Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 07:35

Les allégations du secrétaire du PS à Palavas , que nous avons publiées pour votre information auront eu leur utilité : elles nous amènent à revenir sur près de trente ans de lutte des Palavasiens pour un développement durable face aux promoteurs et au Maire.

Cela a commencé dès l'élection de Jeanjean qui a publié en 1990 un bulletin municipal rayant de la carte le Grec Sud et ses dizaines d'hectares comblées et livrées à la promotion immobilière. Une association , l'ADEP avec une association de quartiers et les pêcheurs est parvenue à mettre en échec ces projets pharaoniques, avec l'appui précieux du conservatoire du Littoral de l'époque . Un grand merci à Madame Lazerges.

Il s'en est suivi entre la Société Angelotti et la Mairie d'un côté, l'ADEP et le CLIVEM de l'autre, une bataille juridique dont les associations sont sorties victorieuses au prix de lourds sacrifices, puisqu'elles ont été traînées jusqu'en cassation à deux reprises , par Angelotti puis la Mairie. Mais c'est elles qui ont gagné en fin de compte , sauvant le Grec sud et le beau jardin du levant qui ne doit rien au maire (il y a été contraint) et beaucoup aux associations. Nous avons les preuves de ce que nous avançons.

Ni la DIREN de l'époque ni le Préfet n'ont été du moindre secours , dans ce succès qui est celui d'une population face à des élus irresponsables.

Le jeune secrétaire du PS devrait donc savoir qu'en fait de confiance aveugle aux pouvoirs publics, une expérience cruelle a prouvé aux Palavasiens qu'elle n'était pas fondée.

Le Grec Sud sauvé , les appétits immobiliers demeurent et comme on dit la lutte continue , avec l'ASPRI et d'autres en relais. Le problème des inondations s'est imposé dans le débat et est devenu essentiel. Et nous serons toujours du côté de ceux qui se battent face aux résignés , il faudra s'y faire.

Henri AUSSEIL

Partager cet article
Repost0
30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 18:04

Nous publions in extenso cette longue diatribe dans laquelle l'ASPRI n'est pas concernée contrairement à ce qu'écrit imprudemment M Klein. L'ASPRI a son propre blog, signe ses communiqués de presse et n'est pas engagée par le blog du PCF Littoral.

En ce qui nous concerne nous ne retirons rien de ce qui a été écrit car nous ne partageons pas l'opinion selon laquelle toute action est inutile , les autorités compétentes étant là pour penser à notre place.

"La section PS de Palavas tient à faire la mise au point suivante et demande un droit de réponse sur le blog où ont été affichées ces assertions partisanes et inexactes :

«Le Maire ne copie rien du tout. Il faut suivre attentivement l’actualité municipale,sans se fier au seul Midi-Libre, notamment en assistant assidument aux conseils municipaux ou autres manifestations comme le font les militants socialistes. On y observera que depuis les dernières élections le Maire semble laisser une place nouvelle mais contrôlée aux membres de sa majorité, ce qui n’a rien à voir avec une pâle copie de l’ASPRI.

Mr BRIAND,l’élu chargé de l’accessibilité a visiblement été autorisé à constituer à son initiative, un groupe de suivi avec des représentants des quatre listes présentes à l’élection municipale de 2015. La cause du handicap et de l’accessibilité étant une cause transversale aux partis, le PS a estimé que ses représentants pouvaient y participer tout en affichant leur vigilance sur les résultats et la prise en considération de leurs propositions sur lesquelles le PS travaille.

Contrairement à ce que le texte improvise, le représentant de la liste SOLIVERES n’a pas été oublié, puisqu’il est sensé participer au groupe de suivi au même titre que les trois autres listes, mais n’y participe qu’occasionnellement.

L’ASPRI refuserait-elle de participer à un groupe de suivi sur les inondations, jamais obtenu à ce jour, alors que son président participe «intuitu personae» à des structures adéquates qui n’ont rien de gauche?

A cet égard, le PS de PALAVAS s’étonne que l’ASPRI puisse se targuer de succès qui ne lui appartiennent pas en propre, et auxquels d’autres ont tout autant contribué, si toutefois les succès sont bien réels, ce qui est contestable, hélas. En effet: «La troisième ligne d'urbanisation, avenue St Maurice, qui aurait mis en danger l'habitat existant ne se fera pas.»C’est une interdiction formelle du PPRI,qui ne vient pas d’une action extérieure. Mais le PS a dénoncé autant que l’ASPRI les visées démagogiques et illégales du Maire.« Le PPRI va être révisé, avec la volonté affirmée de la Préfecture de respecter la carte d'aléas et de refuser tout nouveau comblement d'étang.»

La révision du PPRI est engagée depuis deux ans de manière plus restrictive suite à la catastrophe Cynthia, comme dans toutes les autres communes d’ici et d’ailleurs.

«Palavas va être doté d'un Plan Local d'Urbanisme qui intègrera obligatoirement le PPRI.»C’est une procédure obligatoire à boucler avant la fin 2016, indépendante de toute

pression extérieure. La pression que nous avons ensemble exercé depuis 2008, comme

je l’avais initiée, n’a été d’aucun effet: JEANJEAN passe du POS au PLU parce qu’il ne peut plus

juridiquement faire autrement. Dire que c ‘est grâce à l’appui de l’ASPRI relève de la manipulation.

«Des aménagements locaux pour des crues moyennes (pompes créées ou doublées) sont

programmés, qui amélioreront la vie des riverains.»

On attend de vérifier que ces projets demandés depuis des années aient une réelle chance

d’aboutir. Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent. «Un plan d'information de la population en cas de crues sera mis en place».

Les élus PS n’ont cessé de demander un DICRIM pendant trois ans au conseil municipal et dans ses publications; nous n’avons pas souvenance d’une intervention de l’élu PC, sur ce sujet.

Le Maire, là aussi est désormais contraint à le faire, que nous le demandions ou pas.«Le SYBLE doit réaliser une étude sur les risques d'inondations à Palavas.». Depuis cinq ans, cette promesse est faite, sans que rien n’indique qu’elle se concrétise plus qu’auparavant, ce qui relativise fortement le succès!!

Certes la mode est aujourd’hui de crier haro sur les socialistes, mais l’éthique et la morale politiques exigeraient un peu plus d’exactitude et de vérifications vertueuses et un peu moins de petites récupérations politiciennes où le vice l’emporterait sur la vertu... sans amour!»

Nous tenons à votre disposition tous nos écrits et prises de positions sur ces questions.Afin de rétablir la vérité pour un débat transparent, nous nous permettons de faire parvenir ce texte aux amis Palavasiens de votre obédience."

Partager cet article
Repost0
21 mai 2016 6 21 /05 /mai /2016 12:01

La crèche de la rue Littré s'est enrichie d'une fresque en l'honneur du Petit Prince , inaugurée par l'adjointe à la petite enfance. Renseignements pris une association a eu l'idée et ERDF a payé. L'effort de Saurel n'a donc pas été considérable ! Cela n'efface pas en tout cas la privatisation de la crèche de la rue Boussinesq et le manque de places constatable sur Montpellier.

Un coup de pub à la place d'une politique , à gauche moins le quart rien de nouveau.

Partager cet article
Repost0
15 mai 2016 7 15 /05 /mai /2016 06:55

Un journal municipal comporte une tribune de l'opposition. Jeanjean a inventé "la lettre du Maire" qui n'en comporte pas. La préemption qu'il s'est octroyée sur toutes les ventes immobilières dans la commune y est sans doute pour quelque chose. Le doublement de la taxe de séjour aussi. Deux mesures qui ne faisaient pas partie de son programme électoral.

Partager cet article
Repost0
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 12:44

Philomen était le père de Josette Boissezon, notre camarade de Lattes et son frère François un martyr de la résistance. Une conférence retracera leur vie de militants qui furent de toutes les luttes dans une période terrible, vendredi 13 mai à la médiathèque de Florensac. Henri Prades, l'archéologue bien connu mais qui fut chef de réseau mériterait lui aussi une reconnaissance dans ce domaine.

Partager cet article
Repost0
7 mai 2016 6 07 /05 /mai /2016 10:23

Le Lézard, restaurant de plage de Carnon Ouest existe depuis des années. non sans nuisances parfois pour les riverains de Palavas et Carnon, lors de fêtes nocturnes bruyantes. Cela n'a jamais ému le Préfet. Mais voilà qu'un hôtel haut de gamme se construit sur le terrain dit des Roquilles qui jouxte le Lézard.

Les propriétaires de l'hôtel menacent d'arrêter les travaux , leur clientèle pouvant être incommodée par le dit restaurant de plage. Après une enquête rigoureuse le Préfet met fin à la concession de la paillote, qui dépassait la concession octroyée.

Nous laissons à nos lecteurs et lectrices le soin de trouver la morale de cette histoire.

A Palavas par contre le concessionnaire de restaurant de plage relogé boulevard Sarrail a nettement réduit cette année son implantation et sa hauteur. C'est que les riverains ont réagi et ont pesé collectivement.

Nous laissons à nos lecteurs et lectrices le soin de trouver la morale de cette deuxième histoire

Partager cet article
Repost0
5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 06:40

Un responsable associatif de Lattes nous fait parvenir une réflexion dont nous extrayons l'essentiel pour aider à la réflexion de nos lecteurs sur la nécessité de beaucoup réfléchir quand on réalise des équipements coûteux, et de choisir la solution de long terme la meilleure.

"La station d’épuration de San Rocco (Italie, construction 2004) dont la capacité de traitement est de1,2 millions équivalent habitants et traite 300 000 m3 d’eaux usées par jour a nécessité un investissement de 87millions d’euros

.La rénovation de la station d’épuration « MAERA » est conçue pour une capacité de traitement de470 000 équivalent habitants et un coût de réalisation de 150 Millions d’euros(dont 65 millions d’eurospour l’émissaire en mer).

La construction de la station d’épuration de San Rocco est moins chère que celle de Lattes,elle recycle ses eaux pour l’irrigation de 22 000 hectares et elle a permis de développer des activités économiques et des emplois.

La station « Maéra» n’apporte aucune valorisation des eaux traitées et rejette des micropolluants,des métaux lourds et des résidus de substances pharmaceutiques en mer. Nous sommes perdants par le montant investi et perdants en terme économique, écologique et emplois créés.

Partager cet article
Repost0
3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 10:48

Une ligne Palavas-Carnon- terminus du tram à Pérols est mise en place, mettant fin en partie et en principe à 12 ans d'incohérence et à de parcours à pied imposés et dangereux.

il s'en faut de beaucoup pour que ce soit parfait. D'abord la double tarification avec le tram pénalise les usagers qui paient plus cher parce que Frêche et Jeanjean se sont fâchés. Que le tram n'aboutisse pas xà Palavas-Carnon Ouest est une imbécillité dont les usagers ne sont en rien responsables.

Ensuite le car direct Palavas - Montpellier ne s'arrête pas à Lattes , ce qui pénalise tous ceux qui souhaitent utiliser l'important centre médical de Lattes (spécialistes , analyses, radiologie). Rappelons notre souhait : une ligne Garcia Lorca - Lattes- Palavas- Carnon- Pérols terminus du Tram avec un ticket valable sur le tram. Si l'avis des populations était demandé , il y a longtemps que ce serait fait.

Perte d'argent ? Ne plaisantons pas, ce qui coûte vraiment cher ce sont des bus à moitié vides car inadaptés aux besoins.

Partager cet article
Repost0
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 13:04

Une centaine de participants ont manifesté un soutien sans faille (votes à l'unanimité) aux orientations de l'association sur la prévention des crues qui prouve que dans un environnement difficile il est possible d'avancer : une grande découverte pour beaucoup. Les blocages sont identifiés, les doubles langages décodés. Et le tout par quelques centaines de citoyens. On se prend à rêver sur ce qui deviendrait possible si le grand nombre prenait conscience de sa force.

Partager cet article
Repost0
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 08:45

Jeanjean à peine vaincu sur la troisième ligne d'urbanisation avenue St Maurice contre attaque en bon stratège sur d'autres secteurs. Il se donne la possibilité de préempter sur tout Palavas mais a deux secteurs surtout dans le collimateur : les Arènes où il envisage de créer une zone de chalandise , et le camping Montpellier plage où il a de grandes ambitions. Le tout dans des espaces actuellement non constructibles.

Cette offensive n'est pas sans risque car elle a des effets collatéraux : un conflit saignant avec la direction des Arènes remplacée dans l'organisation des festivités par un comité des fêtes municipal ressuscité (liquidé par Jeanjean à son arrivée à la Mairie), et de multiples accrochages avec d'autres crocodiles de l'immobilier et de simples particuliers dans l'application du droit de préemption.

Pyrrhus entame une série de "victoires " qui le conduiront à sa perte, le compte à rebours a commencé.

Toutes ces informations sont tirées du contenu du prochain Conseil Municipal auquel il est recommandé d'assister !

NB : le droit de préemption est la possibilité pour la Mairie de se porter acquéreur d'un bien mis en vente par un propriétaire, à la place de l'acheteur potentiel. Toute la question étant le prix de la transaction !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens