Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 février 2019 7 10 /02 /février /2019 08:59
Un polar politique à l'affiche de Sauramps et rencontres Marx

Partager cet article
Repost0
9 février 2019 6 09 /02 /février /2019 10:56

Baupin - mains baladeuses a eu la mauvaise idée de poursuivre en justice ses victimes, dans un procès médiatisé.  Le blog ne reviendra pas sur ce qui est désormais acquis: le harcèlement sexuel est de moins en moins accepté par ses victimes.

  Mais la déposition de Cécile Duflot va beaucoup plus loin. Elle a le courage de pousser jusqu'au bout la question de l'entrée en politique des femmes.  Le premier stade, c'est la "femme pot de fleur," caution sans pouvoir , qui fait bien sur les tribunes et dans les magazines. Mme Macron ou  Emmanuelle Causse qui pleurniche sur son séducteur né de mari  en sont les fossiles assumés , avec des milliers d'autres , dont un certain nombre de princesses et de filles de présidents.

La génération Duflot c'est autre chose. Elle n'est pas décorative, et prend une place durement gagnée dans la cour des grands. Mais cela à un prix qu'elle avoue à la barre. Lorsque ses collaboratrices se sont plaintes du Casanova  sur le retour, elle ne les a pas écoutées. Elle a trouvé drôle de dire " c'est le genre de mec  avec qui il est plus facile de coucher que de résister".  Mais imaginez Duflot mettant la main entre les jambes de Valls ! Seul l'inverse est concevable.

Et volila qu'elle dit à la barre :   "Aujourd'hui je les remercie, je regrette de ne pas avoir parlé plus tôt. Les filles après nous elles auront des responsabilités en politique mais en plus elles sauront qu'elles ne sont plus obligées  de subir ça."

  Le troisième étage de la fusée est désormais lancé.

  HA

 

 

Partager cet article
Repost0
9 février 2019 6 09 /02 /février /2019 09:07

  Candidat à la mairie de Barcelone, Manuel Valls descendra dimanche dans les rues de Madrid pour manifester aux côtés de toutes les nuances y compris extrêmes de la droite espagnole contre le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez, a -t-il annoncé  sur son compte Twitter.

   Il manifeste donc contre lui même, qui fut dans un passé récent Premier Ministre socialiste.  Il boucle la boucle de tout social libéral, avant peut être de retrouver des idées socialistes lorsque la droite sera au pouvoir et verra sa politique condamnée.

  Ce qu'il nous dit  même si ce n'est pas à nous qu'il le dit, mérite notre attention ... en France.

   HA    

Partager cet article
Repost0
8 février 2019 5 08 /02 /février /2019 07:45

Un sondage Odoxa est sans appel quelles que soient les marges d'erreur.

72% des Français affirment ne pas vouloir y participer.

67% estiment qu'il ne servira à rien. 74% des personnes interrogées ne croient pas que le débat soit organisé «de façon indépendante» du pouvoir.

71 % souhaitent qu'un référendum porte sur les mesures sur le pouvoir d'achat (smic, retraites).

 Le temps du large consensus libéral est terminé.

 

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2018 4 29 /11 /novembre /2018 08:12

 Symbole de la réussite économique du New deal de Roosevelt, GM fut la plus grande entreprise du monde avec General Electric et le n° 1 mondial de l'automobile. Les années Reagan sont passées par là et Mickaël Moore  a montré les désert industriels de Detroit.  En 2009 l'agonie s'est terminée par la faillite. Chose inconcevable aux USA General Motors fut NATIONALISE. Histoire  de lui faire cadeau de 50 milliards de dollars . L'entreprise renflouée  fut aussitôt rendue au secteur privé.

    Trump s'égosille à prétendre créer des emplois aux USA . Mais produire sur le sol américain coûte plus cher que de faire produire dans les pays émergents. Et le profit des actionnaires est roi.   GM annonce 14 000  nouveaux emplois supprimés, et beaucoup plus en réalité avec les sous traitants .  14 sites vont être fermés , essentiellement aux USA et  dans le monde occidental.  Trump comme jadis Hollande pleurant sur l'ingratitude du MEDEF  déplore que la générosité des pouvoirs publics soit si mal récompensée.

   Les capitalistes américains et le "marché" c'est à dire la finance toute puissante lui  répondent  : après l'annonce les actions General Motors  ont gagné 8%.

    Si après ça vous n'êtes pas convaincus, essayez de comprendre  pourquoi le misérable blog sans moyens  que vous lisez l'avait annoncé (comme pour General Electric et tant d'autres y compris en Europe) à rebours de nos experts pour lesquels  il s'agit  de "mauvaise gestion".  Une culture marxiste suffit.  Et ne pas le comprendre c'est ne pas comprendre le monde contemporain. Et comment le réformer si on ne le comprend pas ?

  HA

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2018 1 19 /11 /novembre /2018 11:37

Fheti,  quadragenaire,  est le candidat du MSA (parti communiste algérien) aux présidentielles de 2019. Sans illusions sur le résultat étant donné les pratiques . Mais c'est son parcours qui devrait nous éclairer dans notre propre combat.

  Il est né et a vécu dans une Algérie indépendante gouvernée par le FLN. il a donc vécu la corruption, les atteintes aux libertés, la république des coquins qui se remplissent les poches avec l'argent du pétrole et laissent des miettes au peuple. Le seul lieu de liberté qu'il ait dans sa jeunesse c'est la Moquée, où on peut dire ce qu'on pense, contester l'ordre social et familial.. Il est donc djihadiste. Mais sa mère est enseignante et fait vivre la famille. il découvre que sa famille politique, les Islamistes , est violemment opposée au travail des femmes.  Il ne peut l'accepter. Lentement , en liaison avec des combats concrets  et des luttes  très dures, les maquis djihadiste qu'il recuse mais aussi la violence du FLN dominateur, il devient communiste et rêve de construire une Algérie moderne qui ne soit plus rentière du pétrole, tout en chérissant l'enseignement fraternel de la mosquée de son enfance.

  Comprendre ce parcours c'est comprendre le monde dans lequel nous vivons,  et sa leçon s'applique à la France de 2018, malgré les différences. Le combat d'idées passe par les luttes concrètes , et il est tout sauf simple!

(tiré de Rosa Moussaoui   dans l'Huma du  16 novembre)

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2018 1 19 /11 /novembre /2018 09:37

Valls devenu espagnol , la 1ère circonscription de l'Essonne était appelée aux urnes en pleine mouvement de révolte  des gilets jaunes. Seulement 18 % des inscrits se sont rendus aux urnes ce qui traduit une vision négative de la politique s'exprimant dans le suffrage universel. La démocratie n'est plus perçue comme  un enjeu dans les luttes, ce qui est affligeant. Il fut un temps où les partielles servaient à exprimer son mécontentement. Ce n'a pas été le cas hier.

Francis Chouat, macronien ex PS , maire d’Evry, a pris " le large" par défaut au premier tour avec 30 %  des suffrages soit 6 % des inscrits, tandis que Farida Amrani  (France Insoumise) plafonne à 17,8 %, ne faisant pas mieux qu’il y a un an et demi en pourcentage et s'effondrant en voix..

  Si cela pouvait donner des leçons à gauche sur ce qu'il convient de ne pas faire, c'est à dire le cavalier seul diviseur et démobilisateur ,  ce serait un mal pour un bien.

    Henri Ausseil

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2018 6 17 /11 /novembre /2018 09:02

Ce 17 novembre, les «gilets jaunes» organisent des centaines de blocages routiers à travers le pays. Ils protestent contre la politique fiscale – notamment sur le carburant – du gouvernement. Inédit de par sa nature populaire, hétéroclite et complexe, le mouvement déroute les autorités.

 Dans l'Hérault et le Gard 80 % des habitants sont hostiles à Macron. Il est bien dommage que tout soit mis  au crédit des gilets jaunes, ce qui est faux. Dommage aussi que la  vraie gauche divisée ait été incapable d'impulser un tel mouvement qui va dépasser ses premiers organisateurs.

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2018 3 31 /10 /octobre /2018 05:55

Conférence avec Eric Toussaint

auteur du livre :

« LE SYSTÈME DETTE »

(histoire des dettes souveraines et de leur répudiation)

Lundi 5 novembre 19h30

salle Guillaume de Nogaret

Espace Pitot Montpellier

 

Eric Toussaint, historien et docteur en sciences politiques (universités de Liège et de Paris 8), est porte-parole du CADTM international. ( Comité pour l'abolition des dettes illégitimes)

Il a notamment coordonné les travaux d'audit de la dette publique en Grèce et en Equateur.

 

L'auteur nous présentera notamment, faits à l'appui :

 

·         L'histoire de la dette depuis le XIX° siècle : elle commence dans les années 1820 en Amérique latine, Chine, Grèce, Tunisie, Egypte. Parfois elle sera répudiée : Mexique, Cuba, Costa Rica, Russie des soviets...

 

·         Pourquoi parle-t-on de dette odieuse, illégitime ou illégale ?

·         L'arme de la dette : comment, grâce à l'endettement extérieur et au « libre-échange », les puissances capitalistes ont fait de la dette une arme de domination et de spoliation.

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2018 2 30 /10 /octobre /2018 05:32

Ascoval est une entreprise sidérurgique du Nord  de 281 salariés , filiale du groupe ASCOMETAL. Avant elle une multitude d'entreprises sidérurgiques de Lorrainr , des Ardennes, plus récemment de Blanquefort en Gironde ont été rayées de la carte industrielle. La raison en est connu : un taux de profit insuffisant pour les actionnaires exige la délocalisation vers des lieux plus profitables.

 Macron est l'homme de ce capitalisme rentier. L'Europe libérale veille. En aucun cas l'Etat ne doit interférer dans la concurrence libre et non faussée.  Il y a peu la SNCM qui assurait  la liaison Marseille-Corse a dû rembourser ses subventions , ce qui a précipité sa faillite.

  Mais le temps est à la réflexion. Les orages électoraux en France et ailleurs  rendent difficile l'application du libéralisme pur et dur. Le député PCF du Nord soutient et relaie  la lutte syndicale, toute une population comprend que chaque fois qu'une usine ferme tout le monde y perd y compris les autres sidérurgistes fragilisés (2800 sont directement impliqués).

  Et l'impensable peut  se réaliser et  Macron manger son chapeau. L'Etat serait  en train de s'engager fermement pour sauver l'entreprise, certes dans un cadre privé.  Il y a lieu d'être prudent  puisque s'il le fait Macron désobéira à Macron et à l'Europe.

   Mais la leçon est claire. Sans la conquête de l'Etat les luttes syndicales n'aboutiront à rien. Cette conquête peut être progressive, en obtenant des avancées partielles qui rendent l'espoir. La lutte des ASCOVAL est stratégique.

  HA

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens