Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 septembre 2020 7 13 /09 /septembre /2020 17:54

La république  chez nous  se décline en numéros  il n'y a pas UNE république mais plusieurs , quant au fond et à la forme, contrairement à ce que prétend Macron dans son discours du Panthéon.

  •  Les deux premières (1792-1799 et 1848-1851) sont filles de révolutions réussies provisoirement.
  • la troisième (1870-1940) est née d’une défaite et finit par une défaite.
  •  la quatrième (1946-1958) d’une victoire .
  •  la cinquième (1958-…) d’un putsch militaire.

Et ces cinq républiques n’ont pas eu moins de sept constitutions. Toutes ne sont pas équivalentes. La première a ouvert des portes démocratiques et sociales inédites ; la seconde a étouffé ses promesses émancipatrices initiales, parce que la peur du monde populaire urbain a conduit dès 1848 la bourgeoisie à s’effrayer de ses propres audaces ; la troisième n’a été véritablement propulsive que lorsque le mouvement ouvrier est parvenu à bousculer les atermoiements des républicains les plus tièdes ; la quatrième a vu ses potentialités démocratiques annihilées par les confusions de la guerre froide ; quant à la cinquième, son présidentialisme l’a portée vers des dérives monarchiques et la conduit aujourd’hui à la crise politique que nous connaissons et qui nous perturbe tant.

Comme acte fondateur, Emmanuel Macron a choisi le 4 septembre 1870. Sa décision est lourde de sens et de troublantes ambiguïtés. Quand la défaite militaire face à la Prusse précipite la chute du Second Empire, à la fin de l’été 1870, c’est l’intervention du peuple parisien qui impose la proclamation de la République. Mais ceux qui la déclarent officiellement ne sont pas les plus révolutionnaires ou les plus radicaux : leur objectif est avant tout de rassurer les conservateurs, au nom de l’impératif de « Défense nationale ». En février 1871, les élections législatives donnent une majorité écrasante aux ennemis de la république – 150 républicains, majoritairement très modérés, face à 400 monarchistes et une quinzaine de bonapartistes. L’idée républicaine qui se cache est une idée moribonde… Un an après cette fixation conservatrice, en mai 1871, elle révèle d’ailleurs sa nature profonde en plongeant Paris dans le bain de sang de la « Semaine sanglante », qui foudroie les promesses populaires et émancipatrices de la Commune de Paris. . Alors que la Commune avait dès 1871 décrété la séparation de l’Église et de l’État, institué le principe de l’école laïque et gratuite, réaffirmé le droit au travail et proclamé l’autonomie municipale, la IIIe République attendit 1881-1882 pour installer la laïcité scolaire, 1884 pour permettre aux conseils municipaux d’élire leurs maires et 1905 pour séparer l’Église et l’État. . Ce n’est qu’en 1884 que les syndicats sont reconnus, en 1892 que sont créés les inspecteurs du travail et 1898 qu’est adoptée une loi sur les accidents du travail. Et il fallut patienter longtemps  (1945) pour que cette république des droits, indéfectiblement hostile aux droits des femmes, leuraccordeledroit de vote.

la République ne se vénère pas comme une idole univoque et figée. Elle ne s’emprisonne pas dans un consensus lénifiant. Elle se construit en assumant pour les réduire les tensions naissant d’une société traversée par les inégalités, les discriminations et les aliénations qui contredisent le parti pris républicain. Le consensus qu’invoque Emmanuel Macron est celui d’une république conservatrice, soucieuse d’ordre plus que d’égalité. Macron  enfonce le clou en précisant que s’il y a des droits, il y a « d’abord des devoirs ». Cette version minimaliste de l’idée républicaine fonde la liberté sur l’autorité davantage que sur la citoyenneté. L’émancipation est utilisée au passé – l’abolition de l’esclavage – mais ne se décline pas au présent. L’élargissement de la citoyenneté ne renvoie qu’à l’acquisition de la nationalité. Le bien commun et le service public qui en découle ne sont plus l’horizon de l’État. L’État-providence ouvertement revendiqué n’est plus celui de l’atténuation des inégalités, mais celui des pouvoirs régaliens garants de l’ordre social.

Une république hors du temps, sans peuple concret et sans révolution ; une république sage et policée où le peuple sociologique et le peuple politique ne se confondent surtout pas… Comment, dans ces conditions, faire de la république une passion populaire ? 

 Extraits de    Roger Martelli

Le blog ajoute  : Vive la VIème   République!   Le texte complet figure dans 100 paroles vos articles

 

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2020 6 12 /09 /septembre /2020 07:33

Castaner a  atterri après son départ du gouvernement. Il a été èlu  président du groupe parlementaire.

   Mais avec 25 voix d'avance seulement ce qui est loin de l'unanimité.    les députés se font du souci et nous espérons qu'ils aient raison de s'en faire.

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2020 5 11 /09 /septembre /2020 07:28

Emmanuel Macron sera à Montpellier le mardi 15 septembre dans la matinée. Le chef de l’Etat se rendra ensuite à Lunel, dans l’après-midi. Thème de ce déplacement : la reconquête des quartiers et la lutte contre la fraude.  (Midi Libre)

 Nul doute qu'il sera ferme sur les fraudes des usagers     qui comparées à l'évasion fiscale n'en représentent que le centième. Nous comptons sur vous pour le lui rappeler.

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2020 3 09 /09 /septembre /2020 09:52
Faire de nous des brebiis apeurées

Partager cet article
Repost0
30 août 2020 7 30 /08 /août /2020 12:41

Né en 1966, Christophe Kerrero est agrégé de lettres modernes. Dès 2002 il dirige des établissements scolaires, dès 2007  il devient inspecteur d'académie adjoint de la Seine-et-Marne. En 2009, il intègre le cabinet de Luc Chatel, ministre de l'Éducation nationale, tout d'abord en tant que conseiller technique chargé de l'éducation prioritaire, de la politique de la ville et du développement durable.  puis comme conseiller sur les affaires pédagogiques et l'égalité des chances, de 2010 à 2012. Il est promu inspecteur général de l'Éducation nationale en 2012.  Puis il est  directeur général adjoint de la région Île-de-France, chargé des lycées, entre février 2016 et mai 2017. Etre sarkoziste permet de belles carrières chez Hollande.

 Le 18 mai 2017,  Il devient le directeur de cabinet de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale. Macron récupère les sarkozistes hollandais macronistes.

 Christophe Kerrero est désormais   recteur de la région académique Île-de-France, et de  l’académie de Paris , nommé en Conseil des ministres, le 21 juillet 2020. On peut dire que sa carrière  est inversement proportionnelle à la santé de notre éducation nationale.  Il y a de quoi être inquiet.

Partager cet article
Repost0
27 août 2020 4 27 /08 /août /2020 10:13

S'entourant de personnalités attachantes  (Agès Jaoui, Denis Podalydès, Ariane Mnouchkine), Laurent Joffrin vient de fonder les "Engagés". Il s'agit de recomposer la gauche. Comme elle paraît souffrir d'un trop plein plutôt que  du vide, vous vous demandez pourquoi un parti de plus ?

  Détrompez vous, l'affaire est sérieuse. Derrière lui et Libé il n'y a pas que des acteurs, mais aussi des puissances financières.  Il s'agit de refaire le coup de Mitterrand en 1970-75. Créer un nouveau PS contre le PS  comme Mitterrand avait créé le PS contre la SFIO dévalorisée.

 Le PS souffre d'un manque d'attractivité. Ses concurrents plus à gauche, verts et mélanchoniens ont du mal à masquer leur impatience et leur amateurisme. Sans compter qu'ils peuvent ne pas être solubles dans un capitalisme social libéral.

 Et la stratégie de ce diable de PCF qui n'en finit pas d'agoniser remporte quelques succès. Il est donc temps d'intervenir. La méthode est on ne peut plus prévisible, ce qui ne l'empêche pas de pouvoir réussir.

  Tant que le débat reste entier, les objectifs flous , la gauche atomisée, un parti intelligemment mené peut donner l'illusion de faire le poids face à Macron. Pour faire comme lui le moment venu.

  Ce n'est pas la voie que choisit le blog. L'entrée en lice de Joffrin prouve qu'en face on a mesuré le danger.

Partager cet article
Repost0
20 août 2020 4 20 /08 /août /2020 09:30

La Cinquième pourrissante finit comme tous les empires en déclin.  Le sort des dirigeants  importe plus que le fonctionnement de l'état et la corruption sous toutes ses formes fleurit.

 Nous ne parlons pas ici des dessous de table réservés aux subalternes mais de pourboires d'une toute autre importance. Le Puy du Fou est relégué loin derrière.

  Nous avons déjà parlé de Nicole Notat. François Bayrou  devient haut commissaire au plan. Cette institution de la Quatrième puis  gaulliste qui date de l'époque où la France avait une monnaie propre  et une politique économique indépendante des multinationales est réinventée par Macron pour faire face au covid.  Bayrou ne rendra compte qu'à Macron, il est donc en quelque sorte un super premier ministre aux émoluments confortables. Nous jugerons sur pièce de son efficacité.

 Castaner va prendre la présidence de l'Assemblée Nationale. Agnès Buzin  va devenir présidente d'Univers Sciences (regroupement du Palais de la découverte et de la cité des sciences), ce qui la met à l'abri des turbulences politiques. Muriel Péricaud  va représenter la France à l'OCDE. Une ambassadrice en somme. Sibeth Ndjaye qui exige moins de gants va recruter les futurs cadres de la REM, une sorte de DRH. Quelques utilités font les frais de ces nominations. Il y a aussi quelques oubliés qui ont dû faillir.

  Pour du recyclage c'est du recyclage, mais nous doutons que cela améliore l'état de la planète.

Partager cet article
Repost0
19 août 2020 3 19 /08 /août /2020 17:20

Le Calvados, la Manche et l'Orne font partie des départements dirigés par la droite depuis  toujours , du moins sous les dernières républiques.  L'orientation économique de la France depuis Giscard, (bref épisode de 1981-83 à part) c'est à dire ce que l'on appelle la rigueur,  semble n'y   a voir jamais été remise en cause.

  Comme dit le sens commun, ou on  est pour ou on est contre. Ils étaient  donc pour le moins d'impôt pour les riches.

  Mais diriger un département dont la subvention d'Etat fond comme les glaces du Groënland n'est pas facile.  Les dirigeants ont alors eu recours à la justice et ont gagné. Le conseil d'Etat  condamne l'Etat à leur rembourser  les hausses du RSA entre 2013 et 2017 qui n'avaient pas été compensées.

   Le blog est ravi de cette décision .   Mais il trouve surprenante  la droite de l'Orne , de la Manche et du Calvados.

  Chacun sait qu'une décision du Conseil d'Etat  fait jurisprudence. Les autres départements quelle que soit la couleur politique, vont s'engouffrer dans la brèche et lorsque le Nord ou les Bouches du Rhône  entreront dans la danse la note promet d'être salée. Et le dogme de la baisse des dépenses  va en prendre un coup.

 Alors nous posons la question : quelle est la position de la droite traditionnelle sur le libéralisme ? Il va falloir poser la question à De Villiers.

Partager cet article
Repost0
18 août 2020 2 18 /08 /août /2020 09:02

Aniss  Hmaïd  âgé de 46 ans a confié au New York Times qu'entre 15 et 20 ans  Christophe Girard a abusé de sa jeunesse. Ce dernier ne serait donc pas que l'ami complice  de Matzneff. Sa carrière politique s'arrête.

  Disons le clairement, le blog a été échaudé par l'affaire DSK , alors pourtant que nous l'attaquions politiquement.  Il ne s"agit nullement de contester ses penchants sexuels et la déplorable promotion canapé.  Mais il y a de quoi s'interroger. Le blog connaissait de longue date la réputation sulfureuse de DSK parce que c'était un secret de polichinelle. Et nous en connaissons bien d'autres qui n'ont jamais été révélés et qui auraient dû l'être.

  Que tout à coup, aux  Etats Unis une employée d'hôtel soit agressée et qu'en quelques minutes la presse  soit alertée, l'aéroport bouclé  et  DSK  arrêté,   au moment même où il risquait de jouer un rôle crucial  dans les présidentielles françaises, cela ressemble terriblement à un coup monté.

  Le procédé en tout cas est d'une grande efficacité. Disant cela le blog ne proclame pas Girard innocent, il n'est pas un tribunal.

 Il lance simplement le débat et aimerait bien que la violence faite aux femmes et aux enfants et adolescents , qu'il faut combattre, ne soit pas  utilisée à d'autres fins.

   HA

Partager cet article
Repost0
17 août 2020 1 17 /08 /août /2020 09:58

Le Puy du Fou  de Philippe de Villiers est une société à but très lucratif.  Mais l'homme politique apporte un plus :  il a obtenu le droit que cette  société   du spectacle  accueille 9000 spectateurs au lieu de 5000 pour toutes les autres . Les capacités de critique de De Villiers  risquent d'en être diminuées. Peut-on mordre la main qui vous nourrit?

  Cela pourrait s'appeler aussi de l'achat de soutien politique.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens