Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2021 4 18 /03 /mars /2021 08:15

Nous redécouvrons l'eau chaude. Les droits de l'HOMME de 1789 excluaient les femmes qui ne voteront qu'en 1945.

    Comme faire pour que le langage évolue ? Certains croient y arriver en ajoutant des e que le langage courant ne reconnaît pas. Le langage, création commune  , évolue avec  ce qu'il y a dans les têtes qui parlent. Lorsque surgiront les droits de l'humain, les neutres où tout autre manière de formuler l'égalité, la bataille sera gagnée. Pas par des commandos linguistiques artificiels.

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2021 6 23 /01 /janvier /2021 08:44

L'évolution est ancienne  mais le confinement l'a accélérée. Neflix annonce 200 millions d' abonnés, Amazon 150 millions, Disney  85 millions. L'impossibilité d'accéder aux salles obscures  en fait les arbitres du sort du cinéma, comme de tant d'autres secteurs pour Amazon. Avec des dégâts sociaux incommensurables   et un refus de payer l'impôt correspondant à ces bénéfices extravagants.

  La question du net devient une question d'indépendance nationale. Reverser au secteur  de la culture l'argent dont on le prive est possible. L'Australie le tente pour le livre, pourquoi pas la France  pour le cinéma.

 La question est posée.

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2021 3 20 /01 /janvier /2021 09:22

La télévision française diffuse deux films magnifiques du bougon le plus aimé des Français ... et des Françaises . Pour le blog il était aussi un vrai homme de gauche qui , sans bruit , ne s'est jamais trompé de combat.

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2020 4 31 /12 /décembre /2020 08:57

A la suite du couvre feu  et de ses effets secondaires les intervenants ont souhaité reporter  (et non annuler) la projection et le débat du jeudi 7 janvier à Pitot et RML a évidemment accepté.  A bientôt

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2020 3 23 /12 /décembre /2020 08:33

LE TEMPS DES CERISESLETTRE OUVERTE

L'AG de Le Temps des Cerises Éditeurs s'est tenue mardi 15 décembre dernier dans les conditions légales et sanitaires satisfaisantes. Après avoir débattu sereinement et franchement, la nécessité de dépasser une polémique stérile et une médiatisation inopportune s'est imposée pour poursuivre notre travail sur le devenir du Temps des Cerises. Les associés ont formulé d'importantes suggestions éditoriales et organisationnelles pour l'avenir, s'appuyant sur le rapport d'activité présenté et confirmé par le cabinet d'expertise qui suit la situation financière du Temps des Cerises.

L'une a concerné le besoin de répondre aux interrogations qui ont pu légitimement occuper les esprits depuis quelques jours du fait d'un emballement médiatique organisé dont chacun a pu avoir connaissance, dépassant trop souvent la situation réelle du Temps des Cerises elle-même, voire s'inscrivant dans des dimensions politiciennes étrangères à la vie de la maison d'édition.

L'assemblée a clairement et unanimement réaffirmé la philosophie et la ligne éditoriale de notre maison d'édition. Et pour mettre définitivement fin aux doutes et apaiser les débats, elle a confirmé la nécessité de poursuivre le travail éditorial engagé jusqu'à aujourd'hui par Francis Combes, directeur littéraire, et de continuer à le faire avec lui. Ce qui a toujours été notre objectif et notre volonté collective.

La maison est reconnue par sa production poétique, romanesque, d'essais et de textes théoriques marxistes. C'est son identité, elle ne doit y renoncer sous aucun prétexte au risque même de sombrer. Elle tient sa force de ses auteur-e-s, de leurs diversités. Ce serait folie que d'y renoncer. Tous ses fidèles auteur-e-s et futurs auteur-e-s pourront sans exclusive continuer d'y publier s'ils le souhaitent. Parce qu'il n'a jamais été question d'autre chose….

Les difficultés financières du Temps des Cerises Éditeurs sont une récurrence de son histoire…. Or ce qui, hier, se résolvait par une solidarité et un soutien réguliers de nos ami-e-s et lecteurs­trices, toujours au rendez-vous et que nous remercions une nouvelle fois, doit désormais s'inscrire dans une structuration financière plus solide permettant à notre maison d'édition d'atteindre son autonomie de gestion et de se développer à partir de ses ressources propres. Car les faits sont là. Non seulement le plafonnement des ventes pèse sur les comptes de la maison et sa capacité à se développer, mais la crise sanitaire et les mesures du gouvernement, comme la crise économique et sociale, ajoutent durablement à ces difficultés. Et nul doute que les manoeuvres en cours de domination des grands groupes dans le milieu de l'édition, de la diffusion et de la librairie vont transformer en profondeur le secteur et la place des petits établissements tels que le Temps des Cerises.

    Si ces évolutions confirment l'importance cruciale d'une maison d'édition comme la nôtre pour résister, c'est peu dire qu'elles la confrontent aussi à des défis importants, qui deviendront des contraintes insurmontables jusqu'à mettre potentiellement en danger son avenir, si son modèle économique n'est pas significativement transformé. Conforter la défense de la pluralité de l'édition et notre conception du rôle de la lecture et de son contenu exige d'affronter pleinement ces défis. C'est le sens que nous donnons à notre volonté de consolider notre indépendance. A contrario de certains qui appellent à des interventions, voire des immixtions de l'un ou de l'autre parti, jusqu'à même aller brandir les statuts d'un parti politique touchant à la procédure d'exclusion ! C'est donc avec le souci de pouvoir assurer une réelle autonomie de gestion de la maison d'édition, que l'assemblée des associés a décidé à l'unanimité moins une voix, la constitution d'un comité de direction ayant pour mission d'étudier toutes les propositions permettant d'assurer une consolidation financière de la maison et son développement, dans le strict respect de sa philosophie originelle. Constitué de Francis Combes, directeur littéraire, de Frédéric Rauch, directeur général et dont l'intégration dans l'équipe de direction a été actée par l'assemblée, et de moi-même, gérante, ce comité de direction a été chargé de rassembler et de réfléchir aux suggestions émises et de présenter fin janvier début février 2021, lors de la prochaine assemblée générale, l'ensemble des pistes de travail envisageables à cette fin. Enfin, comme chacun a pu le mesurer, cette assemblée a eu lieu dans un contexte médiatique et relationnel difficile. Sur la base d'hypothèses fantasmées et de jugements infondés, des propos très violents ont été tenus publiquement dans plusieurs médias nationaux et sur les réseaux sociaux à l'encontre de membres de la direction de la maison et d'associés. Des propos blessants pour nombre de militants de la cause du Temps des Cerises qui s'engagent quotidiennement dans le travail concret de valorisation de la maison. Et qui auraient pu être évités si une volonté de dialogue avait prédominé. Ces propos laisseront sans doute quelques cicatrices. Mais en aucun cas, ces cicatrices ne devront altérer l'engagement de chacune et de chacun en faveur de notre maison et l'ambition portée à son développement. C'est le choix qu'a voulu faire l'assemblée des associés. Il y a une réelle volonté de sortir de cette situation et de retrouver le chemin de la fraternité. De poursuivre le travail dans l'intérêt de la maison d'édition, dans l'intérêt de ses auteur-e-s et dans l'intérêt de ses lecteurs­trices. Nous savons compter sur la responsabilité de chacune et chacun pour cela.

 Montreuil, le 19 décembre 2020

Anita Binacchi

Gérante

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2020 4 17 /12 /décembre /2020 10:18
Le livre sera en vente

Le livre sera en vente

Beaucoup de choses xfausses ont été dites. Jacques Choukroun fait le point.

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2020 3 09 /12 /décembre /2020 08:17

La Librairie Diderot à Nîmes est la seule Librairie proche du PCF qui subsiste dans la région. De rudes coups nous ont été portés lorsque nous avons été identifiés au Goulag, pour le plus grand profit des multinationales.  Or la bataille des Idées est stratégique. La faire vivre, c'est prouver qu'on l'a compris.

Elle vend par correspondance et le lien ci dessous vous donne accès au catalogue. Bonnes lectures.


https://160015.fr.mp-link.ch/view/?s=DFWLhuOCBfnKJWYJZSGyTZP0kId0rnq%2fSS2Ol7DbbKzsGE7WvFlYumxsHX1tnjaMBiVA8s6k%2fAHhQZB%2f2l19dG75rhRblRV171%2f59eapCz4bUa17QoxJjS3IlkrRd5Q5pnc5w81uy4oZV1FxH1dtL%2fr%2foFfoIu%2ftVDmKlz0UitrWIT%2bzSVrxoPcxKe2iA6dvIkEy7QOIEmj13vKUSkt7tquP8fVEt9Eo0Q1eBoxwu4s%3d&e=eJVh%2bQhxXd1tAFUeGg5D9RmhVMAYUG1lRTNWQitQXHk%3d

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2020 6 05 /12 /décembre /2020 18:13

Transmis par LSR 34

le documentaire de Laure Pradal « des livres et des baguettes »  tourné  à la Paillade permet  de  déconstruire les clichés sur les quartiers populaires . Il sera projeté en salle après le confinement mais on peut le voir encore en replay sur le site France 3 Occitanie .

Ne le manquez pas !

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2020 6 05 /12 /décembre /2020 07:46

Disney à la veille de Noël sort  le dessin animé habituel, Mulan.

 il s'est attiré une volée de bois vert de la part des défenseurs des Ouïgours. Non parce qu'il en dit du mal (ils ne sont pas du tout le sujet) mais pour  crimes contre l'humanité :

  Il a été tourne au  Xinjiang, pays qui fut le pays   des Ouïgours,  où  existent des camps de détention (appelés camps de concentration)   et  donc aussi en Chine, haut lieu de l'Empire du mal.

  Disney a osé remercier les autorités  chinoises, ce qui peut paraître la moindre des choses quand on est reçu quelque part, mais sent ici la complicité.

 La nouveauté n'est pas cette protestation, la Chine étant identifiée aux USA  comme  l'ennemi n°  1  mais l'attitude de Disney.  Sa réponse de pure forme ne consiste pas à insérer  en fin de film une information pour les bambins qui le regarderont stipulant les horreurs qui se déroulent au XinJiang, ce qui interdirait bien des lieux de tournage en ce bas monde vu les horreurs qui s''y déroulent. 

  Le temps de Tintin chez les soviets semble révolu. C'est que la malfaisante Chine a des centaines de millions de spectateurs potentiels et les défenseurs des Ouïgours beaucoup moins.  Et que d'autres Ouïgours sous d'autres cieux  , soldats perdus d'Erdogan  ou de Daech , sont d'authentiques terroristes.

 

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2020 5 04 /12 /décembre /2020 13:00

Valéry Giscard d'Estaing avait des côtés attachants , par une certaine désinvolture qui lui faisait commettre des "erreurs" que de plus  cyniques  que lui ne commettaient pas.  Depardon , pour ceux qui l'ignoreraient, était un  cinéaste rare.  Filmant les paysans du Massif central il ne porte pas de jugement. Il manifeste même de l’empathie. mais son œil est acéré, l'image dévoile tout, la misère sexuelle, les aspirations piétinées comme les élans libérateurs. Un tel homme est donc dangereux quand il filme. Il a l'aptitude de dévoiler ce que l'objet du film voudrait cacher. Et Giscard prend le risque de l'autoriser à filmer sa campagne , un film sans filtre  qui pourrait s'appeler une partie de campagne perdue. Valéry s'y découvre homme du peuple pour la photo, calculateur, très méprisant au fond pour ce troupeau  qu'il feint d'adorer. Le mépris de classe incarné. Mais aussi un être humain avec toutes ses contradictions.

 Au finish Valéry n'a pas du tout apprécié. Pendant 28 ans  le film (dont il est propriétaire) sera invisible. Le temps et l'appât du gain  ont fait  qu'en février 2002 il a autorisé Arte à le passer.

 Après sa mort, ce film  lui rendra une humanité , ce  que les cireurs de pompes ne pourront jamais faire. Cela n'efface pas les désastres dont il est l'origine.  Mais il est très difficile de le considérer comme un monstre cynique à la Sarkozy.

HA

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens