Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 août 2020 5 28 /08 /août /2020 10:52

A Malo Les bains, nord, le PCF tient ses assises d'été. Une ENORME différence est perceptible par rapport à tous les autres partis. La CGT et la FSU s'exprimernt, non comme faire valoirs mais pour annoncer leurs attentes.  Les échéances électorales ne sont pas la priorité mais la fin de l'impunité des grands groupes financiers et le contenu du changement.

 L'interview limpide de Brossat dans l'Huma mériterait d'être connue de tous les Français et françaises. Mélenchon l'a bien compris qui tout à coup accepte l'invitation et vient parler rassemblement.

  Mais s'il  vient chercher un marchepied pour les présidentielles il risque d'être déçu. L'urgence  est de faire grandir  une alternative aux logiques libérales  et pas de se lancer dans une course  de petits chevaux, selon l'admirable formule de Ian Brossat.

  HA

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2020 6 25 /07 /juillet /2020 07:38

Clara Gimenez,  doctorante. dirigeante fédérale est 8ème vice présidente  Sa délégation porte sur la politique de la ville et la cohésion sociale, soit l'enjeu majeur de la décennie. et Véronique Négret (apparentée) maire de Villeneuve est la 20ème et dernière élue à ce poste. Elles est déléguée aux risques majeurs y compris les inondations, soit le gros problème du littoral  ... et de Palavas qui n'est pas dans la Métropole et où l'ASPRI n'obtenait jamais aucune réponse sur rien de Saurel.

Hervé Martin est adjoint au sport à Montpellier et hérite donc du problème du nouveau stade de foot  et devra en principe arbitrer les relations tumultueuses  Delafosse -Nicollin.

 Des atouts de poids  pour répercuter les demandes de la population qui manquaient cruellement.

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2020 3 01 /07 /juillet /2020 18:18

Fabien Roussel, Secrétaire National du PCF, sera de passage dans l'Hérault mercredi 1er juillet, à la rencontre des nouveaux élus de la métropole de Montpellier.

A cette occasion, nous organisons une soirée fraternelle à la Fédération (115 rue Olof Palme, zac de Tournezy à Montpellier) à partir de 21h.

Un apéritif sera servi.

Bien fraternellement,

Nicolas Cossange
Secrétaire Départemental

Partager cet article
Repost0
30 juin 2020 2 30 /06 /juin /2020 07:26

S’étant présenté sans étiquette, Abdelaziz Hamida a été élu maire de Goussainville lors du second tour des municipales à la faveur de triangulaires.

L’Express a immédiatement  publié une information  selon laquelle il faisait l'objet d’une fiche S pour islamisme radical.  Comme ces informations ne courent pas les rues , il faut bien que l'express ait eu des informations  "confidentielles".

 Ce fait inspire plusieurs remarques au blog.

     *  Moins bien informés que l'Express nous ne pouvons vérifier s'il a participé au départ de jeunes déboussolés en Syrie. S'il l'a fait, ce n'est pas ce qu'il a fait de plus intelligent dans l'intérêt de ces jeunes.

     * la  non prise en compte des musulmans des quartiers populaires  dans le débat politique (on l'a vu aussi à Montpellier avec Samira) en les rejetant  conduit fatalement à des situations de ce type. et ce ne sont pas les musulmans qui en sont responsables.

     * L'irruption du point de vue de ces opprimés du XXI° siècle ne se fera pas selon les règles qui leur sont imposées depuis 50 ans, en renonçant à leur identité pour se couler dans le moule antérieur.  Certains y arrivent (et c'est tant mieux)  mais seuls les poissons vigoureux échappent au filet de la discrimination,. Il faudra bien prendre les autres comme ils sont avec leurs ombres et leurs lumières.

     *   La réponse de l'Express à cette situation, en utilisant la  criminalisation des gêneurs est tristement prévisible. On sait depuis longtemps qu'Hamida  est candidat, on lui reproche surtout d'avoir gagné. Perpétuelle réponse des privilégiés à ce qui menace leurs privilèges.

   Plutôt que de réagir comme avec le Front National (avec l'efficacité qu'on a pu mesurer  à Perpignan et Béziers)  en se lamentant, mieux vaudrait prendre le problème à bras le corps, comme un grand défi pour le PCF, défenseur loqique des opprimés. Personne d'autre ne le fera à notre place.

     Henri Ausseil

 

Partager cet article
Repost0
30 juin 2020 2 30 /06 /juin /2020 07:26

S’étant présenté sans étiquette, Abdelaziz Hamida a été élu maire de Goussainville lors du second tour des municipales à la faveur de triangulaires.

L’Express a immédiatement  publié une information  selon laquelle il faisait l'objet d’une fiche S pour islamisme radical.  Comme ces informations ne courent pas les rues , il faut bien que l'express ait eu des informations  "confidentielles".

 Ce fait inspire plusieurs remarques au blog.

     *  Moins bien informés que l'Express nous ne pouvons vérifier s'il a participé au départ de jeunes déboussolés en Syrie. S'il l'a fait, ce n'est pas ce qu'il a fait de plus intelligent dans l'intérêt de ces jeunes.

     * la  non prise en compte des musulmans des quartiers populaires  dans le débat politique (on l'a vu aussi à Montpellier avec Samira) en les rejetant  conduit fatalement à des situations de ce type. et ce ne sont pas les musulmans qui en sont responsables.

     * L'irruption du point de vue de ces opprimés du XXI° siècle ne se fera pas selon les règles qui leur sont imposées depuis 50 ans, en renonçant à leur identité pour se couler dans le moule antérieur.  Certains y arrivent (et c'est tant mieux)  mais seuls les poissons vigoureux échappent au filet de la discrimination,. Il faudra bien prendre les autres comme ils sont avec leurs ombres et leurs lumières.

     *   La réponse de l'Express à cette situation, en utilisant la  criminalisation des gêneurs, alors qu'on sait depuis longtemps qu'il est candidat, ce  qu'on lui reproche surtout d'avoir gagné. Perpétuelle réponse des privilégiés à ce qui menace leurs privilèges.

   Plutôt que de réagir comme avec le Front National (avec l'efficacité qu'on a pu mesurer  à Perpignan et Béziers)  en se lamentant, mieux vaudrait prendre le problème à bras le corps, comme un grand défi pour le PCF, défenseur loqique des opprimés. Personne d'autre ne le fera à notre place.

     Henri Aussezil

 

Partager cet article
Repost0
29 juin 2020 1 29 /06 /juin /2020 15:13

Le PCF a  perdu des villes emblématiques comme Saint Denis, Aubervilliers, Arles, Fontaine, Gardanne. Mais pour la première fois depuis longtemps il y a eu des conquêtes et reconquêtes . Nicolas Garcia a récupéré la mairie d'Elne dans les PO. Rive de Giers avec Vincent Bony  renoue avec la tradition communiste. Même chose dans la région parisienne a Noisy le Sec, Bobigny, Villejuif. Corbeil Essonne dans le fief de Dassault est enfin gagné,  comme Tergnier dans l'Aisne, Mauléon en pays basque. Le PCF conserve Venissieux  que l'on pensait en danger  et de nombreuses autres communes.

   Les premières déclarations du PCF insistent plus sur la faiblesse de la participation que sur les victoires ce qui est bon signe, car c'est le problème majeur. Le rôle moteur dans  le rassemblement le plus souvent ignoré ou sous estimé, le vote dit utile , continuent à peser. Mais de moins en moins ou plutôt on sent venir le moment du basculement si la stratégie est maintenue et lorsqu'un certain nombre d'illusions se seront dissipées  dans le feu du combat politique.

 HA

    

Partager cet article
Repost0
20 juin 2020 6 20 /06 /juin /2020 06:53

LETTRE OUVERTE àE. MACRON (Président de la République Française) et J. BORRELL (Commissaire européen aux relations extérieures)

L'annonce du "plan Trump" et la constitution du nouveau gouvernement israélien créent une situation nouvelle. B. Netanyahou s'apprête à divulguer sa feuille de route le 1er juillet en vue d'annexer la vallée du Jourdain et les colonies implantées, soit la moitié de la Cisjordanie.

La terre palestinienne sera alors réduite à des sortes de "bantoustans", démilitarisés, sans continuité territoriale ni maîtrise des frontières. Parler d'État dans ces conditions est d'un cynisme révoltant.

Le "deal du siècle" imposé par D. Trump et B. Netanyahou est l'acte de délinquants internationaux. Il entérine l'impunité des autorités d'Israël et le régime d'apartheid issu notamment de la loi "État-Nation", il enterre la solution à deux États et constitue un coup de force inacceptable contre la légalité internationale, la justice et le respect des droits humains. D. Trump et B.Netanyahou légalisent le pillage colonial et attisent les tensions dans une région déjà meurtrie. Le peuple palestinien est sommé d'accepter que son destin soit scellé sans sa participation.

Ce plan constitue une nouvelle grave violation des droits des Palestiniens, il n'amènera aucune paix mais, au contraire, quoiqu'il advienne, il ne fera qu'aggraver une situation insupportable pour les Palestiniens, mais aussi à terme, pour le peuple israélien. Aucun plan n'aboutira s'il ne tient pas compte des intérêts des Palestiniens et des Israéliens conformément au droit international.

En Israël et dans le monde, la mobilisation grandit pour empêcher l'annexion et l'application du projet destructeur de D. Trump. Les responsabilités de la France et de l'Union Européenne sont dans ce cadre immenses. Il serait inadmissible, comme cela se profile, d'en rester à des déclarations de principe sans adopter des actes forts.

Il a fallu des décennies de luttes des mouvements de libération nationale face au colonialisme, pour que la Charte des Nations unies s'impose pour tenter de bâtir un monde de paix. Ne pas faire respecter les résolutions de l'ONU sur la Palestine, c'est se rendre complice de la désintégration du droit international et de la justice. En cela, Paris doit prendre l'initiative d'un vote au Conseil de sécurité.

Sans ambiguïté aucune la France et l'Union européenne doivent condamner toute idée d'annexion et reconnaître immédiatement l'État de Palestine dans ses frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale. L'unanimité requise des États de l'Union Européenne n'est qu'un irrecevable prétexte dilatoire.

Sans attendre, des sanctions doivent être adoptées contre l'État d'Israël comme la suspension de l'accord d'association avec l'Union Européenne ou la coopération militaire. Il en va de même pour les entreprises qui maintiennent des relations d'affaires avec les colonies ainsi que l'interdiction d'importer des produits des colonies. Ces exigences sont désormais portées par des voix de divers horizons.

Suspendre et contrecarrer toutes perspectives d'annexion par des sanctions immédiates, agir pour le plein respect du droit international et la reconnaissance de l'État de Palestine afin de permettre aux Palestiniens d'exercer leur droit à l'autodétermination contribueront à faire reculer la politique du fait accompli et la violence guerrière que B. Netanyahou et D. Trump exaspèrent. C'est la condition d'une paix juste et durable indispensable aux peuples palestiniens et israéliens, aux peuples de la région et du monde entier.

 

Chère Madame, Cher Monsieur,

Le Parti communiste français (PCF) prend l'initiative d'une lettre ouverte

Elle sera publiée avant le 1er juillet

Si vous souhaitez la signer merci de répondre avant le 24 juin  à collectif-palestine@pcf.fr

Meilleures salutations

Robert Kissous

Partager cet article
Repost0
19 juin 2020 5 19 /06 /juin /2020 06:47

  Résolution

Face au capital et à la politique de Macron, l’heure est à l’intervention populaire !

Après les ravages de la maladie, le confinement, et maintenant le début d’éclatement violent de la crise économique, nombreux·euses sont les Français·e·s qui aspirent à ce que la vie reprenne mais aussi à ce que la société change et à ouvrir un avenir meilleur.Ouvrir cet avenir appelle notre intervention, la construction de résistances et d’alternatives,pour changer notre société et le monde. Pour y contribuer, les communistes adoptent ce jour un ensemble de propositions qu’ils entendent porter avec les Français·e·s. Des luttes sont en cours sur les services publics mais aussi sur les entreprises, contre les licenciements, contre les accords de «performance», pour préserver les sites industriels, de conception ou de recherche. Le monde du travail se met en mouvement et exige son émancipation. Il refuse d’être enfermé dans le chômage, appauvri ou dans un travail surexploité et aliéné. La jeunesse porte aussi cette exigence de dignité et de conquête de droits, de pouvoirs sur sa propre vie à travers ses mobilisations inédites contre le racisme.

Les communistes sont de toutes ces mobilisations, sociales comme sociétales, pour révéler les causes et les responsabilités du capital comme du pouvoir macronien, autoritaire, brutal,anti-démocratique, au service de la grande finance aux abois, décidée à ce que rien nechange vraiment.Le Conseil national appelle les communistes et leurs organisations à prendre des initiatives en développant prioritairement les mobilisations suivantes:

            *l’emploi et sa sécurisation pour en finir avec le chômage et la précarité face auxlicenciements et restructurations dans l’industrie et les services;

           *la santé publique avec l’urgence de défendre et de renforcer l’hôpital public

            *l’enseignement pour une rentrée de septembre réussie pour tou·te·s les élèves et étudiant·e·s et pour un service public à la hauteur des enjeux de connaissance, de culture et de recherche

           *   la solidarité nationale face aux difficultés financières de millions de Français·e·s;

           * la lutte contre le racisme et les violences policières pour la dignité, l’égalité et laconquête de nouveaux droits.

Donnons un sens, débattons, avançons des alternatives, élaborons contre-propositions et réponses, montrons les enjeux de transformation révolutionnaire, donnons des perspectives pour changer radicalement la logique de ce système capitaliste et néolibéral.

 

Le blog : à l'heure des périls , comme toujours, le peuple français peut compter sur le PCF. Il cible  les objectifs prioritaires pour lui ,( à charge pour les partenaires d'ajouter les leurs ce qui n'est pas contradictoire), et les accords de sommet n'en font pas partie. Meilleur sera le rapport de forces avec Macron, meilleurs seront les inévitables accords politiques.

 

faut engager sans attendre une véritable transition écologique et sociale. C’est dire si laquestion d’une sécurité d’emploi, de formation et de revenu (SEF) pour chacune et chacunest plus que jamais à l’ordre du jour. C’est dire si le besoin de responsabiliser les entreprises,et donc d’agir sur leurs décisions, leur gestion, peut être mis en avant. Contre la récupération de ces idées pour servir les profits, l’heure est à de nouveaux pouvoirspour les salarié·e·s. En première ligne durant la crise, elles et ils sont les mieux placé·e·s pourréorienter l’économie, afin de renforcer nos services publics et d’engager une nouvelleindustrialisation en France! Faisons la liaison entre ces exigences sociales et le besoinpolitique de mobiliser des moyens financiers massifs émancipés des exigences de profit.Généralisons l’idée de «L’argent pour l’hôpital, pas pour le capital» bien au-delà del’hôpital, changeons la logique du chômage partiel, bataillons sur les milliers de milliardsque l’État et la BCE déversent dans l’économie et portons les exigences de pouvoirsdémocratiques nouveaux, de suivi, de contrôle, d’élaboration, pour des institutionsdémocratiques nouvelles et une République sociale et de liberté.Il s’agit ainsi de contribuer à imposer une nouvelle cohérence entre objectifs, moyensfinanciers et pouvoirs démocratiques, avec une haute ambition pour les objectifs de société,indissociablement sociaux et écologiques.C’est aussi le meilleur moyen de faire bouger le rapport de force politique et d’idées pour lesdifférentes échéances électorales. Car c’est sur l’absence de cette cohérence que se sontfracassées les tentatives de changement politique.Ouvrons dans les luttes le débat sur les ruptures politiques à opérer, confrontons nospropositions avec leurs actrices et acteurs et avec les forces politiques de gauche etécologistes, les forces syndicales et associatives, les mouvements citoyens qui émergent.Le Conseil national du PCF se met au service des communistes et des organisations du Partipour organiser l’action, mutualiser les expériences, élaborer argumentaires et propositions,coordonner et élaborer des outils à l’appui de l’apport des communistes dans lesmobilisations.Il décide de consacrer une séance à l’emploi, et aux batailles à men

Partager cet article
Repost0
18 mars 2020 3 18 /03 /mars /2020 13:59

Notre pays connaît une crise sanitaire majeure. La priorité doit être la mobilisation de la nation tout entière contre la pandémie et pour la protection de nos concitoyennes et concitoyens.
Cela exige des mesures exceptionnelles. Les communistes entendent y prendre toute leur part.

Comme ils l'ont toujours fait dans l'histoire lorsque l'essentiel était en jeu, les communistes et leurs élus se mettent à la disposition du pays. Pour contribuer à prendre toutes les mesures d'urgence sanitaire et économique qui s'imposent. Pour construire avec les citoyennes et les citoyens les solidarités indispensables pour faire face à la menace. Pour aider les professionnels de la santé et les agents du service public dans leurs missions essentielles. Pour cela, les communes et leurs 500 000 élus locaux seront en première ligne et joueront un rôle important.Partout, dans les heures qui viennent, les instances nationales, départementales et locales du PCF vont se concerter et prendre les dispositions exceptionnelles leur permettant de s'engager pleinement dans ce combat vital pour la France, pour l'humain, pour la planète.

Le Parti communiste français propose, dans cet esprit, que se mette sans délai en place une instance, un Comité d'urgence nationale, où les forces politiques ainsi que les organisations syndicales et professionnelles se retrouveront. Car la gravité de la situation impose la transparence totale avec l'ensemble des forces vives du pays. Le Parlement doit aussi être réuni, sous des formes à définir, pour prendre les décisions exceptionnelles que la situation exigera.

Dans les prochaines heures, le Parti communiste français contribuera à cette action commune en soumettant à la discussion ses propositions pour triompher de cette crise.

Le comité exécutif national.

Partager cet article
Repost0
17 mars 2020 2 17 /03 /mars /2020 11:16

Au Havre une liste citoyenne menée par un communiste fait vaciller le premier ministre.  Il n'est pas inutile de revenir sur sa construction. Elle a commencé il y a plus d' un an  , au début du mouvement des Gilets Jaunes.  Alors que ce mouvement à l'origine était traité de fachosphère par certains dirigeants communistes,  Lecoq a  compris sa valeur et proposé aux partis locaux de construire la liste et le programme avec les habitants. Dont les Gilets Jaunes.  Un comité a été bâti,  issu  non d'accords de sommet mais de la base. "Ce qui était important, c'était que les citoyens soient au coeur du projet et que les non encartés soient majoritaires".  61 % des candidats sont hors partis, mais pas hors de l'action dans un secteur ou un autre.  C'est du comité que sont venues la majorité des propositions. Contrairement à d'autres endroits  où ils ont été ignorés et parfois  rejetés, ce programme   a aussi été construit avec les quartiers populaires sillonés tous les jours. C'est ainsi que se crée une dynamique  susceptible d'abattre une montagne, l'adversaire n'étant pas n'importe qui.

 Marseille et le Havre montrent la voie nouvelle et c'est déjà une fantastique réussite.  Le PCF ne disparaît pas en la suivant, Lecoq le prouve,  Quel que soit le résultat final , qui dépendra  de la capacité à vaincre l'abstention Lecoq a réussi. Et ceux qui continuent imperturbablement  à ne chercher que des accords d'appareil devraient en prendre de la graine.

     Henri Ausseil

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens