Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 07:45

Montpellier, le 3 mai 2017

Cher(e)s ami(e)s et camarades,

Nous sommes à quelques jours d'un second tour d'une élection présidentielle qui verra s'opposer les candidats de l'ultra nationalisme et de l'ultra libéralisme. Quelque soit le vainqueur, et les communistes feront le nécessaire pour que ce ne soit pas Marine Le Pen, nous auront besoin de construire aux législatives une majorité de progrès, de transformation sociale et écologique.

Dans notre département nous ne partons pas de rien. L'excellent score de notre candidat commun, Jean-Luc Mélenchon, amène un nouvel espoir de reconstruction politique à Gauche. C'est à nous, les organisations politiques et les mouvements citoyens qui l’avons porté, de tout faire pour que les héraultais et héraultaise ne se retrouvent pas le 18 juin avec des députés inféodés à l'un ou à l'autre des finalistes de la présidentielle.

Pour ce, nous devons être en capacité de dépasser les postures politiciennes et les blocages nationaux, fort de notre expérience et nos urgences locales.

L'expérience des dernières régionales où la liste de grand rassemblement « Nouveau Monde en Commun » a réalisé le meilleur score national de la Gauche de transformation sociale et écologique, dont les élu-e-s influent depuis fortement sur la politique conduite en Occitanie.

L'urgence d'un département où le FN termine le premier tour en tête, à peine 3% devant Jean-Luc Mélenchon, ce qui nous confère à nous tous qui l’avons soutenu la lourde responsabilité de rempart contre la progression des idées d'extrême-droite aux législatives. Nous seuls sommes en capacité de lui barrer la route, en duel ou en triangulaire, le 18 juin prochain.

Devant ces responsabilités, nous n'avons d'autres choix que de nous rassembler, au-delà peut-être même de ceux qui ont soutenu Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle. Personne ne peut revendiquer cette dynamique seul, personne ne la poursuivra aux législatives sans les autres.

C'est pourquoi je réitère, au nom des communistes de l'Hérault, un appel à dépasser les blocages, à construire autour de ce qui nous rassemble au lieu de nous diviser sur le peu de choses qui nous séparent. L'Hérault comporte 9 circonscriptions et les électeurs de Jean-Luc Mélenchon, tous ceux qui souhaite une majorité de progrès sans oublier celles et ceux qui ne peuvent voter, ne comprendraient pas que nous n'arrivions pas à nous y entendre. Ils nous en sanctionneraient même sévèrement, immédiatement le 11 juin, mais aussi sur le long terme.

Le dépôt des candidatures étant proche, il est urgent que nous voyions rapidement avant que le point de non retour ne soit franchi. C'est pourquoi je vous invite tous à vous saisir de la réunion décidée collectivement, samedi matin à 9h30 au local d’Ensemble à Montpellier, pour avoir ce premier échange collectif.

Bien fraternellement,

Nicolas Cossange, secretaire départemental du PCF

 

Partager cet article
Repost0
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 18:39

Un collectif de citoyens, parmi lesquels de nombreux artistes, a pris l'initiative d'intervenir dans l'espace public pour renforcer le mouvement de solidarité, et d'hospitalité, en faveur de tous-toutes ceux-celles qui sont obligés de quitter leur pays, leur famille, leurs amis, leurs traditions, pour fuir la guerre, la famine, la dictature. Migrants, exilés, immigrés, émigrés... dans notre région la mémoire est vivace de l'exil républicain espagnol. Les exilés kurdes, turcs, grecs, roumains,... les travailleurs polonais, bulgares.., les africains, les maghrébins... sont nombreux. Des liens de solidarité se sont noués. De nombreux citoyen-nes, mûs par des raisons diverses, par religion, par civisme, par humanisme laïque, par conscience politique oeuvrent au quotidien pour développer la solidarité (secours populaire, secours catholique, protestants, cimade, ligue des droits de l'homme, collectif migrants 34, collectif Palestine 34, collectif de solidarité avec la Grèce, médecins du monde, éducation sans frontière... ). 

Mais beaucoup de gens restent paralysés par l'ampleur des problèmes, par la complexité des situations. La répétition des drames et des tragédies finit par endurcir les consciences, développe l'indifférence. Les forces brunes distillent la xénophobie, l'hostilité aux étrangers, y compris ceux qui, venus d'ailleurs, sont français depuis 3 ou 4 générations.

Le but de l'installation du 13 mai est de surprendre, émouvoir, briser la carapace de l'indifférence, conduire par l'émotion à plus de conscience et d'engagement.

Nous sommes sur une crête. Nous voulons que le camp des solidaires, des accueillants, des hospitaliers, des internationalistes isole les xénophobes, les étroits, les frileux, les violents..

Nous n'oublions pas que les conflits, les guerres, les famines, les coups d'Etat ont des causes dans les rapports sociaux que nous voulons changer. Une conscience humaine, sensible au malheur de l'autre, est un terreau plus fertile pour comprendre les causes profondes du malheur du monde.

je vous invite donc à diffuser amplement l'information et rendez vous samedi 13 mai dans les rues de Montpellier (1er RV à 14 heures devant le café du dôme à saint Denis , au bout du Bd de Gambetta); Nous vous invitons ensuite à 17 heures à vous joindre à la parade métèque qui tiendra village au parc de la guirlande puis défilera dans les rues entre 17 et 18.

Roger Moncharmont

Partager cet article
Repost0
29 avril 2017 6 29 /04 /avril /2017 06:46


Les 19,6% obtenus par Jean-Luc Mélenchon au 1er tour de l’élection présidentielle sont un score historique, pas atteint depuis plus de 30 ans.C’est le résultat d’une campagne innovante, dynamique, qui a su mettre en mouvement et redonner de l’espoir à des centaines de milliers de gens,dont beaucoup de jeunes. Sur l’Hérault, Jean-Luc Mélenchon a totalisé prèsde 23%. Cette dynamique et cet espoir, tous les partis politiques,organisations, groupes et individus qui ont mené la campagne et soutenu Jean-Luc Mélenchon ont contribué à les construire.
Pour autant, la situation politique est aussi difficile et lourde de menaces, ainsi que de combats à venir, le 7 Mai et après : battre le FN et le danger fasciste, puis combattre Macron et sa politique ultra-libérale. Dans ce contexte évidemment les législatives sont un enjeu décisif : quel que soit le résultat du 2e tour de l’élection présidentielle, il faudra des député-e-s pour poursuivre ces combats, pour résister aux attaques antisociales, pour proposer des lois en lien avec les mobilisations et pour commencer, sans attendre 5 ans, à poser les jalons de cette 6e république que nous appelons tous de nos voeux. Des député-e-s à l’écoute des citoyen-ne-s, qui rendent compte de leur mandat et qui assument leurs engagements de campagne.
Pour cela, il y a nécessité absolue de candidatures unitaires et pluralistes. Certaines circonscriptions sont gagnables par un-e candidat-e de la gauche antilibérale, une gauche de transformation sociale et écologique. La division serait suicidaire : elle  conduirait à ce que, dans l’Hérault, l’élan formidable de la campagne  présidentielle ne débouche sur aucune représentation à l’Assemblée. De  plus elle prendrait le risque, vu les scores du FN dans le département, quecelui-ci remporte certaines circonscriptions. Face à ces enjeux, nous
devons tous faire face à nos responsabilités. Il y a urgence : le dépôt des candidatures pour les élections législatives commence le 15 mai.
La manifestation du premier mai doit en être une première étape, pour s’unir et montrer notre force et notre détermination dans la rue. Nous appelons donc toutes celles et tous ceux qui ont soutenu la candidature de Jean-Luc Mélenchon, dans leur diversité, à manifester ensemble dans un même cortège derrière les forces syndicales à Montpellier et ailleurs dans
le département, pour soutenir les revendications sociales et affirmer l’urgence du rassemblement.
Pour Montpellier rendez-vous à 10H30 à la place Zeus.
Les représentants des Assemblées citoyennes des 1e et 8e circonscription,
de la 3e circonscription, de Front commun, d’Ensemble 34 ! , du PCF 34

Partager cet article
Repost0
29 avril 2017 6 29 /04 /avril /2017 06:00

Pour le 2° tour, dès dimanche dernier, et même avant, ma position était déterminée : je ne voulais pas choisir entre la peste et le choléra. Il me revenait en tête le fameux : " Poher et Pompidou, c'est blanc bonnet et bonnet blanc ! " de Jacques Duclos pour le 2° tour des présidentielles de 1969. Renvoyer Macron et Fillon dos à dos serait ainsi parfaitement justifié. Macron face à Le Pen était-ce bien différent ?

Et puis, j'ai discuté, avec des pour et des contre. Et je me suis souvenu d'autres conversations. Un ami, français d'origine marocaine, progressiste, qui me disait il ya plus d'un an : "entre la droite, même la plus réactionnaire, et l'extrême droite fascisante et raciste, je ferai toujours une différence". Il a peut-être vécu des situations dans lesquelles je n'ai jamais été. Et l'on sait bien que faire des expériences enseigne plus rapidement que lire des livres. Et je pense aussi à une attaque raciste contre un jeune, une attaque a priori impensable, survenue tout récemment dans un collège de notre circonscription.

Et je me dis : comment tous les nervis et les racistes ne seraient-ils pas encouragés par un score de Madame Le Pen approchant les 50% ? Dans quelles conditions pourrons-nous, nous les progressistes, continuer à militer dans les syndicats ou dans les quartiers si les fachos se sentent pousser des ailes ? On a déjà assez de mal avec le parti pris des médias, avec la répression patronale, avec les violences policières. On n'a pas besoin, en plus, de devoir se défendre contre les fachos pour pouvoir ouvrir la bouche.

OUI, Macron est le représentant des financiers qui nous exploitent.

OUI, il a mené et s'apprête à aggraver une politique réactionnaire et de régression sociale.

OUI, les dirigeants socialistes sont les principaux responsables de la montée du FN et de ses idées dangereuses.

Mais, ... NON,  on ne peut pas mettre un signe égal entre Macron et Lepen.

Au début des années 40, se trouvaient face à face Churchill et Hitler, deux représentants patentés de leurs impérialismes nationaux respectifs. On connait la priorité du combat choisie par les plus conscients de nos anciens. Et nous ?

Je comprends les réticences de ceux qui ne veulent pas voter Macron, l'ami des patrons. Je ne veux pas les culpabiliser.

Mais personnellement, entre un exploiteur et un facho, je choisis de, immédiatement, faire reculer le fascisme y compris en votant pour un exploiteur et je choisis en même temps de continuer à me battre contre les exploiteurs pendant les 5 années suivantes, en commençant par la manif du 1° mai 2017 et en poussant pour des candidatures unitaires de tous les anti-libéraux aux Législatives de juin.

  Bernard Delord

Le blog pense avoir publié  des avis qui résument l'alternative, vote blanc ou vote Macron. Aux lecteurs à se déterminer comme ils l'entendront. où à se référer au débat passionnant sur la toile généré par l'assemblée citoyenne. Comme ces avis différents  posent tous le problème de l'après dans les mêmes termes , ces divergences sont selon nous  peu importantes. La bataille décisive c'est celle de l'union  pour les législatives .

Partager cet article
Repost0
29 avril 2017 6 29 /04 /avril /2017 05:55

Une semaine après… Je pense qu’il est temps de digérer la colère,  la déception d’une non qualification de notre candidat pour le 2ème tour. Avons-nous tout fait pour fédérer plus largement autour d’un programme ?

Une réflexion certes utile me pousse à tout faire pour que Marine Le Pen soit battue, en effet :

  •  Peut-on croire que les reculs seront de même natures quel que soit  le futur Président ?
  •  Peut-on penser que les conditions de luttes seront de mêmes niveaux face à un banquier ou à une fascisante d’extrême droite ?

A ces questions, je réponds : non !

Je ne peux donc me contenter de voter blanc ou nul.

Je préfère que l’on me reproche mon choix, plutôt que d’être responsable d’une situation que beaucoup risquent de regretter.

Ne négligeant pas le risque d’une élection de Le Pen, je voterai Macron. Mon vote ne sera certainement pas un soutien à son programme mais pour éviter des lendemains bien plus sombres.

La mathématique est claire : S’abstenir, voter blanc ou nul n’a pas le même poids que voter Macron.

En multipliant les électeurs le résultat n’est pas sans conséquence.

Ne pas être clair sur le choix c’est banaliser les idées et donc le vote Le Pen.

La couleur de la future Assemblée Nationale dépendra du résultat de la Présidentielle. Si Marine Le Pen est élue le risque d’une majorité FN n’est pas exclu. Une première erreur à ne pas commettre : croire que les voix portées sur Mélenchon sont acquises. La seconde : Ne pas présenter des candidatures unitaires par l’ensemble des forces ayant soutenu la candidature de Mélenchon.

 Michel Tali

 

Partager cet article
Repost0
27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 12:52

Depuis longtemps l'assemblée citoyenne pluraliste l'a choisi comme son meilleur représentant dans une circonscription largement à sa portée. Un ancien élu PS  de Baillargues  est pour le moment présenté au nom de la France Insoumise. Espérons que la machine à perdre  ne se mettra pas en marche.  Un seul candidat de l'humain d'abord au 1er tour  et tous les espoirs sont permis

 Rappelons ce que nous avons écrit  il y a plusieurs semaines :  non encarté,  doctorant en droit constitutionnel,  26 ans ,  Logan s'est  engagé  contre le traité européen en 2005, contre le CPE, et bien entendu il s'est investi  dans les luttes récentes. Il  n'est pas inutile d'ajouter  qu'il a financé ses études par des travaux de maçonnerie et l'aide à la personne, parcours significatif des jeunes d'aujourd'hui. Sa candidature est mise  à la disposition de l'ensemble des forces rejetant l'austérité et est un signal  vers la jeunesse. . 

 

Photo La Marseillaise

Photo La Marseillaise

Partager cet article
Repost0
27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 11:00

Je n’ai pas participé activement à cette campagne pour des raisons que je n’évoquerai pas ici alors que je suis un militant PCF de très longue date que certains d’entre vous connaissent bien.

Avant les élections j’imaginais comme excellent résultat, Jean Luc MELENCHON devançant Benoit HAMON, mettant fin à l’hégémonie du Parti Socialiste pour permettre la transformation sociale.

Puis durant la campagne je me suis mis à espérer beaucoup plus….

Mais le résultat, malgré la 4ème place est au-delà de mes espérances et je considère que l’étape des Présidentielles est passée avec brio.

Une formidable dynamique !!! Mais nous devons absolument reconnaitre  que cette dynamique a été amplifiée par le candidat lui-même et par la forme d’union qu’il a imaginée (avec d’autres) pour rassembler toutes les volontés de transformation sociale éparpillées.

Je ne vois pas comment cette dynamique peut perdurer dans les circonscriptions sans un candidat avec du charisme se présentant sous l’étiquette FI. Autrement dit, sous la même forme que pour ce 1er Tour de la Présidentielle.

Je crains donc que nous nous retrouvions à construire l’union de façon traditionnelle, besogneuse et sans aucune originalité en ne retranscrivant simplement que les rapports de force que nous avons en tête et qui ne sont pas forcément la réalité mais que nous arriverons toujours à démontrer.

 Pour les nombreux électeurs qui nous ont rejoints dans cette campagne et qui ne sont pas forcément politisés, beaucoup de jeunes aussi, nous devons conserver notre visibilité et ne pas modifier notre image. Elle a pris la forme de la France Insoumise, nous devons la conserver et les négociations doivent aboutir sur une candidature commune qui se présente sous ce sigle.

Sinon nous ferons le même constat qu’en 2012, le score des législatives n’aura rien à voir avec celui de la Présidentielle et nous ramerons sans efficacité pour combattre la politique ultra libérale qui sera mise en œuvre.

 Quant au deuxième tour de la Présidentielle,  ne voulant pas donner ma voix, ni au candidat de l’ultra libéralisme, ni à la candidate de la haine et de la division, je m’abstiendrai car 60-40 sans abstention avec beaucoup de bulletins blancs ne délégitime pas celui qui est élu alors que 60-40 avec beaucoup d’abstention peut lui nuire. En effet, l’abstention est analysée et mise en évidence dans tous les commentaires alors que les bulletins blancs, même s’ils sont comptabilisés, passent totalement inaperçus.

Le risque de l‘extrême droite ne peut certes pas être écarté, mais le vote utile va être brandi et les chiens de garde vont se déchainer, non pas pour lutter contre le risque lui-même mais pour légitimer le candidat ultra libéral et ainsi lui donner plus de marge de manœuvre après son élection.

 Tout ceci n’est évidemment que mon avis et n’engage pas mon parti politique.

 

 

Gérard NORBERT
Partager cet article
Repost0
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 07:17

Nous avons reçu de 11 avril de la part de François Guérard un petit mail nous informant que l'Assemblée citoyenne s'est dotée d'un site internet, d'une page facebook et d'un compte twitter.
Je vous qu'il y a pas mal de mails en ce moment sur le 2e tour des présidentielles et sur les législatives, peut-être que c'est le moment de nous servir de ce site en utilisant notamment son blog beaucoup plus adapté pour ce genre d'échange...
Je vous mets le lien : http://www.100-paroles.fr/exprimez-vous-le-blog/

Qui commence ?
Véronique
Partager cet article
Repost0
25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 13:26

Après le premier tour de la présidentielle et pour préparer les étapes et mobilisations à venir, le Front de Gauche invite tous les citoyens de gauche, antilibéraux, anti-austérité, altermondialiste, insoumis, écologistes ou communistes à un moment d'amitié et de débat avec comme invités les travailleurs en luttes de Schneider.

                 
Lundi 1er mai, à partir de 13h00, au Mas Dieu, pour un couscous citoyen

Attention : responsabilité écologique oblige chacun amène son assiette, ses couverts, son verre ou gobelet.

La participation, à régler sur place, est de 10€ par adulte et 7€ par enfant.

L'heure du rendez-vous est volontairement tardive (13h00) pour permettre de prendre part au rassemblement prévu à Montpellier.

Un concours de pétanque est prévu (pensez aux boules).

Urgent !
Pour permettre l'organisation du repas, merci de réserver vos places, en précisant votre nom et le nombre de personnes, directement à :

                            michel-tali@orange.fr   ou bien   henri.sierra@gmail.com   ou bien   bernard.delord34@laposte.net

                                  ou par téléphone : 06.78.84.84.78 (Michel Tali)  ou  06.08.67.65.62 (Henri Sierra)

A lundi,
Bernard

 

Partager cet article
Repost0
25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 06:16

La tonalité de la Marseillaise rendant compte des résultats des présidentielles nous a déçus et  irrités. Il n'y est question que de résistance, face aux terribles dangers qui nous menacent.

  Notre analyse est profondément différente pour ne pas dire opposée. Le principal danger pour le peuple français c'est la succession acceptée des socio-libéraux et de la droite libérale, qui nous enfoincerait dans le malheur.

  La stratégie était tracée : les primaires signifiaient que deux candidats allaient se partager les suffrages, à l'américaine. Aucun des deux  n'est au deuxième tour, l'un d'eux à 6% subit une gifle monumentale.  Pour la première fois la droite officielle est évincée du deuxième tour. Le peuple français a tranché.

  Sommes nous démunis par l'absence de Mélenchon au deuxième tour ? Absolument pas !

Imaginons un socle de 80 députés  (hypothèse très plausible) représentant l'ensemble des forces qui ont soutenu  Mélenchon entrant au Palais Bourbon. Macron va certes utiliser les ordonnances et le 49-3. Mais à 80 ont peut déposer une motion de censure. Et Macron aura besoin des voix de la droite et des socio-libéraux. Le théâtre de l'opposition  à la loi travail et autres fariboles  s'effondre, le roi est nu , droite et PS macronien main dans la main. Ce serait pour le peuple français une belle démonstration  dans la réalité, valant tous les discours. Et l'état de grâce de Macron  s'il y en a un ne durera pas longtemps! 

  Au travail donc, et ne perdons pas notre temps en déclarations emberlificotées qui appellent à rejeter Le Pen sans approuver Macron.

    Henri Ausseil

  

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens