Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2020 2 02 /06 /juin /2020 07:46

«Ce ne sont pas des manifestations pacifiques, ce sont des actes de terreur intérieure. Tuer des innocents est un crime contre l'humanité et contre Dieu», a déclaré Trump dans un discours à ses concitoyens.  Il va faire intervenir l'armée dans cette croisade des temps modernes. Il en est capable.

   L'armée américaine, les choses étant ce qu'elles sont , compte  en proportion un nombre très grand de noirs, les jeunes américains blancs ne débordant pas d'enthousiasme pour risquer leur vie pour dieu et la patrie.Et surtout lorsqu'il s'agit de faire un sale boulot. C'est différent pour les territoriaux  des gardes nationales qui risquent beaucoup moins, mais quand même. Des noirs vont donc affronter des noirs  ou pas, allez savoir ce qui se passera dans les têtes.

  Et  les Chinois rigolent.  Celui qui leur donne des leçons de démocratie est un drôle de professeur.

 

Partager cet article
Repost0
2 juin 2020 2 02 /06 /juin /2020 07:17

Sur CNews cet expert ès libertés , avec  courage , prend la défense de la police américaine et tient à remettre le drame dans son contexte

Georges Floyd n'était pas un enfant de chœur."Il a déjà fait cinq ans de prison pour agression, vol à main armée. Il a été déjà auparavant en prison pour consommation de cocaïne"

Devenant expert ès médecine  il nous explique que l’homme est mort de plusieurs faits. "D’abord, il avait un mauvais état de santé, il était cardiaque […] et il a certainement pris des substances, puisqu’il était un habitué de la cocaïne. D’ailleurs on le voit sur les images, il ne marche pas très bien".

Devenant expert ès statistiques il martèle  Les Noirs représentent 14% de la population américaine et 40% des gens incarcérés  , que les noirs (par les règlements de compte entre truands  étaient   majoritairement tués par d'autres noirs.  Et 80 % des blancs assassinés le sont par des noirs. Il en conclue qu'il est faux de dire que les flics tuent plus les Noirs et que c’est du racisme que les Blancs tuent les Noirs».

  Réinventant l'eau chaude, il découvre que la misère est le terreau de la criminalité.  Il pourrait dire la même chose pour les maghrébins  qui peuplent majoritairement nos propres prisons.

  Mais en court-circuitant les raisons sociales il apparaît pour ce qu'il est : un vulgaire raciste qui considère que les noirs sont fondamentalement mauvais.  En tuer un de temps en temps n'est pas grave, d'ailleurs son passé prouve qu'il ne l'a pas volé. Zemmour  devrait se méfier. Il entre  dans l'histoire du  côté des bourreaux et c'est une immortalité de mauvais aloi.

 

 
 
Partager cet article
Repost0
2 juin 2020 2 02 /06 /juin /2020 06:51

Philadelphie est une ville où il a été possible d’arrêter  Mumia  Abu Jamal  journaliste noir "radical" (au sens américain), de l'accuser du meurtre d'un policier, de faire disparaître du greffe son arme qui apportait la preuve de son innocence, d'ignorer tous les témoins de la défense et de le maintenir  des dizaines d'années en prison en prison jusqu'à aujourd’hui.   Sans provoquer  de manifestation de masse.

 Si nous rappelons cela c'est pour l'opposer à la réalité de juin 2020 . Une vidéo  a été diffusée par la chaîne FOX29 et regardée plus de deux millions de fois sur Twitter. La foule s’en prend à une colonne de véhicules que les policiers ont abandonnée. Les manifestants les pillent, montent sur les toits, brisent les vitres.  Un drone a filmé la scène. A Philadelphie aussi les corrompus par le racisme devront réfléchir. Plus rien ne sera comme avant.

    L'étincelle c'est le jeune noir étouffé par des policiers.  Mais  la lente évolution des esprits des afro américains  a franchi avec le temps et l'aggravation de la situation un seuil irréversible, dont Sanders est une des révélateurs  sans  le résumer, puisque les noirs  qui votent (une minorité en fait) ont préféré Biden aux primaires . Il va falloir envisager sérieusement la libération de  Mumia, Monsieur Trump.

Partager cet article
Repost0
30 mai 2020 6 30 /05 /mai /2020 06:30

Eric Ciotti et quelques autres demandent l'interdiction des images qui révèlent les bavures de plus en plus fréquentes de la police.  Cette opération politicienne a un double but 

   *  faire de la police le fusible puisqu'ils savent parfaitement que l'application de la loi si elle était adoptée serait problématique et contraire à la liberté de la presse.  Interdire qu'on montre les bavures prouve leur existence. Pour le blog il ne faut pas confondre les instruments et les donneurs d'ordre, c'est à dire Macron et le Gouvernement instruments du capitalisme financier. C'est eux qui sont responsables.

     *   obtenir le soutien de cette police chargée de gérer l'ingérable  qui se couperait de la société.

 Laurent Bigot, ancien sous-préfet et diplomate, engagé aux côtés des Gilets jaunes  le dit à sa façon."Plutôt que de regarder le problème, on casse le thermomètre. En quoi la diffusion de la diffusion de vidéos d’agents de la police nationale, de douaniers, leur porte-t-elle préjudice? En revanche, ces vidéos ont bien souvent permis de révéler ce que les autres médias ne révèlent pas, c’est-à-dire des comportements qui ne sont pas acceptables de la part les forces de l’ordre dans un État de droit. Je ne comprends pas la motivation d’Éric Ciotti."

  Il change donc de camp, prouvant la capacité de conviction des gilets jaunes  mais aussi d'un mouvement social inédit.

   En  voulant restreindre les libertés les conservateurs au contraire perdent cette capacité de conviction  qu'ils avaient malheureusement au temps où il suffisait d'agiter le goulag.  A chaque initiative comme celle de Ciotti nous avançons et ils reculent, chacun doit en avoir conscience au lieu de se désespérer.

    HA

Partager cet article
Repost0
19 mai 2020 2 19 /05 /mai /2020 06:42

L'Institut Montaigne, est présenté par les médias  comme  une association à but non lucratif qui conseille les pouvoirs publics pour leur donner des solutions sur toute une série de dossiers. A la lumière du destin d'une note d'un de ses experts  examinons ce qu'il en est . Il présente  des propositions  dites courageuses  pour surmonter l'après coronavirus:

     *  augmenter le temps de travail (via des dérogations au temps de repos minimum quotidien, l’imposition de rachat de jours de RTT pour les salariés, etc.)

    assurer   la formation du personnel pour qu'il travaille mieux.

      *  supprimer un jour férié, de même qu'une semaine de vacances à la Toussaint.

      * diminuer le nombre de RTT et déréguler le temps de travail dans la fonction publique.

Dans le même temps d'autres associations ou organismes à but  aussi peu lucratif ont émis d'autres propositions:

  •   « Prélever une contribution exceptionnelle sur le patrimoine des 1 % les plus riches »,
  • « Rétablir et rénover l’ISF »,
  • « Rétablir la progressivité de l’imposition des revenus financiers »,
  • « Supprimer les niches fiscales inutiles et les exonérations anti-écologiques »,
  • « Instaurer la taxation unitaire des multinationales pour lutter contre l’évasion fiscale »,
  • « Taxer l’ensemble des transactions financières »

Lecteur et lectrice peuvent constater que  le club Montaigne fait payer les salariés et que   la Fondation Copernic, les Économistes Attérrés , ATTAC, Economie et Politique trouvent  plutôt des solutions du côté de la finance. Deux thèses qui mériteraient un débat qui n'a pas eu lieu dans les médias dominants qui  n'ont présenté que les thèses  patronales de l'Institut.

 Les Échos est fier de divulguer la publication « choc » en exclusivité, dès 6 h du matin sur son site. Les autres emboîtent le pas. France Info prend le relais.

le 20h de France 2 donne la réponse dans la question posée aux auditeurs « Déconfinement : faudra-t-il travailler plus ? ». La parole est donnée à un travailleur . Il s'agit de Vincent Frayssinet (DG de la Fédération française du bâtiment Île-de-France Est), dont le statut de travailleur est prouvé  par le casque de chantier  qu'il a sur la tête . Il confie : "Ça va avoir un impact sur la durée des chantiers, et le fait de rallonger les chantiers rallonge les frais généraux de l’entreprise, et rallonge les coûts."

 

Une voix off distille  : Pour rattraper ce temps perdu, un institut libéral fait une proposition choc : les salariés pourraient travailler plus sans gagner plus.
- Laurent Bigorgne  (autre expert de l'Institut Montaigne)  présente une revendication forte du monde du travail patronal   : "Il faut maintenant, au moment où on revient au travail, partout où on a besoin de travailler plus, qu’on puisse le faire."
La voix off distille: Exemple : des heures supplémentaires payées plus tard, des RTT et jours fériés supprimés, et des vacances de la Toussaint raccourcies.

 Conclusion :  un vulgaire lobby patronal présenté comme un organe de réflexion a seul le statut  de penseur économique . Et  une chaîne publique remplit bien mal son rôle.

( librement inspiré  d'ACRIMED observatoire des médias)

Partager cet article
Repost0
18 mai 2020 1 18 /05 /mai /2020 09:53

   Le blog met les pieds dans le plat. Il ne croit pas une seconde  que  Felicien Kabuga  a pu rester en cavale pendant 22 ans , sous le nez des autorités françaises, par incapacité policière. C'est parce que Macron a décidé de tourner la page rwandaise  et de faire plaisir à Trump que la police a su le retrouver, à 84 ans, à Asnières. Au moment d'ailleurs où vu son âge il ne risque plus grand chose.

   Il est en réalité une victime collatérale du combat féroce et caché entre les Etats Unis et la France  pour la domination en Afrique. Les USA  offraient  4,6 millions d'euros  à qui donnerait des infos décisives et désiraient  le traduire devant le TPI qu'ils ne reconnaissent pas . Cela n'enlève rien à la monstruosité de l'ennemi Félicien  ( Ferrat nous aurait  pardonné le jeu de mot), mais la relativise.  Il a été un exécutant avide de fric et de pouvoir , non le grand responsable.

    Comme le maoïsme avait sa branche vénéneuse, les Khmers rouges, la Françafrique a les siens, au Rwanda , en Côte d'Ivoire et ailleurs. Le nier serait absurde, notre devoir est de faire que cela ne soit plus possible.

   

Partager cet article
Repost0
17 mai 2020 7 17 /05 /mai /2020 08:25

Jacques Witkowski, préfet de l’Hérault, a rendu public deux arrêtés ce jeudi, portant interdiction de deux rassemblements prévus ce week-end à Montpellier. la Ligue du Midi, Action française et Volontaires pour la France auraient appelé  sans  que la moindre trace en existe sur les sites  de la fachosphère locale.

Le second  est pointé « ultra-gauche » et « gilets jaunes »; les « actes de violence et dégradations » au cours de rassemblements analogues depuis le 17 novembre 2018 .  le Préfet estime que « les agissements survenus dans le cadre du mouvement des Gilets jaunes excèdent le cadre de la liberté de manifestation et les désagréments qu’un mouvement revendicatif peut entraîner, de manière générale, à l’égard des usagers ».

De ce raisonnement, on déduit qu’il y aurait interdiction de fait, pérenne et systématique, de tout nouvel « acte » hebdomadaire des gilets jaunes.

Plus gênées aux entournures, les forces de l’ordre ont peu ou prou laissé se dérouler des manifestations de personnels hospitaliers, comme lundi à Toulouse, ou jeudi au départ de l’hôpital Robert Debré à Paris.

Le préfet a averti ceux qui oseraient défendre physiquement une telle opinion, qu’ils seront susceptibles d’engager « leur responsabilité civile », et se faire passibles « de sanctions pénales ». Aucun doute, c’est bien le droit de manifester qui est purement et simplement attaqué.

 

Partager cet article
Repost0
16 mai 2020 6 16 /05 /mai /2020 06:47

Une interview à i24news. du professeur Raoult  sur le coronavirus  a ravi le blog. Les " nouvelles mensongères"  (fake news en franglais) envahissent tout à coup l'information transitant par internet. Il est à noter qu'au temps de "l'arme de destruction massive" de Saddam  le mot n'avait pas encore  été inventé. C'est que l'Empire était à l'origine de "l'information".

   Écoutons Raoult.

"Les médias  concurrencés par les réseaux sociaux, ont perdu le monopole de l’information. Je pense que les médias traditionnels sont en train de rentrer en conflit frontal avec les réseaux sociaux et YouTube par exemple, comme chaîne d’information. La plupart du temps, les informations sont de meilleure qualité sur YouTube que sur les médias […]. Les médias traditionnels identifient comme des "fake news" les news qui ne sont pas relayées par eux".

  Il ajoute une autre donnée essentielle. Les médias du libéralisme deviennent de plus en plus agressifs envers les transgresseurs. "Visé ces dernières semaines par plusieurs  personnalités médiatiques  pour ses essais cliniques et ses vidéos mises en ligne par l'Institut hospitalo-universitaire  Méditerranée, le professeur Raoult a relevé une certaine forme de «violence» de la part des médias traditionnels. Leur perte du monopole de l’information entraîne, selon lui, des tensions. Si sur un podcast, j’ai trois fois la notoriété du journal Le Monde, je comprends que le journal Le Monde ne m’aime pas. Moi ça ne me coûte rien, ça ne me rapporte rien, donc je deviens un rival incontrôlable concernant la clarté et la réalité de l'information."

 Avec une lucidité qui l'honore, cet homme qui croit à ce qu'il fait réinvente le fil à couper le beurre. Les communistes depuis 40 ans souffrent des pratiques qu'il dénonce.

   Oui, mais les communistes étaient invisibles, lui ne l'est pas. C'est  toute la différence.

 HA

Partager cet article
Repost0
14 mai 2020 4 14 /05 /mai /2020 07:57

Le Cercle des économistes est un "groupe de réflexion" d’économistes dont le président, Jean-Hervé Lorenzi, et plusieurs membres en vue sont très proches d’Emmanuel Macron. Jean Pisani-Ferry est  l’un des inspirateurs du programme économique de l’actuel président.

Tous les ans, le Cercle organise Les Rencontres d’Aix, une manifestation où se croisent pendant quelques jours économistes – de préférence libéraux et pro-business – grands patrons et ministres. Quelques économistes hétérodoxes sont parfois invités pour apporter un peu de contradiction mais jamais au point de menacer le but du Cercle : professer la bonne parole économique libérale, l’acceptation des réformes douloureuses et soi-disant incontournables dont la riposte insuffisante  au  coronavirus a prouvé la nocivité.

Le 27 avril, un discret communiqué de presse conjoint du Cercle des économistes et de Radio France a annoncé que les rencontres d’Aix auront lieu cette année à la Maison de Radio France, début juillet. Le but avoué  est de donner  au libéralisme professé « un large écho avec le support du rayonnement de RADIO FRANCE et la puissance de ses chaines auprès de leurs 15M d’auditeurs ». Autrement dit, de profiter des antennes de Radio France pour inculquer aux auditeurs une certaine vision de l’économie, celle des premiers de cordée. La présidente du comité d’éthique de Radio France, Françoise Benhamou, est membre du Cercle des économistes,  autrement dit  le renard garde la basse-cour.

Avec la CGT le blog suggère à la chaîne nationale d'en faire autant avec Attac,  les Économistes atterrés ou  des économistes marxistes ?

La CGT Radio France va saisir le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel sur cette question.

  Pour  le blog, l'hégémonie qui se craquèle conduit Macron a passer de plus en plus en force. 


 

Partager cet article
Repost0
7 mai 2020 4 07 /05 /mai /2020 08:08

- Le gouvernement israélien a donné mercredi  6 mai son feu vert à un projet d'extension de la colonie juive d'Efrat, en Cisjordanie. "Environ 7.000 logements" peuvent être construits sur le terrain concerné, précise le ministère de la Défense   dans un communiqué. "La dynamique de construction ne doit pas s'arrêter une seule seconde", a par ailleurs tweeté le ministre, Naftali Bennett, qui est également chef de file de la Nouvelle droite, un parti nationaliste religieux.

 Il est  donc lui aussi  passible de la  CPI.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens