Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2018 3 17 /01 /janvier /2018 17:37

Ceux d'entre vous qui ont regardé l'émission d'Elise Lucet ont la réponse. Pas les producteurs mais les actionnaires de Lactalis. Vous le saviez déjà mais une piqure de rappel n'est jamais inutile.  Qu'une journaliste ait la possibilité en pleine ère Macron de ne pas être un chien de garde prouve mieux qu'un long discours le lent effritement de l'hégémonie. Une sorte de Diderot des temps modernes fait entendre sa petite voix pour contester l'ordre royal.

  Tout n'a pas été dit, mais vous ne devriez pas bouder votre plaisir. Les paysans sont de grands professionnels et non des archaïques , détruits par l'insolence du fric. Et c'est toute la France qui est malade.

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2018 1 15 /01 /janvier /2018 13:33

Bernard Gellion nous fournit un  bel exemple. Savez vous comment il faut appeler  un régime théocratique où l’on décapite, lapide, voile les femmes, emprisonne ou tue les opposants?

Le mot juste est  : ultra-conservateur. La preuve : Lire la suite sur le site 100 paroles rubrique nos articles (www.100-paroles.fr).

   Le mot dictature est réservé à l'empire du mal. Et seules les bombes de l'empire du mal tuent des civils. Les bombes occidentales combattent la dictature.

 

 

 
Partager cet article
Repost0
7 janvier 2018 7 07 /01 /janvier /2018 06:17

Le Président Macron a annoncé mercredi qu'il déposerait prochainement un texte de loi destiné à lutter contre les "fake news" sur internet. C'est l'exécutif qui jugera ce qui est fake et ce qui ne l'est pas. Le nouveau texte permettra notamment de supprimer les contenus mis en cause, de «déréférencer le site, de fermer le compte utilisateur concerné, voire de bloquer l'accès au site internet», a précisé M.Macron. Le chef de l'État a expliqué sa décision par l'intention de «protéger la vie démocratique» des fausses informations diffusées sur les réseaux sociaux grâce à des liens parfois payés par des annonceurs anonymes. Les périodes électorales sont particulièrement concernées.  Bien entendu cela ne vise pas  tous les cireurs de pompes qui répandent toute l'année des informations biaisées.

Le capitalisme finissant  est en train d'abandonner ce que le capitalisme naissant avait inventé contre les rois absolus : la liberté de la presse.

 Pour la presse écrite pas besoin de lois. Elle appartient aux financiers  (Huma non comprise mais en grande difficulté).  Internet est un formidable outil  accessible à tous.  Le texte macronien remédie à cette liberté fâcheuse. Il ne fait que copier les Etats-Unis d'après le 11 septembre.

  C'est la meilleure preuve  que le nouveau stade du capitalisme n'apporte plus rien de bon, sauf aux milliardaires.. mais c'est aussi un réflexe défensif. Et que même les chiens de garde critiquent,  avec modération bien sûr.

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2017 4 28 /12 /décembre /2017 11:05

Il annonce après une enquête que nous espérons sérieuse une baisse d'un tiers  du nombre de syndiqués de la CGT. La CGT est assez grande pour   répondre avec les véritables chiffres, pour nous ce n'est pas cela qui importe.

L'hégémonie du capitalisme rentier a fait beaucoup de mal à notre camp , il serait stupide de le nier. Baisse des adhérents et  des revenus des syndicats et partis de classe , affaiblissement électoral, difficulté à remporter des succès. Le résultat n'a pas été bon pour les travailleurs et la France , où les nouvelles générations vivent moins bien que les précédentes. Et excellent pour les capitalistes qui possèdent la plupart de nos journaux.

Le Canard tape sur la CGT. Supposons  qu'il parvienne à ses fins. Nous posons une question simple. Pour qui  aura  travaillé le Canard  ?   La Fontaine il y a longtemps dans la fable  le loup et le chien avait mis en avant les traces du  collier que les bons serviteurs portent autour du  cou , traces peu visibles  mais impossibles à cacher.

   Heureusement, comme l'anticléricalisme  qu'il porte, le Canard appartient à une époque révolue à gauche  , surtout quand il se démasque.

 Henri Ausseil

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2017 2 19 /12 /décembre /2017 07:30

En octobre 2014, Facebook a acheté Watsapp pour 22 millions de dollars (18,6 millions d'euros). En mai  2017 dernier, la CNIL a  infligé une amende de 150.000 euros à Facebook pour violation de la loi informatique et libertés.  Au vu de la différence des montants on devine la peur que la CNIL inspire à Facebook.

Début 2016, la CNIL a suggéré à Facebook de corriger les lacunes apparues suite à la nouvelle politique de confidentialité de l'application WhatsApp dans les trois mois, Ce délai a été prolongé indéfiniment. Mais les changements demandés par la Commission n'ont pas été effectués.

La Commission nationale de l'informatique et des libertés vient de  déclarer  que l'échange de données entre le réseau social Facebook et la messagerie WhatsApp violait la loi informatique et libertés concernant la protection des données personnelles.

«La présidente de la CNIL a donc décidé de mettre en demeure la société WhatsApp de se conformer à la loi dans un délai d'un mois», annonce le communiqué de la Commission.

Facebook que vous devinez épouvanté  par cette perspective continue à accumuler les milliards sur notre dos, vendant les informations fournies gratuitement par les utilisateurs (leurs goûts, leur métier, leurs amis, leur  niveau de vie, éventuellement leurs opinions).

  Les épées de bois ne protègent que les apparences. Et c'est une vraie question de LIBERTÉ..

 Une suggestion : une amende de 10 millions rendrait peut-être Facebook plus compréhensif.

 

 

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2017 4 14 /12 /décembre /2017 10:20

Se confier à l'Huma est désormais un délit. C'est en tout cas ce que reproche sa hiérarchie à une Inspectrice du Travail qui a enfreint au nouveau code de déontologie. Elle passe en conseil de discipline pendant que la France officielle reconnaît les lanceurs d'alerte en paroles.    Police des esprits et du social le lien est fait.

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2017 4 14 /12 /décembre /2017 08:36

Les attaques de Macron ont été la goutte faisant déborder le vase. Les salariés en ont assez d'être les souffre-douleur des gouvernements successifs.

   Pourtant le PCF  n'a pas le sentiment que cette télé est libre. En tout cas elle ne relaye jamais nos prises de position. et les mêmes se relaient sans discontinuer pour nous raconter toujours la même chose.

  Mais des interstices se créent . Lise Lucet et d'autres  commencent à nous dévoiler cette face cachée  que les experts reconnus nous cachent.  Pour les exécutants de ce capitalisme financier qui n'a plus à nous offrir  que le pire c'est trop. Il faut une police de l'esprit comme il faut une police des conflits sociaux.

Pour nous cette réaction de Macron, attendue, est vouée à l'échec. Lorsque l'hégémonie devient visible , elle a perdu la bataille, puisque sa force vient de son invisibilité.  Faisons un parallèle avec l'Encyclopédie de Diderot, manifeste des lumières. Presses brisées, Diderot et imprimeurs en prison, amendes gigantesques RIEN N'Y A FAIT, l'Encyclopédie a continué à paraître et ses idées à se répandre. C''est pourquoi il faut soutenir les journalistes en grève, ils annoncent les temps nouveaux.

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2017 5 01 /12 /décembre /2017 07:41

Avec presque  800 visites/mois  connues en moyenne (celui ou celle qui consulte plusieurs fois dans la journée compte pour un)  , et bientôt 55 000 pages lues depuis sa création,  auxquelles il faut ajouter les liens divers que la loi interdit de porter à notre connaissance (par exemple lorsque vous envoyez l'article à quelqu'un d'autre) le blog est en progrès.

   Si on compare à l'objectif , la lutte obstinée contre l'hégémonie libérale  qui reste dans les têtes , et à la démographie du secteur,  70 000 personnes environ, les limites sont évidentes. Mais songez  que la Marseillaise ne fait pas beaucoup mieux  et en plus véhicule souvent  aussi comme c'est son devoir la pensée de nos adversaires par l'intermédiaire de l'AFP.  Et l'Huma moins bien, malheureusement (en quantité de lecteurs).  Il est temps pour nous tous d'en prendre conscience. Et la gratuité est un formidable atout. A condition d'accepter aussi les contraintes du format , inadapté aux motions de congrès et aux longs textes.

  Le  nombre d'abonnés (gratuits) augmente mais sans commune mesure avec le nombre de lecteurs. La rubrique commentaires est peu utilisée. Les contributions personnelles sont trop rares. Certes vous êtes nombreux à transférer un article ou une vidéo appréciés. Envoyer un texte brut recueilli sur internet  est bien utile mais ne suffit pas. Vous confiez au rédacteur la tâche de  digérer , de raccourcir, de  tirer l'enseignement mais aussi de choisir. Si vous même , cher lecteur, vous y essayiez, ce serait beaucoup mieux. Nous n'avons pas tous la même facilité d'écriture mais nous ne faisons pas de la littérature pour l’éternité.    C'est le fond qui compte.  Et c'est ce que VOUS pensez qui compte. Il suffit d'envoyer votre contribution à  ausseil.henri@orange.fr  et le tour est joué. Et qu'elle ne dépasse pas une trentaine  de lignes internet. C'est, reconnaissons le, le plus difficile. Mais aller à l'essentiel est nécessaire. Vous ne pourrez jamais TOUT dire avec le format du blog. Il faudra choisir ou être illisible en décourageant les autres lecteurs. Comprenez aussi que les nouvelles LOCALES sont   appréciées.

 Le désaccord est normal dans les phases d'invention d'un nouveau monde. Chacun de nous garde le poids du passé et peut se tromper mais la dialectique veut que même les approximations fassent avancer, pour peu que l'élaboration soit collective.

 A votre clavier !

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2017 3 29 /11 /novembre /2017 11:38

Depuis des années à Corbeil-Essonnes, le « système Dassault » (achat de votes, distributions d’argent) a installé un climat de corruption, de rancœurs et de violence allant jusqu’à une tentative de meurtre. Avionneur, patron de presse, cinquième fortune française, Serge Dassault coule des jours tranquilles dans la douce France du CAC 40. Un grain de sable pourrait-il enrayer la machine ?

 En tout cas là-bas si j'y suis fait témoigner un garde du corps  et tout y passe.

Faites vous plaisir  aller sur le site   une partie de l'article est en accès libre pour non abonné

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2017 7 19 /11 /novembre /2017 10:32

Radio France a été condamnée en appel à verser plus de 300 000 € à l’animateur de « Là-bas si j’y suis » Daniel Mermet, licencié «  sans cause réelle ni sérieuse » en 2014.

En juin 2014, France Inter mettait fin à la célèbre émission Là bas si j’y suis, créée en 1989. 

 « Radio France s’est sciemment placée dans l’illégalité pendant près de 40 ans en ayant recours à des contrats à durée déterminée, "verbaux" pendant 25 ans, puis écrits sans définition du motif », a souligné l’avocat du journaliste Jean-Yves Halimi dans un communiqué.

. François Ruffin, désormais député France Insoumise, y avait fait ses débuts de journaliste, ainsi que des voix de Radio France comme Sonia Kronlund (productrice des « Pieds sur terre » sur France Culture) ou Yann Chouquet, devenu directeur des programmes de France Inter.

Depuis sa suppression en 2014, « Là-bas si j’y suis »  sur internet  affiche 25 000 abonnés qui versent en moyenne 5 euros par mois.

Surtout ,  Hollande   qui défendait  la liberté de la  presse  partout dans le monde est pris en flagrant délit de censure EN FRANCE.  Et reporters  sans frontières tout aussi bien intentionné n'y avait rien trouvé  à redire.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens