Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 05:46

«CONFUSION» ? Un film "politique, subversif et méchamment drôle" ! Et c'est Michael Moore qui le dit :) Dès le 14 septembre, le film de Yacine Brahem & Dario Cerruti (réalisé avec la collaboration artistique de Laurent Nègre) est en sortie nationale au cinéma Espace Saint-Michel à Paris, accompagné de plusieurs ciné-débats.

A partir d'un événement - l'accueil d'un ex-prisonnier de Guantanamo sur le sol suisse - «CONFUSION» montre les limites de l'exercice du pouvoir engagé sur le terrain de la défense des droits de l'homme et des libertés mais soumis à des intérêts géopolitiques qui exercent de fortes pressions. En cela il résonne avec bien des questions qui se posent aujourd'hui sur l'éthique en politique, notamment à l'échelle européenne autour de la question des réfugiés et demandeurs d'asile.

Expérience captivante et dérangeante pour le spectateur, «CONFUSION» permet aussi d'interroger les formes audiovisuelles et médiatiques dans lesquelles l'action politique ou diplomatique se met en scène. Et au-delà le pouvoir des images et les possibles manipulations par l'image.

Allez le voir quand il passera à Montpellier

Partager cet article
Repost0
12 août 2016 5 12 /08 /août /2016 09:41

Béhanzin fut le dernier roi du pays appelé aujourd'hui le Bénin (ancien Dahomey). Son combat contre les troupes françaises commandées par le général Alfred Dodds entre 1892 et 1894, prend fin le 15 janvier 1894 lorsqu'il signe sa reddition.

Le 30 mars 1894, Béhanzin est déporté par les autorités coloniales sur l'île de la Martinique où, avec sa famille et sa suite, il réside au Fort Tartenson. Il quitte la Martinique en 1906 et meurt d'une pneumonie à Blida en Algérie le 10 décembre de la même année. Sa dépouille retrouve le sol ancestral : il est solennellement inhumé à Djimé, le 9 mars 19281.(Wikipédia).

La conseillère de Hollande pour l'Afrique Hélène le Gal dont on peut supposer quelle est en mesure de lire Wikipedia sur internet comme tout un chacun et qu'elle a été choisie pour sa connaissance du continent, nous dit : " Béhanzin a offert son trône, son sceptre et les statues de son père et de son grand-père de façon volontaire."

Rappelons que Goering avait constitué une collection magnifique grâce aux dons volontaires de riches juifs déportés ravis de lui faire plaisir. S'il avait gagné la guerre, sa famille la possèderait toujours.

Le Bénin estime au contraire que ces biens ont été volés par le colonialisme français au peuple béninois et nous ne lui donnerons pas tort. Il est possible d'effectuer des copies de ces œuvres magnifiques et de rendre les originaux au légitime propriétaire. Mais le colonialisme a la vie dure!

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2016 6 09 /07 /juillet /2016 08:11

Archéologia n'est pas un brûlot d’extrême gauche. On peut y lire page 5 du n°545 , venant de professionnels, une constat consternant sur les dernières atteintes à l'histoire de ce peuple merveilleux. Les musées sont de fait privatisés, sommés de trouver des ressources, l'archéologie est passée à la moulinette. Tout ça coûte beaucoup trop cher, il vaut mieux rembourser les banques qui ont perdu des sommes colossales en spéculant. Ça c'est nous qui le disons , pas Archéologia.

Écoutons Salvatore Setis archéologue : "si le Louvre a des comptes équilibrés (il est membre du conseil scientifique du Louvre , il sait de quoi il parle) ce n'est pas parce qu'il gagne de l'argent avec la billetterie mais parce que 50 % de son budget est couvert par des financements publics. Il n'existe aucun musée au monde qui puisse se transformer en affaire rentable."

Il ajoute : "prétendre le contraire fait perdre beaucoup de temps en discussions insensées et vaines."

Cela ne vaut pas que pour l'Italie et pour les musées Chez nous cela concerne par exemple le Pont du Gard, l'Orchestre de Montpellier et un nombre considérable de musées municipaux.

Partager cet article
Repost0
28 mai 2016 6 28 /05 /mai /2016 12:04

Un combat sans merci oppose le Département et Saurel. Ce fleuron de notre culture en est l'objet. Céder ou non la compétence tel est l'enjeu. Notre soutien devrait aller au le Département , dernier village gaulois face au libéralisme saurélien. Sauf que c'est le département et pas Saurel qui a transformé le Domaine d'Ô en EPCI tenue de trouver des ressources propres , et en réalité de réduire son activité.

Si les gens concernés se prêtaient au jeu de dupes d'un conflit piégé la première victime serait la culture. L'occasion est bonne de faire entendre leur voix.Avec une seule exigence : pas de baisse des subventions quelles que soient les bonnes intentions dont les cimetières sont pleins.

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 07:02

Les Amis du journal l’Humanité et l’Université Populaire de Montpellier organisent

Mercredi 24 septembre 2014 dès 18h30

Salle Pagesy salle des rencontres de l'ancienne mairie

accès libre

une rencontre débat autour de la vie du penseur maghrébin Ibn Khaldûn (1332- 1406)

Cette rencontre prendra la forme d’une table ronde intitulée :
“Quels enseignements tirer aujourd’hui de la pensée humaniste d’Ibn Khaldun, inventeur de la sociologie et précurseur de Marx ? ”

La Table ronde sera animée par M. Bouklit (Président de l'université populaire de Montpellier) et JL Pouget (Amis de l'humanité) avec la participation de M. Saouli, auteur de « Nouvelles du Maghreb au XIVème siècle » et P. Sindic. Cette initiative est également soutenue par les associations Rencontres Marx et l’Association des Travailleurs Maghrébins En France.

Ces “Nouvelles du Maghreb au XIV°siècle” sont la traduction d’un condensé de la « MUQADDIMA » qui se compose de l’ « INTRODUCTION »et du « LIVRE PREMIER » du « LIVRE DES EXEMPLES ».

Dans cette oeuvre, Ibn Khaldûn aborde une approche de l’Histoire originale pour l’époque : il y expose son analyse sociale, économique et politique. C’est la première fois, dans l’histoire connue de l’humanité, qu’une étude sociologique et matérialiste de la société est présentée sous un aspect dynamique. Ibn Khaldûn pose les règles d’une analyse scientifique rigoureuse, critique et rationnelle, des faits historiques qu’il replace à l’époque où ils se sont déroulés, de manière réaliste et plus conforme avec l’environnement et les conditions existantes, et insiste sur la prise en compte des changements qui s’opèrent dans le temps.

Un penseur en avance sur son temps !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens