Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 août 2020 1 03 /08 /août /2020 09:49

Un conte de fée (Carabosse)  moderne agite les bourses depuis 10 ans.

  Elisabeth Holmes "s'est faite elle même", n'est l'héritière de personne.  A 20 ans elle fonde une société qui réalise ou plutôt annonce qu'elle va réaliser  des analyses de sang par téléphone. Les investisseurs salivent devant les perspectives. Perspectives est le mot puisqu’aucun résultat concret n'apparaît entre 2003 et 2013 , ce qui fait tout de même beaucoup pour des recherches. Qu'à cela ne tienne elle annonce la commercialisation du "mini-lab" en 2013. Theranos, sa boite, pèse alors la bagatelle de 9 milliards. Pour une société qui ne fabrique rien, il y a de quoi être interloqué.   Mais dans un système où l'argent fabrique  de l'argent tout est possible.

Un journaliste en 2014 découvre le pot aux roses: il a été impossible de mettre au point mini-lab. Mais son patron, Murdoch a placé 125 millions dans le projet. Allez savoir pourquoi il a du mal à publier ses articles. En 2018 l'argent reprend le dessus, quand il n'y en a pas il n'y en a pas, et le plus sot doit le constater. Tout s'effondre. L'ex milliardaire risque  20 ans de prison, mais avec de bons avocats elle les fera à 90 ans. Et un film à succès risque de la renflouer.

  Nos successeurs de 3020 se demanderont probablement si les adeptes du dieu dollar des  débuts du XXI° siècle  étaient d'une stupidité incommensurable de placer leur argent avec tant de légèreté. Et ils auront bien raison.  Mais ce sont ceux   là qui nous gouvernent.

  HA

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2020 4 30 /07 /juillet /2020 12:17

jill Samborn, directrice adjointe  de la section anti terroriste du FBI nous donne des raisons de croire en l'humanité. Avant de lire la suite il est bon de rappeler que le 11 septembre a fait près de 3000 victimes innocentes.

  Donc , volontairement  selon Alain Chouet  (ex de la DGSE) pour  qui l'inadvertance n'existe pas à ce niveau,  cette héroïne écœurée  a dévoilé en 2020  une information qui devait rester secrète. Le FBI savait que Mussaed Ahmed Al Jarrah diplomate saoudien était parmi les organisateurs du 11 septembre. Et il le savait depuis 2002, écoutes téléphoniques à l'appui, et pas que pour lui. La famille royale saoudienne compte des terroristes en ses rangs et ils ont été blanchis par TOUS les présidents américains, Obama compris. Depuis le secret médiatique était bien gardé et Ben Laden  décrété seul en cause. Casser l'omerta  c'est poser la question de la légitimité des crimes et guerres qui ont suivi.

  Ces monstres mous , il faut appeler les choses par leur nom, ont agi pour la raison principale de tous les crimes, l'argent, ici le dollar.

 Chouet le résume admirablement :   il fallait que les transactions pétrolières continuent de s'opérer en dollars, ce qui  permet aux USA de faire tourner la planche à billets et d'exporter leur dette abyssale dans le monde entier.

 Les deux articles de l'Huma  du 30 juillet méritent d'être lus en intégralité. Pour ceux et celles qui croiraient encore à l'empire du bien, ce sera un choc.

 

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2020 7 26 /07 /juillet /2020 08:36

Le fils de l’ex-patron de Renault-Nissan est soupçonné  d'avoir financé sa fuite depuis le Japon vers le Liban. (500.000 dollars) en cryptomonnaies , soit le fameux bitcoin.

 Le blog ne doute pas de l'information qui ne lui fait ni chaud ni froid.  Qu'un fils aide son père ne devrait choquer personne, fût-il un grand criminel. Et Ghosn a fait ce que font tous les PDG de la planète.

 Par contre une des certitudes du blog reçoit confirmation. Le bitcoin n'est pas une "monnaie" à disposition des peuples contre le dieu-dollar mais un  des innombrables outils de l'immense fraude fiscale et de la magouille financière  qui détruit le monde occidental.

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2020 6 25 /07 /juillet /2020 07:51

Rappelons que  les 720 salariés mosellans de  France Rail industrie (FRI) produisent  des rails pour  SNCF réseau  et qu' Ascoval  (270 employés) fabrique  dans le nord l'acier nécessaire  au   laminoir mosellan merveille technologique. Le repreneur a   accepté l'offre groupée ce qui est une chance pour ce qui reste de la sidérurgie française dans un secteur stratégique.

 C'est désormais  à la SNCF et aux collectivités   de prendre le relais, dans l'intérêt du service public et de la France.

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2020 4 23 /07 /juillet /2020 08:05

Si elles sont fondées sur des faits avérés les  critiques de  Najib Akesbi, professeur d’économie et enseignant-chercheur à l'Institut agronomique et vétérinaire Hassan II (IAV), à Rabat  sont une réponse  incomplète mais précieuse  à notre article de 2018 sur la convertibilité du dirham.

 La sécheresse et la pandémie évoquées ont certes leur importance dans les difficultés marocaines  mais pour les aggraver, non les créer.

   La grande vulnérabilité de la population marocaine contraste avec la bonne santé relative du Maroc par rapport à ses voisins que la presse économique  met en valeur.  «En effet, quand le gouvernement a été contraint de distribuer des aides [1.000 dirhams (90 euros) par ménage, ndlr], pas moins des deux tiers de la population, soit plus de 24 millions de Marocains sur un total de 36 millions, se sont inscrits sur les listes des demandeurs», selon  M.Akesbi.  Que 2 marocains sur trois  n'aient  tiré aucun avantage de la convertibilité  est donc prouvé.

L’économie marocaine est fortement liée à celle de l'Europe beaucoup plus puissante ébranlée par le coronavirus. Ceci a engendré «une baisse des exportations marocaines, une chute du nombre de touristes et des investissements étrangers en plus d’un asséchement des transferts en devise de la communauté marocaine établie dans ces pays, à cause de la baisse de leurs revenus suscitée par le confinement», a affirmé M.Akesbi, qui pense que «la croissance sera de l’ordre de -5 à moins -6% en 2020, un niveau de récession jamais atteint depuis 40 ans». . La grenouille  banque centrale, Bank Al-Maghrib, copiant les bœufs européens  a  baissé son  taux directeur.  C'est vouloir faire croire que le crédit provient du Maroc alors que l'argent  provient d'Europe grâce à la convertibilité du dirham. C'est donc un cataplasme sur une jambe de bois. Comment le Maroc , avec son économie   dominée pourrait-il relancer la machine? Avec quel argent ?

Najib Akesbi  donne lui-même la réponse : «pour faire face au problème de la baisse des recettes fiscales de 40 milliards de dirhams (3,66 milliards d’euros), l’État a fait le choix facile de l’endettement, dont les trois quarts proviendront de l’étranger».

 Et ensuite ?

   Henri Ausseil

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2020 7 19 /07 /juillet /2020 07:51

France Rail industrie (FRI) et ses 720 salariés mosellans produit des rails pour  SNCF réseau qui peine depuis 10 ans  à la liaison TGV Montpellier -Perpignan et  n'investit pas.

 A 300 km  Ascoval  (270 employés) fabrique  dans le nord l'acier nécessaire  au   laminoir mosellan merveille technologique.

  De plan de relance payé par les personnels en cadeaux fiscaux, les dernières perles de la sidérurgie française sont suspendues à des décisions de justice et victimes de la logique du capitalisme rentier. 140 000 barres d'acier sont pourtant déjà  commandées et nécessaires.

  5 concurrents à la reprise (c'est à dire la fermeture  à plus ou moins long terme après avoir engrangé les subventions) sont en course et les syndicats dits de négociation épuisés.( Quatre multinationales et un fond de pension requin).  Bercy botte en touche, le gaullisme économique revendiqué ne dépassant pas les paroles.

  Choisir entre les moins pires devient la visée. La CGT  est la seule à comprendre que c'est un problème global car stratégique. Un grand pays peut-il exister sans sidérurgie ?

Il faut des engagements de l'Etat pour aménager les réseaux , achever la liaison Montpellier-Perpignan et obliger  le repreneur quel qu'il soit à tenir ses promesses , un couplage Arcoval-FRI  (pas l'un sans l'autre) et les moyens de punir les requins de la délocalisation.

 L'ensemble de la gauche doit se saisir du problème , le plus tôt sera le mieux. Le réchauffement climatique n'est pas la seule urgence.

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2020 5 17 /07 /juillet /2020 08:09

La malheureuse Grande Bretagne sous prétexte de Hong Kong  (qui ne compte plus que pour 7 % dans  le PNB chinois  alors qu'il pesait pour 40 % il y a 30 ans) déclare la guerre à la 5 G qui n'est pas produite à Hong Kong pour les beaux yeux de l'Amérique. Elle en sera la première victime, c'est au dessus de ses moyens. Ou plutôt le peuple britannique ... et  la city.

 Du grain à moudre pour John le Carré.

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2020 4 16 /07 /juillet /2020 05:49

L'OCDE vient de publier des chiffres  accusateurs sur l'énormité de la fraude fiscale (des  multinationales) basés  sur une donnée objective: les déclarations devenues obligatoires des 4 000 multinationales européennes.

   *  1550   milliards d'euros  transitent par les paradis fiscaux, ce qui relativise le trou de notre sécu !

   *  La perte nette PAR AN  pour le fisc des pays européens est de 300 milliards, ce qui représente beaucoup de lits d’hôpitaux et d'écoles.

  * Contrairement  à ce que nous pensions les Iles Caïmans et autres paradis exotiques ne comptent pour rien.  Le champion toutes catégories c'est  les Pays Bas (25 %), suivis  d'assez loin par  le Royaume Uni, la Suisse  l'Irlande et le Luxembourg tous pays européens (72 % en tout) , dont certains  participent à exiger la discipline budgétaire pour les pays volés.

 *  Mais le grand gagnant ce ne sont pas les paradis fiscaux mais les multinationales.  Le fisc des Pays Bas reçoit 3 milliards d'euros par an  volés aux autres fiscs. Mais la perte pour ces fiscs est  de 20 milliards puisque les taux sont bien plus élevés. Les multinationales récupèrent donc  17 milliards  grâce aux seuls Pays Bas. Bien sûr bien des  hommes et femmes politiques des pays concernés doivent aussi y trouver leur compte.

Cela impacte tous les services publics , y compris aux Pays Bas  pour qui 3 milliards sont finalement  peu de chose. Le privilège majeur qu'il faut abattre est donc désigné par l'OCDE,  la fraude fiscale est un des outils majeurs de la constitution de la bulle financière  et de la malfaisance sociale de ce système à bout de souffle.

83 "millionnaires pour l'humanité" (c'est eux qui le disent) semblent avoir compris le danger.  Dans une lettre ouverte ils appellent les gouvernements du monde entier  à taxer davantage les riches. cela ne mange pas de pain car d'ici  que cela se fasse ils ne risquent pas grand chose. Mais surtout ils oublient l'essentiel : les multinationales en tant qu'entreprises , c'est à dire l'essentiel.

 

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2020 2 14 /07 /juillet /2020 08:15

100 paroles dans la rubrique "Nos articles" met à  notre disposition un article dont nous vous recommandons grandement  la lecture.

 Un technocrate du FMI dans un entretien avec  un journaliste de l'AFP nous livre ce que nous espérons être  le point de vue de son organisme.

 Vitor Gaspar, directeur du département des finances publiques du Fonds monétaire international ce qui n'est pas rien, avoue qu'il fut  un zélateur de la bonne pensée économique.   Avant la pandémie, il exhortait inlassablement les gouvernements à dépenser moins, un des dogmes du capitalisme rentier.

 Mais il fait ses comptes. Au total, les gouvernements ont dépensé quelque 11.000 milliards en aides aux ménages et entreprises durement touchés par la paralysie économique résultant du confinement, décrété pour contenir le nouveau coronavirus. Le montant des mesures budgétaires prises en quelques mois à travers le monde est plus élevé que toutes les mesures prises en 2008, 2009 et 2010 pendant la crise financière.   Le niveau de la dette publique mondiale atteindra cette année le niveau le plus élevé de l'histoire pour représenter 101,5% du PIB mondial, plus qu'à l'issue de la Seconde Guerre mondiale.   Trop c'est trop.

"Le risque d'un retrait prématuré du soutien budgétaire est le risque dominant", qui pourrait faire dérailler la reprise bien plus que l'augmentation du niveau de la dette", dit-il Ce retour par la force des choses au marxisme (sans en avoir conscience)  est stupéfiant.  Ce grand commis comprend qu'accumuler le capital en pressurant les Etats, une constante depuis les années 80   met en danger les économies.

"Et  réduire a minima l'évasion fiscale sera à l'avenir un des outils majeurs à disposition des États pour trouver des sources de revenus supplémentaires et diminuer leur dette publique.."  Vous avez bien lu , il faut faire payer les riches et les entreprises, comme Maupéou en 1788  voulait faire payer les nobles pour rembourser les dépenses de la guerre maritime.   Une tâche difficile.

 Son argumentation prouve qu'il est bien difficile de s'extraire de son monde. Pour lui la dette  c'est à dire l'abandon de la création monétaire remplacée par les emprunts aux banques privées reste un des piliers de la foi.

  Mais il abandonne la destruction des services publics, et comprend que l'abandon de  l'aide aux gens en difficulté est dangereuse.  En somme il garde le poison de la dette  qui tue  mais cherche des antidotes.  Avec ses limites évidentes cette déclaration est un formidable espoir pour nous. Le système doute de lui même, il est donc condamné.

  Henri Ausseil

 

 

 

 

 

L

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2020 2 14 /07 /juillet /2020 07:24

 Le rapport annuel pour 2019 de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), rédigé avec le concours du Fonds international pour le développement de l'agriculture, de l'Unicef, du Programme alimentaire mondial et de l'Organisation mondiale de la santé.publie une information accablante pour le capitalisme financier mondialisé, qui représente soi  - disant la seule solution pour la planète et la fin de l'histoire.

Près d'un humain sur neuf était mal nourri en 2019, une proportion appelée à s'aggraver "en raison de la pandémie de Covid-19",  selon le  rapport .   La raison trouvée  pour  l'aggravation  du malheur est mensongère puisque le phénomène  est bien antérieur et constant  depuis les années 90.  Le COVID ne fait que l'accentuer. C'est en effet 60 millions d’êtres humains  de plus qu'en 2014  qui sont touchés.  Dans le même temps la richesse  produite dans le monde a fortement augmenté  et  une preuve nouvelle est apportée  qu'elle est confisquée par les  Bourses. Les richesses insolentes qui s'affichent  sont en relation directe avec ce désastre social, par des voies très complexes , à l'aide d'organismes  internationaux  comme la banque mondiale et des guerres civiles entretenues. Il ne faut y voir aune barbarie voulue mais l'effet du choix politique  économique et social. Des monstres mous , comme le blog les nomme.

En 2019  cela concernait  690 millions de personnes, soit 8,9% de la population mondiale, en juillet 2020 c'est bien pire.  Tous les déséquilibres migratoires en découlent.  Les limites  du supportable sont dépassées, le dieu dollar n'est plus qu'une idole et les fondations charitables  un alibi. Et la FAO laboure la mer sans aucune efficacité par ses actions d'aide.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens