Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2019 7 26 /05 /mai /2019 07:29

Le film Parasite, drame familial et politique  du Sud-Coréen Bong Joon-ho évoquant la violence des rapports sociaux dans un pays occidental même s'il est situé en Orient "prospère" , a décroché la Palme d'or à Cannes. Donc la société à deux vitesses.

Le Grand Prix du Festival est allé à la réalisatrice franco-sénégalaise Mati Diop pour son premier long-métrage Atlantique, qui raconte le périple d'ouvriers sénégalais en quête d'un avenir meilleur donc la barbarie des riches.

Un des deux  prix du jury a été décerné  aux  " Misérables" de Ladj Ly, sur la Brigade Anti-Criminalité (BAC)."Le seul ennemi en commun qu'il y a entre ses habitants et les policiers, c'est la misère", a déclaré Ladj Ly.

 Le festival de Cannes annonce les temps nouveaux. Merci à lui et au jury.

 Allez les voir !

 

 

Partager cet article
Repost0
12 mai 2019 7 12 /05 /mai /2019 06:42
Chers amis
Après les  séances 1 (Rousseau, dialectique et propriété), 2 (Marx et Commune), 3 (Mondialisation et Manifeste), voici  la séance 4 et dernière de la saison :
Lundi 20 Mai à Montpellier 115 rue Olof Palme :
18h : Bibliothèque, emprunt et remise de livres
18h30 à 19h55 : Autour du livre d’Amar Bellal “Energie et environnement (Le Temps des Cerises, 2012) : exposés de Gérard (l’ensemble), Annie et Denise (un aspect de l’ouvrage). Puis échange-débat.
Sujet brûlant, et pas seulement à cause du réchauffement climatique ! Et des analyses serrées qui bousculent ! Objectif : élargir à terme ce débat.
Autres citoyens et citoyennes intéressé.e.s, invité.e.s par vos soins, sont les très bienvenu.e.s.
Serge Ressiguier 
Note du blog : chacun apporte le ou les livres de son choix et le ou les défend. c'st vivifiant.
Partager cet article
Repost0
18 avril 2019 4 18 /04 /avril /2019 08:50
Le vide des propositions explique le vide de la salle

Le vide des propositions explique le vide de la salle

Image terrible sur l'affaissement de l'Etat. Au moment où se pose la question de la réparation de Notre Dame la conférence de presse de Philippe sur le Patrimoine  fait un flop. Et oui !  lorsque c'est sur les milliardaires  qu'on compte et pas sur la misère  de 3% d'un budget de la culture déjà pas terrible, on devient un épiphénomène.

Partager cet article
Repost0
30 mars 2019 6 30 /03 /mars /2019 06:54

  Le retour de Spinoza  dans la pensée politique  est surprenant. Un philosophe hollandais du XVIIème siècle fait la nique à Marx, non pour le contredire mais pour  affiner sa pensée.

 Ultra moderne il le fut en son temps.

   Il a établi bien avant le contrat social de Rousseau que la légitimité d'un pouvoir  repose non sur un dieu assurant l'ordre du monde mais sur le consentement de ceux qui  s'obligent à obéir. Il est donc résolument laïque en un temps où c'est inconcevable.

   Il a aussi affirmé que l'imperium (mot intraduisible  qui signifie le pouvoir politique  légitime) capte la puissance de la multitude . La monarchie  qui à son époque est la forme presque universelle du pouvoir ne peut exister raisonnablement que si elle  permet  à cette multitude  de mener une vie vraiment humaine.

  Il ne croit donc ni à l'individualisme ni à l'homme nouveau  guidé par la seule raison , idéal de Robespierre un siècle plus tard. Les humains sont à prendre tels qu'ils sont, contradictoires.

 Sa laïcité est très différente de la nôtre. Il s'accommode de la religion à condition qu'elle ne cherche pas à imposer une théologie politique exclusive. Plus important,  il a de la religion une conception qui doit nous interpeller.  Lorsqu'une idéologie conduit des hommes  à travailler eux-mêmes à leur servitude, elle est d'essence religieuse même si cette idéologie  se proclame laïque.

 Son concept d'hilaritas (égalité de la joie partagée) introduit l'affect en politique, ce que ne reprendra pas le marxisme quand il s'incarnera dans des états. L'époque des réseaux sociaux, cette recherche désespérée et parfois vaine du bonheur  collectif dans l'amitié traduit à sa façon un besoin vital de l'humanité.

    On a le sentiment étrange que Spinoza a devant les yeux notre époque et ses défis: islamisme et islam, illégitimité d'un pouvoir qui empêche les humains de vivre leur vie d'homme,   condamnation de l'individualisme outré qui contredit le contrat social, lutte pour le libre arbitre et la tolérance, culte stupide du dieu dollar, droit du sol contre contre pacte social,  oui, vraiment , Spinoza devrait nous inspirer.

  HA

  Laurent Bove, Gérard  Bras et Chantal Jacques universitaires  vous en diront beaucoup plus dans l'humanité du vendredi  29 mars

Partager cet article
Repost0
27 mars 2019 3 27 /03 /mars /2019 07:48

  Finalement l'ambassadeur ne pourra venir , l'attachée d'ambassade prévue dès le début sera bien là  pour raconter et débattre.

  Deux points   seront  à l'ordre du jour :

       La nouvelle constitution et la manière inédite  dont elle s'est construite, sur laquelle les médias français se sont peu étendus.

       Le blocus américain toujours aussi pesant et ses effets sur l'économie cubaine , ce qui rejoint le problème plus général  du  dieu dollar et des sanctions unilatérales du gendarme du monde autoproclamé y compris contre la BNP ou Total.

     Réservez votre soirée à partir de 18 H salle guillaume de Nogaret dans l'espace Pitot au Peyrou.

Sont co-organisateurs  Rencontres Marx, les amis du Monde Diplomatique, Cuba Coopération, Cuba Solidarité et France Cuba.

    Un évènement.

Partager cet article
Repost0
20 mars 2019 3 20 /03 /mars /2019 08:09

Jeudi 14 mars à Pitot  18 H 30  la mémoire et l'histoire

Mardi 26 mars au centre lacordaire rue des Augustins  18H 30   avec la CGT  la place des cadres ingénieurs et techniciens.

Partager cet article
Repost0
13 mars 2019 3 13 /03 /mars /2019 11:06

Disparue des écrans depuis quarante ans  et la grande époque du cinéma social italien, Ken Loach mis à part,  la classe ouvrière  quitte brutalement son statut  d'invisibilité  en France.

Que lecteur et lectrice ne se méprennent pas. Une classe ouvrière bien propre  et bien policée  a toujours existé servant de contrepoint à des patrons au grand cœur. On a même vu  Daniel Auteuil épousant sa femme de ménage noire et Catherine Deneuve femme au foyer sauvant une entreprise menacée, Fabrice Lucchini  grand admirateur  de Palavas populaire  faisant comme Auteuil avec une bonne d'un étage infréquentable, ce qui est fréquent dans la vie réelle, chacun peut le constater.

Maintenant c'est la vraie qui revient, brute de décoffrage , dans  INVISIBLES  et désormais REBELLES de Allan  Mauduit.  Comédie sociale, western, polar, pas du tout un film politiquement correct. Et des comédiennes de choc.

Cela ne doit rien au hasard. Ne manquez pas ce retour.

NB  les Invisibles en sont actuellement à 1 296 985 entrées et 10 millions de recette, autre signe des temps.

Partager cet article
Repost0
9 mars 2019 6 09 /03 /mars /2019 09:11

Parmi les multiples raisons de courir voir le film les Invisibles, le traitement de la violence des pouvoirs publics mérite selon nous la première place au plan politique.

  Un film "militant" maladroit aurait montré des CRS frappeurs , avec une sale gueule. Cela travestit la réalité du droit de ban moderne, beaucoup plus subtil.

  La femme qui fait procéder à l'évacuation en pleine nuit  d'un campement  de sans abris n'est pas une brute mais un chien de garde déshumanisé qui demande à ce qu'on la comprenne. Elle a même  un soupçon de mauvaise conscience. La fonctionnaire de l 'assistance qui dénonce le   centre de jour  se transformant clandestinement en centre d'accueil et de formation est normale et en paix avec sa conscience, elle aussi parfait chien de garde. On ne pourchasse pas les sans abris mais on les conduit dans de beaux cars confortables.  Le centre d'accueil officiel est flambant neuf, le grand enfermement des pauvres.

  Mais les sans abris  (il s'agit ici de femmes) sont déshumanisées, traitées comme des mineures , sans avenir et sans possibilité de vie personnelle, rendues à nouveau invisibles après une parenthèse leur rendant la condition d'être humain.. C'est cette violence glacée et "sans violence cinématographique" qui fait froid dans le dos. 

Un autre aspect  en creux  est une accusation terrible mais cette fois contre  nous mêmes. La politique  incarnée par les élus et les militants est totalement absente de ce terrifiant conte moderne.  Notre façon de faire de la politique   est sans prise sur le réel. Et les limites de l'associatif sont exposées sans fard, tout en montrant le magnifique travail réalisé.

Un grand film.

 Ha

Partager cet article
Repost0
18 février 2019 1 18 /02 /février /2019 10:50

Assassinée par les socialistes au pouvoir en 1919 en Allemagne, elle a été longtemps présentée comme une adepte de la dictature du prolétariat  et de l'exportation de  la révolution par la violence  dans tous les pays.

Michael Löwy  tente un essai biographique non pour la réhabiliter (elle n'en a pas besoin)  mais pour expliciter sa pensée dans toute sa modernité. Comme plus tard Gramsci, c'est une philosophe de la praxis cherchant à penser les relations de la pensée et de l'action dans le cadre  d'une dialectique ouverte , non déterminée d'avance.  Elle s'est donc opposée à Lenine. La dictature du prolétariat oui mais seulement si la confrontation  libre des points de vue permet de dégager l'intérêt général humain. Sa dictature n'est pas une dictature  , au sens habituel du mot.

   Sa préoccupation , étrangement, revient cent ans plus tard , avec l'irruption des gilets jaunes, leur relation à la politique, l'irruption d'idées nouvelles, pour  non pas résoudre (elle n'y est pas parvenue) mais créer les bases d'une société nouvelle, ou 26 multimilliardaires ne  possèderaient plus  autant que la moitié de tous les autres humains, où la barbarie ne  s'opposerait   plus  au socialisme rêvé. Certes Rosa était de son temps (comment pourrait-il en être autrement)  romantique révolutionnaire  et marquée par la nostalgie du communisme primitif qui n'a jamais existé.

 Mais ce livre arrive à son heure. L'humanité répond aux questions quand elles se posent, même si c'est un siècle plus tard que prévu.

(édité au temps des cerises)

Partager cet article
Repost0
10 février 2019 7 10 /02 /février /2019 08:59
Un polar politique à l'affiche de Sauramps et rencontres Marx

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens