Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 septembre 2020 3 09 /09 /septembre /2020 07:47

C'était une promesse de campagne, portée par les communistes. Nous ne cracherons pas dans la soupe.

 Mais il faut bien constater que faute de ressources nouvelles (faire payer les entreprises comme pour la carte orange à Paris qui n'est pourtant pas gratuite) la TAM va perdre de l'argent, ce qui oblitère la gratuité véritable toute la semaine.   Il ne reste plus à espérer  que cela ne se traduise pas par une dégradation, là ou dans un  autre secteur où on prendrait l'argent.

Partager cet article
Repost0
27 août 2020 4 27 /08 /août /2020 09:15

 

C’est le  faux débat par excellence. La ville est effectivement  devenue le territoire par excellence de l’organisation sociale. Dès lors, revient sur le devant de la scène le sempiternel débat sur l’obsolescence de l’État national. La question traditionnelle est de savoir comment fonctionne le grand « tout » de l’État : de façon centralisée ou décentralisée. Dans les dernières décennies, la réponse s’est portée vers la seconde hypothèse, ce que l’on peut tenir pour un progrès.

La décentralisation  gage de démocratie ?

Les structures moins étendues sont par définition plus proches de la population, et donc mieux à même d’assurer la participation du plus grand nombre à la délibération, à la décision et à l’évaluation des choix engageant le devenir d’un groupe humain. La logique de la décentralisation et du transfert des compétences vers les échelons dits autrefois « subalternes » relève à l’évidence de la nécessaire démocratisation de la gestion publique.

              Mais la décentralisation s’opère sur fond de dérégulation générale.

Contrairement à l’opinion reçue, ce n’est pas que l’État a perdu de son importance stratégique. On considère simplement que la répartition générale des ressources ne procède plus de la « volonté générale », mais de la seule logique financière et marchande. L’impératif de plafonnement de la dépense publique et de désendettement de l’État est devenu un dogme canonique, une base du « consensus de Washington élargi aujourd’hui à l’ensemble des États du capitalisme rentier.

. La « gouvernance » se substitue au « gouvernement ».

Théoriquement, il s’agit d’introduire une plus grande souplesse dans la détermination des choix publics. En pratique, la gouvernance fait primer la rationalité supposée compétente sur le temps plus long et plus complexe de la consultation démocratique. Au lieu de diffuser la décision vers le bas, elle tend à la concentrer à toutes les échelles de territoire. La norme technique prend le relais de la loi et enserre la décision dans des mécanismes technocratiques pas moins contraignants que ceux de la logique administrative classique.

               Déconcentration n'est pas décentralisation

La décentralisation fonctionne de fait comme une simple déconcentration, qui pousse à intérioriser vers le bas les « contraintes » de la bonne gestion publique. Au lieu d’élargir le débat démocratique, en le faisant porter sur l’allocation des ressources en même temps que sur la définition des besoins, elle pousse à intérioriser les inégalités croissantes entre les territoires. Dans une pure logique de concurrence, les institutions décentralisées, communales ou supracommunales, sont incitées à rechercher la compétitivité et l’attractivité de leur territoire de compétence, fût-ce au détriment des territoires voisins.

Tiré de 100 paroles sur lequel l'article d'Antoine Châtelain est disponible 

Partager cet article
Repost0
22 août 2020 6 22 /08 /août /2020 17:21

Selon le directeur de cabinet de la communauté de communes, Bruno Quivy, plusieurs quartiers de Saint-Tropez et la ville de Ramatuelle ne disposaient  plus  d'eau potable samedi midi et des distributions de bouteilles d'eau étaient en cours.

«Il y a de grosses villas avec des piscines et des pelouses et beaucoup de monde, ce qui complique les choses», a-t-il indiqué à l'AFP.

Destination prisée de la jet-set, le Golfe de Saint-Tropez accueille jusqu'à 200.000 habitants en été, contre 55.000 hors saison. 

«C'est la troisième fois depuis l'été que cette canalisation située entre le barrage et l'usine de traitement basée à Cogolin, saute», a expliqué M.Quivy.  «Les réparations durent en général entre huit et 10 heures mais le temps que le bassin se remplisse à nouveau le retour à la normale ne devrait pas avoir lieu avant dimanche matin», a-t-il déclaré.

  Vous avez bien lu.Une des  commune les plus riches de France , toutes proportions gardées, est dans l'incapacité de fournir de l'eau à ses administrés  car elle vit au dessus de ses moyens pour le précieux liquide. C'est l'illustration éclatante d'un système en faillite  qui détruit son service public et le reprend en pleine figure.  Comme pour les incendies et les inondations,   étrange département que celui du Var.

 

Partager cet article
Repost0
22 août 2020 6 22 /08 /août /2020 10:02

Ce vendredi 21, 3 jeunes d'allure gitane sont entrés dans un magasin torse nu et sans masque. Ils ont roué de coups la commerçante qui le leur faisait remarquer. Les interventions de passants ont provoqué une bagarre générale avec intervention des municipaux, des gendarmes et des pompiers.

 Cet acte inadmissible ajouté à d'autres (un enfant de 13 ans a reçu un coup de couteau à la foire) a entraîné une manifestation spontanée bien plus nourrie que la précédente.

  Cela ne modifie pas la position du blog. La clientèle populaires d'août  contient quelques dizaines d'abrutis ou de voyous qu'une présence policière au centre ville pourrait contenir. Mais mes discussions avec des voisins  m'ont effrayé. Comme je disais que la fréquentation avait augmenté, il m'a été répondu que cette augmentation ils n'en voulaient pas.

   La seule réponse dans ce cas, la chasse au faciès, serait pire que le mal car la population "colorée" paierait en entier pour quelques voyous.  La généralisation c'est le racisme. Faute de réponses au niveau de l'enjeu, c'est à dire la fin des discriminations, des pans entiers de la population risquent  de basculer dans les fausses solutions, dans les deux sens.

   HA

 

Partager cet article
Repost0
9 août 2020 7 09 /08 /août /2020 08:52
FR3 et la racaille

FR3 a rendu compte de la manifestation de Palavas  devant la police municipale  qui a rassemblé 200 personnes, ce qui est déjà trop.

  La revendication, curieusement , est devenue pour l'information officielle   politiquement correcte. Une manifestation soft pour que les Palavasiens vivent mieux.  Un policier a rappelé heureusement toute la différence entre délinquance et incivilité.  Mais le tract appelant  à la manifestation (que nous citons désormais, car nous ne voulions pas informer sur l'heure et le lieu) a disparu corps et biens  et le mot racaille aussi.  A force de ne pas dire la vérité, elle finira  par éclater toute seule, et dans les pires conditions. Et il ne restera plus qu'à se lamenter.

   Ceci dit, comme nous le pensions , Palavas est une terre d'accueil qui ne s'est pas prêtée à l'opération politicienne. Et c'est  tant mieux. La fréquentation  estivale aurait augmenté de 30%  ce qui est la meilleure des réponses.

Partager cet article
Repost0
7 août 2020 5 07 /08 /août /2020 09:49

A Grigny, les vendeurs ambulants  à la sauvette se heurtent aux mêmes difficultés qu'à la Paillade.  La police, de temps à autres se manifeste.

Mais la municipalité  PCF de P Rio a lancé un projet,  "les mamas de Grigny"  avec  deux associations. Le réaménagement du parvis de la gare doit passer par le social et l'ONG Grdr  le met en place, son "bureau" étant à ciel ouvert. La gestion avec les "mamas"  évite les dérapages , s'accompagne de chants et danses, rend à toute une population sa dignité et les prix bas sont accessibles.

   Pourquoi pas à la Paillade?

  

 

Partager cet article
Repost0
6 août 2020 4 06 /08 /août /2020 08:37

Un tract courageusement anonyme  diffusé à Palavas  propose de chasser de nos plages la racaille  coupable  de crimes et délits divers. Et de charger la police municipale de ce  travail qu'elle n'a pas le droit d'accomplir.

  Le problème , c'est que lorsqu’ils sont sur la plage ou dans la rue , il est bien difficile de distinguer les délinquants   des autres , ce n'est pas écrit sur leur figure.  Ce tract  prend donc  le risque d'assimiler la dangerosité à la couleur de peau, au vocabulaire employé et à la tenue vestimentaire. La racaille c'est ce qui n'est pas blanc, en gros.

  C'est donc un appel à chasser une partie des Français (ce qu'ils sont dans une énorme majorité) d'une plage française. C'est donc un appel à la guerre civile qui n'ose pas dire son nom et qui suinte  de  peur  des pauvres.

 N'en tirez pas la conclusion que Palavas est gagnée au racisme, comme certains résultats électoraux pourraient le laisser croire. Palavas est une terre d'accueil. Votre serviteur, depuis 60 ans en fait partie  et peut vous assurer que l'immense majorité est étrangère  à ces manigances.

 HA

Partager cet article
Repost0
6 août 2020 4 06 /08 /août /2020 08:20

Dans l'illégalité, quelques  habitants  non professionnels organisent une sorte de marché parallèle où les produits , essentiellement des fruits et légumes sont très bon marché. Ils ne paient pas de patente ou de droit  et ne nettoient pas à la fin comme il le faudrait  Autant de raisons pour les municipalités de les poursuivre, les couleurs politiques pour le moment ne marquant pas une différence. Le résultat de ce vaillant travail de police est de priver de fruits et légume la partie la plus pauvre de la population, qui de toute façon n'ira pas dans les magasins traditionnels  car elle n'en a pas les moyens. Pour notre part nous préférons ce trafic illégal à celui de la drogue, contre  lequel les municipalités sont moins efficaces.

   On retrouve le vieux débat de 1793 entre la loi et le droit des citoyens à ne pas mourir de faim, que nous soumettons à votre appréciation.

Partager cet article
Repost0
2 août 2020 7 02 /08 /août /2020 08:24

Devenu président de l'Agglo, il verse aux 8vice présidents restants (il a mis à la porte les maires adversaires)  la même somme que lorsqu'ils étaient 15. Ce qui revient à doubler leur indemnité.

 C'est probablement légal, il a le droit de disposer de  la part d'impôts locaux comme il veut  dans le cadre de ses compétences. Mais on peut douter que ses électeurs aient voté pour çà.

 A la place des 8 j'aurais tout de même honte. Se faire acheter  en douce c'est déjà  problématique. Mais que le corrupteur le dévoile ouvertement c'est le bouquet ! 

Partager cet article
Repost0
2 août 2020 7 02 /08 /août /2020 08:07

Laurent Chalard  géographe donne dans la Marseillaise  l'exemple de la zone urbaine d'Avignon.  Fourques, une des communes,  a 70 % de sa population active qui travaille à Avignon. Mais Fourques est dans le Gard. Supposons que le Préfet des Bouches du Rhône confine la population de son département, Fourques ne sera pas concerné.

   Le sud et l'est de Montpellier   ont le même problème. L'exemple le  plus criant est Palavas, incontestable plage de Montpellier, au bord du Lez qui charrie parfois le pire, avec une population active travaillant majoritairement dans la métropole et qui n'en fait pas partie. sauf qu'elle en dépend pour l'eau potable, les eaux usées, une partie des transports publics, la SPA, les nomades, les impôts, la santé,  le SYBLE, etc etc

   Cela mérite réflexion.

 HA

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens