Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juin 2017 6 03 /06 /juin /2017 07:09

Le milliardaire américain vient de déclarer :" L'Union européenne a été conçue comme une communauté volontaire des nations, avec une vision du monde semblable, qui étaient prêtes à renoncer à une partie de leurs droits souverains pour le bien commun. Mais après la crise financière de 2008, la zone euro a été transformée en un groupe de pays créanciers et de pays débiteurs. Ce faisant, les débiteurs ne peuvent pas remplir leurs obligations, et les pays créanciers insistent sur les conditions spécifiques que les débiteurs doivent remplir. En insistant sur la politique d'austérité, les pays créanciers ont créé des conditions dans lesquelles le débiteur ne peut pas améliorer son économie dans la pratique et sortir de la dette" .

Nous disons ici la même chose depuis longtemps , notamment pour la Grèce, Soros voit mieux les choses que beaucoup d'entre nous  qui chargent Tzipras!

Mais pour lui c'est une crise financière qui explique tout, pour nous c'est beaucoup plus profond : le passage au capitalisme financier remplaçant le capitalisme "industriel" du New deal. Mais l'important c'est qu'une partie  des  privilégiés  s'en rende compte. De même La Fayette issu de la plus haute noblesse(les privilégiés d'alors)  avait pressenti  la nécessité de modifier la donne, en Amérique puis en France comme ministre de Louis XVI roi constitutionnel à partir de la Bastille.  Changer pour que rien ne change  (en 1792 il rejoindra les ennemis de la France) mais un signe à ne pas négliger pour ceux qui souhaitent un dépassement.   Les fissures s'élargissent dans l'hégémonie.

Partager cet article
Repost0
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 08:08

Contrairement à l'avis quasi général, ce blog  a une analyse de la situation en Grèce  qui place au centre la diminution de la dette. C'est la dette qui est au coeur  du mécanisme qui prend l'argent dans notre poche  et le met dans la poche des financiers.

  Le dernier accord passé par Tzipras comportait de nouveaux reculs sociaux  (mis en avant par tous les médias)  et une promesse d'annulation d'une partie de la dette  soit 4,9 milliards :.(dont personne n'a parlé sauf nous), proprement inouïe  et radicalement nouvelle

 Pierre Moscovici socio -libéral européen , commissaire à l'austérité, vend la mèche et nous donne raison. Il vient de déclarer : pas de renoncement à la dette, les pays membres n'y sont pas prêts. il veut bien un accord pour  allonger les mensualités et diminuer le taux : baisser la dette non. Et Macron est d'accord, sans parler de Merkel qui est derrière le refus. C'est donc bien l'allègement qui est central, et c'est la bataille que nous devrions mener avec Tzipras, ce qui  démasquerait tous les farceurs qui se disent de gauche et créent les conditions de l'impossibilité d'une politique de gauche.

Partager cet article
Repost0
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 09:52

Les professionnels sétois ont compris que le long terme est préférable au court terme. Ils ont accepté des quotas (et des balises de surveillance ainsi que des observateurs embarqués) et  le stock se reconstitue. La pêche peut reprendre avec   des quotas augmentés mais bien entendu il faudra continuer à gérer la ressource. Cette démarche nous convient  : concilier l'économie de la pêche et le maintien des équilibres. Lorsque tous les pêcheurs l'auront compris, , il redeviendra possible d'exercer  ce beau métier en gagnant sa vie.

Partager cet article
Repost0
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 06:52

Nous ne pensions pas avoir raison aussi vite. Un médicament contre le cancer jugé efficace par la profession mais très cher ne sera plus remboursé. Certains hôpitaux prennent sur leurs fonds propres mais ça ne durera pas longtemps.

  Un débat existe dans la presse spécialisée aux ordres sur le prix exorbitant des anti-cancéreux.  En apparence il est dirigé contre les laboratoires qui exagèrent. Et c'est d'ailleurs vrai : selon les pays et la résistance du pouvoir politique , les prix ne sont pas les mêmes ! Les abjects mous avancent masqués, pleins de bons sentiments. Mais dans la pratique aucun  industriel n'est sommé de baisser ses prix , et la seule victime est le malade qui n'aura pas les moyens de payer de sa poche. Il y a donc non assistance à personne en danger.

 Comment la cancérologue-ministre s'arrangera-t-elle avec sa conscience?

Partager cet article
Repost0
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 07:50

le graphique  qui illustre cet article est parlant. Le triomphe du libéralisme apparaît clairement.

Et la baisse c'est des maternités en moins, des médicaments moins remboursés , des écoles sacrifiées, des communes sans moyens, des services publics détruits, des prélèvements pour compenser dans nos poches en hausse, et des riches de plus en plus riches.

Derrière les critiques acerbes qui ne remettent pas en cause ce dogme , il n'y a que du vent. Il n'y a en fait que deux sortes de candidats : ceux qui acceptent la baisse et ceux qui la refusent.

La baisse des dépenses publiques  acceptée ou refusée , telle est la différence majeure
Partager cet article
Repost0
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 06:40

SANOFI va démolir  un hectare des bâtiments voués autrefois à la recherche, en vue d'une opération immobilière juteuse. Tapie le voyou en son temps avait fait pareil avec Manufrance.

  SANOFI la bonne fée sponsorise l'université , où des étudiants et des chercheurs payés par l'Etat lui fourniront les brevets dont il a besoin, applaudi  par Saurel ,le  PS local  et  la droite. C'est ce qu'on appelle" l'Université d'excellence."

   SANOFI Carabosse en haut de forme et queue de pie, (si le lecteur  veut bien nous pardonner  le symbole anachronique)  ne paie plus d'impôts , supprime 100 emplois et délocalise ce qui coûte cher à la ville, en encaissant des dégrèvements d'impôt pour sa vaillante participation à l'effort de recherche.

   SANOFI a attendu l'élection de Macron pour agir sans complexe. C'est gros comme le Pic Saint Loup même si certains s'obstinent à ne pas le voir : le capitalisme rentier c'est l'inexorable déclin de l'industrialisation en France et de la recherche développement qui y est associée.

  Et pendant ce temps nous nous divisons et ouvrons un boulevard à cette clique. Il y a de quoi enrager.

Partager cet article
Repost0
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 10:29

Non content de donner  trois milliards et demi aux actionnaires, le groupe a détruit pour trois milliards et demi d'actions. Le lecteur va se dire : sont-ils devenus fous ?

   A court  terme ce calcul n'est pas absurde. Si je réduis l'offre j'augmente la demande en actions et donc la valeur de l'action.

   Pour le long terme ce sont 7 milliards partis en fumée  qui auraient pu être réinvestis. La rente boursière contre  la vie d'une entreprise, tel est l'enjeu. Les salariés l'ont compris qui se sont rendus à la  grand messe des actionnaires en haut de forme et queue de pie. Reste à traduire tout cela en termes politiques !

Partager cet article
Repost0
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 07:29

La France était en train de négocier avec le Kazakhstan un contrat à neuf chiffres pour la vente de 45 hélicoptères de la compagnie Eurocopter. Pour le conclure il fallait  sauver d'une condamnation en Belgique  Chodiev , immigré kazakh injustement persécuté   et accessoirement ami du Président-acheteur. Les charges pesant sur  l' immigré kazakh ont été levées en un temps record par une justice belge respectueuse des droits de l'homme. Il possède un passeport belge depuis 1997  et est le numéro deux dans la liste des Belges les plus riches, ce qui permet une adaptation rapide  à sa  patrie d'adoption.

Claude Guéant, alors ministre de l'Intérieur de Nicolas Sarkozy est soupçonné d'avoir été l'une des figures centrales de ce trafic d'influence présumée, selon des médias belges.

Un vrai conte de fées, magnifique résumé de notre époque et qui démontre  l'étanchéité   des pouvoirs entre l'exécutif, le judiciaire et l'économique, comme l'exigent toutes les Constitutions occidentales.. Vive la VIème République!

 

 

Partager cet article
Repost0
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 07:11

Si l' analyse  développée dans ce blog est exacte la dette  des états  est le moteur de la gigantesque pompe à finances qui enrichit les groupes financiers mondialisés aux dépens des peuples.

 De grands esprits révolutionnaires comme Varoufakis-qui-soutient-Macron et sans doute  d'autres  liront dans l'accord entre la Grèce et ses créanciers   une nouvelle concession de Tzipras.

  Pour nous ce premier pas vers l'ALLEGEMENT de la dette (qui doit sans doute beaucoup aux 19,5% de Mélenchon et à la peur  de la contagion) de la part des grands prêtres de l'Euro est le premier signe qu'une autre Europe est possible. C'est une grande première. De grands esprits nous objecteront les dettes annulées de bien des pays pauvres. Loin d'être des avancées elles aggravaient la situation de ces pays  de plus en plus ligotés par des accords inégaux.  On enlevait 1 milliard et on en a rajoutait 10. Ici rien de tel. La Grèce n'est pas le Mali ou la Centre Afrique. C'est au coeur du capitalisme rentier que l'évènement se produit. A vrai dire nous l'attendions avec impatience.

  Ami lecteur , il est temps de se réjouir  malgré l'impression de surplace : un monde nouveau se dessine, si nous en  prenons conscience.

   Henri Ausseil

Partager cet article
Repost0
25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 10:47

Pecresse et Fioraso main dans la main (c'est une image) vantaient une université sponsorisée par les multinationales face à la vieille université incapable de répondre aux défis du temps. Ce poison n'a pas été sans effets à Montpellier où petit à petit toutes les facs (même en lettres) ont cherché leur bonheur dans cette voie en symbiose avec SANOFI (avec une forte minorité d'opposants).  L'autonomie vantée  (il faut trouver des ressources)  a un autre avantage. Elle permet la baisse des dépenses publiques.

  L'Université de Grenoble  voit le boomerang revenir à grande vitesse  , mais elle ne sera pas la seule si rien ne change. Le conseil d'administration a adopté un plan d'économies de 13 millions d'euros, les fruits n'ayant pas suivi les promesses des fleurs (les promesses n'engagent que ceux qui y croient).  100 emplois en moins et dix mille heures d'enseignement qui passent à la trappe.

   A Montpellier nos candidats aux   législatives doivent prendre en compte ce problème crucial dans une ville universitaire où Saurel le  macronien  et les  députés PS sortants ont poussé à fond  vers  cette voie mortifère.  C'est de l'avenir de la recherche en France qu'il est question.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens