Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juillet 2020 2 07 /07 /juillet /2020 07:42

Le nouveau ministère  apporte une preuve éclatante de l'impossibilité du système à se réformer un tant soit peu

 En plus de Le Maire sur lequel  il est inutile de s'étendre  examinons la biographie d'Agnès Pannier -Runacher qui fut son adjointe dans le gouvernement précédent et  qui est chargée de défendre notre industrie menacée. Technocrate sortie de l'ENA comme tant d'autres , son mari, Marc Pannier, lui aussi inspecteur des Finances, est cadre dirigeant chez Engie –. Elle percevait  avant sa carrière politique des jetons de présence comme administratrice de plusieurs grandes sociétés comme Bourbon (offshore pétrolier) ou Elis (entretien d’articles textiles et d’hygiène). Elle a démissionné de tous ces postes en entrant au gouvernement mais on devine avec quelle détermination elle va lutter contre la finance qui détruit notre industrie. Elle a par exemple lâché sur C news  (ce qui est dit est dit)  " C’est le moment de faire des bonnes affaires en Bourse…",  et quelques temps après « Il faudra probablement travailler plus. » . C'est ce que dit aussi le MEDEF.

Tout à coup elle déborde de bonnes intentions. « Cette crise nous autorise à penser autrement. Le cadre de jeu historique a explosé. » Bien sûr  il faudra rembourser la dette. « Mais ça ouvre un champ des possibles sur la transformation écologique et numérique de notre économie ou encore sur la réimplantation de filières en France, dans le textile par exemple". Des promesses qui n'engagent que ceux qui y croient.

   Examinons maintenant le secteur de la justice et des libertés. Gérard Darmanin  ministre de l'intérieur est chargé de la faire régner avec le Garde des Sceaux. Il a été  accusé de viol, harcèlement sexuel et abus de confiance  en 2009 par une plaignante de 46 ans qui a saisi un juge d'instruction pour ces motifs en 2018 . Cette accusation a fait l'objet d'un non-lieu en août 2018, non-lieu dont la plaignante a fait appel. L'appel est jugé recevable par la Cour de cassation en novembre 2019, et le 9 juin 2020, la cour d'appel de Paris ordonne la reprise des investigations sur l'accusation de viol, harcèlement sexuel et abus de confiance.  Gérald Darmanin avait par ailleurs été accusé d'abus de faiblesse par une deuxième plaignante, habitante de Tourcoing, qui l'avait accusé de l'avoir obligée à des relations sexuelles en échange de l'obtention d'un logement et d'un emploi en 2015. L'enquête a été classée sans suite en mai 2018 après le constat selon lequel n'ont été établies ni l'absence de consentement de la plaignante, ni l'existence de violence ou contrainte à son endroit.

   Mais Darmanin a d'autres casseroles. Dès novembre 2017, L'Obs révèle qu'il continue de cumuler ses mandats de conseiller régional et de vice-président de la Métropole de Lille. Il est forcé lorsqu'il devient ministre de déclarer à la Haute autorité ses indemnités de maire de Tourcoing , de vice-président puis de conseiller régional, et en mai 2017, de ministre, mais également de 28 sièges au sein d'organismes publics ou privés ou de sociétés en tant que représentant d'une collectivité locale.   Selon les spécialistes la loi ne permet pas aux ministres de percevoir « plus d'une demi fois le montant de l'indemnité parlementaire », soit 2 799,89 euros bruts par mois, en plus de la rémunération de ministre de 9 940 euros62. Gérald Darmanin aurait alors dépassé  le  plafond légal autorisé, mais il semble que nul offoiciel ne s'en soit aperçu.  En septembre 2018, le site d'information Médiacités révèle que plus d’un an après sa nomination comme ministre, Gérald Darmanin est toujours premier adjoint au maire de Tourcoing  vice-président de la Métropole et conseiller régional, mais qu'il a abandonné la plupart de ses autres fonctions..  À partir du 23 mai 2020, alors qu'il est toujours ministre de l'Action et des Comptes publics, il se trouve de nouveau en situation de cumul après avoir été élu maire de Tourcoing. Il déclare alors que le président de la République et le Premier ministre l'ont « autorisé, pendant un temps et vu les circonstances exceptionnelles » liées à la  pandémie  à exercer ces deux fonctions […] mais sans cumuler les rémunérations » : il indique qu'il ne touchera pas celle liée à la fonction de maire . Ce vaillant républicain fait don de son corps à la République.

   Il fait d'ailleurs preuve d'une fidélité  exemplaire à ses idées. Le 17 mai 2017, il est nommé ministre    du gouvernement Philippe  Quelques mois auparavant, il critiquait pourtant  Macron , le qualifiant de « poison définitif » de la Ve République et de « pur produit du système ».  Accoyer annonce alors qu'il ne fait plus partie des républicains  Le 25 novembre 2017, il adhère  à la REM, ce poison.

Accessoirement il a traité publiquement les gilets jaunes de peste brune  montrant la conception qu'il se fait de la démocratie : on peut tout dire si on est d'accord avec lui.

   S'il dérape c'est le Garde des Sceaux Dupont Moretti qui le rappellera à l'ordre. «Eric Dupond-Moretti semble détester les magistrats qu’il ne se prive pas d’insulter régulièrement», a déclaré l’USM, syndicat majoritaire chez les magistrats, après la nomination de l'avocat. C'est une «déclaration de guerre à la magistrature», a estimé l’USM, syndicat majoritaire chez les magistrats, dans une déclaration à l’AFP. "Nommer une personnalité aussi clivante et qui méprise à ce point les magistrats, c’est une déclaration de guerre à la magistrature», a affirmé Céline Parisot, présidente de l’Union syndicale des magistrats. "Eric Dupond-Moretti semble détester les magistrats qu’il ne se prive pas d’insulter régulièrement, il souhaite la suppression de l’Ecole nationale de la magistrature (ENM), la scission du corps (siège/parquet), soit tout l’inverse de ce que porte l’USM. .. Il est également plaignant à titre personnel dans plusieurs affaires et va gérer la carrière des magistrats du parquet "

L'écologie entre au gouvernement. Faute d'un plus gros poisson. Barbara Pompili  va occuper l'un des postes clé de ce nouveau gouvernement. Alors que les préoccupations environnementales figurent désormais en tête de l'agenda politique, l'ancienne  présidente de la Commission développement durable à l'Assemblée et ancienne figure d'Europe Écologie va devoir résoudre la quadrature du cercle. Hulot pourra lui expliquer sa marge de manœuvre si elle ne la connaît pas déjà.

  Il y a de quoi être inquiet.

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2020 5 03 /07 /juillet /2020 13:16

La démission de Philippe remplacé par un autre maire d'une cité  bien plus petite puisqu'il s'agit de Prades au pied du Canigou  correspond à ce que nous supposions, une tentative de récupérer l'aspiration écologique pour mettre en place un capitalisme vert  compatible avec la finance et  de contrer la bronca des maires.

  Jadot  et la droite des verts " ni gauche ni droite" doivent  être dans les starting -blocks  mais c'est compliqué pour eux.  Allez savoir ce qui en sortira.

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2020 3 01 /07 /juillet /2020 06:13

Après les époux Balkany, le procès  Fillon marque sans doute la fin de l'impunité pour les tricheurs politiques, du moins les perdants.

Rappelons les faits : il a employé fictivement son épouse Pénélope, par ailleurs  "employée"  fictivement par la Revue des deux mondes. Il en a résulté un enrichissement personnel du couple retenu par la justice à hauteur de 1 million d'euros.

2 ans de prison ferme et 3 ans avec sursis, 375 000 euros d'amende, 10 ans inéligibilité, remboursement à l'Etat des 1 million  escroqués, le tribunal correctionnel de Paris n'y est pas allé de main morte signant la fin politique de Fillon qui fait appel. Attendons la suite.

 Pour le blog il est grand temps que l'enrichissement personnel  des politiques usant du pouvoir donné par l'élection   à des fins personnelles soit puni. Mais aux faux  attachés parlementaires nous ajouterions le pantouflage qui , lui,atteint des sommes colossales , touchant des centaines de politiciens et de hauts fonctionnaires . Nous entendons par là des services rendus au privé  pendant l'exercice  de fonctions d'Etat , payés par une embauche lucrative dans une firme ayant bénéficié de ce coup de main. Nous disposons d'une liste conséquente et étalée sur quarante ans , cette pratique étant pour le moment légale.

  Par ailleurs nous ne sommes pas dupes.  Eliane Houlette ancienne procureuse  du parquet national financier (le même qui poursuit France Insoumise) auditionnée par les parlementaires a  déclaré avoir reçu des pressions pour hâter la procédure afin d'éliminer Fillon des présidentielles.  Seuls sont donc concernés les gêneurs  qui aspirent au pouvoir, jamais les gens en place. Cette instrumentalisation de la justice est insupportable, cette dernière doit être  rendue indépendante de l'exécutif.

   pour le détail  du procès voir l'Huma du 30 juin

Partager cet article
Repost0
11 juin 2020 4 11 /06 /juin /2020 06:21

Écologie Démocratie Solidarité (EDS), créée par les députés LREM Paula Forteza et Matthieu Orphelin, comprenant Cédric Villani et Aurélien Taché  cherche à surfer sur  la demande de justice fiscale, preuve  que cette exigence gagne du terrain. Il s'agit , très  minoritairement (aucune chance que cela se réalise avec la chambre actuelle ) de faire croire qu'une gauche de transformation existe dans la mouvance LREM .  Le groupe  préconise une hausse cosmétique des impôts sur les «hauts revenus», les grandes entreprises ainsi que sur les assureurs, au nom de la «transformation écologique» et de la «justice sociale».

   Avec une gauche éclatée, dont une partie peut être tentée, cette manœuvre est astucieuse, préparant  un remaniement faisant la part belle à un capitalisme vert, avec ou sans Philippe  qui continuera à enrichir les riches et supprimer les emplois qualifiés dans une société à deux vitesses.

   Le capitalisme rentier a plus d'un tour dans son sac.   Mais si l'ISF revient sous quelque forme que ce soit,   ce sera aussi  l'indice de l' affaiblissement dans les têtes de son influence.

   

 

 

Partager cet article
Repost0
4 juin 2020 4 04 /06 /juin /2020 10:11

LR et LaREM constituent une commission d'enquête parlementaire  sur la pandémie éjectant  en pratique l'opposition de gauche. Nous pouvons d'ores et déjà vous donner le résultat de ses  investigations fouillées : c'est la faute à pas de chance et il est temps de tourner la page.   Une caricature de démocratie donne une caricature de commission parlementaire.

Partager cet article
Repost0
29 mai 2020 5 29 /05 /mai /2020 08:03

Le 8 avril les députés PCF demandaient la création d'"une commission d'enquête  parlementaire visant à identifier les dysfonctionnements  dans la gestion de la pandémie. C'est un fait  qui ne souffre aucune contestation.

  la loi leur donne  le "droit de tirage" , formule obscure  qui signifie que l'opposition dans des niches précises  peut déposer un projet de loi qui doit être examiné. C'est un fait qui ne souffre aucune contestation.

   Avec une lenteur suspecte  la commission des affaires sociales s'est donnée 2 mois pour y réfléchir.  Puis le 26 mai elle crée cette  commission  présidée et contrôlée par LRM et le 27 mai elle examine  la proposition communiste devenue inutile  beaucoup plus ouverte qui est donc rejetée sans débat.

Olivier Véran  est devenu ministre de la santé.  Sa fonction hautement stratégique de rapporteur  général du budget  de la sécurité sociale  devient vacante. Le postulant macronien est Thomas Mesnier face à un candidat du MODEM. Certes le risque n'était pas grand mais tout de même. Le MODEM demande un vote secret. Expert ès magouillages il est bien placé pour savoir ce qui se joue dans les coulisses et quelles pressions s'exercent, que l'isoloir pourrait annihiler.  LRM refuse  , ce qui n'est pas un signe de confiance envers ses députés , on vote à main levée et Mesnier est élu.

  Mais il faut donner des gages au bon peuple. Les époux Balkany depuis longtemps hors circuit et abandonnés de tous   écopent de 4 et 5 ans de prison ferme pour fraude fiscale concernant 13 millions d'euros. La République marche vers la propreté, la preuve.  La fraude fiscale est désormais extirpée. On en viendrait à plaindre ces vieux grigous sans scrupules qui ne doivent pas comprendre ce qui leur arrive aprés 40 ans d'impunité. Avis aux autres tricheurs : ils ont intérêt à ne pas vieillir, ce qui  hélas pour eux et pour nous, est impossible.

 

Partager cet article
Repost0
27 mai 2020 3 27 /05 /mai /2020 08:23

Bernard Henri Levy et ses clones ont joué un rôle essentiel et victorieux dans les années 70-90. L'universitaire américain Christoffersson  l'a montré dans un livre remarquable "les intellectuels contre la gauche". L'instrumentalisation du goulag  (communisme = goulag ) a détruit pour 40 ans la capacité de résistance des salariés, affaibli le PCF et ouvert la voie aux Sarkozy, Hollande et Macron.  Puis ils se sont tus, n'étant plus utiles.

  C'est donc une  bonne nouvelle de les voir de retour. Non qu'ils nous manquent  mais  cela signifie qu'ils redeviennent utiles parce que le libéralisme  prend l'eau.

BHL exprime son indignation contre les plaintes déposées à l’encontre de membres du gouvernement pour leur gestion de la crise liée au coronavirus. Il affirme que celles-ci nuisent aux fondements mêmes de la République. Les dérives autoritaires sont le fait des opposants , non du roi Macron.

Et il vend bêtement la mêche «la démocratie repose sur la limitation du rôle de l’État». L'affaiblissement de l'Etat (et du service public ) est le garant de la démocratie.

  Mais l'histoire ne repasse  pas les plats. En 1975 BHL était porté par le grand vent de l'hégémonie. Il pouvait donc se prendre pour la queue qui remue l'éléphant.  En 2020  ce  grand vent est devenu une petite brise et BHL   un   moulin à vent qui ne tourne plus.   ou la queue d'une souris si on veut.   Il finira par le comprendre et écrire ses " mémoires du génie incompris."pour le papier glacé de Match.



 
Partager cet article
Repost0
26 mai 2020 2 26 /05 /mai /2020 08:51

L'indice de l'affolement macronien, c'est  son glissement  médiatique vers le populisme honni avant la pandémie.  "Entre un Bigard, un Zemmour  ou un Philippe de Villiers il y a un lien , la France populaire." Et un autre , la droite la plus conservatrice. Le Puy du Fou est  autorisé à ouvrir , et il est probable que les deux autres auront du temps sur les antennes nationales.  Macron paye les domestiques.

   Dans le passé les Croix de Feu, Pétain, Doriot, Poujade, et  Le Pen (et bien d'autres) confrontés à un puissant mouvement populaire progressiste ont tenté et parfois réussi provisoirement  à le contrecarrer par cette méthode.

    Mais le peuple français n'est pas stupide. Aucune de ces tentatives n'a duré parce qu'on ne peut pas faire le bonheur des ultra riches et des autres en même temps. Il faut choisir.

    Nous prendrons un seul exemple actuel. Les salariés en lutte de la  Souterraine (Creuse) ont déposé une proposition de loi entre les mains des députés.  Il s'agit de faire établir en droit la relation  inégale donneur d'ordres/sous traitant  donnant la responsabilité au donneur d'ordres de sauver les sous traitants en difficulté.  La France populaire aurait beaucoup à  y gagner car les sous traitants sont nombreux et les délocalisations un fléau.  Qu'en pensent Bigard, De Villiers, Zemmour (et Macron)?   Ce sera intéressant de le savoir. Et quels députés seront pour, lesquels seront contre.

Partager cet article
Repost0
19 mai 2020 2 19 /05 /mai /2020 08:06

Un neuvième groupe politique  composé de 17 députés, est «déposé officiellement» mardi à l'Assemblée, ont annoncé à l'AFP des membres fondateurs, le groupe LREM perdant du même coup de justesse la majorité absolue, au moins temporairement.

Baptisé «Écologie Démocratie Solidarité», ce nouveau groupe est «indépendant», «ni dans la majorité, ni dans l'opposition», écrivent dans leur déclaration politique les élus.

 il est surtout le premier étage de la fusée censée emmener au pouvoir  une nouvelle majorité ni droite ni gauche , suivez mon regard, s'allégeant de Philippe et se renforçant de verdure , chargée de sauver les meubles quand la maison brûle.  Pour qui veut bien  l'entendre,  les médias le rabâchent d'ailleurs tous les jours. Reste le plus difficile ; convaincre Français et françaises.

Partager cet article
Repost0
17 mai 2020 7 17 /05 /mai /2020 08:45

Le député Aurélien Taché, un des marcheurs historiques, a décidé de quitter La République en marche, déplorant notamment que «l'ouverture» du parti ne se soit «faite que vers la droite», annonce-t-il au Journal du Dimanche, selon l’AFP.

«En 2017, j'ai quitté le parti socialiste parce qu'il n'était pas capable de dépasser ses frontières. Aujourd'hui, je quitte LREM exactement pour les mêmes raisons», déclare l'élu du Val d'Oise, déplorant que le mouvement fondé en avril 2016 «n'ait pas été capable de construire un corpus idéologique, de trouver des convergences avec d'autres partis ou des alliés au sein de la société».

    Il ne précise pas pour quoi faire.

   Le pauvre se demande  comment changer pour que rien ne change,  mais il n'y arrive plus.  Nous ne le plaindrons pas.

    Ils partirent 500, ils arrivèrent 200  .  Au rythme actuel c'est le destin  promis au   groupe des marcheurs. 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens