Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 06:51

Oui, les forces progressistes dans notre pays sont nombreuses mais elles sont dispersées dans bon nombre de partis, de syndicat, d'associations, groupuscules et dans la société civile.

Le changement ne peut venir que de leur rassemblement ce qui semble acquis par tous, y compris nos adversaires qui mettent tout en oeuvre pour l'en empêcher.

Mais de quel rassemblement s'agit il ?

S'agirait-il d'un rassemblement à partir d'une union au sommet qui constituerait une force politique dans le but d'avoir des élus dans différentes assemblées ?

S'agirait il d'un mouvement populaire qui mènerait pas à pas la lutte sur le terrain pour faire reculer l'austérité sans prolongement politique capable de le traduire dans la loi ?

S'agirait il des deux à la fois mais de quelle manière ?

Le rassemblement ne supporte pas de préalable, le succès d'un rassemblement repose avant tout sur l'acceptation des différences et l'adhésion à un objectif commun qui doit être clair.

Mettre en avant ce qui nous rassemble et mettre à l’écart ce qui nous sépare, personne ne devant perdre de vue d'où il vient, personne ne devant renoncer à son appartenance.

Aucune force ne doit être hégémonique, l'intérêt supérieur étant d'atteindre l'objectif et de se projeter sur le suivant.

Dans cette optique les sections PCF des cantons de Pignan, Lattes et Mauguio se réuniront le lundi 8 juin 2015 à 18h30 Salle Kuyten à Pérols

(prendre la rue Pagnol , ancienne route qui va de Auchan à la sortie vers Palavas jusqu'au rond point de la cave coopérative , la salle est au tout début de la rue de la tour)

pour préparer les Assises et les Régionales , discuter, préparer une fête de secteur et prendre toutes les initiatives susceptibles de faire avancer cette grande ambition.

Inutile de préciser que tous ceux qui se reconnaissent dans cette démarche sont cordialement invités.

Gérard Norbert

Partager cet article
Repost0
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 10:41

Les chantiers de l'espoir démarrent en France. ils ont réuni plusieurs centaines de citoyens d'horizons divers dans une démarche exploratoire qui prépare la construction d'un rassemblement inédit .

Cette phase est déjà dépassée dans le Montpelliérain. Des assises ont eu lieu, un premier test a concerné presque tous les cantons du secteur, les résultats ont été remarquables au vu du handicap de départ. Nous avons donc montré la voie et la réalité nous a donné raison. Pas seuls, bien entendu. Dans les deux tiers de la France le mouvement a été perceptible. Dans le Montpelliérain il fallait que le même mouvement porte tous ceux qui se sont associé aux Assises, dans leur diversité. Il ne s'agit pas non plus de flatter nos égos. Tant de chemin reste à faire que l'autosatisfaction n'a pas de raison d'être.

Mais le PCF a prouvé son utilité , lorsque il quitte les chemins poussiéreux des accords de sommet et construit avec d'autres une alternative au marasme politique. C'est de cela que nous sommes fiers à la section Mauguio -littoral. Que des adhésions s'ensuivent après une dure traversée du désert prouve que loin de se dissoudre le PCF garde sa lisibilité.

Henri Ausseil

Partager cet article
Repost0
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 10:27

Elle sera menée par J-P Pérez maire de Vendres, et portera le débat sur la réforme territoriale et non sur des querelles de personne. C'est une bonne nouvelle.

Dans le même temps Philippe Saurel rencontre les présidents d'agglo pour fédérer les villes d'Alès à Narbonne, et liquider le passé démocratique de la France, les départements n'ayant plus lieu d'être.

Aux grands électeurs de faire leur choix. Ils seraient bien inspirés de voter pour cette liste, ce serait un bon signal à l'adresse des socio-libéraux de tous poils.

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 07:38

Une intervention dans l'Hérault du jour du secrétaire du PCF nîmois , Christian Bastid, relance le débat. "Le Front de Gauche ne peut en rester où il en est. Il faut rassembler tous ceux qui ne se retrouvent pas dans la politique actuelle". Jusque là, rien qui puisse surprendre. Nous sommes d'accord.

Le comment faire est plus problématique : il entend "associer également toutes les personnalités locales qui peuvent jouer un rôle". Il qualifie d'audacieuse cette tactique. Nous pensons en ce qui nous concerne qu'elle s'appelle union de la gauche et est usée jusqu'à la corde, y compris dans le Front de Gauche , on l'a vu avec Revol. Il reconnaît lui même qu'il s'agit de préparer 2017 dans de bonnes conditions. Et le Front National est le pire qui puisse advenir.

Ce n'est pas notre option. Les unions au sommet pour pousser le PS à gauche et mener au bout du compte une politique de droite une fois au pouvoir sont la vraie raison de la prospérité du Front National. Avoir les yeux rivés sur 2017 c'est à dire s'enfermer dans le piège du présidentialisme qui a été mis en place pour que rien ne change, c'est commencer par la fin. C'est sur des objectifs concrets, avec tous ceux qui sont d'accord avec ces objectifs qu'il faut se battre. Si des "personnalités locales" s'y retrouvent tant mieux mais elles ne sont pas le plus important. Les syndicaliste, les citoyens indignés, les jeunes butant contre un avenir bouché, voilà les gens qu'il faut convaincre en priorité, et ce ne sera pas avec des accords électoraux au sommet qui ont montré leurs limites.

Henri Ausseil

Partager cet article
Repost0
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 08:11

Pierre Laurent a parfaitement explicité les enjeux lors des diverses rencontres de la semaine passée. Le Front de gauche n'a pas séduit parce qu'il est trop étroit . Il faut donc l'élargir. Lors des discussions avec les socialistes grognons il a précisé : rien de plus facile que de faire l'union : opposons nous au statut des intermittents, au statut de la SNCF coupée en trois et à toutes les mesures libérales. C'est SUR DES OBJECTIFS que doit se faire l'union. Dans l'Hérault on en est encore loin, y compris à l'intérieur du PCF, les camarades de Béziers ayant jugé bon de participer à la fête de Revol après ce qui s'est passé à Montpellier. Il faudra discuter, , se mettre d'accord et non régler des comptes internes. La direction nationale a montré la voie. Henri Ausseil

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 05:42

On aurait grand tort d' en faire une question d'élus attachés à leurs privilèges.  Un certain nombre de camarades  sous une fine couverture Front de Gauche conservent l'ambition de rassembler autour du Parti  Communiste. Cette ambition est légitime  . Mais elle se heurte de plein fouet  à la réalité qui montre l'énorme difficulté, voire l'impossibilité de  mettre en oeuvre cette stratégie.

      Que reste-t-il alors pour survivre ?  La seule issue est de se réfugier derrière le grand parapluie du PS qui , à certaines conditions, assure le court terme.

      Les camarades de Montpellier acquis au rassemblement ont une toute autre ambition ; rassembler pour équilibrer le rapport de forces à gauche.

       Selon l'orientation REELLE (cela n'a rien à voir avec le vote trompeur  des motions de congrès) l'attitude vis à vis des autres composantes du rassemblement va de soi  ; méfiance dans un cas  (ils veulent nous passer devant) , confiance dans l'autre, aboutissant à des compromis  même lorsqu'une des composantes apporte de l'eau au moulin des sceptiques. 

       Le peuple français , lui, a besoin du vent du large. C'est pourquoi personnellement je choisis sans hésiter  le rassemblement.

           Henri Ausseil

 

NB : les rares hantés par un destin personnel se reconnaissent facilement :  ils finissent immanquablement dans les fourgons du PS. De Serge Fleurance à Eric Macias la liste n'en est pas très longue.

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 08:00

Depuis que la section de Montpellier est installée au 47 bis avenue de Lodève , le local a vu se réunir  de nombreux collectifs, les jeunesses communistes et bien entendu les communistes et le Front de Gauche. Il n'est pas un sanctuaire réservé au PCF et à sa direction mais un outil de rassemblement. Pensez-y.

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 18:18

Voici le résultat sans ambigüité :

  
- Adhérents à jour de leurs cotisations: 148
- votants: 101
- POUR:     la  "liste initiée par le front de gauche aux municipales , chef de
file des communistes: Roger Montcharmont":        97
   Abst  : 2
   Contre: 2         

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 11:07

 Après Marseille , Bordeaux et Montluçon (liste très incomplète) le choix de l'adéquation   avec la stratégie  de Front de Gauche l'emporte à Lyon.  Les élus PCF semblent avoir des velléités de secession.  Cela poserait un problème.  Les élus  ont-ils un statut particulier ?   Nous ne soimmes pas un parti de notables mais les tentations restent fortes parfois !

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 10:43

Etrange débat au dernier conseil départemental  du  PCF.  Aimé Couquet aurait défendu l’idée d’une consultation DEPARTEMENTALE sur la stratégie municipale  à Montpellier.   A Marseille  ou Bordeaux la procédure suivie a été celle prévue par les statuts. Pourquoi une exception Montpelliéraine ?  Et il ne nous viendrait pas à l’esprit de juger ce que doit être la stratégie à Béziers  quoi que nous en pensions.  Rappelons également que les derniers résultats électoraux (contrairement à une tradition bien établie) sont bien meilleurs à Montpellier qu'à Béziers.

Quelle mouche a donc piqué Aimé Couquet ?    Laissons nos lecteurs déchiffrer  cette (petite) énigme.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens