Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 janvier 2023 3 04 /01 /janvier /2023 11:30

L'histoire s'accélère mais toujours dans le même sens.  Les uns après les autres les pays de la Françafrique s'en vont. Le blog ne les condamnera jamais.  Car il a annoncé depuis des années que si rien ne changeait dans les relations néo coloniales  c'était inéluctable. Centre Afrique, Mali, maintenant Burkina et bientôt Tchad on subi de plein fouet le djihad lié  pour le Sahel à la décomposition de la Libye par Sarkozy.  Le flot d'armes venues de l'Ukraine corrompue  aggrave la situation. La France a été dans l'incapacité de régler le problème, la responsabilité lui en est imputée.

Redresser la barre suppose l'abandon du néo colonialisme.   Les capitalistes français et Macron  en ont-ils envie ?

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2022 3 26 /10 /octobre /2022 18:16

La relation de la France  avec son pré carré africain est singulière. Instituée pendant la période coloniale, elle s'est poursuivie malgré la décolonisation et a été modelée par la Vème République. Le Général de Gaulle voyait la grandeur de la France dans la combinaison de la puissance militaire et industrielle. Les territoires colonisés ont dès le début eu une place spéciale dans ce mécanisme censé redonner au pays "sa place et son rang". A leur indépendance, en 1960, Paris a mis  en place des  dispositifs militaires, économiques, monétaires (maintien du Franc CFA) pour conserver son influence. En 1977 le ministre des Affaires étrangères Louis de Guiringaud a résumé ainsi la situation: "l'Afrique est le seul continent  qui soit encore à la mesure de la France, à la portée de ses moyens. Le seul où elle peut encore avec 500 hommes changer le cours de l'Histoire".

Jusqu'à la fin des années 2010 des dizaines d'opérations militaires ont implanté la Pax Gallica dans le pré carré. Les fortes contestations au Cameroun dans les années  1960, en Côte d'Ivoire au début de ce siècle, ont été fortement réprimées. Des intellectuels africains comme Mongo Beti, Ousmane Sembène ont consacré leurvie à la dénonciation de cette relation.  Des associations ont documenté  ses dérives. La Françafrique , dont la mort est annoncée à coups  de discours présidentiels depuis François Mitterrand, mue sans cesse pour maintenir sa domination.  Depuis cinq ans, il y a une contestation populaire de la puissance française en Afrique.   Au Sahel, la force Barkhane est perçue comme une armée d'occupation. Au Burkina, le puttsch contre le lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba s'est appuyé sur  une  mobilisation en partie alimentée Par l'évocation  d'une collusion de l'armée française avec lui. Au Mali, le pouvoir renouvelle sa légitimité  en se posant comme le rempart à la domination de Paris. Le gouvernement français met cette défiance –taxée de sentiment anti-français- sur le compte de la propagande des Russes et des Turcs.  Cette explication, outre de manquer de respect aux manifestants  africains, vise à se dédouaner de ses propres responsabilités.

La France se distingue en Afrique par un militarisme qui contraste avec l'évolution de ses parts de marché industriel.  Son déclassement industriel se fait face à la Chine mais aussi face à l'Allemagne. En 2000, les montants des exportations françaises et allemandes vers l'Afrique étaient équivalents. Deux décennies plus tard celles de l'Allemagne sont supérieures de 40%. Le modèle gaulliste de projection  de la puissance française est conçu pour marcher sur deux pieds: lemilitaire et l'industrie. Là, manifestement, il en manque un et la puissance militaire a montré … son impuissance. Il faut mettre fin  à un système qui ne bénéficie qu'à quelques multinationales, ainsi qu'à des élites africaines.  Il faut inventer un modèle de coopération mutuellement avantageux, qui rend aux Africains tous leurs instruments de souveraineté.  Les peuples  africains et français en  sont demandeurs. Les communistes et leurs élus continueront d'agir dans ce sens.

Felix  Atchade  collectif Afrique  du pcf

 

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2022 3 26 /10 /octobre /2022 07:24

    Un article de l'Humanité  rendant compte  du 8ème forum de Dakar rappelle justement  que l'URSS a été très présente en Afrique et que Poutine capitalise (à tort peut être)  le souvenir qu'en ont gardé les Africains. Le blog, disons- le attend une analyse plus fouillée. Trente  ans ont passé au cours desquels ce souvenir n'a  pas  eu beaucoup d'impact. Et surtout  un aspect essentiel n'a pas été traité.  Comment expliquer qu'un sentiment antifrançais se développe en Françafrique ?  Il ne date  pas de trente ans mais est relativement récent.

Des évènements survenus le 20 octobre au Tchad encore fidèle à Paris  viennent hélas conforter notre analyse. Des affrontements meurtriers entre les forces de sécurité et des manifestations ont éclaté au Tchad. En mai, de grandes manifestations anti-françaises avaient eu lieu dans le pays,.

En 1990, Paris s'est donné beaucoup de mal pour soutenir le coup d'État d'Idriss Déby contre le président Hissène Habré. La France, dans les années suivantes, a offert son soutien à Déby contre les tentatives internes de le renverser et a maintenu une présence militaire au Tchad. Elle maintient également une base aérienne à l'aéroport international de N'Djamena.. Les forces armées tchadiennes sont aujourd'hui considérées comme parmi les plus efficaces de la région et ont joué un rôle important dans les interventions en Afrique centrale, notamment au Mali., Le Tchad a pu acquérir un capital politique mondial en tant que partenaire de l'Occident en combattant les groupes terroristes Boko Haram et d'autres organisations.  Lorsque Déby a été tué par des rebelles en 2021, le président français Emmanuel Macron a assisté à ses funérailles. À la mort de Déby, le gouvernement et le parlement ont été dissous et un Conseil militaire de transition a été mis en place, dirigé par Mahamat Déby Itno, le fils du dirigeant assassiné..

Mais aucun des besoins de la population, notamment en matière de sécurité n'est réglé. La France n'a pas pu empêcher l'assassinat d'Idriss.   La population fait donc le lien entre  l'insécurité et la France et un sentiment antifrançais se développe. Vrai ou faux importe peu.  Ce qui compte c'est que l'échec de la Françafrique risque de chasser la France d'Afrique. La Russie en profite mais n'a pas créé la situation. Et cela n'a rien à voir avec l'URSS.

 Le PCF doit donc exiger que la France change sa stratégie, abandonne la Françafrique de Bolloré et établisse des liens gagnant-gagnant avec ses anciennes colonies. Ce n'est qu'à ce prix que l'amitié se maintiendrait et non par l'aventure militaire de type Barkhane et le soutien de dictateurs.

HA

La lecture de l'article de Felix Atchadé  dans l'Huma du mercredi 26 octobre   que nous ne connaissions  évidemment pas  nous remplit de joie.Felix est membre du collectif Afrique du PCF .  Nous aimerions que ce soit lui qui rende compte de l'Afrique ou que les journalistes lui demandent son avis. Tout est dit avec beaucoup plus d'informations.

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2022 3 19 /10 /octobre /2022 10:14

Les temps changent. Le rapport trimestriel de l'ONU découvre  la menace djihadiste au Mali et les violations répétées  de l'espace aérien malien par les avions français. C'est découvrir la Françafrique et considérer que le Mali est en droit de combattre ses ennemis.

Le blog le répète le temps n'est plus au néo colonialisme et au charcutage des pays dominés.  Si la France veut contrer l'influence russe, elle doit changer de politique. Mais il est de plus en plus tard. Et elle n'est plus protégée par son droit de véto à l'ONU et sa grandeur passée.

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2022 1 03 /10 /octobre /2022 08:23

La françafrique se meurt et c'était tellement prévisible qu'on a du mal à comprendre Macron.  Le sentiment antifrançais prend désormais le dessus dans un territoire façonné par la France avec un nouveau coup d'état qui ne ressemble pas du tout aux autres. Celui-ci est un seuil après lequel plus rien ne sera pareil.

La main de l'étranger sera invoquée. Mais sans  une situation favorable  aucune main n'a de pouvoir. Les soldats burkinabé refusent de se laisser massacrer sans réagir  et vont chercher  ailleurs les armes que la France leur refuse . En jouant sur la division la France a semé les graines de son départ. Désormais seules des relations équilibrées seront durables dans le monde. Le blog n'est pas heureux que ses prévisions se réalisent impitoyablement.   Il est au contraire triste de l'incapacité des milieux dirigeants à comprendre l'évolution du monde   qui condamne la France au déclin.

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2022 6 09 /07 /juillet /2022 06:57

 Blaise Compaoré, l'assassin  de Sankara et l'homme de la France néo coloniale ,  chassé  et condamné au Burkina Faso, est de retour dans ce malheureux pays dans le cadre de la "réconciliation nationale"  nom que  porte ici l'obéissance à Macron. Son successeur  ne vaut pas mieux que lui et retardera peut-être l'échéance et la faillite,  il ne l'empêchera pas, hélas, si une autre politique ne se met pas en place. Mais comment serait-ce possible avec Compaoré ?

Partager cet article
Repost0
10 avril 2022 7 10 /04 /avril /2022 07:48
source south front

source south front

L'Ukraine masque d'autres évolutions.

Au Mali , comme le montre cette carte, la situation ressemble de plus en plus à celle de la Syrie, beaucoup plus rapidement.

Le gouvernement militaire  légal, avec l'aide de la Russie contrôle désormais la  partie la plus peuplée du Mali, le long du Niger et est stabilisé, avec de gros problèmes économiques.

 Le reste du Mali soit le désert reste aux mains des islamistes et des touaregs alliés de la France, et va être grignoté.

La France est chassée du Mali sans espoir de retour.  l'effet sur le Burkina et les autres pays proches risque d'être dévastateur. La seule solution ce sont des accords gagnant-Gagnant et la fin du néo colonialisme. C'est possible mais pour peu de temps.

Partager cet article
Repost0
18 février 2022 5 18 /02 /février /2022 11:45

Pour le blog le retrait de Barkhane est une excellente nouvelle, à conditionque la politique de la canonnière soit remplacée par la coopération gagnant-gagnant.

A vrai dire ce n'est pas Macron qui a retiré Barkhane mais le Mali qui l'a chassé. et ce n'est pas la seule faillite de Macron mais de tous les présidents qui l'ont précédé. Papamadi  le fiston de Mitterrand et tous les autres y ont largement contribué  et Macron en bout de course paie l'addition. Le sentiment antifrançais existe partout  désormais dans la françafrique

Mais il n'est pas certain que Macron ait compris. Avec ses alliés canadien et européens ils comptent rester engagés dans la région sahélienne. Ce qui ne peut aboutir qu'à une prolifération djihadiste et à une catastrophe pour l'Afrique. La Chine et la Russie plus lucides vont continuer à marquer des points et le gâchis s'approfondira.

Car il faut rompre avec les Bouygues et les Bolloré, ou plutôt séparer les intérêts de la France de ceux des milliardaires profiteurs  et de leurs actionnaires.

L'enfant de la finance peut-il le faire?

 

Partager cet article
Repost0
1 février 2022 2 01 /02 /février /2022 08:30

Pour l'AFP la France rappelle son ambassadeur mais c'st le Mali qui le renvoie avec des mots très durs pour Le Drian. L'unité du Mali est proclamée et l'ingérence dénoncée. La junte rompt avec la France. C'est une grande première avec ce degré de clarté.

 Ce que craignait le blog est en train d'arriver.

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2022 4 27 /01 /janvier /2022 09:37

Selon Ouest France "L'homme d'affaires" russe Evguéni Prigojine, réputé proche de Vladimir Poutine et soupçonné d'être lié au groupe paramilitaire Wagner, a salué mardi le putsch au Burkina Faso comme le signe d'une "nouvelle ère de décolonisation" en Afrique.

La suite donnée à cette offre aura une grande signification pour comprendre ce qui se passe au Burkina Faso.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens