Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2020 2 10 /11 /novembre /2020 11:35

Pendant 4 ans nous avons eu un déferlement de critiques portant sur des postures, le plus souvent détestables, certes, mais qui camouflaient les véritables choix politiques.

 Dès 2017  le taux de l'impôt sur les sociétés a été ramené de 35 % à 21 % et la dérégulation a été installée.

 Les dépenses  militaires ont augmenté de 10% par an depuis 2018, le   budget 2020 a atteint738 milliards de dollars, soit l'équivalent des dépenses  cumulées des 8 suivants sur la liste, c'est à dire la Chine, la Russie etc.

   C'est ça qui fonde une politique. Ceux qui ont voté pour lui au nom de l'América first  ont voté pour que les américains riches soient de plus en plus riches. Il est vrai que ceux qui ont voté Biden feront la même constatation, tant qu'on se contentera de la surface des choses.

 

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2020 2 10 /11 /novembre /2020 11:14

Que choisir  a fait ce que devrait faire le ministre  de la santé  s'il n'était pas à la solde des multinationales du secteur : un bilan de l'efficacité de l'industrie privée  hégémonique en France

En 2008 on dénombrait 44 médicaments  en rupture d'approvisionnement.

En 2020 il y en a 2400  dont certains d'un intérêt majeur par  exemple  le vaccin contre la grippe ou certains qui n'ont pas d'équivalent.

  Il y a trente ans 20 %  des principes actifs  étaient fabriqués hors de  l'Union Européenne. En 2020 c'est 80%.

 Qu'on ne nous fasse pas le coup de c'est la faute à pas de chance. Le choix du profit, ce qu'on appelle élégamment la rationalisation des coûts en est la seule et unique cause. Et un état digne de ce nom devrait réagir en supprimant le profit par de grosses  amendes  dissuasives  lorsque la population est  mise en danger.

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2020 1 09 /11 /novembre /2020 10:15

Bouygues et Orange, vertueuses multinationales avaient promis de surseoir aux versements de dividendes en ces temps de coronavirus. Promettre n'st pas tenir. Un courrier vient de rassurer les actionnaires, on s'était mal compris. 

 Comme nous n'y avons jamais cru, nous ne sommes pas surpris. Un privilégié renonçant sans pression populaire à ses privilèges, cela n'existe pas.

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2020 6 07 /11 /novembre /2020 07:33

L'administration Trump qui dirige de toute façon jusqu'à janvier prochain (période dite des canards boiteux)  a annoncé que le Mouvement islamique  ouïgour du Turkestan oriental (Etim) n'était plus une organisation terroriste. "Etim a été retiré de la liste parce que cela fait plus de dix ans qu'il n'y a pas de preuve crédible qu'il existe encore" .

Pékin accuse régulièrement le mouvement Etim d'attentats dans la région autonome du Xinjiang, peuplée à majorité de Ouïghours, une ethnie musulmane dont la langue est apparentée au turc.

La lutte contre le terrorisme est à géométrie variuable.

Que fera Biden ?

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2020 3 04 /11 /novembre /2020 07:52

"Tous contre Trump" n'a pas fonctionné. Quel que soit le résultat que nous ne connaissons pas encore, une évidence s'impose.  Voter contre n'enthousiasme pas.  Si Sanders avait été candidat, les choses auraient été plus claires.

 Les états anciennement industrialisés ruinés par la politique libérale représentée par Biden n'ont pas majoritairement abandonné Trump.

  C'est une grande leçon pour tout le monde. Les bonnes intentions proclamées ne suffisent pas.

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2020 1 02 /11 /novembre /2020 10:51

Il paraît que rien ne va plus dans les paradis fiscaux. pour des raisons que nous ignorons (espérons que c'est la pression des peuples mais nous penchons plutôt pour un tarissement des pétrodollars) ils attirent moins de capitaux. Ils appliquent alors la bonne vieille règle capitaliste :  piquer des clients aux confrères en diminuant encore les impôts.

  Un effet inattendu nous comble d'aise. Le gouvernement des Pays-Bas et peut-être une majorité d'électeurs voulaient le beurre et l'argent du beurre, être dans l'Europe et en dehors en se transformant en paradis fiscal qui a volé des centaines de milliards aux fiscs  des autres pays membres. En prime les dirigeants ont grondé Espagnols et Italiens qui n'arrivaient pas à s'en sortir puisque les Néerlandais leur volaient légalement des sommes bien nécessaires. L'Europe fermant les yeux pudiquement.

   Et voilà que nos néerlandais redécouvrent la solidarité !  il est vrai que c'est parce que beaucoup de fonds défiscalisés ont trouvé mieux ailleurs, aux Bermudes ou aux Bahamas, les vilaines. Adieu veau, vache, cochon, couvée.

  Les frères Lumière ont inventé le cinéma et le gag  : l 'arroseur arrosé.  Mais nous n'avons pas le cœur à rire.  Les monstres mous délinquants  légaux qu'ils soient néerlandais ou bahaméens restent des monstres mous.  Ils provoquent des souffrances, des baisses de dépenses publiques, et les voleurs volés n'ont  pas le droit de se plaindre  .

Plus aucun paradis fiscal en Europe, harmonisation des fiscalités, voilà ce que la commission européenne devrait décider.   Chiche !

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2020 7 01 /11 /novembre /2020 18:20

Mediapart  (article complet dans 100 paroles nos articles )  relève de graves dysfonctionnements. Nous avons pointé trois d'entre eux. Les sous titres sont du blog.

Une poignée de décideurs

La mission – conduite à la demande de l’ex-premier ministre Édouard Philippe par le général Lizurey, ancien directeur général de la Gendarmerie nationale, avec l’appui d’Amélie Puccinelli, inspectrice de l’administration – a relevé que l’action de l’État ne reposait que sur quelques personnes, bien en peine pour animer une vraie stratégie interministérielle, ainsi que pour répercuter leurs décisions sur le terrain et faire appel à des compétences précises (comme pour l’achat de masques, par exemple).

Autant de problèmes qui ne semblent pas résolus à l’heure d’affronter la seconde vague : le rapport estime en effet qu’un autre « aspect crucial pour permettre une organisation efficace de la gestion de crise en cas de rebond réside dans la conservation de l’expertise acquise lors de la première vague épidémique ». Or, en juin 2020, le général Lizurey écrit : « Des renforts ont d’ores et déjà été démobilisés sans que ne soit prévue ni organisée la possibilité d’un retour en cas de deuxième vague. »

Ce mode d’organisation a posé plusieurs problèmes. À commencer par la capacité de ces hauts fonctionnaires et membres de cabinets à tenir dans le temps et « à garder du recul sur une gestion dans laquelle ils ont été totalement engagés dans la durée ». …« Certains acteurs ont pu exercer indistinctement plusieurs niveaux de responsabilité, mélangeant notamment rôle stratégique et conduite opérationnelle », note ainsi le rapport, en estimant que cette situation « soulève le risque que la conduite ait parfois pris le pas sur la stratégie pour les acteurs en charge de cette dernière, et que le niveau responsable de la conduite se soit trouvé en partie déresponsabilisé »…

Des doublons facteur d'incohérence

La  cellule rattachée à l'intérieur  prévue a été doublée d’autres cellules qui ont continué à fonctionner « dans leurs domaines de compétences » en parallèle de la CIC. C’est notamment le cas du centre de crise santé (CSS) au ministère des solidarités et de la santé, ou celui du ministère de l’économie et des finances. Conséquence : les autres ministères n’ont pas participé à la CIC ou n’ont envoyé en réunion que des représentants sans réel pouvoir décisionnel. Cette situation a inévitablement « créé des doublons, des incompréhensions et des conflits de compétence » entre les ministères. Un problème accru par « la faiblesse des moyens techniques de visioconférence du ministère de l’intérieur », selon le rapport. « Faute de bande passante ou de ponts suffisants, plusieurs préfets ont vu leur visioconférence annulée et ont dû se reporter vers des outils de visioconférence civils ou d’audioconférence », y apprend-on par exemple.

Des gens compétents n'ont pas été associés

.Au-delà de la coordination interministérielle défaillante, la mission de contrôle établit que « nombre d’acteurs publics et privés n’ont pas été associés à la définition de la stratégie globale de gestion de crise », quand bien même ils auraient joué un rôle déterminant sur le terrain. Ainsi, « les grands groupes gérant des Ehpad ont par exemple reçu des informations tardives et ont été peu associés aux décisions prises, alors que leurs fédérations et syndicats auraient pu constituer un relais », explique le rapport. D’autres acteurs privés ont souligné la difficulté à identifier les décisionnaires et les voies d’accès et d’échange avec ces responsables, rendant difficile la remontée de problèmes en dehors de contacts personnels informels.

En ce qui concerne les collectivités territoriales, leur information et association à la gestion de la crise « semblent avoir été inégales selon les régions et départements », estime la mission. Ce « manque de fluidité dans les relations entre acteurs locaux a pu être source d’inefficience, en ne mobilisant pas tous les moyens disponibles », estime le général Lizurey. Certaines préfectures ont aussi fait part de leur frustration par un processus de « décision des ARS perçu comme trop bureaucratique et lent et trop centralisé », selon le rapport. Pour essayer de corriger le tir, le rapport sollicite la constitution d’une réserve de hauts fonctionnaires mobilisables pour des missions d’appui territorial.

 

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2020 7 01 /11 /novembre /2020 07:54

D’après les conditions du service client de l’entreprise Internet Starlink appartenant à la société SpaceX d’Elon Musk, Mars est une "planète libre" et la future colonie sur la planète rouge ne reconnaîtra pas les lois en vigueur sur Terre, pas plus qu'une colonie israélienne dans la ci-devant Cisjordanie. Dans le chapitre Lois applicables, Starlink déclare que SpaceX  adoptera des principes d'autonomie «établis de bonne foi». la bonne foi étant jugée par Space X.

 La question n'est pas de savoir si cette décision s'appliquera un jour mais de mesurer l'arrogance des maîtres supposés du monde. En des temps plus civilisés l'antarctique puis la lune  appartenaient à tout le monde et un consensus s'était établi. Désormais (en rêve)  les richesses de Mars appartiennent à l'internationale de l'argent. Peut être est-il temps de préparer des sanctions contre les contrevenants .

   Au moment où la terre commence à lui échapper, l'internationale des riches  se met à  se rêver galactique .  Nous lui conseillons de moins regarder la guerre des étoiles à la télévision.

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2020 6 31 /10 /octobre /2020 08:14

La complicité de trop d'électeurs  qui n'ont rien compris au Brexit et l'ont pris pour une sortie du libéralisme  a permis aux socio-libéraux de reprendre la direction du Labour party. il est désormais coupable. Ils profitent de quelques dérapages bien commodes.

  ils savent parfaitement ce qui va suivre. La vague d'adhésions provoquée par les propositions novatrices va cesser, le train train politicien sans contenu va reprendre et le parti travailliste  rentrer dans le rang.

 Pour le blog, cela traduit la peur panique de prendre  les décisions  qui s'imposeraient. Mieux vaut la médiocrité de l'opposition tranquille  que l'attaque contre le profit.

   Ce n'est pas qu'un problème anglais, hélas.

   Henri Ausseil

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2020 6 31 /10 /octobre /2020 07:53

La majorité de l'Assemblée vote tout sans tenir compte d'aucune proposition  alternative. Alors que les contradictions s'accumulent et que la vraie cause du problème, le manque de lits  n'est même pas discutée, un état d'exception s'installe , sans les moyens de faire quoi que ce soit de sérieux sinon des replâtrages au jour le jour. Il en résulte chez les Français un abattement qui n'est pas une acceptation et une division maintenue à gauche.

 La bataille de la santé n'est pas la bataille du confinement le plus juste possible , puisque la quarantaine n'est qu'une solution désespérée millénaire. C'est la bataille sur les créations de lits qu'il faut mener,  sur les moyens de se faire vacciner contre la grippe, ce qui n'est plus possible, , de soigner tout le monde et de distribuer massivement le vaccin lorsqu'il sera autorisé. Deviendrions nous un pays du tiers monde?

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens