Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2020 1 28 /09 /septembre /2020 18:10
 
Monsieur le Président,
 
La République n’est ni votre propriété, ni un terrain de jeu ! Ses principes et les valeurs qu’elle porte ne sauraient dépendre des intérêts électoraux de quiconque.
 
Depuis maintenant plusieurs mois, votre gouvernement prépare l’opinion publique à une initiative législative contre le « séparatisme », auquel vous avez consacré l’essentiel de votre discours du 4 septembre dernier au Panthéon. Etrange cérémonie puisque vous aviez choisi de fêter le 150e anniversaire de la République, effaçant ainsi de l’histoire la Première République, celle des révolutionnaires et des patriotes de 1792, ainsi que la Deuxième. Comme si vous aviez voulu éloigner la République de ses fondations et ses racines. Curieuse révision de l’histoire pour celui qui prône, dans le même discours, d’aimer toujours en bloc notre histoire et notre culture et s’emploie, en même temps, à n’en retenir que certains moments.
 
Pire, vous nous sommez d’adhérer à une mystérieuse unicité de la France et de son peuple, sous peine sans doute d’être assimilés à celles et ceux qui, selon vous, s’en séparent.
Souffrez, Monsieur le Président, que nous ne cédions pas à votre injonction.
Si l’histoire de la France et de son peuple est faite d’ombres et de lumières, omettre les premières, c’est nier leurs conséquences et donc en ignorer les victimes.
C’est pourquoi votre propos aurait été plus juste et moins imprégné de considérations électorales si, avant de s’en prendre à celles et ceux qui s’écarteraient de la République, vous vous en étiez pris à ce qui, dans notre République, sépare, discrimine et stigmatise.
L’idée principale, expliquez-vous, c’est que « personne ne doit bricoler ses propres lois et vivre à part ». Nous souscrivons à cet ambitieux programme, qu’il aurait mieux valu résumer d’un « Liberté, égalité, fraternité » plutôt que d’aller à l’encontre de la loi de 1905 de séparation des Eglises et de l’Etat qui garantit la liberté de conscience pour toutes et tous et la liberté de l’exprimer. Programme auquel il aurait mieux valu donner de la chair en vous attaquant aux injustices sociales et fiscales, à l’accès à l’emploi ou à l’éducation, ou en vous attaquant à ces ghettos qui défigurent nos villes et nos banlieues.
Et à combattre le racisme.
Au lieu de cela, votre gouvernement n’hésite pas, à votre suite, à envisager de limiter la liberté des associations et à stigmatiser un peu plus, bien qu’il s’en défende, les personnes de confession musulmane.
Vous nous aviez habitués, pourtant, à plus de clairvoyance lorsque vous vous interrogiez sur les conséquences des discriminations ou de la colonisation.
Et si la République a souvent eu des adversaires, parfois des ennemis, elle n’est pas impuissante, comme vous voudriez le faire croire, face à celles et ceux qui en méprisent les lois et les principes. Elle dispose d’une justice et d’un arsenal législatif en mesure de juger et de punir les groupes haineux ou factieux ainsi que les individus qui les inspirent, quelles qu’en soient les motivations.
Votre choix n’a donc rien à voir avec la République en son principe. Il participe d’un calcul politique. Le mauvais calcul d’une mauvaise politique. Celle qui construit la défiance, et divise la nation au lieu de rassembler. Vous prétendez vouloir défendre l’idéal républicain et laïque ? Vous n’allez que le dénaturer. Car le fameux « séparatisme » que vous ne définissez jamais, en l’agitant sans cesse, c’est le nouveau bouc émissaire contemporain, pour l’essentiel l’islam et les musulmans.
Parce que votre démarche est dangereuse et tourne le dos aux libertés fondamentales, parce que la République n’est ni votre propriété ni un terrain de jeu, nous vous demandons solennellement de renoncer à ce projet.
 
Partager cet article
Repost0
27 septembre 2020 7 27 /09 /septembre /2020 07:32
 Une attaque terroriste à l’arme blanche s’est produite quasiment devant la plaque commémorative des  attentats, à l’entrée du bâtiment où étaient hier logés nos confrères de Charlie Hebdo, blessant grièvement deux collaborateurs de l’agence de presse et société de production « Premières Lignes ».
 
À l’heure où j’écris ces lignes, j’apprends que le suspect arrêté avait auparavant repéré les lieux et pensait bien qu’il était s’agissait des locaux de Charlie Hebdo. Il y a quelques jours déjà, la responsable du personnel du journal avait dû être exfiltrée d’urgence de son domicile. Voilà qui remet à l’ordre du jour la diffuse menace qui plane en permanence sur nos têtes.
 
Cet attentat a lieu deux jours après l’initiative d’une centaine de groupes de presse et de médias appelant à défendre la liberté de la presse. Cette attaque ne fait que renforcer ce qu’ensemble nous avons dit à l’adresse de la population dans ce texte collectif : « Il faut que les ennemis de la liberté comprennent que nous sommes tous ensemble leurs adversaires résolus, quelles que soient par ailleurs nos différences d’opinions ou de croyances ». Et de conclure avec un appel impérieux : « Nous devons réunir nos forces pour chasser la peur et faire triompher notre amour indestructible de la liberté ».
 
Dans un tel contexte, ce n’est pas la restriction des libertés publiques au nom de la lutte anti-terroriste ou du combat contre la pandémie qui permettrait la solidarisation citoyenne pourtant indispensable.
   Au contraire la mise en berne des libertés signerait la victoire de la terreur et notre étouffement. Ce n’est pas non plus en reculant sur nos valeurs républicaines, celles proclamée il y a 228 ans, ce n’est pas non plus en cédant sur le fort principe de laïcité, ou en alimentant de nauséeux et nauséabonds débats repris dans les abjects tracts de l’extrême droite qu’on arme la population contre cet autre fascisme qui tue ici, à Londres, comme en Syrie, en Irak ou au Pakistan tous les jours.
                  Extrait de la lettre de  Le Hyaric

 
Partager cet article
Repost0
24 septembre 2020 4 24 /09 /septembre /2020 08:45

 Washington refusant un troisième mandat signifiait le refus du pouvoir personnel par les pères fondateurs. Vu son prestige, s'il l'avait voulu, il  aurait pu devenir un roi sans couronne, réélu à vie.

En 2020, Trump  interrogé par un journaliste qui lui demandait de prendre l'engagement d'assurer un transfert sans violence du pouvoir quel que soit le résultat de l'élection qui l'oppose au démocrate Joe Biden répond  «Il va falloir que nous voyions ce qui se passe».

 Pour le blog  c'est l'illustration d'un effondrement. Heureusement, il y a loin des intentions aux possibilités. Mais hors guerre de sécession, personne n'avait jamais osé proférer de tels propos.

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2020 4 24 /09 /septembre /2020 08:24

Le reportage  de M6 sur l'Algérie contient un nombre considérable de vérités.  L'Algérie rentière du pétrole souffre. Les reportages reflètent la réalité des plus pauvres, et sur ce point nous n'avons rien à redire.

 Mais l'intention de nuire semble l'avoir emporté sur  le reportage nuancé. Nous en voulons pour preuve  : «Aux yeux de la loi, les femmes algériennes sont mineures à vie. Il leur est interdit de voyager ou de travailler sans l'aval d'un tuteur, leur père, leur frère ou leur mari.».  Une tendance combattue  du FLN à revenir sur le statut de la femme devient une loi d'état. C'est donc un mensonge, du moins dans les grandes villes, là ou la tradition millénaire est le plus mal acceptée par les femmes.

 Ce reportage a donc une destinée curieuse.  Rendant compte d'une réalité incontestable, il est rejeté même par les adversaires  maghrébins du pouvoir en place.  C'est que M6 est beaucoup moins critique avec Macron, et que s'inscrire dans la police  des esprits idéologique occidentale, ce n'est pas de l'information.

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2020 4 24 /09 /septembre /2020 08:06

En rendant convertible le dirham il a arrimé le Maroc au capitalisme rentier.

La crise profonde du capitalisme rentier donne au Maroc, comme dans tous les pays vassaux , des résultats encore pires qu'avant. Comme une apparente prospérité pour les plus riches reste visible, il importe de masquer le pire.

 Le Maroc n'a jamais été à la pointe du combat démocratique. l'assassinat de Ben Barka, la nouvelle guerre du Rif, en sont des illustrations.

 Mais désormais le néo colonialisme n'a plus rien à offrir en échange. Il n'a plus qu'une issue : inventer une prospérité qui n'existe pas.

Les fins de mois de plus en plus  difficiles sont des pédagogues efficaces, et la réalité suinte dans les journaux. Il faut donc mettre au pas les journalistes.

  Le Maroc est au pied du mur.

 

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2020 4 17 /09 /septembre /2020 10:45

Ce Turc kurde vit en France  depuis 2006,  condamné par la justice turque qui est à la justice ce que la musique militaire est à la musique.  Macron  l'a fait expulser vers Istambul  au bout de 14 ans ce qui nous oblige à nous demander pourquoi.

  Il est probable  que des médiations discrètes entre France, Grèce et Turquie sur le conflit en Méditerranée aient impliqué quelques gestes amicaux. Le blog n'a bien entendu aucune preuve mais il doute fortement que ce soit la justice qui ait réellement décidé. C'est une tâche sur la République et un déshonneur.

 

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2020 3 16 /09 /septembre /2020 09:31

Une infirmière lanceuse d'alerte révèle des pratiques  nombreuses  d'ablation de l'utérus dan,s un camp d'internement en Georgie, évidemment sur  des  femmes latinos.  On retrouve les élucubrations de Céline, d'Alexis Carrel  et des nazis sur l'épuration raciale. Quatre ONG ont porté plainte.

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2020 2 01 /09 /septembre /2020 07:08

Cette banderole figure dans une manifestation contre le port du masque, vécu comme une atteinte à la liberté.

 Cela appelle un certain nombre de remarques de la part du blog :

    *  Cette conception de la liberté n'a rien de progressiste. Avant 1789   la noblesse  a longtemps trompé le peuple. Elle revendiquait la liberté , celle de ne pas payer d'impôts quand les autres en payaient, de payer le sel 2 livres le minot en Bretagne pendant que les Parisiens déboursaient 47 livres, d'avoir des pigeons en liberté nourris dans les champs des paysans , de pouvoir chasser en liberté, ce qui était interdit aux autres. Cette liberté est un privilège.

   *  la liberté collective est le droit de se défendre tous contre le coronavirus ou toute autre maladie. La vaccination implique des risques, mais ils sont faibles par rapport aux gains. Cela s'oppose à la conception du refus du risque pour soi en profitant de ce que les autres sont vaccinés, au refus du masque pour soi en profitant de ce que tous les autres le portent.  C'est un privilège et non la liberté.

  * c'est le triomphe de la liberté  à l'Américaine qui implique le port d'armes et donc le permis de tuer, le droit d'écraser plus faible que soi, dans l'épanouissement de l'individu souverain. C'st le fondement de l'inégalité.

  Nous entrons de plein pied dans le grand débat sur le dépassement.

    HA

 

Partager cet article
Repost0
28 août 2020 5 28 /08 /août /2020 10:33

Il est probable qu'à Kenosha , Wisconsin, un seuil vient d'être franchi.  L'étincelle est un adolescent illuminé de 17 ans qui a tué deux manifestants noirs sous les yeux de la police qui l'a laissé faire.

  On peut voir la tragédie de plusieurs points de vue. Le plus facile et d'y voir les progrès de l'extrême droite suprématistes au sein du parti républicain avec pour champion Trump. Ce n'est pas niable . Mais pour le blog c'est l'indice d'une grande frousse devant ce qui se profile.

  Les nouveaux points de vue qui apparaissent du côté des victimes  ont une tout autre importance.   L'affrontement rajeunit l'Amérique la ramenant  à la guerre de Sécession . Le problème n'est plus de réformer la police. L'épisode de Kenosha prouve que c'est impossible.

  C'est bien plus que ça , la remise en cause des pères fondateurs  de l'arme à feu garante de la liberté et la revendication d'une autre Amérique.

  Malheureusement, comme en France , il s'en faut de beaucoup pour que l'outil politique (Biden du consensus  mou)  soit à la hauteur de l'enjeu. Mais lorsqu'un peuple pose enfin le vrai  problème, c'est   le commencement de la solution qui se profile.

 

Partager cet article
Repost0
24 août 2020 1 24 /08 /août /2020 07:26

L'article original complet  se trouve chez 100 paroles fil actualité

Sale temps pour les photographes ou légendeurs enfumeurs. Naguère, il fallait des mois pour découvrir que la photo de (par exemple) soldats chinois tabassant des Tibétains avait été prise au Népal. Désormais, avec l’application InVID (In Video Veritas), le mensonge peut-être démenti sur le champ.

Quelques exemples d’actualité :
- Une ouïghoure ensanglantée à qui un bourreau Han arrache les ongles. InVid : vidéo tournée en 2004 à Chicago avec une actrice.
- Un bébé ouïghour tenu en laisse et mangeant dans une gamelle pour chien. InVid : photo diffusée en 2015 aux Philippines par la mère (indigne) de l’enfant.
- Un Ouïghour nu frappé au sol par un militaire ? InVid : tabassage d’un truand par un soldat indonésien en mai 2017..

Il reste les témoignages d’inconnus non photographiés dont le nom a été changé et qui vous racontent en gros ce que montrent les photos citées plus haut et avec assez d’imprécision (date, lieu…) pour que nul ne puisse aller vérifier.

Pour le blog cela entre dans la perte d'efficacité de l'hégémonie,avec  les vidéos de policiers matraqueurs  qui contredisent la propagande officielle et la divulgation des informations secrètes  par les Snowden ou Assange. C'est une très bonne nouvelle.

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens