Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2020 1 09 /11 /novembre /2020 10:34

Alors que  la légitime défense est reconnue depuis longtemps  face à un agresseur quelconque, Catherine Sauvage avait été reconnue coupable de s'être défendue des brutalités du conjoint en le tuant.

Des millénaires d'infériorité et de soumission faisaient de la résistance.

 La cour d'assises du Val de Marne est entrée dans l'histoire.  Une immigrée brésilienne qui a tué son compagnon  pour éviter que sa fille  ne  soit violée a été acquittée.  Déjà Catherine Sauvage avait été graciée, preuve d'une mauvaise conscience. Le pas décisif, appelé à faire jurisprudence est franchi.

  

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2020 5 06 /11 /novembre /2020 11:13

L'institut Montaigne n'est pas de gauche. Sa vocation est la promotion du capitalisme rentier.  Mais il n'échappe pas à la règle commune.  Dans la multitude des écrits qu'il promeut et diffuse s'infiltre la réalité  , de manière dialectique.   Hakim el Karoui a donc pondu un rapport que Patrice leclerc maire PCF de Gennevilliers a lu pour nous.

  N'y cherchez pas des solutions, sinon  que de cacher ce sein que l'on ne saurait voir, entendez par là  qu'en diluant la pauvreté elle sera moins visible.  En supprimant les logements sociaux les pauvres iront ailleurs ,  acceptés par  les bailleurs qui  comme chacun sait sont enthousiaste pour loger des gens qui ont du mal à payer le loyer.  Elles ne présentent donc aucun intérêt pour nous. Mais il y a le travail statistique préalable , et nous  en apprenons de belles.

 L'image de  la Seine Saint Denis refuge de la racaille qui se goberge avec l'argent public (voir certaines manifestations palavasiennes d'août) est une vue de l'esprit contraire à la réalité. Le Département est parmi les dix contributeurs  les plus importants au financement par habitant de la protection sociale. La Seine Saint Denis produit de la richesse.

   la Seine Saint Denis est aussi le département où les montant des prestations  par habitant est le plus faible, où l'offre éducative et de soins est la plus faible.

    Grâce soit donc rendue au rapporteur  qui, quelles que soient ses intentions (l'Institut ne choisit pas ses rapporteurs au hasard) contribue à démonter un gros mensonge.

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2020 3 28 /10 /octobre /2020 07:34

Biocop est sur le papier une coopérative vertueuse qui vend des produits bios. Un franchisé parisien Le retour à la terre l'annonce" le bio nous rassemble".

 Mais il ne rassemble pas ses salariés qui sont en grève : ouverture le dimanche, salaires en berne, non respect du droit à rupture conventionnelle, pratique des gérants  bien éloignées de l'idéal social et solidaire.  En fait une grande surface comme les autres.

 Le bio, la structure coopérative, ne se suffisent pas plus  en eux mêmes   que la lutte contre  le réchauffement climatique car ils n'abolissent  pas  cette bonne vieille lutte des  classes.

 Ce sont des objectifs  qui ne dispensent pas  de la satisfaction des besoins sociaux. En ces temps où le langage est manipulateur, voilà une bonne piqûre de rappel.

 

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2020 1 26 /10 /octobre /2020 10:18

 "Réforme"  (lisez attaque) de l'Assurance Chômage  unanimité contre.  En pleine retraite élastique, Castex reporte.  Macron a échoué.

 "Réforme" (lisez régression) des retraites . Le passage au système  par points, rêve du capitalisme rentier était acquis.

Covid aidant , mais surtout face à une opposition résolue, la contre réforme est suspendue, ce qui est un peu plus que reportée. Macron a échoué.

 L'épineuse question des contreparties. On n'attrape pas les mouches avec du vinaigre. Les promesses ont plu, mais la réalité n'a pas suivi. Les grands groupes entre les actionnaires et le personnel, ont choisi les actionnaires. Ils veulent bien la baisse des charges mais quant à investir et créer de l'emploi  c'est la ruine assurée. Comme le gémissant Hollande qui suppliait les multinationales  de renvoyer un peu l'ascenseur Macron se heurte au  fait semblant de se heurter au mur de l'argent. Encore un échec.

 Partage de la valeur ajoutée    Cette notion révolutionnaire  a de quoi séduire et pour tout dire c'est notre objectif n°1.  Vu du côté de Macron cela revient à renforcer l'épargne d'entreprise, donc à donner l'argent  au patron  au lieu de le donner directement au salarié.  Quant aux autres promesses faites aux soignants si méritants  par exemple elles ont sombré corps et biens on ne sait trop où.

  La vraie question que nous nous posons, c'est de quoi va parler  Castex.   Pour les syndicats les sujets ne manquent pas, par contre. Comme disait Rochefort sous le second Empire,  la France compte 40 millions de sujets (dans une dictature il n'y a pas de citoyen) sans compter les sujets de mécontentement. La seule différence c'est que nous sommes vingt millions de plus.

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2020 1 12 /10 /octobre /2020 07:21
La croissance expliquée aux  peuples

En 1900  les 1% les plus riches en Grande Bretagne et en France, les grandes puissances de l'époque ,  possédaient  plus de 50 % de la richesse nationale . Et 10%  possédaient 90%

   Aux USA  en 2020 247 000 adultes (le fameux 0,1%) possèdent 10%  avoués du revenu national.  Et les 10% possédent 72 %.    50% des Américains poss'dent 2% de cette richesse.

   Les conditions ont changé en 120 ans , pas une constante  : les profondes inégalités  et l'accumulation du capital. Et Marx est plus vivant que jamais.

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2020 7 11 /10 /octobre /2020 18:15

Jusqu'à présent, si vous aviez souscrit  un emprunt sans déclarer une maladie grave, votre mort n'effaçait pas la dette, l'assurance ne jouait pas. La double peine s'abattait sur les  proches pour le plus grand profit de l'assurance.

  Désormais si vous avez survécu 10 ans (5 ans pour ceux qui avaient moins de 21 ans) l'assurance jouera.  On ne peut pas dire que c'est une bonne nouvelle dans de telles circonstances, mais cela oblige les assurances à un peu plus de solidarité.

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2020 7 11 /10 /octobre /2020 06:58

Paris 2020  .   un jeune   est attendu par un copain qui doit l’emmener au « DEMIE », le Dispositif d’évaluation des mineurs isolés étrangers, chargé de l’évaluation et de l’accueil des Mineurs non accompagnés à Paris. Il passe les entretiens, et par chance, il est reconnu mineur. Comme la loi l’autorise, afin de mieux répartir les mineurs sur l’ensemble du territoire, il est envoyé dans un autre département. Là-bas, il subit une seconde évaluation, qui conclut cette fois à sa majorité. Une toute jeune éducatrice vient le voir : « Tes papiers sont à la gendarmerie, va-t-en, sinon tu vas finir au centre de rétention. » Il erre sans but dans cette petite ville de province, parle avec les uns et les autres, parvient à se faire héberger par un homme qui n’est jamais chez lui mais qui lui fait confiance. Il passe ainsi quelques mois sans trop savoir que faire, puis un beau jour il s’en va, et disparaît. Un an plus tard, il laisse ces quelques mots sur un réseau social : « Celui qui ne renonce pas à son rêve finit par le vivre. » Il vient d’« être pris » dans un autre département. Il a désormais 17 ans.

 Cet exemple parmi une multitude est tiré d'un article publié par 100 paroles  (Nos articles)   d' Olivier Favier (site bastamag.net).

   Il fait froid dans le dos tout en étant réconfortant.

   1-La France officielle  des droits de l'homme  ne l'est plus. Elle devient un état où c'st la police qui fait la loi, sans un réel équilibre entre les pouvoirs. Que cela s'exerce contre les mineurs qu'une lente évolution du droit avait tendance à protéger est hautement significatif d'une régression.   Dans tous les domaines la tentation de la force brutale existe.

  2-   Cela place les gens au contact des jeunes sans papier dans une situation   inextricable, comme cette jeune éducatrice ou cet homme qui  l'héberge provisoirement sans le connaître. La détention (et l'expulsion)  ou la rue. Mais le fait qu'ils refusent d'être des monstres mous est porteur d'espoir.  Et la résistance du jeune en fait un symbole  de ce que l'humanité fait de mieux. Il ne renonce pas à son rêve.

  Éternelle dialectique des sociétés en résistance.  Tant que le basculement ne se réalise pas leur combat est fait d'amères demi  victoires    Mais il prépare le basculement.

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2020 6 10 /10 /octobre /2020 07:44

Bertrand Gaufryau, chef d'établissement, fait dans l'Huma des rapprochements que nous aurions tout intérêt à examiner.  Tout au long des siècles le corps des femmes n'a cessé d'être contrôlé par le patriarcat dominant, le plus souvent avec leur consentement inculqué, comme nous le rappelle Gramsci. Niveau du bas de la robe par rapport au sol(la cheville est un bien privé du mari), corset, double ou triple jupon, cerceaux parfois,  il n'est pas difficile d'accumuler les exemples surtout dans les hautes sphères de la société.

 Un lent mouvement de la société, rendu visible par des couturiers de génie a allégé, raccourcir, libéré.  libération des femmes et de leur façon de s'habiller vont de pair . Mais jamais l'état ne s'en est mêlé, sinon pour interdire les talons aiguilles dans les musées, du moins sous nos latitudes. C'est affaire de société..

 La tenue républicaine à l'école que préconise Blanquer est donc un formidable retour en arrière prétendant régler  la cassure sociale  par l'interdiction du foulard ou l'égalisation de la tenue. Cela ne concerne pas les garçons  dont les variations dans la tenue sont limitées.

Gaufryau y ajoute des considérations psychologiques. Le travail sur l'estime de soi d'un ou d'une adolescente est structurant. Vouloir imposer à cet âge  c'est vouloir plier, briser, faire entrer dans le rang.

 Le capitalisme rentier en crise  de dégénérescence est décidément nocif à plus d'un titre  et a cessé de faire rêver.

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2020 5 09 /10 /octobre /2020 07:05

Le ski alpin est  globalement un sport de riches, et le coronavirus et la crise frappent fort.  En même temps la montagne est fermée à une grande partie de la population. Le Puigmal (si vous voulez prononcer comme les catalans dites poutchmal, le pic maudit) est plus haut que le Canigou et le Carlitte. L'or blanc de la neige y est plus assuré. Mais au lieu de rêver un Courchevel pour oligarques russes, Fourcade rêve d'un tourisme blanc et vert accessible aux bourses bien garnies et aux bourses plates, descente, fond , randonnées skis acrobatiques divers qui passionnent les jeunes et activités d'été sur les sentiers. Si l'intendance suit, c'est à dire la qualité et les prix raisonnables, c'est une idée qui  mérite réflexion.

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2020 3 07 /10 /octobre /2020 09:42

Trop souvent mêlé aux intérêts de l'impérialisme occidental jusqu'à une période récente, MSF semble se recentrer sur sa mission première :la santé. Une étude menée par l'ONG montre que 50 % des précaires sont infectés par le COVID, ce que tant d'études officielles peinaient à constater.

  Le blog en remet une couche à l'adresse de ceux et celles qui sont tentés par le rejet de ces populations. Quand ils se noient, sont matraqués, sont victimes des néo esclavagistes votre confort n'en est pas affecté. Mais quand ils sont malades le virus démocratique franchit les portes blindées, les hauts murs et les caméras de surveillance. Il a frappé Trump il peut vous atteindre aussi. Vous êtes donc solidaires de l'humanité souffrante, que vous le vouliez ou non.

 HA

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens