Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juin 2019 4 06 /06 /juin /2019 14:29

En 2011 un contrôle  au hasard  par la Sécu sur 2103 dossiers  des personnes nées à l'étranger  a révélé un taux de 10,4 % d'anomalies  et non de fraudes (parfois de mauvaises photocopies ou des dossiers non conformes) . Lors du même type de contrôle en 2017  un peu plus poussé  dans les trois quarts des  cas de dossiers douteux  la bonne foi a été prouvée. Parmi les dossiers d'étudiants étrangers   ou de résidents provisoires  44 % n'ont donné lieu à aucun versement de prestation sociale . Leurs titulaires  très jeunes  n'ont pas été malades.  Tels sont les FAITS.

Charles Prats de la droite extrême si l'on en juge par ses motivations  et proche des cabinets ministériels dans le civil  qui  ne recevra pas la médaille Field des mathématiques   a publié le  "calcul" suivant :

Il a rapporté 10,4% au total de 2011 (17,6 millions d'assurés nés à l'étranger )  : il a trouvé 1,8 millions de fraudeurs (et non d'anomalies). Puis il a multiplié l le chiffre obtenu  par la moyenne des dépenses par assuré qui a reçu des prestations  (7700 euros) et a trouvé 14 milliards d'euros, fraude à la sécu estimée.  C'est 15 fois plus  que le résultat obtenu par d'autres sources.

C'est ainsi  qu'un gros mensonge nourrissant la xénophobie  escamote les 100 milliards de fraude fiscale  bien de chez nous et fait croire  que le trou de la sécu est provoqué par les étrangers au prix de monstruosités mathématiques.

 

Partager cet article
Repost0
12 mars 2019 2 12 /03 /mars /2019 07:22

Plusieurs maladies, souvent qualifiées de moyenâgeuses, que l’on croyait enrayées pour toujours semblent rattraper l’humanité et font des victimes aujourd’hui, obligeant les autorités sanitaires à tirer la sonnette d’alarme. La rougeole,la tuberculose, la syphilis, le scorbut,la scarlatine sont de retour en France et en Europe.

Beaucoup de Français croient, bien à tort , que le sort des immigrés ne les concerne pas. Chassés de chez eux par la violence ou la misère provoquées par l'occident , ils  n'amènent  pas que la misère. Et les microbes sont internationalistes.   Défendre la paix mondiale et un avenir décent pour tous c'st aussi défendre notre propre santé.

 
Partager cet article
Repost0
23 janvier 2019 3 23 /01 /janvier /2019 08:41

Depuis 2008, les ruptures de stock de molécules considérées comme essentielles ont été multipliées par dix en France. Le résultat de choix industriels visant le seul profit, sous le regard d’un État spectateur.

Quel est le point commun entre le vaccin DTP (diphtérie-tétanos-poliomyélite), obligatoire pour tous les nourrissons, les anticancéreux 5-FU ou Vincristine, le Sinemet, qui permet de contrôler les symptômes de la maladie de Parkinson, ou encore l’antibiotique bien connu de tous les parents, l’amoxicilline ? Tous ont été, ces dernières années, victimes de « ruptures de stock » ou de « tensions d’approvisionnement », termes polis utilisés par l’Agence française du médicament (ANSM) pour décrire les pénuries de molécules auxquelles sont confrontés de plus en plus de malades aux guichets de leurs pharmacies.

Une personne sur quatre aurait déjà été touchée par ce phénomène « récurrent et massif », indique une enquête rendue publique la semaine dernière par France Assos Santé, collectif qui regroupe 80 associations de patients et d’usagers. Des ruptures qui concernent, dans plus d’un cas sur trois (36 %), des vaccins, mais aussi, donc, des anti-infectieux, des traitements pour les maladies du système nerveux (épilepsie, Parkinson), des médicaments contre le cancer, l’hypertension, les problèmes sanguins ou les allergies… La liste de ces molécules indisponibles s’allonge chaque année (elle a bondi de 30 % entre 2016 et 2017, selon l’ANSM), devenant un véritable phénomène structurel, et non plus une anomalie, dans notre système de santé.

.Une envolée qui ne doit rien à la malchance.

 La suite dans l'Huma du jour

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2019 7 13 /01 /janvier /2019 08:24

Un dosage défectueux rendrait cancérigène un médicament contre l'hypertension. L'erreur étant humaine  est rattrapable. Mais un communiqué de l'  ANSM censée tester les médicaments  qui nous sont proposés fait froid dans le dos. "Il a été décidé, au niveau européen, que des contrôles en NDEA et NDMA soient conduits directement sur les matières premières avant toute mise en production des médicaments à base de sartan, dès le 1er janvier 2019" . Cela prouve sans l'ombre d'un doute que ce n'était pas le cas auparavant.  La collusion public-privé dans ces instances souveraines  donne des fruits  amers !  Et les mesures de précaution  annoncées  devraient  s'appliquer à  TOUS les médicaments et prothèses

 Certains scandales récents auraient été évités.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens