Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2018 3 28 /03 /mars /2018 07:01

L'Assemblée Générale ordinaire 2018 de l'ASPRI

se tiendra le jeudi 29 mars 2018 à 18h00

Amphithéâtre du Nautilus, mairie de Palavas - (Entrée du cinéma)

    Elle est ouverte à tous ceux qui se sentent concernés par la prévention des crues.

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2017 4 07 /12 /décembre /2017 08:26

C'est en tout cas ce que demande l'ASPRI. Cela ne signifie pas une obligation. Mais si l'étude globale  prenant en compte les pluies , la capacité d'infiltration restante en amont, la possibilité de rétention des étangs, les tempêtes marines (le lecteur est peut être éberlué mais cela n'a JAMAIS été fait, le saucissonnage favorisant l'immobilisme) les textes devront le permettre.  Actuellement certains classements bloquent les possibilités, contre tout bon sens. A suivre.

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2017 3 22 /11 /novembre /2017 09:11

Cyrille Meunier réintègre  la SA3M, société d'aménagement de la Métropole après son éviction par Saurel.  Cela paraît logique. Par contre  le blog trouve  beaucoup à redire sr les affirmations du maire de Lattes au sujet du SYBLE. D'abord personne ne l'a exclu. Ce mandat électif (qu'il occupe déjà) était renouvelable. Il a battu le Maire de Prades le Lez  chouchou de Saurel. C'est une forme très imparfaite de démocratie puisque c'est un suffrage au troisième degré, mais c'est mieux que pas d'élection du tout.

 Par contre se revendiquer  comme ayant la commune la plus impactée  par les crues est une contre vérité.  Ce n'est exact que dans le cadre d'une géographie "administrative" qui exclut Palavas dont le Maire a eu la stupidité de quitter l'agglo de Montpellier (devenue métropole) pour celle de l'Or.   Mais Palavas et son chapelet d’étangs, tout comme Pérols et Carnon demeurent à l'aval et reçoivent  toutes les eaux y compris de Lattes. Et nous n'avons pas à nous féliciter du SYBLE pour qui le littoral ne fait pas partie du Bassin Lez-Mosson-étangs. La preuve : RIEN n'est prévu pour ce secteur dans le futur PAPI (planification  et financement des travaux de prévention).

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2017 2 10 /10 /octobre /2017 10:53

A partir du 19 octobre il sera possible de donner son avis dans l'enquête publique. Donnons ici un première appréciation.  Pour la première fois  l'Etat ne s'incline pas devant le féodal en place. Le spectacle est cocasse. Jeanjean présente un PPRI avec lequel il est en désaccord, les discussions en Conseil municipal le prouvent. C'est une grande première. L'urbanisation de l'Avenue Saint Maurice rêvée par les bétonneurs a du plomb dans l'aile.

  Grâce à l'obstination de l'ASPRI ce PPRI n'est pas qu'un plan d'urbanisme disant ce qui est rouge, bleu ou blanc. Dans ses annexes de futurs travaux de prévention  sont rendus possibles  en même temps que les indispensables dispositifs d'alerte.

   Tout est loin d'être parfait, vous vous en doutez et le PPRI largement perfectible. Mais pour la première fois on avance au lieu de reculer. Pour donner une illustration rappelons un épisode du passé. Angelotti , promoteur  célèbre, a construit avenue St Maurice un lotissement en empiétant sur l'étang. L'ADEP s'y est opposée et Angelotti a  pourtant gagné devant les tribunaux. Le Maire a voulu faire condamner les dirigeants de l'ADEP qui gênaient le développement de la commune mais lui a perdu. Dix ans plus tard le tribunal administratif a donné raison à l'ADEP sur ce  lotissement . Le Préfet est resté de marbre et bien sûr l'ADEP n'a pas demandé la démolition, les propriétaires n'étaient pas responsables. Mais  petit à petit le Grec se comblait. Depuis la longueur du bras du Maire a considérablement diminué et combler les étangs s'avère  impossible.

Partager cet article
Repost0
15 août 2017 2 15 /08 /août /2017 10:38

James Lee Burke écrit des polars  qui ont pour cadre la Louisiane. C'est en réalité un grand écrivain américain, qui a inspiré Tavernier. Voila son jugement sur Katrina et  la Nouvelle Orléans  (dans "la nuit la plus longue"   épilogue)

 La Nouvelle Orléans a été systématiquement détruite, et cette destruction a commencé au début des années 80, quand on a délibérément  réduit de moitié les fonds  fédéraux accordés à la ville, et que en même temps, le crack s'est introduit dans les cités. Je laisse à d'autres  le soin d'expliquer l'absence d'entretien des digues avant Katrina, et l'abandon de dizaines de milliers de personnes à leur destin. Mais,  selon moi, il reste un fait irrévocable : on a vu une ville de la côte sud des Etats Unis devenir une autre Bagdad. Si cette situation a un précédent dans notre histoire ,  il m'échappe.

    Tout y est   : le point de départ (Reagan), la baisse des dépenses de l'Etat, la criminalité conséquence de la misère, le désastre social qui n'a absolument rien de naturel, même s'il a fallu un cyclone hors du commun   pour qu'il devienne visible.

    

Partager cet article
Repost0
12 août 2017 6 12 /08 /août /2017 09:11

Depuis qu'il y a des hommes sur la terre , le climat a toujours changé, et l'histoire et la géologie en apportent des preuves indiscutables.

   Au paléolithique d'immenses glaciers  couvraient le nord de l'Europe et les montagnes, abaissant fortement le niveau de la mer. Des moraines   frontales sont identifiées aux portes de Lyon, et les glaciers ont creusé les lacs d'Annecy ou Chambéry. Les hommes ont franchi à pied le détroit de Béring pour peupler l'Amérique. La Seine était un affluent du Rhin dont la vallée fossile apparaît   au fond de la Manche.

    Plus prêt de nous vers 1700 les hivers étaient terribles à Paris. Le vin a gelé à la table du Roi à Versailles et la Seine gelée pouvait être traversée tous les hivers sur la glace.

   Les glaciers alpins se rabougrissent lentement depuis le XVIII ème siècle.   Les lecteurs auront en mémoire une foule d'autres exemples.

     Ces phénomènes sont lents,  et pas forcément visibles des contemporains, comme nous ne voyons pas avancer l'aiguille marquant les  heures. Toujours l'être humain a su s'adapter.

     Lorsque nous voyons, au nom du réchauffement climatique certains  écologistes s'insurger contre le stockage de l'eau  et réclamer l'abandon des zones littorales, il y a de quoi avoir peur.  Pour un  Palavasien  cela signifie l'absence de solution aux crues de plus en plus dangereuses  et il faut bien le dire une justification  de l'immobilisme de ceux qui nous gouvernent. C'est pourquoi nous combattons cette idéologie fouriériste qui ne voit d'avenir que dans le retour au passé.

     Henri Ausseil

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2017 6 29 /07 /juillet /2017 06:49

Tous ceux qui luttent pour la prévention des crues doivent le savoir. Saurel  a un nouveau lieutenant chargé des risques majeurs. Il s'agit de Jean Marc Lussert maire (macronien désormais semble-t-il )   de Prades Le Lez. Adressez lui vos doléances et propositions. Il fait partie de ceux qui refusent les bassins  de rétention en amont, qui gâchent du bon terrain à bâtir.  Comme il a désormais la responsabilité officielle, ne manquez pas  de lui préciser que vous le tiendrez responsable (pas seul mais tout de même)  de ce qui adviendra si rien n'est fait.

 

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 18:22

Regardant l'étape arrivant à Troyes , nous avons pu admirer les retenues importantes qui régulent la Seine  depuis une cinquantaine  d'années sur le plateau champenois  (calcaire et argile) et  fournissent l'eau à l'agglomération parisienne.   A Montpellier , au SYBLE et ailleurs on nous explique que les retenues d'amont  ne servent à rien.  Où les Parisiens sont idiots ou les scientifiques  et élus du SYBLE nous racontent des histoires.

Partager cet article
Repost0
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 07:05

Au conseil municipal d'août 2014 , Jeanjean s'est surpassé. Citons ses propos : " il n'y a plus de crues contrairement à l'époque. C'est comme ça. Ensuite avec tous les travaux qui ont été entrepris de détournement et de répartition des crues du Lez il n'y a plus de risques pratiquement de débordement de la rivière. De plus 11 bassins de rétention étaient prévus et ils vont en faire 9."

En quelques phrases trois contre vérités dangereuses car elles visent à endormir la population dans une fausse sécurité :

- La crue hors norme dite centenale a été chiffrée par les spécialistes : elle suppose 4 conditions en même temps. C'est rarissime mais POSSIBLE. Pour le moment c'est exact et c'est tant mieux, ces quatre conditions n'ont pas été remplies en même temps. Nous conseillons à Jeanjean de s'informer.

- il laisse croire aux Palavasiens que les déversoirs les protègent des crues. Rappelons que toutes les eaux arrivent de toute façon aux étangs donc à Palavas.

- il invente des bassins de rétention qui ne sont pas encore en projet mais formulés comme des intentions ,sauf deux.

Comme à son habitude défendant une chose et son contraire il a fait mine par la suite de souscrire à certaines demandes de l'ASPRI. On se demande pourquoi si il n'y a plus de crues ! Nous saurons lui rappeler si nécessaire ces propos grossièrement démagogiques qui dispensent les élus de voter les dépenses nécessaires et mettent la population en danger.

Partager cet article
Repost0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 07:06

Le document de travail préparant le futur conseil municipal du 11 août présente la position de Jeanjean sur la prévention des crues. La révision du POS concerne en effet trois zones rouges et la ZAE du grec. Limitant comme d'habitude sa politique à la pêche aux voix , il autorise R+1 aux Marines du Prévost (c'était déjà possible aux Lamparos et aux Marines du Lez) , ce qui répond à un souhait des résidents.

A ce sujet nous avons relevé qu'il ment comme à son habitude : L'ASPRI a publié sur son site ce qu'elle a ECRIT à l'enquête publique : il est facile de vérifier qu'elle n'a manifesté aucune opposition à cette mesure. C'est Le PS et non l'ASPRI qui l'a fait, par écrit , émettant " de fortes réserves" sous la signature de JL Jacquet.

Par contre le maire provisoire ne souffle mot du long développement de l'ASPRI sur la nécessité d'un schéma général (nous invitons le lecteur à visiter le site de l'ASPRI) pour protéger Palavas. Durant tout son trop long mandat il n'a RIEN fait contre les crues majeures. il portera donc la responsabilité de la catastrophe si la crue majeure survient.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens