Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 décembre 2018 1 31 /12 /décembre /2018 10:42

Pour la première fois depuis  1982, un jugement rendu à Philadelphie ouvre à ses avocats la possibilité de faire appel. Plus vieux prisonnier politique du monde au pays de "la liberté éclairant le monde", son procès truqué est un cas d'école:  témoins ignorés, "preuves" évaporées du Greffe, témoins à charge disqualifiés, rien n'y a fait. Et rien n'est encore gagné.

  Décidément les Etats -Unis nous surprendront toujours : au moment ou Trump déshonore le pays, une partie de la justice refuse enfin  l'arbitraire et le racisme.

 Trump  ET Sanders, il va falloir s'y faire.

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2018 1 24 /12 /décembre /2018 12:02

Deux associations palavasiennes , dans un passé récent, ont empêché la disparition du sud de l'étang du Grec en attaquant des permis de construire ou de lotir.

 La loi  précisait qu'une association de défense de l'environnement déclarée était présumée agir dans la limite  de la défense de ses intérêts légitimes. En français intelligible cela signifiait qu'en cas de rejet de la demande de l'association  le promoteur ne pouvait avoir droit à des dommages et intérêts.

   La loi ELAN  , machine de guerre contre les associations, supprime  la présomption favorable. Il suffit que le juge estime un "comportement abusif" pour que le promoteur ait droit à des dommages et intérêts. La notion d'abus est élastique, le risque existe pour une association de perdre les moyens d'exister.  Cette formidable incitation à violer la loi littoral jure avec les flonflons de la défense de la planète. 

  Ainsi va le macronisme : il dit une chose et en fait une autre.

  HA

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2018 5 16 /11 /novembre /2018 07:32

Involontairement paraît-il  (on a peine à y croire) , un greffier qui a maladroitement utilisé le copie-coller pour gagner du temps  est  à l'origine d'une fuite. Des procureurs américains ont révélé une inculpation portée contre Julian Assange par la cour d'Alexandria et censée être secrète, a annoncé WikiLeaks jeudi soir. La nature exacte des chefs d'accusation retenus contre Assange "n'a pas été connue immédiatement."

Selon ce document déclassifié "par erreur"  (où missile contre Trump ?) , cette inculpation aurait dû rester secrète jusqu'à l'arrestation du fondateur de WikiLeaks, une démarche essentielle, d'après le parquet, pour garantir qu'Assange ne s'échappe pas afin d'éviter une arrestation et d'obtenir  son extradition.

   Nous sommes donc dans une procédure d'Inquisition, la vraie, l'historique  ; procédures secrètes, motif réel non dévoilé.

   Rappelons que Assange était poursuivi par les suédois pour une commode affaire sexuelle , ce qui sert beaucoup depuis Clinton, Polanski ou JFK, et non par les Américains, qu'il est à Londres dans une ambassade de l'Equateur. On a peine à comprendre ce que vient faire un tribunal américain dans la circonstance. Sauf si dès l'origine  le désir de punir un "mouchard" soit américain ce qui suppose la complicité de la Suède  de Londres et maintenant du nouveau président de l'Equateur , la Sainte Alliance du libéralisme.

   La similitude historique avec le procès de Jeanne d'Arc est frappante.  Les Anglais veulent sa mort pour invalider le sacre de Charles VII. Les Bourguignons  l'arrêtent, la vendent aux Anglais qui la brûlent... pour avoir revêtu des habits d'hommes alors qu'elle avait juré ne plus le faire  dans un "procès" préfabriqué. Qui prouve que les procès préfabriqués sont d'une parfaite inutilité (sauf bien sûr pour Jeanne d'Arc  ou Assange). Dans le cas présent les révélations ne seraient pas effacées par l'enfermement d'Assange.

   Et quel camouflet pour le pays de la statue de la liberté !

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2018 2 13 /11 /novembre /2018 11:01

Ils sont deux mille paraît-il  à aider les élus de la Nation. Bac+5 pour la plupart , ils gagnent en moyenne 2200 euros par mois, investissant peut-être pour leur avenir. Ils sont essentiels pour le fonctionnement de la démocratie, aucun député n'étant omniscient. Ils  ont donc comme employeurs un député ou un groupe , qui les paie avec les indemnités. Mais pas de fiche de poste, pas de grilles des salaires, pas de convention collective, pas de comité d'entreprise et donc pas d'instance de dialogues social.

 Le penélopegate a prouvé que certains "collaborateurs" gagnaient 10 000 euros à ne rien faire et que certains députés confondaient intérêt public et intérêt familial.

 Un accord historique signé par l'unanimité des syndicats et l'association des députés employeurs leur accorde un statut et des droits nouveaux.  Fini les emplois familiaux. Un statut donne droits et devoirs.

 Evidemment la précarité reste la règle puisqu'un député peut être battu et son collaborateur licencié.   Mais c'est un argument de moins pour les partisans réactionnaires du tous pourris qui mettent dans le même sac les corrompus et la démocratie.

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2018 6 10 /11 /novembre /2018 08:48

Ne nous y trompons pas , derrière les aménagements de la loi de séparation des églises et de l'Etat en préparation se cache un retour en arrière. L'exécutif veut parvenir à un projet de loi examiné au parlement début 2019.

De quoi s'agit-il ?   Séparation dit indépendance des deux côtés. Actuellement  les musulmans sont, pour la plupart constituées en associations loi 1901. Le régime de 1905  ( qui existe) permet d'avoir des avantages fiscaux et de recevoir des dons et des legs. Mais il est plus contraignant, en terme de contrôle financier.

L'avant-projet propose donc de rendre "plus attractif "le régime de 1905, notamment en permettant aux associations de se financer grâce aux revenus locatifs des immeubles qu'elles possèdent. Si leur comptabilité est jugée transparente, elles pourraient aussi prétendre à des subventions publiques "pour réparations et rénovation énergétique" des édifices religieux.

La  contrepartie  est  la création d'un label d'État, un "tampon administratif" délivré pour cinq ans, qui reconnaîtrait la "qualité cultuelle" de l'association, mais qui pourrait lui être retiré en cas de manquement. 

  Ce manquement étant déterminé par l'exécutif, lecteur et lectrice comprendront ce qui est en jeu, et pas seulement pour les  musulmans.  Les religions   devront filer doux si elles veulent avoir les moyens d'exister. Cela rappelle tellement  la pratique envers les syndicats qu'il y a lieu d'être inquiets.

  HA

 

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2018 2 23 /10 /octobre /2018 10:53

Ameen Al safa est journaliste réfugié. Dans l'humanité du 23 octobre  il montre la face cachée  de l'hégémonie du pétro-dollar, ici représentée par l'Arabie Saoudite.

  La population est la grande absente des savants débats sur les équilibres des forces militaires, et le rôle de la France fournisseur d'armes soigneusement occulté. Al Safa nous ramène sur terre : 1,25 millions de fonctionnaires ne sont plus payés depuis deux ans, plus de 70 % des salariés du secteur privé ont été licenciés. 1671 écoles ont été endommagées, et parfois détruites, le secteur de la santé est paralysé,  les épidémies  d'antan se propagent avec la sous alimentation. Voilà ce qui se cache derrière la stratégie macronienne (entre autres) . L'ONU  considère que c'est  la plus grave crise humanitaire au monde.

   Quel tribunal jugera les auteurs directs et indirects  de ces infamies ?

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2018 7 30 /09 /septembre /2018 07:09

Macron aurait enfin poussé. Si c'est vrai pourquoi avoir attendu 400 jours ? Autre question : pourra-t-il rester en Palestine ou il est avocat ?

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2018 6 29 /09 /septembre /2018 07:07
la Kanakie s'invite   à Montpellier
Partager cet article
Repost0
6 février 2018 2 06 /02 /février /2018 13:11

Challenges, qui n'est pas notre hebdomadaire préféré est dans sa ligne de conduite lorsqu'il  fait état des difficultés de Conforama. Il répond aux besoins des boursicoteurs.

Mais un tribunal français  appliquant la directive européenne  sur le secret des affaires vient de le condamner .Interdit de parler des canards boiteux. Et il en coûte  10 000 euros par infraction.

Nous connaissons de longue date la censure politique. Le silence assourdissant sur le PCF  et ses initiatives en est un exemple  Et le mensonge par omission la règle.

   Signe des temps , ici, c'est entre gens de fric  que la censure s'applique. On retrouve le Rochefort du XIX° siècle qui nous expliquait qu'en France on pouvait parler de tout sauf de ce qui fâche les pouvoirs petits et grands.  Ce qui finit par faire peu de chose. Vous avez dit concurrence libre et non faussée ? 

    Et par dessus tout c'est la négation de la liberté de la presse. Sans la  liberté  de blâmer il n'est point d'éloge flatteur.

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2018 2 16 /01 /janvier /2018 11:42

On nous serine que le judiciaire en France est indépendant des gouvernements. La magistrature assise (les juges) est certes inamovible (un juge ne peut être débarqué).  Mais c'est le ministère qui nommait. Si   le juge souhaite avancement et mutation il n'est pas si indépendant que ça.

Soumis aux pressions  du ministre les juges regimbent de plus en plus et ont une grande revendication : être nommés  par le Conseil Supérieur de la Magistrature et non par le ministre.   Macron a tranché (comme Louis XIV pour les Évêques en son temps : le roi nomme , le Pape donne l'investiture spirituelle  ) Donc le ministre nomme et le CSM approuve . Si ça se passe comme sous Louis XIV avec les évêques , attendez vous à de nombreux sièges vacants en cas de conflit.

  Mais surtout  le juge ne décide pas qui il juge et pourquoi . C'est le rôle du Parquet (juges d'instruction, procureurs) aidé de la police    Les non lieu  sont de sa compétence ainsi que les longs retards ou les procédures accélérées . pensez à Tapie, Woerth , l'amiante etc etc    Nous considérons comme une avancée que  désormais là aussi il faille l'avis du CSM. Jadis   de Montgolfier fut propulsé contre son gré à l'autre bout de la France pour crime de lèse pognon.

    La nomination du CSM va donc désormais être la vraie question.

  

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens