Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juin 2020 1 29 /06 /juin /2020 15:13

Le PCF a  perdu des villes emblématiques comme Saint Denis, Aubervilliers, Arles, Fontaine, Gardanne. Mais pour la première fois depuis longtemps il y a eu des conquêtes et reconquêtes . Nicolas Garcia a récupéré la mairie d'Elne dans les PO. Rive de Giers avec Vincent Bony  renoue avec la tradition communiste. Même chose dans la région parisienne a Noisy le Sec, Bobigny, Villejuif. Corbeil Essonne dans le fief de Dassault est enfin gagné,  comme Tergnier dans l'Aisne, Mauléon en pays basque. Le PCF conserve Venissieux  que l'on pensait en danger  et de nombreuses autres communes.

   Les premières déclarations du PCF insistent plus sur la faiblesse de la participation que sur les victoires ce qui est bon signe, car c'est le problème majeur. Le rôle moteur dans  le rassemblement le plus souvent ignoré ou sous estimé, le vote dit utile , continuent à peser. Mais de moins en moins ou plutôt on sent venir le moment du basculement si la stratégie est maintenue et lorsqu'un certain nombre d'illusions se seront dissipées  dans le feu du combat politique.

 HA

    

Partager cet article
Repost0
29 juin 2020 1 29 /06 /juin /2020 06:35

Ce qui est profondément triste c'est que Aillot  l'imposteur EST LE SEUL dans la soirée électorale à avoir  évoqué la détresse des quartiers populaires.  Malheureusement  le PCF est occulté  et n'a pas toujours été à la hauteur dans ce domaine, notamment à Montpellier.  C'est un chantier essentiel,  que la droite extrême utilise doublement comme fond de commerce grâce à notre retard.

  HA

Partager cet article
Repost0
29 juin 2020 1 29 /06 /juin /2020 06:22

 

la liste de Rubirola a largement gagné en voix mais le maire est élu par arrondissement .

     Rubirola printemps marseillais   8  

     Républicains  6

     Divers gauche  2   

   Les électeurs qui ont préféré (de peu)    la "divers gauche" (qui peut se révéler de droite)   au communiste Coppola n'ont pas bien réfléchi.

   Mais   ces artifices ne font que tenter d'amoindrir une grande victoire dans laquelle le PCF marseillais a joué un rôle moteur, visiblement pas toujours compris.

 

Partager cet article
Repost0
29 juin 2020 1 29 /06 /juin /2020 05:57

Avec près de 50  % il progresse fortement entre les deux tours . Il y aura donc des adjoints et élus communistes. La participation reste faible, particulièrement dans les quartiers populaires. Saurel est largement devancé, ce qui nétait pas évident. L'ombre de Frêche a plané sur l'élection.

   Les quatre fantastiques sont un fantastique fiasco.  Alltrad gagne ...  1%   à 18%.  L'apport du comique et des deux égarés a été nul. Ils découvrent qu'ils ne sont propriétaires d'aucune voix. Leurs électeurs  ont massivement voté pour  la liste  socialiste-PCF-certains verts et FI, avec toutefois hégémonie socialiste plus que relative. Comme à Nîmes  La raison l'a emporté sur les ressentiments et les unions contre nature  , mais à Nîmes la droite garde la mairie.

Partager cet article
Repost0
29 juin 2020 1 29 /06 /juin /2020 05:45

La participation a augmenté de 7%, à 62%, Ségura n'a rien négligé, mais la liste de rassemblement  non plus

   Liste de rassemblement Véronique Negret : 51 ,06 %

   Ségura maire sortant     :       48,93 %

Nos félicitations à la dynamique équipe unitaire qui a retrouvé un ancien bastion, exception dans le sud montpelliérain.

Partager cet article
Repost0
24 juin 2020 3 24 /06 /juin /2020 05:57

La configuration des deuxièmes tours dans la grande majorité des cas où elle est  politisée, c'est à dire les communes  un peu importantes le prouve.

     On trouve souvent des socialistes ou anciens socialistes dans trois listes concurrentes, y compris à droite. Le social libéralisme a explosé.

     L'union PS-PCF censée créer les conditions d'un rassemblement de deuxième tour a rarement fonctionné. Montpellier est le cas de figure le plus abracadabrant. Notons qu'à Montpellier Midi Libre ignore superbement la présence des communistes  et ne parle que de Delafosse, comme au temps de Frêche. Chez les verts et France Insoumise la confusion est à son comble.

    Le cas de Marseille révèle à contrario  qu'un rassemblement ouvert dès le départ est susceptible de déplacer les lignes et de créer les conditions d'une victoire.

   Espérons que tout le monde saura en tirer les leçons et que les électeurs puniront les diviseurs.

   HA

Partager cet article
Repost0
18 juin 2020 4 18 /06 /juin /2020 10:31

A partir des années 70 l'Américain Christtophersson a montré comment la bataille des idées  (hélas gagnée) identifiant le PCF au Goulag a permis l'avènement provisoire du social libéralisme,puis de la droite ,  portant de rudes coups  non seulement au PCF mais aux forces de résistance... et au peuple français.    Son livre s'appelle les intellectuels contre la gauche.

  Saint Denis est la seule ville de 100 000 habitants dirigée par un communiste. Mais c'est une liste PS qui est arrivée en tête au premier tour. Et tout à coup quelques intellectuels qui se défendent de rouler pour le PS accusent le maire sortant de racisme. Être en  désaccord avec un autre  élu issu de l'immigration  est qualifié de raciste.  Nous ne cherchons  pas à    défendre Russier, nous savons que cette accusation est ridicule.  Elle est probablement plus que ça, un retour  à une méthode qui a fait ses preuves. Avec une grosse différence. Dans les années 80   l'affaiblissement du mouvement de résistance le plus déterminé , particulièrement le PCF nous a conduits où nous en sommes.   Et le peuple français commence à le comprendre, espérons le.

Partager cet article
Repost0
16 juin 2020 2 16 /06 /juin /2020 12:10

Le discrédit du PS a fait la fortune des verts qui ont hérité  en partie de  son électorat déçu . Certains luttent pour  que la gauche prenne mieux en compte leurs exigences. C'est tout à fait légitime.

D'autres  en ont  tiré la conclusion que ni droite ni gauche signifiait que s'allier avec la droite est légitime.  C'est le cas à Nîmes.    La  liste EE-FI de Richard  est arrivée contre toute attente  derrière la liste PCF et citoyenne de Bouget.   Le désir d'hégémonie  à gauche  l'a  probablement emporté pour Richard  et 4 colistiers sur le désir de rassemblement qui aurait pu ouvrir le chemin de la victoire. Ils ont rejoint le Macronien Lachaud.   Faire perdre la gauche qu'on n'aime pas  les mène  dans les bras de la droite.

  Leurs partis les ont désavoués officiellement et soutiennent Bouget. C'est au peuple  de gauche de condamner ces pratiques désastreuses en votant pour la liste citoyenne  bâtie sur des propositions et non des accords de sommet. Le décompte des voix au second tour nous montrera où nous en sommes, à Nîmes et ailleurs.

  HA

Partager cet article
Repost0
15 juin 2020 1 15 /06 /juin /2020 16:21

La CGT n’a pas pour habitude de communiquer lors d’un scrutin municipal, mais les enjeux sociaux de l’après COVID, les derniers feuilletons des municipales à Montpellier avec la campagne médiatique autour de Clothilde Ollier ne nous permettent plus de garder le silence.
Nous nous devons de préciser que les choix de Clothilde Ollier qui n’occupe aucune responsabilité dans notre organisation sont des choix personnels qui n’engagent en rien la CGT. C’était vrai hier, ça l’ait encore plus aujourd’hui.
Précisions encore, que la CGT n’oublie pas que le patron Altrad est loin d’être un patron modèle avec ses salarié-es, les syndicalistes que nous sommes n’oublient pas non plus qu’en pleine lutte contre la loi travail le patron Altrad s’est prononcé contre le Code du Travail et pour la fermeture des Conseils des Prud’hommes. C’est donc bien un représentant du patronat et de la droite la plus dure qui se présente à Montpellier.
Alors que le gouvernement s’enferme dans une dérive violente et liberticide, nous attendons des élu-es politiques qu’ils soient à nos côtés sans ambiguïté pour défendre les libertés publiques, les droits et garanties collectives, qu’ils facilitent et garantissent l’activité syndicale. Qu’ils soient des relais pour engager sans attendre un plan d’urgence sociale, et des politiques environnementales qui tournent résolument le dos aux diktats libéraux. Nous attendons des futur-es maires qu’ils garantissent dans leurs collectivités les CHSCT, le droit de grève et le statut de leurs agents.
Alors que tout le monde s’accorde à dire qu’il existe une urgence environnementale, nous tenons à rappeler que plus un gramme de frêt n’arrive ou ne  quitte la métropole par le rail, entrainant les nuisances sur la route et les pollutions que tout le monde constate. Pourtant à Montpellier, il existe encore des infrastructures permettant de garantir un retour du frêt ferroviaire, pourtant notre département dispose d’un port à Sète et d’une liaison possible par train ou péniche. Il y a là de véritables solutions pour réduire la pollution, et créer de l’emploi, retrouver une activité industrielle. Engager des politiques départementales et régionales ambitieuses. Il faut mettre fin au tout camion !

Alors que nous-nous sommes trouvé-es dépourvu-es des matériels de protection nécessaires pour protéger les travailleurs-ses et les populations contre la maladie, nous attendons de l’ensemble des élu-es politiques qu’ils s’emploient à aider à la réindustrialisation de notre région et assurent une activité pérenne en faisant systématiquement le choix des productions régionales.
Alors que des menaces pèsent sur nos emplois, nous attendons des élu-es politiques qu’ils privilégient systématiquement dans les appels d’offre les entreprises qui disposent des plus grandes garanties sociales (accords d’entreprises, institutions représentatives du personnel, salaires supérieurs à la convention collective…) et non le moins disant social.
Mardi 16 juin, nous serons de nouveau mobilisés partout sur le département et dans plusieurs secteurs professionnels pour reconquérir.

Le texte intégral est disponible sur le site de la CGT.   le blog a privilégié ce qui concerne les relations avec les futurs  élus.

Partager cet article
Repost0
15 juin 2020 1 15 /06 /juin /2020 06:53

Son long plaidoyer est accessible sur le net et nous ne jugeons pas utile de le publier.  Au nom de la rupture nécessaire de la "routine"en raison de l'urgence  de la situation elle justifie l'existence de la liste des "Quatre Fantastiques"  que nous qualifierons de liste introuvable.

  Ce qu'elle dit sur la situation  et les blocages est parfaitement exact. Mais  critiquer les accords de sommet  sans principe du passé de la gauche montpelliéraine pour  en réaliser  un manque pour le moins de logique. Et la différence entre la gauche du progrès social   et la droite du conservatisme  même paré de modernisme ne peut être qualifiée de routinière.  Son électorat , espérons le , le lui fera comprendre,  on ne dispose pas de "Ses" voix car elles n'appartiennent à personne et les additions trompeuses des politologues sont une farce. Si Altrad gagne, ce que nous n'espérons pas, , c'est lui qui aura convaincu et non Clotilde Ollier , ver dans le fruit qui subira le sort de tous les vers que le fruit a mangés.

Le blog n'accable personne, c'est le choix de la division à laquelle Ollié n'a pas été la seule à apporter son énergie    qui est notre ennemi . Le blog persévèrera dans la lutte  pour que la multitude et le rassemblement pour  dépasser  coïncident, dans le pluralisme, le respect mais aussi en choisissant clairement son camp. Et ce temps reste largement à venir.

  Henri Ausseil

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens