  ce que la France pendant de longues années n'a pu réaliser.

Croire la Russie marchand d'armes désintéressée est absurde.  Et quand le blog demande à Macron d'aider le Burkina, le Mali ou le Tchad   à faire la même chose il sait que les multinationales sont toujours là.  Mais les rapports de forces dans le monde ont radicalement changé et il ne suffit plus d'agiter le danger russe ou chinois. Le succès en RCA crée des conditions nouvelles. Il n'est pas encore trop tard pour le comprendre. Mais le temps presse. La politique la meilleure c'est  de donner enfin à tous les pays africains une indépendance réelle. Sinon ils choisiront immanquablement d'autres voies.

   Henri Ausseil

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2021 3 01 /12 /décembre /2021 07:26

Parti le 14 novembre du port d’Abidjan en Côte d’Ivoire, un convoi  de  Barkhane d’une centaine de véhicules ravitaillant   la base militaire française de Gao, dans le nord du Mali, a été violemment attaqué par des manifestants au Burkina Faso à Kaya  puis au Niger à Tera, ce qui a retardé son arrivée d’une semaine. Le convoi a subi  à Tera les assauts de manifestants très violents hostiles à la présence française. L’intervention de la gendarmerie nigérienne a fait deux morts et 18 blessés, impliquant l'Etat nigérien dans la rtéprobation

Les populations relient donc Barkhane au néo-colonialisme et non à la sécurité. Bien sûr  la force française obéit aux ordres qui ont été  donnés par des gens  ne comprenant rien à ce qui se passe en Afrique.  Macron annonce un changement au Burkina. Il est temps de l'étendre à toute la Françafrique, et il est  presque trop tard. En tout cas cela ne risque rien d'essayer. Et en comparaison de toutes les richesses extorquées ce ne serait pas cher payé. Mais les multinationales prédatrices devraient mettre enfin  la main à la poche.

Réagir seulement  en accusant la Chine de corrompre les élites africaines, comme le font les médias,  fera sourire en Afrique. La France le fait depuis 40 ans.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens