Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juin 2018 3 06 /06 /juin /2018 06:31

Les Amis de l’Humanité n’en revenaient pas : leurs cinquante ans de mai 68, de la manifestation géante du 13 mai 68 à ce dimanche 13 mai 2018, étaient partis « doucement » : quelques dizaines d’inscriptions encore en avril…Et, puis, ce dimanche 13 mai,, dans la grande salle parisienne du Max Linder, en partenariat avec elle, le plein : 350 à 400 participants ! Beaucoup ont découvert, ravis, le 1er mai à Saint-Nazaire de Marcel Trillat qui préfigure, en 1967, ce qui suivra l’année d’après,suivi un débat amical mais intense avec l’auteur du film, Danièle Linhart, sociologue, vingt ans à Nanterre en 68, et, à l’époque, Jean–François Kahn, journaliste à l’Express, et Charles Silvestre, reporter à l’Humanité. Un DVD du film est à l’étude. Disponible pour les comités locaux d’Amis. Signe de reconnaissance pour l’initiative, la participation volontaire aux frais de location, à prix de partenaires, a été très généreuse, et le hors série 68 de l’Humanité largement diffusé.

  Un signe parmi d'autres que la commémoration  2018   de mai 68 ne ressemblera pas aux précédentes.  Conh Bendit s'efface, les travailleurs en lutte reviennent.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
31 mai 2018 4 31 /05 /mai /2018 06:46

C’est le dernier livre (Le  Seuil  2018) de Jean Ziegler, le sociologue suisse. Il le répète : « j’appartiens au camp des ennemis du capitalisme. Je le combats ».

Aujourd’hui, le capitalisme domine le monde. Progrès éblouissants, puissance créatrice, vitalité stupéfiante, la planète croule sous les richesses mais jamais les inégalités n’ont été aussi violentes, jamais l’environnement n’a été aussi saccagé, jamais aussi peu d’hommes n’ont confisqué autant de richesses au détriment de la majorité… Tout ça, nous le savons, tout ça, nous le voyons.

 Alors que faire ? Réforme ou révolution ?

  • Camarades esclaves, exigeons des boulets moins lourds, demandons des chaînes plus longues, réclamons une réduction des coups de fouet !

Ou bien

  • Camarades, levons-nous, prenons les armes et pendons les tyrans.

Cela prête à sourire et pourtant  la question est bien celle-là : réforme ou révolution ?

On ne peut ni amender ni réformer le capitalisme. Le blog, qui en est convaincu, ne ménage pas ses efforts à longueur d’articles pour l’affirmer et rajouter qu’il doit être dépassé.

Prendre les armes, c’est se donner les moyens intellectuels de comprendre le fonctionnement du système capitaliste, l’illusionniste qui détourne la plus-value du travail (intellectuel et manuel) de la très grande majorité d’entre nous au profit d’une minorité de plus en plus restreinte.

Comprendre cela est une arme redoutable pour défaire l’hégémonie du système dominant.

Cette hégémonie disparue, point besoin alors de pendre les tyrans, ils seront alors obligés de s’effacer devant une véritable marée humaine. On appelle ça une révolution…

Partager cet article
Repost0
29 mai 2018 2 29 /05 /mai /2018 11:19

Marie Guite Dufay présidente PS  de Région a soutenu Macron aux présidentielles. Elle avait prévu d'ouvrir plusieurs lignes de chemin de fer au privé. Elle vient de retirer l'article qui le prévoyait." La concurrence n'est pas un impératif catégorique".   . Aux autres présidents et Présidentes de faire pareil. C'est dans le camp macronien qu'il faut progresser. La Bourgogne prouve que c'est possible.

Partager cet article
Repost0
28 mai 2018 1 28 /05 /mai /2018 06:45

L'extrême centre introuvable des cinq étoiles et l'extrême droite de la ligue du Nord n'ont pu se mettre d'accord sur un ministre de  l'économie.  Entre ceux qui veulent quitter l'Euro en le gardant un peu et ceux qui veulent le garder en l'abandonnant un peu  il n'y a pas eu moyen de s'entendre.  Il paraît qu'il va falloir revoter . Quand on pose aux italiens de mauvaises questions il est normal qu'ils répondent n'importe quoi.  Mais pendant qu'on les amuse  qui gagne ? la finance mondialisée car l'Italie est toujours gouvernée par défaut .  Et qui perd ?   Le pouvoir d'achat des  Italiens (pas tous bien sûr , devinez lesquels).

   C'est à ça que servent les populismes. Faire perdurer ce que leurs électeurs rejettent.

 

Partager cet article
Repost0
27 mai 2018 7 27 /05 /mai /2018 17:45

Rappelons que le contrat social Rousseauiste librement accepté  est à la base de notre république et non le droit du sang. L'égalité est fondée sur l'adhésion à des principes communs. "Séparés mais égaux"  n'est pas un principe français. P Le Hyaric  constate qu’un pas supplémentaire pourrait nous propulser vers une sorte de « post-République française » au profit d’une copie du modèle anglo-saxon ou nord-américain promouvant tout à la fois l’individualisme et les communautarismes.

C'est la raison profonde de la mise au panier du rapport Borloo sur les banlieues.. Seul est "démocratique" ce qui émane de l'exécutif.   En réalité c'est la démocratie  à la Française qui est visée.

 
Partager cet article
Repost0
26 mai 2018 6 26 /05 /mai /2018 04:41

Sur internet une pétition  de Pollinis  ONG qui défend les abeilles circule  . Elle s'en prend avec raison à la loi scélérate sur le secret des affaires votée en douce par le Sénat.  En réalité ce sont tous les lanceurs d'alertes qui sont concernés . La pétition est donc la  bien venue.Rendez vous sur le net.

Partager cet article
Repost0
25 mai 2018 5 25 /05 /mai /2018 07:11

Le stand français à l'exposition internationale de Saint Petersbourg   accueillera notamment, Air liquide, Auchan, Danone, Engie, Michelin, Sanofi, Schneider Electric, Servier, Société Générale, Technip FMC et Total. Macron étant le voyageur de commerce.

 Pour nous c'est une bonne nouvelle quelles que soient les motivations. En 2018 un monde unipolaire sous la tutelle des Etats-Unis est la pire chose qui puisse advenir.

Partager cet article
Repost0
24 mai 2018 4 24 /05 /mai /2018 07:43

61 % du corps,564 urnes, un rejet à 94,97 %, le VOT'ACTION a gagné.

 C'est bien plus qu'un référendum d'entreprise. Les syndicats avec un courage politique qu'on aurait tort de sous estimer ont abandonné leur prérogative de réprésentants des personnels, laissant ces personnels décider directement.

 Cette façon de faire ne doit pas se limiter  aux entreprises. Lorsqu'un problème se pose tranchons par référendum. C'est le commencement de la fin pour la démocratie représentative qui a été tuée par ses représentants : ce faire élire sur un programme et en appliquer un autre n'est plus supportable. Et la solution existe.

La situation est désormais révolutionnaire non au sens désuet des barricades mais dans la pratique politique.  Et si les questions posées sont  claires le nombre d'abstentionnistes s'effondrera , l'intérêt pour le politique se ranimera. Cela exigera l'action car la torpeur est favorable aux  bourreurs de mou.

   Les cheminots après Air France qui a ouvert la voie sont entrés dans l'histoire.

    En face la ministre préfère le vote de 49 sénateurs  à celui des salariés. On comprend pourquoi. Mais en même temps   Ils se démasquent TOUS, droite, Macroniens ou centristes indéfinis, la pire des choses en politique.  Le chat est noir ou blanc au lieu du gris si commode. Plus rien ne sera comme avant.

Partager cet article
Repost0
19 mai 2018 6 19 /05 /mai /2018 07:09

Une chef  d'entreprise  qui ne songe qu'à son chiffre d'affaires témoigne sur internet

"Ourida Bouam, gérante d'une entreprise spécialisée dans les films de marquage pour l'impression, notamment dans le secteur des cosmétiques, estimait «très rassurant» le message adressé par Bruno Le Maire Un soutien de membres du gouvernement à des entreprises se sentant seules face à l'ultimatum des autorités américaines, d'autant plus important que dans le cas de cette crise, c'est le monde politique qui est venu se mêler à celui des affaires. La plupart de nos clients appartiennent à des fonds de pension américains. C'est quand même un très gros marché, 80 millions d'habitants, une population jeune, féminine, consommatrice»"

  Pourquoi les banques obéissent à trump

"Les banques internationales particulièrement exposées au système financier américain et ne peuvent se permettre de perdre leur accès au marché américain, ainsi qu'à toute opération libellée en dollars. Toutes gardent en mémoire l'amende record de 8,83 milliards de dollars infligée en 2014 à la BNP par les autorités américaines pour violation d'embargo américain. Un sort partagé par d'autres banques françaises (Société Générale, Crédit Agricole) et européennes (ING, Crédit Suisse, Deutsche BankDes banques pour lesquelles le Commissaire européen à la Stabilité financière, Valdis Dombrovskis, a lui-même admis que la mesure de blocage de l'UE serait d'une aide limitée."

Ceux qui bravent Trump

«Les Chinois sont beaucoup plus pragmatiques que nous. Il y a longtemps qu'ils ont compris qu'il fallait travailler avec leur monnaie et qu'ils ont commencé —avec les Russes, avec les Iraniens et cela fonctionne. Le dollar n'est pas une monnaie de singe… mais bon, ça commence à l'être…»

Les Suisses, commercent sans grand encombre avec la République islamique. Notre voisin helvète est resté monétairement souverain (franc suisse) et par la même occasion économiquement indépendant. Une concurrence moins exposée que les Européens aux diktats de l'«ami» américain, ce qui n'a clairement pas fait les affaires des compagnies françaises.

     L'enjeu

«Ce sont des marchés difficiles, là-bas, car après les sanctions américaines de 1979, les Iraniens se sont tournés vers des marchés low-cost pour s'approvisionner, comme la Chine. Peu à peu d'autres concurrents, comme les Japonais ou les Suisses ont contourné ces sanctions.

Pourtant, les grands groupes ne créent pas seulement de l'activité en Iran, mais également en France.  l'usine PSA de Sochaux produit pour l'Iran"

Un rapport de force que n'est pas près d'assumer le Président français, qui déclarait le 17 mai que toute «guerre stratégico-commerciale» avec les États-Unis serait contre-productive. 

  L'Europe et pas seulement la France est au pied du mur.  Les paroles terribles sont du vent non accompagnées de mesures. C'est une capitaliste  qui le dit.

 

 

Partager cet article
Repost0
18 mai 2018 5 18 /05 /mai /2018 17:38

 le Portugal a réduit son déficit à 2,1% en 2016 et devrait le ramener à 1,5% cette année.  Il se situe donc dans la logique libérale de ce point de vue. Mais chose importante  il a obtenu ce résultat en faisant le contraire de Macron

      Pas de baisse des dépenses publiques

      Pas de remise en cause des droits des salariés.

      Pas d'abaissement des dépenses sociales

      Augmentation du SMIC  de 505 à 557 euros

C'est ni plus ni moins que le retour au New Deal de Roosevelt  de relance par la consommation contre le modèle Reaganien et Thatchérien.qui ne favorise que les actionnaires.

     Et le chômage est passé de 14 % en 2014   à 9 % en 2018. Comparer avec la France est difficile car le taux d'activité des femmes est beaucoup plus faible. L'important c'est la tendance. La croissance est supérieure  à la moyenne européenne et atteint + 2,5  %.

   Le FMI avait déjà expliqué qu'en Grèce l'austérité ne fonctionnait pas.     le Portugal le prouve.  Sur le fond la faiblesse des salaires l'explique en partie, ce ne peut être un modèle pour nous sur ce point.  Et le droit divin du patronat demeure.

  Mais ce qui est certain  c'est que combattre la politique économique de Macron peut donner des résultats même sans remise en cause fondamentale. Et les résultats facilitent la prise de conscience pour aller plus loin.     La gauche portugaise  avec un PS non hégémonique  a donc obtenu ces résultats non négligeables.    Imaginez  ce que  pourrait  un rassemblement plus large !

HA
 


 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens