Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 décembre 2020 2 22 /12 /décembre /2020 18:49

Rappelons que le maire  a eu 50 % des voix. Les oppositions en ont donc autant que lui .  Mais elles sont traitées par le mépris. Lorsque elles veulent faire des propositions, elles n'ont droit qu'à  des "questions orales" dans les conditions scandaleuses du nouveau règlement municipal (adopté avec les seules voix de la majorité)

4/ INSTITUTION ET VIE POLITIQUE – MODIFICATION REGLEMENT INTERIEUR

Il est proposé au conseil municipal de modifier le règlement intérieur comme suivant : « Article 4 questions orales

Les questions orales sont traitées par groupe d’élus ou représentant de liste.

Au début ou à la fin de l’ordre du jour de chaque séance du conseil municipal, un temps est réservé aux questions orales d’intérêt strictement municipal.

Les questions sont présentées par écrit préalablement au maire 3 jours francs au moins avant la séance au cours de laquelle elles seront exposées. Elles sont rédigées de manière la plus claire et la plus succincte possible, dans les termes de l’exposé oral qui aura lieu en séance.

Chaque groupe ou représentant de liste peut poser trois questions maximum dont l’exposé total ne peut excéder 5 minutes.

Les questions ne donnent lieu à aucun débat ni vote.

Le Maire peut se réserver la possibilité de répondre ultérieurement, par écrit, de manière plus précise.» 

Le blog   : Vous avez bien lu. 5 minutes sans débat et le Maire répond s'il le veut.  Même sa majorité est traitée  comme un faire valoir  et malheureusement elle l'accepte. Heureusement la population a les moyens de se rappeler à son bon souvenir. Monsieur le Maire vous n'êtes pas le roi absolu de Palavas.

  La cellule PCF de Palavas

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2020 2 22 /12 /décembre /2020 13:42

Pour qui connaît le nombre de fois où il est passé à travers les gouttes, la nouvelle est stupéfiante, si on  suit France Bleue Hérault.

Segura ,  ci-devant Maire de Villeneuve était  employé par la Mairie de Palavas mais comme l'Arlésienne on ne le voyait jamais.   Il aura fallu une très longue enquête, mais les faits seraient désormais avérés, il y aurait emploi fictif.

Une époque  se terminerait-elle ?

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2020 4 10 /12 /décembre /2020 13:39

le PCF s'est battu pour que cela arrive, non sans difficultés. Dans ces arrondissements où le m² vaut de l'or des"amoureux de la nature" se sont évertués à dire non au béton. Mais pas n'importe quel béton. Ailleurs  on ne les entend pas. Ce qui les rend suspects de boboisme.

 La mixité sociale n'est pas une abstraction. Que des élus puissent visiter des chantiers de cette nature est un évènement. Notre temps ne contient pas que le pire , à condition que le PCF puisse   mettre les invisibles en pleine lumière. Il a été assez seul sur ce dossier au début,  mais de gros progrès sont faits depuis. Tant mieux.

  A Nice, Cannes ou Aix en Provence par contre, ça bloque  fort. Pourtant la Loi SRU  est une loi qui devrait s'appliquer partout. Même dans l'Hérault c'est loin d'être le cas. Consultez la carte SRU du département

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2020 2 24 /11 /novembre /2020 11:08

C'est 1% du plan de relance mais ne faisons pas la fine bouche.

 Lorsque les maires de toutes étiquettes s'unissent, le dogme de la baisse des dépenses s'effrite.   Notre gauche     qui divise devrait en prendre de la graine

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2020 4 05 /11 /novembre /2020 13:38

Cette ceinture nord de Montpellier a déjà désenclavé plusieurs communes mais son inachèvement qui doit beaucoup au maire de Grabels  empêche un contournement nord del'A9 à l'A75. 

    Devons nous nous opposer  à son achèvement ?    Comme pour la gare TGV , apparaître  comme   hostiles à une amélioration du trafic  voulue par la population ,   vision étriquée de l'écologie-naphtaline,    fait de nous des passéistes. Du moins c'est l'opinion du blog qui met la question en débat.

HA

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2020 4 15 /10 /octobre /2020 09:45

Abdel Sadi (PCF) est le nouveau maire de Bobigny remplaçant la droite sous sa forme UDI   et il en découvre de belles !

Comme il dispose désormais des pièces comptables  qui remplacent avantageusement la "communication" de l'ancienne majorité,  il constate :

  * un immeuble social  de 11 logements a été bradé à la SCI  East Coast ce qui est triplement illégal la SCI est ce qu'il y a de plus privée , le prix étant bradés,la  publicité préalable   obligatoire absente. La vente s'est faite  DEUX JOURS avant l'élection de Sadi, dans la précipitation.

  *  Des travaux de rénovation thermique  à la charge de la commune étaient estimés à  8 millions environ . Miraculeusement  toutes les entreprises  ont répondu à l'appel d'offres pour un montant de 19 millions, le double. Pas besoin d'être un  inspecteur des impôts  pour comprendre qu'elles se sont entendues pour gonfler et se partager le magot, avec la complicité des élus.

  * 4000 boules anti feu remplaçant les extincteurs ont été achetées 1,5 millions, le double du prix courant.

  * L'OPH  a signé un contrat de sous traitance avec l'entreprise du père du Maire, ce qui est un trafic d'influence.

 *  Un budget  de 4,5 millions pour repeindre  les bâtiments s'est perdu corps et biens dans un trou noir qui l'a englouti sans que les  factures puissent être fournies.

 Une odeur de pourriture flottait bien sur Bobigny.  On se demande ce que faisait la cour des comptes habituellement très vétilleuse sur les dépenses publiques justifiées.

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2020 1 12 /10 /octobre /2020 12:58

La totalité de l'article du poing est visible sur 100 parles fil actualité.

Le débat fait suite  à une entrevue d'une délégation comprenant  Michaël Delafosse PS  maire de Montpellier, Jean-Pierre Grand, sénateur LR, Muriel Ressiguier, députée LFI, Jean-François Eliaou, Coralie Dubost, Nicolas Démoulin, Patricia Miralles et Patrick Vignal, député·es En Marche   avec Darmanin.  Son  résultat : trente CRS patrouillant pendant 15 jours ou plus si affinités.

 Tel quel ce résultat est évidemment inadmissible, et soluble dans le macronisme.. Ce n'est pas de CRS  parachutés que Montpellier  a besoin, nous en sommes d'accord avec le poing. Et La députée insoumise qui  précise qu’elle souhaitait bel et bien trente policiers supplémentaires, mais que c’est  Patrick Vignal qui a pris l’initiative pour que ce soit des CRS  ce qui n’était pas son vœu, n'est qu'un des multiples cas de compromissions qui font perdre à la gauche sa légitimité .  d'autant plus  qu'il semble que les policiers municipaux pourront   désormais fermer les établissements « qui nuisent à la tranquillité » et avoir accès au système d’immatriculation des véhicules, au système national des permis de conduire, et au fichier des objets et véhicules signalés.  Ce qui est une prérogative d'état. Imaginons ce que Ménard pourra tirer de ces pouvoirs nouveaux.

Mais le poing va bien au delà assimilant tous les policiers à l'extrême droite  et refusant la police de proximité inefficace, nous ignorons en fonction de quels critères puisqu'elle n'existe pas, détruite par Sarkozy.

 Tous les citoyens ont besoin de tranquillité , où qu'ils habitent.  C'est une revendication des quartiers oubliés de tous et en particulier de l'état. Nous entendons par police de proximité une police stable dans le quartier, qui en connaît les réalités et qui est  apte à désamorcer les conflits mineurs à l'origine des bavures. C'est une police d'état , elle n'est pas au service du maire et agit dans la légalité.

 Il est  simplificateur de mettre tous les policiers dans le même sac. Tous souffrent de la démagogie d'un système  qui les empêche en réalité de faire leur travail puisqu'on leur demande de faire ce qu'ils n'ont pas les moyens de faire. Certains prennent alors des postures fascistes et racistes  mais pas tous. L'exercice du métier tend au contraire à relativiser et  à se faciliter la vie sans jouer au cow boy. Nous n'avons pas à aider par l'abstention  les  bandes organisées à commercialiser  la drogue.

Henri Ausseil

 

 

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2020 6 10 /10 /octobre /2020 09:10

Voici un fragment de l'ordre du jour du futur conseil municipal  du 16 octobre 2020 révélateur  dont nous laissons lecteurs et lectrices tirer les enseignements. Il concerne le grand hôtel ci devant balnéothérapie  comme on aurait dit au XVIIIème siècle, qui a déjà reçu la concession de la plage côté mer.

  1. Vu la demande de M. Guy COSTES, président de la société JLGC, gérant de l’hôtel Plage Palace en vue d’acquérir deux bandes de terrain de 62 m2 (DP1) et de 205 m2 (DP 2) environ, située sur le domaine public communal, au droit de la propriété de l’hôtel Plage Palace, selon le plan de géomètre annexé ;

Considérant que cette parcelle, située au droit d’une propriété privée, le long d’une voie ouverte à la circulation, ne dessert que la parcelle et l’établissement de l’hôtel Plage Palace et qu’ainsi, elle n’est pas affectée à l’usage du public ;

Considérant que selon la surface et la disposition de la parcelle, ce terrain est a fortiori inexploitable compte tenu de sa taille réduite et de sa situation devant l’entrée de l’hôtel du demandeur. Ainsi, Il ne présente aucun intérêt ni aucune utilité pour la commune et sa population.

Il est proposé au conseil :

- de désaffecter les deux bandes de terrain susvisées délimitées selon le plan annexé aux présentes ;

- de déclasser ces bandes de terrain qui intégreront ainsi le domaine privé de la commune. (note du blog : 1er étage de la fusée)

;  2   Vu la demande de M. Guy COSTES, président de la société JLGC, gérant de l’hôtel Plage Palace en vue d’acquérir deux bandes de terrain de 62 m2 (DP1) et de 205 m2 (DP 2), située sur le domaine public communal, au droit de la propriété de l’hôtel Plage Palace, selon le plan de géomètre annexé ;

Vu l’avis du service de France Domaine, en date du 10/03/2020 estimant la valeur de la bande de terrain pour le terrain nu à usage de parking éventuel de l’ordre de 100 € le m2;

Considérant le déclassement et la désaffectation deux bandes de terrain de 62 m2 (DP1) et de 205 m2 (DP 2) environ, située sur le domaine public communal, au droit de la propriété de l’hôtel Plage Palace, approuvé par délibération du conseil municipal ;

Considérant que la parcelle, compte tenu de sa configuration (parcelle de 2,25 mètres de largeur environ) est inconstructible et sera uniquement à usage d’espace vert.

Considérant que dans ces conditions il convient d’établir un prix en rapport avec l’usage qui sera fait de la parcelle et de la fixer à 15€ le m2 soit 4005,00€ pour une surface totale de 267 m2.

Il est proposé au conseil :

- d’approuver le principe de cession des deux bandes de terrain susvisées (62 m2 + 205 m2) d’une surface totale de 267 m2, à la société JLGC, au prix de 4005,00€, les charges de cession étant supportées par l’acquéreur ;

- d’autoriser M. le Maire à effectuer toutes les démarches et formalités requises en vue de réaliser cette opération d’aliénation et à signer l’acte de cession.

 

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2020 4 08 /10 /octobre /2020 10:15

Macron et trop de maires utilisent la délinquance pour faire passer les idées réactionnaires. Mais le bon peuple a des idées simples. A voir l'état de la délinquance à Béziers, l'efficacité de Ménard ne saute pas aux yeux.  A Palavas le bilan de Jeanjean est peu glorieux au vu des manifestations de commerçants. Après  s'être fait élire  en promettant l'augmentation de la police municipale, il faut bien constater que rien ne change et que ça empire avec la crise.

 Les maires  de droite et de gauche rappellent donc l'Etat à ses responsabilités. C'est lui le garant de la sécurité. Ce faisant ils mettent à mal le dogme de la baisse des dépenses de l'Etat et c'est très bien.

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2020 7 04 /10 /octobre /2020 08:28

L'Office municipal du Tourisme est une régie municipale qui a son budget et son conseil d'administration. Côté élus qui y siègent 100% sont issus de la liste  majoritaire.

Guillaume Klein, socialiste, seul élu de la gauche rassemblée, propose une augmentation du nombre de sièges, l'intention étant bien entendu  de laisser une place à l'opposition, dans une secteur crucial.

 Le Maire magnanime accepte  mais tous les sièges nouveaux reviennent à sa liste. En droit il le  peut puisqu'il n'est pas dit que la proportionnelle est requise.   Mais on devine le désir de ridiculiser et d'écraser les opposants.  Ce faisant il se prive de bonnes idées, et prouve que bien fol est qui se fie à ses déclarations de bonnes intentions.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens