Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 novembre 2017 1 27 /11 /novembre /2017 13:27

L'adjoint au maire de Montpellier, plus macronien que Macron , comme il sied aux nouveaux convertis, affirme que le manque à gagner sur la taxe d'habitation (81 % des foyers montpelliérains vont être exonérés qui n'est pas rien) sera remboursé  au centime près par Bercy.  Les autres impôts ne progresseront pas, promesse de campagne.

  Par contre les  autres promesses pleuvent pour l'avenir. La question que se pose le blog c'est comment on peut faire mieux avec moins. En tout cas la ligne 5 semble s'éloigner. Il n'en a pas été question.  Mais ne vous en prenez pas à Lévita si rien de ce qu'il dit ne se réalise. Il n'est pas au courant de tout.

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2017 6 25 /11 /novembre /2017 11:12

Décidemment le sujet intéresse.Deux lecteurs matinaux nous signalent la même chose. Se promenant  à Palavas sur la piste cyclable le long du Prévost près de l'antique extracteur d'algues ils ont vu un petit regard maçonné de l'émissaire  situé dessous  qui débordait. Comme il touche l'étang, cela signifie qu' une quantité non négligeable d'eau issue de Maera  va dans l'étang. Est-ce une fuite ? un  lecteur mieux informé nous apportera peut être la réponse. En tout cas c'est inquiétant.

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2017 6 25 /11 /novembre /2017 08:30

         IFREMER  possède une filiale, le REMI qui communique peu (en tout cas pas avec les citoyens)  mais fait honnêtement son travail. Elle analyse les eaux côtières dans les zones habitées.

        On a donc l'impression d'une schizophrénie. Alors que pour IFREMER    (officiellement) le tuyau de 11 km qui rejette en mer  les eaux usées traitées par Maera  est une bénédiction pour la mer qui manque de nitrates et de phosphates, le REMI   a un son de cloche très différent qui correspond exactement à ce qu'avaient   prédit les scientifiques d' IFREMER  lors de l'étude d'impact de l'émissaire. Dans certaines conditions, surtout l'été , il y a danger de pollution pour la côte. Frêche  par un miracle transformant l'eau sale en eau  propre  avait fait transformer cet avis de terrain, les subventions régionales étant un argument de poids. Le Comité d'Hygiène National  avait donné un avis favorable. Jean Pierre Molle alors Prud'homme major des pêcheurs de Palavas avait  protesté mais sa voix n'avait pas porté loin. Il réclamait un contrôle continu à la sortie de l'émissaire. Les gens qui défendent officiellement notre environnement lui avaient doctoralement prouvé que c'était inutile, les analyses étaient suffisantes.

    Revenons à notre vaillant REMI. Il a constaté  en  août 2017 deux jours de  pollution grave à Palavas  (la baignade a été interdite) et une pollution  permanente autour de la sortie de l'émissaire (qui se dissout heureusement quand on s'en éloigne) avec un danger accru par vent du sud fort.   Un lecteur de Lattes nous signale par ailleurs qu'en octobre  2017 50 000 m3 d'eaux non traitées (avec des eaux de ruissellement qui submergeaient la station)  avaient été déversées dans le Lez par Maera. Notons que Palavas a le pavillon bleu qui offre toute garantie, du moins pour ceux qui se fient aux étiquettes. Si  la pollution est accidentelle il faut le prouver. Car un accident qui se reproduit n'est plus un accident mais un dysfonctionnement.

   Dans le même temps deux communes  supplémentaires ( et notamment Carnon et son pic touristique d'été) ont été rattachées à cette station ultra performante.

   Amis lecteurs , exigez avec nous un contrôle continu à la sortie du tuyau ( dont les résultats seront publiés). et ne vous fiez pas trop aux technocrates. Et s'il faut encore améliorer Maera lorsque la Métropole augmente, et bien, il faut le faire tout de suite.

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2017 5 24 /11 /novembre /2017 13:47

L'orientation ( qui était déjà  latente) de la  future régie municipale des eaux de Montpellier se précise. il s'agira d'une régie municipale fonctionnant comme le privé, c'est à dire où les clients paieront l'eau mais aussi les investissements. Les bénéfices à long terme étant sujets à caution et représentant plutôt une gestion  privée repeinte pour faire gauche. L'éviction d'un expert  , Ruf, remplacé par un autre  présumé plus favorable au privé Alain Guilbot est un  pas de plus vers cette orientation néo libérale.. Ruf qui redécouvre l'eau chaude crie au scandale. Mais qu'allait-il faire dans cette galère  du grand Mamamouchi ?

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2017 5 24 /11 /novembre /2017 11:34

Il est sur le podium  national (en deuxième position)  pour une activité particulière  : le nombre de photos publiées de sa belle dentition et du reste de sa personne. Sur un char  d'assaut lors. d'une commémoration (mais ce n'est pas lui qui a libéré Montpellier, contrairement à ce que pourrait penser un nul en histoire), avec des écoliers , à moto,  et dans d'innombrables  rangs d'oignons où il occupe modestement le centre.

  Au moins dans ce domaine il surpasse Frêche qui était pourtant un champion.  Il n'approche pas encore Staline qui avait de plus gros moyens.  Montpellier ne s'en portera pas mieux, et peut être plus mal si son opération charme réussit.

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2017 5 24 /11 /novembre /2017 11:15

 Mercredi 22 novembre,  à Clermont-l'Hérault, notre camarade Michel Capron a reçu une lettre de menace, courageusement anonyme.
 " CAPRON Arrête de critiquer le Maire ! Sinon !!! " . C'est directement lié à son activité politique, lui qui fut adjoint au Maire de Clermont-l'Hérault de 2001 à 2008 et qui est toujours un militant communiste actif et reconnu sur la ville et  un candidat aux législatives.
 Le vendredi 15 décembre 2017 à l'occasion d'une soirée qui se tiendra salle des arts à Nébian (18h). une réunion de soutien est organisée. Il s'agit de mettre TOUS les élus au pied du mur de la liberté.   Michel  a vu  le non-renouvellement de son contrat à la médiathèque, le laissant à 59 ans dans une situation des plus précaires.

    Ces pratiques nauséabondes dépassent largement le cadre de Clermont- l'Hérault.  S'en prendre au moyen de vivre d'un militant et tenter de l'effrayer pour qu'il s'écrase est la preuve d'un système à bout de souffle  qui n'a plus que la peur pour se maintenir, à tous les niveaux, puisqu'il a perdu la confiance des citoyens. .

  Nous sommes tout avec Michel Capron.

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2017 3 22 /11 /novembre /2017 09:11

Cyrille Meunier réintègre  la SA3M, société d'aménagement de la Métropole après son éviction par Saurel.  Cela paraît logique. Par contre  le blog trouve  beaucoup à redire sr les affirmations du maire de Lattes au sujet du SYBLE. D'abord personne ne l'a exclu. Ce mandat électif (qu'il occupe déjà) était renouvelable. Il a battu le Maire de Prades le Lez  chouchou de Saurel. C'est une forme très imparfaite de démocratie puisque c'est un suffrage au troisième degré, mais c'est mieux que pas d'élection du tout.

 Par contre se revendiquer  comme ayant la commune la plus impactée  par les crues est une contre vérité.  Ce n'est exact que dans le cadre d'une géographie "administrative" qui exclut Palavas dont le Maire a eu la stupidité de quitter l'agglo de Montpellier (devenue métropole) pour celle de l'Or.   Mais Palavas et son chapelet d’étangs, tout comme Pérols et Carnon demeurent à l'aval et reçoivent  toutes les eaux y compris de Lattes. Et nous n'avons pas à nous féliciter du SYBLE pour qui le littoral ne fait pas partie du Bassin Lez-Mosson-étangs. La preuve : RIEN n'est prévu pour ce secteur dans le futur PAPI (planification  et financement des travaux de prévention).

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2017 6 18 /11 /novembre /2017 10:47

Voici les chiffres pour les Bouches du Rhône d'après la Marseillaise : - 10%  pour les dépenses de fonctionnement, subvention d'Etat passant de 140 à 128 millions. Autant dire plus aucune possibilité d' investissement. Et des dépenses contraintes transférées par l'Etat (RSA, handicap etc)  incompressibles.   les suppressions de services suivront immanquablement  Les chiffres sont différents ailleurs en fonction de la taille des Départements, pas la tendance.

C'est un pan de la démocratie qui disparaît. Les élus perdent tout pouvoir, sinon celui de gérer la pénurie et de trouver de nouvelles façons de ponctionner notre porte monnaie.

  Du jamais vu depuis la création des Départements. Les élus sont devant leurs responsabilités.

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2017 3 15 /11 /novembre /2017 09:26

La Halle bleue accueille de nombreux spectacles. Les Arènes aussi

"L’organisation de ces spectacles participe également au rayonnement culturel et touristique de la commune de Palavas les Flots.

Aux fins d’assurer cette mission, la commune souhaite mettre à la disposition d’un délégataire expérimenté son hall d’activité."    et ses arènes    dans une procédure analogue  .(dernier conseil municipal)

 Pour ceux qui n'auraient pas compris,  la  gestion de la halle et des arènes va être confiée au privé. C'était déjà le cas pour la halle. Il est à noter que pour les Arènes l'Office du Tourisme avait été jugé suffisamment compétent l'an dernier  Au lecteur à s'interroger sur ces fluctuations dans la pensée communale.

 

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2017 3 15 /11 /novembre /2017 09:00

L'amende pour stationnement illégal devient  au 1er janvier prochain  un forfait post stationnement. ce n'est plus une infraction. le lecteur se demandera l'intérêt de la chose , puisqu'il payera de toute façon.  L'infraction dépend de l'Etat, le forfait en question de la commune. L'argent ira désormais à la commune.

  Oui mais voilà, qui va le percevoir, Palavas ou l'Agglo de l'Or  ou le partageront-ils  comme le demande l'Agglo ?  Au dernier conseil municipal de novembre le Maire sort son colt: " Il est proposé au conseil municipal de fixer le montant reversé à la Communauté d’agglomération du Pays de l’Or à zéro euro et de charger M le Maire de signer tout document relatif à cette affaire."

    L'affaire  devrait se conclure entre amis de trente ans par un duel  en un lieu encore indéterminé.

En entendant deux nouvelles vont faire plaisir aux Palavasiens. les précieux horodateurs vaches à lait vont être recouverts d'une housse. Et l'amende de 17 euros va devenir un forfait à 35 euros.  Dans tous les cas c'est eux qui payent, la commune qui récupère une partie de  la baisse des subventions d'Etat, et l'Etat qui peut faire des cadeaux au CAC 40 qui en reverse une partie aux actionnaires.

 

 

 

 

 

 

 

"

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens