Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mars 2018 4 29 /03 /mars /2018 13:20

Nicolas Maccionni maire de Sarcelles (60 000 habitants)  a démissionné  . La liste élue  en 2014  comporte 8 communistes seulement  et la deuxième adjointe était communiste, cas de figure banal .   Sarcelles fut dans les années 80 une des premières villes de la banlieue rouge à tomber dans l'escarcelle de la social démocratie. Un certain DSK qui était alors moins connu  en fut le premier bénéficiaire.

 Les dissensions entre socialistes  ont fait que Annie Peronnet, (PCF) a été élue par défaut  obtenant 28 voix. C'est aussi qu'elle était la meilleure candidate. Certains nostalgiques de l'hégémonie passée auraient voulu qu'elle se mette en congé du PCF  en attendant que le PS se refasse une santé.

   Le programme de 2014 sera respecté , les équilibres restent les mêmes , ce n'est pas une révolution de palais.  Mais un peu plus de pugnacité pour obtenir des crédits  et défendre le logement social ne fera pas de mal.

    Plus   fondamentalement l'abandon par le PS  de la posture hégémonique qui a trop souvent  réduit ses alliés à de la figuration intelligente  est une donnée à prendre en compte.  Sans illusions excessives mais sans sectarisme. C'est sur les objectifs communs que tout se jouera.

Partager cet article
Repost0
29 mars 2018 4 29 /03 /mars /2018 10:24

Philippe Martinez questionné par  l'Humanité nous a bien fait plaisir. " plutôt que de globaliser et de donner un mot d'ordre, nous proposons à tous de se mobiliser sur la base de leurs propres revendications pour qu'ils agissent ensemble en même temps.  C'est la grande différence".

 Sachant que la cause de tous nos malheurs est unique  , la rente à 14 %   qui a besoin de puiser dans tous les porte monnaies et de réduire l'emploi et les salaires, toute lutte  réussie est une victoire sur  la rente financière. Diviser profite à qui ? La prise de conscience de cette réalité est un fantastique pas en avant. Qui en annonce d'autres.

Partager cet article
Repost0
27 mars 2018 2 27 /03 /mars /2018 10:24

Le Parlement Européen ou plutôt sa majorité libérale a voté une loi " qui protège les savoirs faire et les informations commerciales non divulguées." En clair être un lanceur d'alerte vous conduira directement à la ruine et à la prison.

 La justice dans des procès retentissants a donné raison aux lanceurs d'alerte.  Il faut donc désormais que d'autres chiens de garde se démasquent.  Les députés de droite et socio -libéraux qui ont approuvé cette abomination sont devenues abominables. Plus d'excuses, plus de paravent. Ils sont le dernier rempart politique  du droit divin. Quoi  qu'ils en pensent ce n'est pas une situation confortable que d'être désormais en première ligne.

  l'hégémonie a besoin de l'obscurité. La censure visible est sa pire ennemie. Mais quand on est sur la défensive on est obligé de  commettre des erreurs.

   Henri Ausseil

Partager cet article
Repost0
26 mars 2018 1 26 /03 /mars /2018 10:20

Voir la vidéo

Nous disposons aussi du "témoignage" d'un site  "Réseau Libre" (extrême droite )  qui témoigne avec une certaine candeur : " Une petite colonne arrive : le doyen de la fac et les vigiles de l'Université ouvrent le chemin à une quinzaine  de costauds, cagoulés, planches de bois et barres de fer en main, qui donnent une sévère raclée aux merdes gauchistes"

    Le doyen dont on dit qu'il a démissionné se serait passé d'un ami pareil.

Partager cet article
Repost0
25 mars 2018 7 25 /03 /mars /2018 07:58

«Je ne suis pas gendarme», a affirmé un  ancien candidat de la France Insoumise  samedi, au lendemain de l'attentat revendiqué par le groupe terroriste Daech  détournant ainsi le célèbre slogan «Je suis Charlie». Les chiens de garde trop heureux ont sauté sur l'occasion.

  Du point de vue du blog cette déclaration  stupide est  le signe d'une dérive théorique et donc politique.

     D'abord ce n'est pas la police ou la gendarmerie qui est à l'origine  de la crise profonde de notre société. Si des jeunes nés et grandis en France rejettent notre pays  et deviennent des assassins c'est en raison des choix économiques et sociaux de Sarkozy, Hollande et Macron qui ont mis en place  la société à deux vitesses.  S'imaginer que le slogan "mort aux vaches" est révolutionnaire témoigne  d'une vision archaïque du mouvement révolutionnaire, Nous avons nommé l'anarchisme , qui a représenté la première forme de lutte des classes, comme un premier brouillon, mais a aussi prouvé son incapacité à changer les choses, puisqu'elle se trompe de cible et divise au lieu d'unir..

      Lors de tous les mouvements révolutionnaires authentiques, et non leurs de leurs mauvaises copies (les carbonari, les anarchistes)  les forces permettant à l'ordre ancien de durer (l'armée, la police, la justice)   ONT ETE PROFONDEMENT DIVISEES, certaines parties adhérant aux idées nouvelles.  Vouloir en faire un bloc homogène signifie  que l'on renonce au rassemblement  pour se réfugier dans la posture .

      Cette déclaration d'une maladresse  inqualifiable est surtout une gravissime  erreur théorique.Réinventer l'eau chaude et reprendre les sentiers anciens sans tenir compte de ce qui change et de l'expérience  acquise c'est nous entraîner vers une voie sans issue.

    Henri Ausseil

Partager cet article
Repost0
23 mars 2018 5 23 /03 /mars /2018 08:54

Les syndicats de l’hydroélectricité ont profité de la session du Parlement européen pour manifester devant l’hémicycle. Nous les avons reçus à la réunion de notre groupe parlementaire de la Gauche unitaire européenne.

En 2015, la Commission européenne a envoyé à la France une injonction de mise en conformité concernant la mise en concurrence des concessions hydrauliques.Macron aurait pris la décision idéologique d’ouvrir à la concurrence les concessions sur 150 barrages sur les 433 d’EDF.

On parle des plus grands et des plus rentables, l’équivalent de trois réacteurs EPR. Ces barrages sont déjà amortis et sont entretenus sur les deniers publics et sur ceux d’EDF parfois depuis plus de 75 ans. Pour le repreneur c’est une affaire en or. Évidemment, toutes les entreprises européennes de l’énergie sont dans les startingblocks pour en profiter mais le gouvernement envisagerait plutôt de les céder à Total ou Engie.

Il faut savoir que la France est le seul pays d’Europe à devoir vendre ses barrages. Il a plusieurs raisons à cela, d’abord la Commission considère que la position dominante d’EDF remet en cause la sacro-sainte « concurrence libre et non faussée » et tente coûte que coûte de démanteler ce qu’elle considère comme un monopole. Ensuite les gouvernements français successifs ont fait des choix qui ont mis en danger la filière notamment celui de d’utiliser le système de concession.

Je m’en inquiétais déjà en 2015 et j’avais interpellé la Commission européenne qui avait confirmé mes craintes. Voici le texte de ma question :

« La Commission a envoyé une mise en demeure à l’État français le 22 octobre 2015 sur la position dominante d’EDF dans le secteur de l’hydroélectricité.

Celle-ci risque de forcer EDF à se séparer de ses actifs publics dans ce secteur. L’arrivée de nouveaux entrants menacerait les synergies existantes production-distribution, mettrait à la disposition d’opérateurs privés une rente évaluée à 2,5 milliards d’euros par an et risquerait de mener à une hausse des coûts ainsi qu’à la perte des statuts de ses travailleurs.

Les États membres ont le pouvoir de choisir le modèle économique et juridique de production hydroélectrique, mais sont également tenus de respecter le droit de l’Union. La France gère la production d’énergie hydraulique en octroyant des concessions, qui constituent des marchés publics relevant de la législation de l’Union européenne en la matière. Par conséquent, le pays est tenu de se conformer à ces règles. D’autres États membres ont choisi des approches différentes (par exemple, un système de permis, de licence ou d’autorisation), dans le cadre desquelles la législation de l’Union applicable peut être différente (par exemple, les principes du TFUE uniquement, ou la directive «Services» [2006/123/CE], au lieu des directives de l’UE en matière de marchés publics). Cependant, cela n’exclut pas nécessairement du champ d’application du droit de l’UE la gestion de la production d’énergie hydraulique. »

Une solution avancée par l’intersyndicale est le classement de l’hydroélectricité en service d’intérêt général échappant à la concurrence. C’est permis par les règles européennes tant que cela est justifié par des impératifs de service public et dans le secteur de l’hydraulique les arguments ne manquent pas : la fourniture d’électricité, son rôle d’ajustement grâce aux capacités uniques des barrages, l’impact des délestages, ainsi que la question fondamentale de la gestion de l’eau avec les collectivités locales, les agriculteurs et le secteur du tourisme.

Ces barrages nous les avons payés, ils sont essentiels à notre écosystème électrique, nous devons les défendre contre ces attaques sans précédents.

  P Le Hyaric (extraits)

Partager cet article
Repost0
22 mars 2018 4 22 /03 /mars /2018 07:29
"Je ne sens pas de colère dans ce pays"    Macron

"Je ne sens pas de colère dans ce pays" Macron

La grève puissante a un sens. Les salariés du public ont compris que le rail comme le reste  doit être défendu parce que  en le défendant ils se défendent eux mêmes. La disparition des statuts les plus favorables n'améliorera pas celui des plus défavorisés, la casse des services publics concerne tout le monde. C'est un NON à Macron dont il serait avisé de tenir compte.

  A Montpellier à 11  H la manif est exceptionnellement  puissante  et n'a pas démarré à midi.. Lse étudiants sont venus en grand nombre, manifestant depuis les facultés. Les drapeaux de la FSU sont  nombreux, signe d'une grève suivie.  

  Les chiens de garde s'égosillent à marquer les inégalités, les retards qui existent réellement, Ils vont bientôt hurler à la grève politique .  Ce n'est pas la réédition de  mai 68,   c'est beaucoup plus, car  ce qui est demandé n'est pas l'arrivée de la "gauche" au pouvoir  mais une autre politique. Les Français ne se paient plus de mots. La réalité  a fait son  oeuvre.  Si le monde politique de la vraie  gauche est à la hauteur de la situation, de grandes choses deviennent possibles.

Partager cet article
Repost0
21 mars 2018 3 21 /03 /mars /2018 08:13

Nouvelle  mise en examen qui aura les mêmes résultats que les précédentes, tout ce beau monde se tenant pas la barbichette.

  Mais ce n'est pas vrai. Le déchaînement des réseaux sociaux qui traitent un ancien président de la République comme un objet de  dérision prouve qu'ils  ne sont plus dupes comme malheureusement ils l'ont été  lors de l'assassinat de Khadafi et de l'intervention au nom de la civilisation. L'édifice se lézarde et ne fait plus rêver.

 La morale de ce beau monde c'est le fric, propre ou sale peu importe. Et quand on le veut il faut bien le prendre à quelqu'un.   Vous le subissez chaque jour.. Derrière un féroce parvenu opportuniste, c'est tout un système qui est en accusation.

Partager cet article
Repost0
19 mars 2018 1 19 /03 /mars /2018 15:07

Mayotte vit un conflit d'une exceptionnelle gravité qui remet en cause les fondements de la République. L'occasion est donnée du débat. Résultat 69 % d'abstention.  Au second tour deux candidats que rien n'oppose  se partageront les voix d'un électeur sur trois. Et c'est vrai PARTOUT. en France.

 Le verdict est féroce :  rien ne peut plus se régler dans le cadre d'institutions inadaptées. C'est que le seul, l'authentique adversaire , le rassemblement de l'humain d'abord n'arrive pas à émerger et que ce sont les partis d'accord sur  la rente à 14 % qui  font le spectacle.

   Pour combien de temps encore ?

 

Partager cet article
Repost0
16 mars 2018 5 16 /03 /mars /2018 08:11

La première ministre britannique  a annoncé devant le parlement qu'elle allait «punir, humilier et remettre à sa place» la Russie. La réponse de la presse russe  est "il fut un temps où le Royaume-Uni était effectivement grand. Mais cette époque est révolue".

Le blog ne prend parti ni pour l'un ni pour l'autre et ne se préoccupe que d'une chose   : les réponses  de la presse russe ont-elles un fondement ?  May est-elle la dérisoire incarnation d'un passé révolu ?

La Grande Bretagne de Mme Thatcher a fait le choix de sacrifier son industrie et de devenir la plus grande place financière mondiale. La Bourse de Londres possède   Wall Street et la Bourse de Paris. C'est à Londres que se négocient les prix de la majeure partie des prix des matières premières. Mais contrairement à ce que pense Mme May, ce n'est pas elle qui orchestre cette puissance financière : elle l'abrite. Des capitaux chinois, japonais , russes, et bien entendu américains et européens accourent à la recherche de la fameuse rente à 14 %  ou d'une certaine sécurité pour des placements provisoires, notamment en obligations d'état. Le service des flux financiers mondiaux, pour le Royaume-Uni, représente à peu près la même chose que le transit gazier pour l'Ukraine, c'est à dire un de ses principaux revenus.

Examinons les possibilités de la dame de carton en 2018

  • Interdire  d'investir l'argent britannique dans les actifs russes. . En 2018  les  investisseurs britanniques ont acheté 7% des obligations  gazprom mises sur le marché en lien avec Nord stream II.    A certaines périodes la moitié des importations britanniques de gaz naturel liquéfié (GNL) provenaient de Russie: les Britanniques doivent acheter le GNL frappé par les sanctions de l'Arctique russe.   Qui serait le plus puni?    
  • Confisquer les actifs russes immobiliers ou autres (par exemple les clubs de football)  donnera un terrible signal à tous les autres pays. Si le gouvernement britannique voulait vraiment troquer la réputation de Londres, forgée depuis des siècles, de centre financier dans le champ juridique duquel toutes les transactions se déroulent de manière favorable à l'internationale des capitalistes , contre la possibilité d'attaquer la Russie, cela infligerait un préjudice plus important au Royaume-Uni qu'à la Russie. Chacun se demanderait : à qui le tour ?
  • Refuser tout prêt à la Russie   en 1990 aurait placé cette dernière dans d'énormes difficultés de l'ordre de celles qu'affronte Tzipras dans la zone euro .   En 2018 la Russie n'aura aucune difficulté à trouver l'argent ailleurs.
  • May bénéficiera d'un grand soutien dans les discours et les déclarations communes, mais d'aucun soutien matériel concret. Macron peut boycotter le stand russe du livre, cela n'engage à rien. Et  la chancelière allemande est machiavélique. Le capitalisme n'est pas guidé par la politique mais par le profit.

On peut en conclure que lorsque Mme Thatcher a fait les choix que nous connaissons elle a détruit la puissance de l'Empire Britannique qui fut  au XIX° la plus grand e puissance mondiale.. May en est réduite à aboyer comme un roquet. Dure leçon pour nous qui suivons le même chemin.

    Henri Ausseil

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens