Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2021 2 28 /09 /septembre /2021 10:18

 A GM&S  sous traitant automobile les salariés ont été la variable d'ajustement. Mais depuis 2020 c'est le reflux  : plan social annulé et revalorisation des indemnités pour licenciement illégal. 58 anciens salariés vont toucher entre 16 000 et 85 000 euros d'indemnités.

 Gageons que si l'addition devient salée, licencier coutera plus cher que de conserver l'usine selon  la règle à calcul de la Bourse.  C'est donc une très bonne nouvelle, et pas seulement pour les 58 concernés.

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2021 3 22 /09 /septembre /2021 09:28

La longue guerre   va connaître une bataille : Deliveroo passe devant un tribunal pour travail dissimulé, l'inspection a fait son travail. 40 000  faux "autoentrepreneurs" vrais salariés   sont concernés.

  N'attendez pas des miracles  mais chaque euro arraché aux rapaces est une victoire.

 

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2021 2 21 /09 /septembre /2021 10:27

En 2012 deux salariés sont ensevelis dans un silo de sucre de 40 m de haut.  Cristal Union géant du sucre est propriétaire du silo, mais la  maintenance est sous traitée à Carrard Services qui emploie les deux cordistes , car tel est le nom de leur métier..

 L'accident de travail est reconnu en France mais entendons nous bien : le salarié est bien protégé pour ce qui concerne les soins et le congé médical.

 Lorsqu'il y a mort il en va tout autrement.   La responsabilité pénale et civile (qui concerne les familles et leur  indemnisation)  suppose un premier obstacle franchi : la responsabilité de l'entreprise.

Vous vous imaginez sans doute que c'est facile. Détrompez vous. D'abord il y a le donneur d'ordre et l'exécutant. Cristal Union doit elle payer ?

 Mais surtout les géants financiers  sont défendus par des cabinets d'avocats tout aussi géants qui traquent la "faute" des salariés. Ici une corde  qui n'aurait pas été coupée à temps.  Et 9 ans de procédure découragent , ce à quoi excellent les puissants.

 C'est un problème de fond qui est posé.  Le salarié n'est pas l'égal du patron. Si celui-ci l'envoi au fond d'un silo de 40 m de haut sans formation suffisante sur les risques, sans avoir pallié aux insuffisances éventuelles du système,  le salarié n'a commis aucune faute. Il n'avait pas le choix.

Durant ces 9 ans un accident identique a causé la mort d'un autres salarié. Tous  trois coupables ?  C'est absurde.

Les premières condamnations  sont faibles : les 2 entreprises ont été condamnées à 2 ans de "surveillance judiciaire" et 100 000 euros d'amende. C'est presque UN ACQUITTEMENT à ce niveau. Les directeurs ont écopé de 6 mois de prison avec sursis.  Ce n'est pas de prison qu'il devrait être question ici mais de RESPONSABILITÉ vis à vis des travailleurs afin que  le civil qui succèdera au pénal indemnise les familles.

Espérons que du procès sortira un verdict  qui dissuadera les entreprises de jouer avec la vie des travailleurs. Par exemple en plus du reste, l'obligation de faire des travaux interdisant toute défaillance. Cela aurait sauvé une vie si cela avait été fait à temps.  C'est pas à pas qu'on avance.

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2021 6 18 /09 /septembre /2021 07:48

L'actualité Montpelliéraine où existe  pourtant une municipalité d'union de la gauche rejoint dans l'inacceptable  l'attitude générale de la France  face aux citoyens itinérants. C'est l'exclusion sans fin.

Un rapport vient de rappeler ce qu'en réalité nous savons déjà.  Les conditions de vie sont indignes et l'habitat super ségrégué . Pour plus de détails reportez vous à l'article de l'Huma de vendredi.

 Certes les ROM ont tendance à refuser notre mode de vie, certes ils ne sont pas tous des anges de vertu. Mais il est tant de pays, par exemple le Tibet, ou l'occident des droits de l'homme a défendu (avec raison) le droit des peuples à penser ce qu'ils veulent,  que nous nous étonnons.  Ce droit chez nous est refusé à certains.

 Dans l'échelle de l'abjection molle le traitement des divers itinérants  apparaîtra  dans les siècles futurs ( du moins  c'est à souhaiter) pour ce qu'il est : une monstruosité.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2021 4 16 /09 /septembre /2021 09:22

Dans un précédent article nous avons vu que la monoparentalité , pour l'INSSE pousse vers la pauvreté.

 Mais l'INSEE n'a pas examiné  le cas des handicapés. Lorsque deux handicapés vivent ensemble, l'une des allocations subit un fort coup de ciseau, comme si les frais liés au handicap  diminuaient.  Vivre en couple rend pauvre ! . Le découplage ( pas de déclaration commune pour les handicapés seulement) est réclamé, mais le gouvernement refuse.

Nous sommes en France, il y a donc heureusement  le système D. Est-il  normal d'être obligé de transgresser une loi pour qu'elle soit mieux appliquée ? Déconjugaliser coûterait  700 millions/an. Comparez avec les cadeaux fiscaux aux riches qui se chiffrent en milliards.

 Le sénat a voté le texte.  Marcheurs , encore un  effort.

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2021 2 14 /09 /septembre /2021 12:01

 l'INSEE scrute les familles dans une publication récente , et ça fait mal.

  Dans l'environnement familial "classique" (parents vivant avec leur progéniture, cas de loin le plus fréquent) les familles sont aux deux tiers propriétaires de leur logement   et ce logement n'est pas surpeuplé.

41 % des enfants vivant dans une famille monoparentale sont sous le seuil de pauvreté monétaire. Mais les enfants qui vivent avec leur père  (18% des monoparentaux seulement) ne sont que 22% en situation de pauvreté car ce père  a un emploi. de qualité.

Plus les familles sont nombreuses moins la mère travaille et plus ces familles sont pauvres.

La femme si on y regarde de près, est  clairement la grande discriminée, dans ces constats statistiques. Sa liberté  conquise  se paie cher,  la recherche de l'égalité véritable ne peut ignorer ces chiffres accablants.

 

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2021 4 09 /09 /septembre /2021 09:21

Succès indéniable de la politique de Macron en faveur de la rente  et des riches,  des sommes considérables, par des procédés infiniment variées, sont transférées de la poche des Français et Françaises vers celle des milliardaires apatrides. Les yachts se portent bien, merci.

 Il n'est plus possible de le cacher. Le Secours Populaire qui fait ce que l'état ne fait plus et n'y arrive pas, forcément,   publie son baromètre.

   Un tiers des Français peinent  à faire face aux dépenses courantes et la fin du mois commence le 15 ou le 20.

   Un autre tiers est obligé de choisir.

 Le blog affirme que dans dix ans ce sera bien pire si rien ne change.

Ces chiffres terribles mettent la gauche en accusation

   - d'abord parce qu'elle a souvent géré sans que la tendance s'inverse.

   - ensuite parce qu'elle est incapable de fournir une alternative crédible.

Il est grand temps que le PCF retrouve une place qu'il a perdue à l'intérieur de la gauche. C'est l'enjeu des présidentielles.

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2021 1 06 /09 /septembre /2021 09:37

Après Paris trois grandes métropoles  s'y engagent, Montpellier, Bordeaux et Lyon.

  Le droit au logement comme le droit à l'éducation, à la nourriture , à l'eau , à l'énergie est certes inscrit dans la constitution, mais comme un droit sans obligation de le respecter.Pourtant  C'est un droit de l'homme au même titre que l'inscription sur les listes électorales, ce qu'on oublie trop souvent.  Le SDF est un sans droit et une honte pour le  pays qui laisse faire.

 Le droit de l'argent, c'est à dire le droit pour le propriétaire de tirer le plus d'argent possible de son bien s'oppose frontalement au droit humain.

  Le problème n'est pas de nationaliser tous les logements, ce qui n'est pas à l'ordre du jour et a montré ailleurs  que cela conduisait à la pénurie.

  Mais il faut  mettre fin à la toute puissance du dieu Euro. C'est un premier pas.

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2021 6 04 /09 /septembre /2021 07:47

13 élus du personnel sont accusés d'entrave au bon fonctionnement d'un magasin qui porte le nom d'une assemblée révolutionnaire.  La direction donne ce nom  à un samedi de la révolte, grève  pour l'octroi d'une prime covid. C'est donc l'éternel problème du piquet de grève, jamais réglé.

   Une cour d'appel va trancher, nous ignorons dans quel sens.    Le combat, lui est clair : c'est ce qu'on appelle la lutte des classes.

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2021 3 01 /09 /septembre /2021 08:38

Depuis le début de l'année quinze personnes ont été assassinées à Marseille dans le cadre de règlements de compte liés au trafic de drogue. C'est que l'économie grise supplée à ce que la République est dans l'incapacité de faire : assurer la survie des quartiers populaires. Ce n'est bon pour personne, et le règne du non droit est insupportable  quand on n'en vit pas , ce qui est le cas de l'immense majorité.

Étrangement avec un gouvernement qui ne parle que de sécurité , Marseille est sous dotée en moyens policiers. C'est que tout est fait pour circonscrire le  mal, non l’éradiquer.  Tout est permis dans certains quartiers à condition de ne pas en sortir.

La nouvelle municipalité marseillaise se heurte forcément à la difficulté. Yannick  Ohanessian adjoint à la sécurité le dit dans l'Huma.     Ce qui l'a frappé en visitant les quartiers populaires après les drames  qui ont coûté la vie à des presque adolescents c'est l'absence totale d'espoir.  Le taux d'abstention en est la conséquence.

Les propositions faites  nous conviennent parfaitement :

   *  Ne plus concentrer la misère et le HLM dans  quatre arrondissements.

   *  Identifier les circuits financiers qui financent la drogue  et les frapper lourdement au portefeuille. Se limiter aux dealers c'est ne rien faire . Les 15 morts ont été aussitôt remplacés.

 *  Trouver des peines alternatives qui éloignent durablement les mineurs de leur quartier.  Actuellement libérer les mineurs (très utilisés)  les ramène à leur quartier  où ils replongent aussitôt.  Labourer la mer est désespérant pour les policiers.

  L'adjoint oublie  malheureusement une donnée fondamentale, qui il est vrai n'est pas à la portée d'une municipalité seule : recréer de l'activité économique et des emplois. C'est que là on touche au capitalisme rentier :   c'est la difficulté majeure. Si nous l'oublions, nous aussi nous labourerons la mer

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens