Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 décembre 2019 5 13 /12 /décembre /2019 14:27
Le Premier ministre a présenté ce mercredi 11 décembre l’intégralité de sa réforme de retraite. Nous nous attendions au pire. Et le pire est arrivé.
Recul de l’age de départ à la retraite à taux plein de 62 à 64 ans, mise en place d’une retraite par points à la place de trimestres, calcul de la pension sur l’ensemble de la carrière au lieu des 25 meilleures années de salaires dans le privé ou des 6 derniers mois dans le public, fin des régimes spéciaux… C’est la casse d’un pilier de notre modèle social issu du Conseil National de la Résistance.
Le gouvernement, droit sans ses bottes, fait le choix de la brutalité envers la jeunesse et le monde du travail. Nous regrettons ce choix du bras de fer à la veille des fêtes de Noël où tout le monde aspire à l’apaisement.
Mais nous ne voulons pas d’une réforme de retraite qui va pénaliser durement nos pensions, reculer l’âge de départ et surtout conduire au développement d’un système par capitalisation.
A l’issue de ces annonces, le front syndical contre cette réforme s’est élargi. La CFDT, la CFTC et la CFE CGC ont décidé de se joindre à la CGT, FO, la FSU et Solidaires pour la journée de mobilisation du mardi 17 décembre prochain.
Du coté des forces politiques, le Parti Communiste Français a pris l’initiative de rassembler l’ensemble des forces de gauches et écologistes à la Bourse du Travail de Saint Denis. Tout le monde a répondu présent, (Olivier Faure PS, Guillaume Balas GénérationS, Julien Bayou ELLV, Marie-Noëlle Lienemann GRS, Eric Coquerel LFI, Olivier Besancenot NPA, Nathalie Arthaud LO, Michel Jallamion RS, Gerard Filoche GDS, Jean-François Pelissier Ensemble, Virginie Rozière Radicaux de Gauche, Sophie Riguard Place Publique ) et c’est une première!
Devant une salle pleine, nous y avons donné la parole aux représentants de la CGT, de la FSU, de Solidaires et de la JOC.
Les responsables des forces de gauche ont décrypté la réforme Macron et ont également décidé à l’unanimité :
- d’appeler ensemble à poursuivre et amplifier la mobilisation et d’exiger le retrait de la réforme Macron ;
- d’apporter ensemble leur soutien aux salarié·e·s en grève dès ce lundi 16 décembre en nous rendant sur un piquet de grève.
Nous avons aussi, lors de cette rencontre, discuté des convergences et des propositions communes que nous pourrions défendre ensemble pour montrer qu’il est possible d’améliorer le système de retraite actuel sans demander aux français, aux jeunes de travailler plus longtemps, sans baisser les pensions des français.
Nous avons donc décidé de mettre en place un comité de liaison des forces de gauche et écologistes qui se réunira mercredi 18 décembre au matin, au lendemain des manifestations pour envisager la poursuite du mouvement.
Nous avons aussi proposé de mettre en place un groupe de travail de député·e·s et sénatrices et sénateurs de gauche et écologistes pour travailler à un contre projet à celui du gouvernement.
Nous nous sommes également engagés à bâtir nos propositions avec l’ensemble des forces syndicales. A la différence du Président de la République, nous voulons une réforme des retraites bâtie avec le monde du travail et avec la jeunesse, et non pas contre eux.

  Fabien Roussel

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2019 6 30 /11 /novembre /2019 07:13
Ensemble ! 34, Génération.s Mtp, Les Insoumis.es Montpellier, Parti Communiste Français Mtp, Parti Socialiste 34, Place Publique 34 + excusé EELV Mtp

Ensemble ! 34, Génération.s Mtp, Les Insoumis.es Montpellier, Parti Communiste Français Mtp, Parti Socialiste 34, Place Publique 34 + excusé EELV Mtp

Le PCF ne se satisfait pas d'avoir conclu pour les municipales une alliance avec  le seul PS de Delafosse. C'est un premier pas qui en appelle d'autres. Avec la division actuelle à gauche la voie est royale pour Saurel même si les verts ont la grosse tête comme d'autres avant eux, avec le succès que l'on sait. C'est peut être pour çà que  le Maire a refusé uns salle pour la venue de Yann Brossat et en a profité pour refuser les salles municipales à tous les autres partis, droite comprise..

 Robert Kissous (qui est en train de parler sur la photo de Midi libre)  et la section  PCF ont immédiatement réagi, et sont parvenus à unir toute la gauche  pour  une conférence de presse   (mise à part  la tendance Revol  mais avec  le reste de la France Insoumise) ce qui est un exploit.

  Le succès a été considérable , avec des articles dans Midi Libre, l'Agglorieuse, la Marseillaise et radios et télés locales (sauf la télé d'état...). La Gazette était présente aussi mais est hebdomadaire. La presse a bien ressenti le besoin d'unité à gauche qui s'exprime dans la population, et s'est déplacée.

 Si le coup d'état de Saurel (les salles   ne lui appartiennent pas) parvient à créer les prémisses d'un rapprochement, c'est une bonne nouvelle. Et Brossat viendra malgré l'oukase.

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2019 2 26 /11 /novembre /2019 11:32

 Le 18 octobre  2018  un coup de massue ébranle l'Association nationale  pour la formation professionnelle des adultes (AFPA), création de la résistance.  38 sites supprimés ainsi que 1541 emplois.

A Istres comme partout   la réaction est d'abord syndicale. Une unité factice cache deux stratégies  : maintenir l'activité ou "négocier" le moindre mal c'est à dire s'incliner devant les lois de Bruxelles. Et cette unité s'effondrera très vite avec la dureté du conflit.

 Mais à Istres on innove. Le député PCF Pierre Darrhéville n'est pas l'intrus qui veut introduire la politique impure dans le combat syndical. Il est le bienvenu et amène avec lui l'air du large et le réseau de résistance. La CCI, de nombreux élus,  Pôle Emploi, des missions locales, la Région  poussées par un mouvement citoyen réussissent à s'entendre pour un meeting commun. La CFDT a eu grand tort  de ne pas être du combat car elle ne sera pas de la fête.

 Lundi 24 novembre 2019 presque à l'anniversaire, c'est la victoire collective qui est fêtée. Istres ne sera pas rayée de la carte, les emplois sont maintenus.

  Peut-on imaginer exemple plus évident de ce qu'il convient de faire ?

 

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2019 7 17 /11 /novembre /2019 07:47
J’ai intitulé mon livre sur les gilets jaunes « Un sursaut populaire ». De fait nous sommes entré dans une phase nouvelle où les mouvements sociaux, citoyens se conjuguent dans le refus des restrictions de crédits appliqués depuis des années : école, hôpital, SNCF, universités, gilets jaunes, tribunaux, police. La thèse selon laquelle la dépense publique serait mauvaise et devrait être réduite est devenue « antirépublicaine ». En effet, la dépense publique pour le service public est le vecteur de nos libertés, de l’égalité entre citoyens, de la fraternité et de la solidarité envers les plus humbles. Oui, il y a un enjeu fondamentalement républicain avec ce qui se joue actuellement. Le débat politique doit être placé à ce niveau. D’ailleurs le président de la République tient très peu compte de celui qu’il présente comme son mentor, Paul Ricœur, qui a écrit que « la souffrance est privée, mais la santé est publique ».

Le succès des mouvements autour de l’hôpital et de la santé et le soutien ultra-majoritaire de la population crée des conditions nouvelles pour placer les combats à ce niveau sans se laisser détourner par la ritournelle de l’argent qui manquerait. Il n’en manque jamais pour les cadeaux sociaux et fiscaux aux grandes entreprises, pour l’évasion fiscale, etc... (Voir les article de L’Humanité de jeudi dernier)
 P Le Hyaric
Partager cet article
Repost0
24 octobre 2019 4 24 /10 /octobre /2019 10:10

POUR UN RASSEMBLEMENT CITOYEN DE GAUCHE  A PALAVAS

Le mouvement citoyen a déjà porté ses fruits dans le passé. Par exemple la plage rive droite existe toujours alors que le maire voulait la remplacer par un grand port jusqu'à l'Institut. Le mouvement citoyen a évité une urbanisation outrancière. La troisième ligne d'urbanisation avenue Sanint Maurice n'a pas vu le jour et les 1400 logements autour de la Redoute ont été remplacés par un beau parc.

Nous souhaitons agir pour faire face à de graves dangers.

  •  L'urbanisation massive en amont et les changements climatiques amènent vers nous l'eau en plus grande quantité et de plus en plus vite. L'érosion marine ronge nos côtes. La crue centennale promet d'être catastrophique. Mais 60 cm de gagnés en feraient une crue et non un désastre.
  • Pour contrecarrer la baisse inexorable des subventions aux municipalités nous proposons de travailler autrement avec toutes les collectivités car si nous n'y prenons garde, la seule solution sera d'augmenter les taxes et impôts locaux sur le dos des Palavasiens. L'exemple du stationnement payant est révélateur et aucun investissement pour prévenir les crues n'est envisagé par les pouvoirs publics en dehors de la protection de Lattes.
  • Les services publics sont menacés.  Un tram qui n'arrive qu'à Pérols, des bus marginaux   qui placent Palavas à plus de 30 mn du centre de Montpellier et  ne desservent pas le Forum Médica de Lattes, un trajet  qui coûte plus cher qu'un trajet Montpellier–Bédarieux. Résultat : un gâchis inadmissible et des cars qui roulent à vide. Et la responsabilité du maire est écrasante dans ce dossier
  • Malgré les pavillons bleus la pollution frappe le Prévost et la mer en raison des insuffisances de Maéra : c'est à cela qu'il faut s'attaquer sans hypocrisie.
  • Les petits boulots saisonniers  ne peuvent suffire. Il faut des activités annuelles  et nous avons des propositions qui s'enrichiront avec votre apport.

Fermer les yeux  en attendant l'article de journal dévastateur   qui fera fuir les touristes  ou la crue centennale  qui dévalorisera tous nos biens   est l'exemple même de la fausse solution.

C'EST DONC  A  CE QUE NE FAIT PAS LA MUNICIPALITE QUE NOUS DEVONS APPORTER DES REPONSES.

  .  Nous ne nous lancerons pas  que dans une lutte  en paroles contre l'urbanisation  d'amont sur laquelle nous n'avons aucune prise. Nous ne nierons aucune réalité. Il s'agit de faire face avec la population pour des aménagements protecteurs avec l'aide des assemblées territoriales.

LE PASSE NOUS A DONNE DE CRUELLES LECONS

Le rassemblement progressiste reste nécessaire mais en rompant avec le passé.  Seul un mouvement citoyen  puissant  cimenté par des objectifs  et  dans lequel chacun reste lui-même dans un respect mutuel peut obtenir que les promesses soient tenues c’est-à-dire que la politique serve à quelque chose. C'est ce que nous proposons.  Agglomérer le plus  possible de citoyens et citoyennes autour d'objectifs clairs  nous armerait en vue des tractations  inévitables pour éviter l'émiettement qui marginalise. Tout reste ouvert. La composition de la liste dépend de vous, le chef d'orchestre et non le chef omnipotent   qui mènera la liste sera à choisir collectivement. C'est cela, et cela seulement qui sera la garantie. Qu'on ne compte pas sur nous pour recommencer éternellement ce qui a échoué.

Pour prendre contact : 04 67 68 94 74    ou jean-pierre.molle4@orange.fr        Un blog Palavas-citoyen est en train de naître.                       Jean-Pierre MOLLE

 

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2019 4 17 /10 /octobre /2019 09:21

Le PCF à Marseille , depuis longtemps et non sans succès, joue la carte du rassemblement, accompagné d'objectifs  convenant à tous, et commence à marquer des points.

 EELV, qui jadis s'élevait contre les tentations hégémoniques du PS commence à changer d'avis, les effluves de sondages flatteurs lui montant à la tête et ne conçoit désormais l'unité que dans ses rangs. Mieux, une pollution nouvelle menace la planète marseillaise  , un virus du rassemblement qui veut unir des torchons indignes  et des serviettes  malpropres , contaminant le grand rêve  d'un monde  verdoyant. 

  Un autre virus tout aussi subtil menace Marseille, la tentation eternelle  de remettre aux commandes une social démocratie qui ne se résume pas au PS remplacé désormais  par les verts , comme un peu partout en Europe.

  Marseille la vaillante  comme  toujours nous envoie un message : l'unité est un combat.

  HA

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2019 3 16 /10 /octobre /2019 09:33

Les élus PCF présentent 43 mesures pour sortir de la crise. Qui parmi nous pourrait être contre ? L'humanité consacre plusieurs pages à la casse du lycée que certains appellent réforme Blanquer. Le blog souscrit à 100% à ce qui est écrit.

 Mais au risque de mettre les pieds dans le plat avouons notre insatisfaction : un constat juste et de bonnes propositions n'ont d'intérêt qu'accompagnés des mesures pour faire face. Et dans ce domaine il reste beaucoup à faire.

 Une bonne nouvelle : les pompiers comme les soignants se heurtent  à la baisse des dépenses publiques. Ils ont manifesté ENSEMBLE à Paris. Un premier pas vers la convergence des luttes. Il est bon de choisir nos priorités qui ne sont pas celles de tout le monde à gauche. Mais désormais il faudrait aussi à partir des luttes concrètes sur tel ou tel aspect (ici la santé et la sécurité) choisi par les gens concernés eux mêmes  aider à organiser les convergences et le rassemblement. Et un succès dans un domaine ouvrirait la voie à d'autres succès. Peut être 43.

   Henri Ausseil

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2019 1 07 /10 /octobre /2019 12:09

 Le PCF souhaite le plus large  rassemblement à gauche lors des municipales.  Avec  une précision : pas un accord au sommet mais un accord pour que les communes desserrent l'étau qui les tue, ce qui en fait un enjeu pour le changement. Il est encore trop  seul à le proposer et c'est une excellente chose.

Mais un effort théorique  reste à accomplir   : le rassemblement ne doit pas concerner que les partis . La leçon des gilets jaunes n'a pas été complètement assimilée (et dépassée en y ajoutant le politique qui a fait défaut.)  A suivre donc.

 

    

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2019 4 03 /10 /octobre /2019 13:23

 La valeur de la Fête ne se mesure pas en argent. La fraternité, les débats, la recherche de l'unité, la culture populaire à l'honneur sont l'essentiel.

 Mais l'argent mesure autre chose.  Pour que  les centaines d'abonnements à l'Huma se réalisent il y faut la compréhension que l'Huma a plus d'importance que Libération ou le Monde, organes de la gauche libérale dans la bataille pour le dépassement. Il y faut des diffuseurs et des acheteurs de la vignette , il y faut des stands dynamiques, des fédérations dynamiques, un village du monde dynamique.

   Depuis de trop longues années la fête était déficitaire, l'impitoyable bataille d'idées  était difficile et le désespoir partout présent. C'est l'honneur de l'Humanité et du PCF d'avoir fait front. Le bénéfice revenu est donc bien autre chose qu'un bénéfice : le début des retrouvailles entre le PCF et le peuple français.  Beaucoup de chemin reste à parcourir mais il vaut mieux avancer que reculer.

   Henri Ausseil

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2019 5 13 /09 /septembre /2019 07:06


Moins d’un an après notre « Convention pour l’art, la culture et l’’Éducation populaire » qui s'est déroulé les 28 et 29 septembre 2018, vient de paraître le livre qui tout naturellement en découle.

CULTURE EN FORCE ! comme le dit le beau graphe de Gérard Paris-Clavel qui en fait le titre, est un peu plus que la synthèse de nos journées, beaucoup plus que des « actes », mais un véritable état des lieux de notre réflexion sur la « question culturelle », et mieux que cela peut-être : un cahier des charges et une feuille de route pour les chantiers et les combats qui nous attendent. 
 
N'hésitez pas le lire, à le partager, à échanger, à nous interpeller ! 


Alain Hayot, Jean-Jacques Barey,
Pierre Dharréville
Délégué national du PCF à la culture
Député des Bouches-du-Rhône

 
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens