Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 12:24

Le bulletin de la FSU 34 contient un communiqué de trois syndicats du supérieur. Ce qu'on peut y lire correspond à nos anticipations. La fac de sciences, pourtant moins désarmée que la fac de lettres vis à vis des sponsors accuse un déficit de 5 millions d'euros entraînant des mesures d'économies : le fonds de réserve est amputé et donc la fac à la merci d'un gros imprévu, les crédits d'entretien immobilier sont amputés de 60 %, les crédits formation perdent 5 % du total, les investissements pédagogiques diminuent de 42 %, les crédits de fonctionnement de 5 %, le nombre d'étudiants par groupe augmente au delà des capacités des salles.

L'âne de Buridan aussi a pu résister aux premières amputations de son picotin. L'ennui c'est que les années se suivent et se ressemblent. Qu'en sera-t-il dans 10 ans de la fac de sciences si nous ne faisons rien ? En dehors de quelque filières qui intéressent SANOFI et consorts elle mourra non pas en disparaissant mais en devenant incapable de remplir son rôle : transmettre un savoir de haut niveau à tous les étudiants.

Partager cet article
Repost0
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 06:53

La remise en cause du droit de grève (qui a été accepté chez nous par Napoléon III , c'est dire l'ampleur du reniement pour Normal 1er et ses séides qui sont à l'origine de cette offensive médiatique) s'accompagne d'un vernis "scientifique".

Nous proposons de faire avec la même rigueur un autre calcul : combien a coûté aux Français la privatisation : tarifs en hausse, matériel mal entretenu, accidents répétés coûteux y compris en vies humaines, obligation de prendre sa voiture par disparition du service public et fret sacrifié ( c'est mauvais pour la balance commerciale car le pétrole coûte cher) au profit du tout camion, les implications écologiques, les impôts des Régions qui doivent financer les TER, les salaires faramineux des naufrageurs de l'économie, le coût du capital lors des emprunts et j'en oublie, les lecteurs rectifieront. Le tout s'additionnant depuis des années . Si les grévistes avaient été écoutés dès le début LES ECONOMIES AURAIENT ETE FARAMINEUSES.

Henri Ausseil

Partager cet article
Repost0
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 10:57

En 2003 déjà , un accord CFDT-MEDEF avait pour but non avoué de diminuer le nombre d’intermittents en durcissant les conditions. Mais les intermittents se sont accrochés car leur métier est un métier de passion. Ils ont fait 10 000 boulots à côté pour vivre avant de pouvoir retrouver leurs heures.

En 2003 un comité de suivi comprenant des professionnels et des parlementaires a été créé. Il a proposé un système alternatif, solidaire, mutualiste, adapté aux métiers du spectacle, démontant les chiffres truqués du patronat. Les parlementaires socialistes y compris Rebsamen) ont validé en 2013 l’essentiel de ces propositions.

Puis est venu le temps du simulacre de dialogue social et de « l’accord » du 22 mars 2014 signé par la CFDT, FO et la CFTC mais qui reprend l’argumentaire du MEDEF en aggravant l’accord de 2003. Un reniement de plus , qui se heurte aux professionnels , dont la lutte remet en cause les festivals de l’été." La grève ou crève", telle est en fait l’alternative pour beaucoup d’entre eux. L’organisateur du festival de Maguelonne a lancé la contre-offensive et sera repris par beaucoup d’autres : cette grève serait illégale. Mais c’est l’accord du 22 mars qui est illégitime , et le PS est au pied du mur.

Partager cet article
Repost0
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 06:49

L'association LUTTOPIA qui lutte pour loger des sans logis, attaquée de toutes parts vient de remporter un succès juridique et nous communique un texte dont nous publions des extraits :

« L’Ordre des Avocats se désiste de l’instance engagée, le référé d’heure à heure qui faisait planer sur nos têtes la menace d’une expulsion expéditive part à vau-l’eau, la lutte peut se poursuivre en notre beau domaine d’Utopia 001, plus forte, plus sauvage, toujours plus ambitieuse. Si nous pouvons encore parler de ce lieu comme de notre place-forte, c’est que le soutien, que nous avons reçu, a été immense, inespéré, chaleureux. Nous tenons donc à remercier tous les sympathisants, amis, familles, proches, travailleurs sociaux, camarades de la JC, du PCF (les sections de Montpellier et du Pic St Loup), la CGT (les syndicats CGT des travailleurs précaires, de la poste et de la métallurgie) et l’Assemblée citoyenne entre Lez et Vidourle, qui ont tous répondu présents à notre appel. L’ensemble de la coordination LUTTOPIA remercie son porte-parole et les journalistes qui se sont déplacés et ont relayé les informations sans les déformer. Nous, les trois assignés et autres « personnes entrées dans les lieux de leur propre chef », réunies aussi dans la coordination LUTTOPIA, tenons à remercier enfin, et à assurer de notre sincère gratitude les Avocats de l’Ordre saisis par le bâtonnier pour nous défendre et qui ont non seulement respecté leur mission déontologique de manière admirable dans de telles conditions, mais qui nous ont, de plus, consacré une énergie précieuse en travaillant jusqu’à l’aube pour défendre notre dossier... La récupération alimentaire centralisée dans les locaux d’Utopia 001 permet à ce jour de nourrir une soixantaine de personnes par semaine, les demandes de logements sociaux s’élèvent désormais au nombre de treize, LUTTOPIA héberge depuis peu six nouveaux précaires suivis par les Mal-Logés… La coordination travaille aussi activement sur l’accès aux soins pour tous. La Coordination LUTTOPIA

Partager cet article
Repost0
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 08:16

Chez Walor à Légé près de Nantes la CFDT métallurgie a signé un accord "pour le maintien de l'emploi" dans le cadre de l'ANI. La délégué CFDT qui a signé cet accord calamiteux célébré à l'époque par Michel Sapin n'est plus visible ... qu'au local CGT de Rézé. Ecoutons là : "cet accord est bénéfique seulement pour la direction. Soi-disant il permettait d'éviter les dégâts des licenciements et les pertes de salaire, mais on n'a rien évité du tout, c'est une catastrophe." Pour éviter 18 licenciements on en a obtenu 20 (dont les délégués CFDT signataires). Depuis la direction a embauché mais en revenant sur les acquis.

Admirable leçon de choses , y compris pour ceux qui en ont été les acteurs, et preuve que l'hégémonie culturelle est un fantastique outil au service des puissants : les victimes ont été consentantes, du moins jusqu'à ce que leurs yeux s'ouvrent et que leur esprit se libère... mais trop tard.

Au même moment le MEDEF par la voix de son vice-président déclare "dans le contexte actuel de décrochage de la France, il n'y a plus de grain à moudre pour la négociation. L'urgence est , avant toute chose , de relancer les entreprises et de redresser les marges."

Les contreparties invoquées par le PS et la CFDT au pacte dit de responsabilité apparaissent pour ce qu'elles sont : des foutaises. Seules comptent les marges c'est à dire le profit et les dividendes.

Partager cet article
Repost0
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 06:50

Notre ami Lionel Couty nous informe qu'un préavis de gréve reconductible a été déposé par les cheminots contre le projet de réforme du système ferroviaire français. C'est une nouvelle bataille du rail qui s'engage et les cheminots vont avoir besoin du soutien du Front de Gauche et de tous les Français attachés au service public.

Partager cet article
Repost0
30 mai 2014 5 30 /05 /mai /2014 10:45

Le long conflit social des ex PILPA a abouti à la création d'une SCOP grâce aux 1 million d'euros arrachés à l'ex employeur, à des aides de pôle emploi, au versement de leur indemnité par 19 ex-Pilpa, aux 104 000 euros de la Région et à un prêt de 100 000 euros du Crédit Coopératif. Les 19 se sont formés à la commercialisation, à la gestion, à la maintenance, à la comptabilité. Les arômes naturels n'ont rien à voir avec la chimie. Si en 2016 l'objectif des 2,4 millions de chiffre d'affaires est atteint, la viabilité sera acquise. A vous d'acheter des glaces La Belle Aude.

Ce mélange de courage et de réalisme aboutit à un succès de plus , après Gémenos et constitue un magnifique exemple de ce qu'il est possible de faire, malgré la dureté des temps et les orientations gouvernementales. Vive la Belle Aude !

Partager cet article
Repost0
22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 09:28

L'orientation austéritaire frappe durement les associations. Elles sont avec la culture les premières victimes des réductions de dépenses. Les subventions sont en baisse de 17 %.

Les conséquences sont évidentes : 9000 emplois ont déjà été supprimés dans les 166 000 associations employant au moins un salarié. En prime, l'Europe en exigeant l'accès aux marchés publics avec des procédures coûteuses les expulse de nombreux secteurs .

Ce n'est donc pas une crise mais un choix économique et politique de longue durée. Dans le même temps, sans les associations (pensons au Secours populaire, aux restos du cœur et à tant d'autres) les plus démunis perdraient leur dernier soutien, l'Etat ne jouant plus son rôle.

Alain Bocquet et M Georges Buffet ont demandé une commission d'enquête parlementaire.

Le PS s'abstiendra le 28 mai, jour où la décision sera prise ! Mais comme il faut réunir les trois cinquièmes des députés pour s'opposer à une telle démarche, la commission sera créée. Reste à faire aboutir ses recommandations. Les associations ont actuellement pour leur survie un seul défenseur : le Front de Gauche.

Partager cet article
Repost0
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 10:15

Les artistes du spectacle ont ceci de particulier qu’ils ne sont payés que lorsqu’on leur confie un rôle. Ce sont les fameux « intermittents » que des accords peu satisfaisants mais qui ont le mérite d’exister rémunèrent dans les intervalles. Nos lecteurs savent déjà que la culture sera la première victime des « baisses des dépenses et des charges » préconisées par l’Europe et tous les libéraux. Et en première ligne les intermittents , dont un accord signé par la CFDT mais pas la CGT réduit les droits , en attendant de les supprimer. C’est pourquoi la venue au théâtre des Treize Vents (qui s’engage dans le combat, ce dont il doit être remercié) de Mathieu Grégoire, chercheur en sociologie, ce vendredi après-midi 16 mai a une grande importance. Il a prouvé par des travaux solidement étayés qu’il est possible de conserver le système sans qu’il coute plus cher pour autant. C’est possible, il ne manque que la volonté politique. Pour de plus amples détails reportez-vous à l’Hérault du Jour du 12 mai. Un chantier importantissime pour le Front de Gauche.

Partager cet article
Repost0
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 08:25

Buridan avait trouvé un moyen infaillible de faire des économies. Valls reprend cette idée qui n'est donc pas si neuve. Les "Opérateurs de l'Etat" (vocable qui cache 1244 organismes comme Météo France, Le Louvre, le CNRS etc.) qui passent leur journée à ne rien faire savent à quoi s'en tenir : on va supprimer des postes (tout en luttant vaillamment pour l'emploi par ailleurs) et les survivants devront en plus de leur travail faire celui des disparus, en améliorant le service public.

Démagogie, mépris et ignorance crasse se conjuguent pour trouver le bouc émissaire . Cela tombe bien , il faut trouver 50 milliards d'économies pour payer les patrons du CAC 40 qui n'en ont jamais assez. Et éviter comme la peste de faire marcher la planche à billets (qui en d'autres temps , comme investissement, a relancé l'économie). C'est que l'inflation rogne la rente des fonds de pension.

Si nous ne voulons pas comme les Grecs et tant d'autres subir le sort de l'âne du susdit Buridan, il est temps de réagir.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens