Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 avril 2022 7 03 /04 /avril /2022 10:46

Swift est une entreprise privée belge, Society for Worldwide Inter­bank Financial Telecommunication de son nom complet, qui propose aux institutions financières du monde entier un système de messagerie instantanée. Quelque 11 000 établissements, principalement des banques réparties dans 200 pays, s’y échangent plus de 40 millions de messages par jour. Swift a progressivement remplacé le télex, ce réseau de téléscripteurs connectés via les réseaux téléphoniques. Ces messages sont principalement des ordres de virement. Comme le système financier ­repose sur la confiance, les infor­mations envoyées ne sont pas annulées. Si une banque se dédit, elle perd de sa crédibilité. Lorsqu’un ordre de virement passe par la messagerie, il est en général effectif trente minutes après. Au final, Swift ressemble à un énorme registre de comptes où est inscrit qui a viré des fonds, quand et à qui.  Il manque quelque chose à cette définition. Comme tant d'autres organismes  prétendument indépendants  SWIFT  est le bras armé du capitalisme rentier particulièrement anglosaxon. Sinon comment expliquer qu'un système privé  belge applique systématiquement les décisions de Biden?

Etre exclu de SWIFT ne signifie pas être exclu du système financier

En être exclu ne revient pas à ­sortir du système financier, contrairement à ce que d’aucuns ont pu penser à l’annonce de l’éviction de certaines banques russes du système. En revanche, les opérations qui n’y passent plus sont sérieusement ralenties. Car si Swift domine le marché, des concurrents existent, comme le chinois Cips, qui connecte 1 300 banques dans plus de 100 pays. Ou encore SPFS, développé justement par la banque centrale de Moscou, qui rassemble principalement des établissements russes, arméniens, biélorusses, kazakhs ou kirghiz. Ainsi, privée de Swift, la Russie peut emprunter ces autres moyens d’émettre ou de recevoir des paiements, moins pratiques et plus chers.  De 2012 à 2016, l’Iran avait subi la même exclusion de Swift. Si son économie ne s’était pas effondrée, elle en avait énormément souffert, en particulier son commerce extérieur, car ces sanctions financières étaient accompagnées d’un véritable embargo sur le pétrole iranien.. L’or noir est le nerf de la guerre , les pays qui ont adopté des sanctions contre Moscou représentent plus de 200 milliards de dollars d’importations d’hydrocarbures par an, contre moins de 50 milliards pour la Chine et environ 25 milliards pour le reste du monde . Si on isolait le gaz les chiffres seraient très différents, et moins défavorables à la Russie. De plus les hésitations de l'Arabie Saoudite ou de l'Indonésie ne sont pas prises en compte.

La main- mise de  l'occident sur SWIFT a ses limites

. Après le 11 septembre 2001, les États-Unis se sont accordé un droit de regard sur la messagerie pour tenter de repérer les circuits de financement du terrorisme. Mais, vingt ans plus tard, les plus de 40 millions de transactions enregistrées quotidiennement rendent la tâche colossale. Avec des moyens et un peu de volonté politique, garder un œil sur la messagerie pourrait néanmoins permettre de surveiller les comptes en banque officiels des oligarques russes visés par les sanctions. Et, de manière plus large, de quiconque soupçonné d’évasion fiscale ou de blanchir de l’argent sale. Il est par exemple facile de demander à Swift toutes les entrées et sorties de fonds sur un compte précis et, ainsi, de rassembler petit à petit des preuves de mouvements suspects. Outre le ralentissement de l’économie, l’exclusion de la messagerie peut agacer les riches kleptocrates russes, et remettre en cause leur soutien à Poutine.  Mais tous ont eu largement l’opportunité, le temps que les sanctions soient discutées et mises en place, de placer leur argent dans des paradis fiscaux lointains, derrière un écheveau de sociétés-écrans. Des structures qui sont par définition opaques et n’utilisent pas la messagerie Swift.

Beaucoup plus fondamentalement, si SWIFT reste ostensiblement le bras financier des USA, d'autres systèmes le remplaceront, c''est inéluctable. Et la catastrophe sera pour le dollar et SWIFT.

(librement tiré d'un article de 100 paroles)

Partager cet article
Repost0
14 mars 2022 1 14 /03 /mars /2022 10:10

En supprimant des postes  on démantèle des missions. La fraude n'est pas facileà déceler. Comment mener des enquêtes sérieuses avec de moins en moins de personnel. La perspective est la même qu'aux finances. Pour examiner les gros comptes il faut des mois.  Sans personnel c'est impossible. Qui  gagne à la baisse du nombre de fonctionnaires ?

La fraude  et l'évasion fiscale font partie de la panoplie des profits en privant l'état de ressources. A nous de le mesurer.

Partager cet article
Repost0
5 mars 2022 6 05 /03 /mars /2022 10:16

Pour les communistes et Jaurès,  le capitalisme porte la guerre dans ses flancs.  C'était vrai du temps des États nations. Les Etats-unis ont acquis leur puissance colossale grâce à deux guerres qui ont épargné leur territoire.

En 2025 il en va tout autrement. Le profit capitaliste exige de bonnes relations avec la Chine et l'Asie. Sinon qui produira les objets que le capitalisme fait produire à bon marché et vend cher? Il lui faut une énergie la moins chère possible.

Pour des raisons intérieures il faut diaboliser la Chine  et accessoirement la Russie. Mais pour des raisons de profit il  importe de ne pas tuer la poule aux œufs d'or.Et  les sanctions risquent de crever la bulle financière.

 Nous vivons donc une époque extraordinaire. Le capitalisme veut la paix, puisqu'il veut le profit. Profitons-en.

Henri Ausseil

Partager cet article
Repost0
5 mars 2022 6 05 /03 /mars /2022 08:33

Vous ignorez probablement l'existence de l'indice de cet organisme  mondial et néanmoins américain. Si vous aviez un gros paquet d'actions il en irait autrement.

Les observations  de cet organisme discret ne font pas la Une des journaux.  En 2021les dividendes versés dans le monde ont atteint le record de 1470 milliards de dollars. Et l'augure prévoit pour 2022 1520 milliards.

Que cela puisse exister sans révolte dans un monde où tout peut se savoir dépasse l'entendement.  Sauf si comme Gramsci on se pose la question de l'hégémonie dans les têtes.

 

Partager cet article
Repost0
27 février 2022 7 27 /02 /février /2022 08:07

C'est passé inaperçu.  Le 3 février à  Wall street temple du dollar,   Facebook a perdu 25% d'un coup pour se rétablir ensuite plus ou moins bien. En janvier l'indice High Tech avait  brutalement reculé de 15 %.

 La spéculation ne date pas d'aujourd'hui.  Mais les effondrements soudains concernaient les canards boiteux fragilisés. Ici ils concernent des titres chouchous de  la finance.

Pour comprendre ce qui se passe il faut retourner en arrière, à l'inévitable COVID qui a percuté une tendance à long terme appelée en jargon stagflation , la coexistence de la déflation et de la croissance financière.

 Le choc a été d'une brutalité inouï. Les banques centrales assises sur les critères de Maastricht se sont mises à les violer. Des milliards  sous forme de crédits d'état gratuit ont déferlé dans l'économie. Il en a résulté des tombereaux d'emprunts  qui ont fait s'envoler la rente chérie, le rêve, l'argent fabriquant  de l'argent,une croissance virtuelle sans rapport avec la croissance réelle en chute.  Les titres les plus renommés ont grossi grossi, grossi. Pas encore comme la grenouille de la fable jusqu'à éclater.

Aux Etats-Unis  comme en Angleterre  aujourd'hui les marchés financiers pèsent deux fois plus que l'économie réelle.  Si l'on enlevait du PNB les revenus financiers ces grandes puissances  deviendraient des puissances de second rang. C'est proprement impensable. Dans le reste de l'Europe c'est un peu différent. L'Allemagne reste une puissance industrielle. Mais la prodigieuse accumulation de richesse repose sur une bulle, c'est à dire du vent.

Personne ne peut prédire quand la bulle crèvera. Si l'on se réfère aux analyses marxistes ce n'est pas l'argent mais le travail qui crée la richesse. L'hégémonie dans les têtes peut masquer  le réel un temps  non le supprimer.

Il y a donc urgence si  nous voulons éviter le pire. Car l'Asie orientale  est épargnée par ce risque, si on excepte le Japon.   Nous sommes au bord du gouffre, mais sans en avoir suffisamment conscience.

Partager cet article
Repost0
22 février 2022 2 22 /02 /février /2022 11:25

Le grand patronat français s'égosillent , le fisc nous assassine. Nous apprenons par ailleurs que les patrons étrangers investissent massivement en France qui est le premier pays d'Europe pour les investissements industriels .  C'est Choose France  qui le dit . Nous ajoutons que la productivité des travailleurs français est une des plus élevées du monde  en tout cas bien plus élevée que leur salaire .

De deux choses l'une, ou les patrons étrangers sont débiles , ou le patronat français est un menteur.

Partager cet article
Repost0
10 février 2022 4 10 /02 /février /2022 13:20

Le fret maritime est passé de 8 milliards de dollars en 1976 à 130 milliards en 2016. Et à sens unique.Maersk danois convoie des containers de Chine vers le reste du monde et cela rapporte gros.  cela nourrit la bourse mais combien d'européens ? les équipages sont asiatiques, l'évitement fiscal à son apogée. Ce type de "développement"    enfonce l'Europe dans le déclin.

Partager cet article
Repost0
7 février 2022 1 07 /02 /février /2022 16:24

Sanofi a beaucoup contribué au déclin de la France dans la recherche médicale, échec sur les vaccins, échec sur les traitements contre le COVID, suppressions de postes de chercheurs, dont Montpellier a été une victime, le bilan industriel est désastreux.

 Et pourtant le chiffre d'affaires et les dividendes sont en hausse.  Seraient-ils en trompe l’œil que cela ne nous surprendrait pas,  En effet la firme se transforme en sous traitant d'innovations découvertes par d'autres. Et les salariés sont les grands oubliés. Que Sanofi perçoive  une aide  pour la recherche est proprement scandaleux.

Partager cet article
Repost0
2 février 2022 3 02 /02 /février /2022 14:08

Partons d'un fait vérifié : en 2021 la France a affiché une croissance de 7% de son PIB.

Lecture des macronides : c'est un croissance extraordinaire grâce à l'action du Président et du gouvernement. Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Commentaire de l'INSEE   :   Le niveau moyen du PIB  français en 2021 se situe 1,6% au dessous de celui de 2019

La croissance est donc un recul et les macronides de gros menteurs.

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2022 6 29 /01 /janvier /2022 10:49

Les annonces se multiplient, plus jamais çà. Le Maire risque l'infractus si on parle délocalisation. Eh bien ça continue . Renault prépare le transfert d'activités liées aux moteurs thermiques et hybrides rechargeables  en Espagne et en Roumanie. Le site de Lardy dans l'Essonne serait rayé de la carte, 2500 salariés hautement qualifiés dont la moitié de sous traitants. 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens