Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 décembre 2017 4 21 /12 /décembre /2017 09:00

Nous avons tendance ici (un peu trop ?) à assimiler PS et social libéralisme. il faut croire que ce n'est pas toujours la même chose, surtout si l'équipe au pouvoir est suffisamment pluraliste. Le budget régional 2018 n'est pas  la copie conforme de tant de budgets départementaux qui enregistrent des baisses de dépenses. Certes il n'est pas plus maître des décisions gouvernementales que ses homologues  C'est par l'emprunt qu'il augmente ses capacités d'investissement.  Avec 205 euros d'investissement par habitant  (en hausse) soit la première place en France, si les promesses se matérialisent, c'est l'Occitanie qui résiste le plus au dogme de la baisse des dépenses publiques . Cela ne réhabilite pas les accords de sommet,  mais cela prouve que de larges accords  sans hégémonie  appuyés sur des luttes locales et une bataille d'idées  ne sont pas solubles dans le macronisme. 

   Cela donne de l'espoir ! Et si la cour des Comptes régionale, appendice de la commission de  Bruxelles  dans les actes, crie au  désastre, notre bonheur sera complet.

  Le naturel revient dans les détails. L'Orchestre de Montpellier est jugé trop coûteux.  Nous apprenons au passage  qu' Aréna fleuron régional autoproclamé  est un échec financier dont se détourne le privé ,repris par  la Région  avec le parc expo en déliquescence en attendant quoi, on ne sait pas.. Comme d'habitude les gains sont privés et les déficits publics.  Les transports scolaires vont tendre vers la gratuité et c'est tant mieux.

   Dans l'ensemble, comme dit l'autre , ça aurait pu être pire.

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2017 3 20 /12 /décembre /2017 13:19

LATTES, PEROLS  PIGNAN ,SAINT-GEORGES-D'ORQUES ,VENDARGUES sont au tableau du déshonneur des communes comptant (relativement à leur taille) le moins de logement social, en tout cas sous le seuil obligatoire.  C'est un chantier dont nous devrions nous emparer. Palavas à droite plus social que Lattes "à gauche". Qui l'eut cru? 

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2017 4 14 /12 /décembre /2017 09:37

C'est l''adjointe de Saurel  qui est chargée d'annoncer les mauvaises nouvelles  , pour une fois il renonce à la photo.  Certes "les tarifs sont inchangés et les changements sont des améliorations à la demande des usagers." C'est nous prendre pour des imbéciles.

  En coeur de ville  si les deux premières heures restent  à   quatre euros le tarif bondit à 10 au delà. Un esprit malintentionné appelle ça une augmentation..

  Nous ne sommes pas persuadés que ce soit à la demande des habitants   des quartiers  de Cité Mion, Arceaux-Figuerolles et les Aubes -Pompignane que le tarif passe du vert à l'orange, et que les habitants  des Grisettes, Port Marianne et Celleneuve accèdent  dans l’allégresse aux joies du stationnement payant. Et le prix du PV pour stationnement non autorisé double pourle  plus grand bonheur de tous car ils ne commettent plus un  délit. C'est un énorme progrès.

   La réalité est plus prosaïque. Devant la perte de subvention les Communes puisent dans nos poches un impôt invisible. Ainsi va le libéralisme.

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2017 3 13 /12 /décembre /2017 14:14

Sur Change.org la pétition de Pérols  Autrement    visant SFR et la possibilité pour tous de téléphoner à Pérols   (ça ne s'est pas arrangé)  s'étoffe.  Si vous souhaitez le faire il est toujours temps. C'est ce que nous rappellent nos amis péroliens, et leur lutte fait chaud au cœur. Lorsqu'on arrête de subir en silence tout devient possible.

Tapez sur votre moteur de recherche  change.org Pérols téléphone et vous accédez à la pétition

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2017 5 08 /12 /décembre /2017 15:23

 267  salariés parisiens de Decaux (qui a perdu l'appel d'offres sur les vélos de la métropole) seront reclassés par leur nouvel employeur aux conditions antérieures.  Smovengo (partie technique montpelliéraine, les vélos de l'Agglo, mais  quelques capitalistes  tout de même dont Auchan) a accepté.  Victoire précieuse contre les opérations boursières ou autres qui se terminent toujours mal pour les salariés. Il y aura tout de même des licenciés qu'on console avec une prime plus importante, ce qui est moins satisfaisant.

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2017 4 07 /12 /décembre /2017 08:26

C'est en tout cas ce que demande l'ASPRI. Cela ne signifie pas une obligation. Mais si l'étude globale  prenant en compte les pluies , la capacité d'infiltration restante en amont, la possibilité de rétention des étangs, les tempêtes marines (le lecteur est peut être éberlué mais cela n'a JAMAIS été fait, le saucissonnage favorisant l'immobilisme) les textes devront le permettre.  Actuellement certains classements bloquent les possibilités, contre tout bon sens. A suivre.

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2017 4 30 /11 /novembre /2017 10:57

Une réunion à Montpellier a fait salle comble et c'est très bien. Tout y a été discuté  conflictuellementy compris le tracé et c'est très bien.  C'est comme cela qu'on avance, dans le réel et sans laisser faire les technocrates de tout poil et les partisans de l'immobilisme.

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2017 1 27 /11 /novembre /2017 13:27

L'adjoint au maire de Montpellier, plus macronien que Macron , comme il sied aux nouveaux convertis, affirme que le manque à gagner sur la taxe d'habitation (81 % des foyers montpelliérains vont être exonérés qui n'est pas rien) sera remboursé  au centime près par Bercy.  Les autres impôts ne progresseront pas, promesse de campagne.

  Par contre les  autres promesses pleuvent pour l'avenir. La question que se pose le blog c'est comment on peut faire mieux avec moins. En tout cas la ligne 5 semble s'éloigner. Il n'en a pas été question.  Mais ne vous en prenez pas à Lévita si rien de ce qu'il dit ne se réalise. Il n'est pas au courant de tout.

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2017 6 25 /11 /novembre /2017 11:12

Décidemment le sujet intéresse.Deux lecteurs matinaux nous signalent la même chose. Se promenant  à Palavas sur la piste cyclable le long du Prévost près de l'antique extracteur d'algues ils ont vu un petit regard maçonné de l'émissaire  situé dessous  qui débordait. Comme il touche l'étang, cela signifie qu' une quantité non négligeable d'eau issue de Maera  va dans l'étang. Est-ce une fuite ? un  lecteur mieux informé nous apportera peut être la réponse. En tout cas c'est inquiétant.

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2017 6 25 /11 /novembre /2017 08:30

         IFREMER  possède une filiale, le REMI qui communique peu (en tout cas pas avec les citoyens)  mais fait honnêtement son travail. Elle analyse les eaux côtières dans les zones habitées.

        On a donc l'impression d'une schizophrénie. Alors que pour IFREMER    (officiellement) le tuyau de 11 km qui rejette en mer  les eaux usées traitées par Maera  est une bénédiction pour la mer qui manque de nitrates et de phosphates, le REMI   a un son de cloche très différent qui correspond exactement à ce qu'avaient   prédit les scientifiques d' IFREMER  lors de l'étude d'impact de l'émissaire. Dans certaines conditions, surtout l'été , il y a danger de pollution pour la côte. Frêche  par un miracle transformant l'eau sale en eau  propre  avait fait transformer cet avis de terrain, les subventions régionales étant un argument de poids. Le Comité d'Hygiène National  avait donné un avis favorable. Jean Pierre Molle alors Prud'homme major des pêcheurs de Palavas avait  protesté mais sa voix n'avait pas porté loin. Il réclamait un contrôle continu à la sortie de l'émissaire. Les gens qui défendent officiellement notre environnement lui avaient doctoralement prouvé que c'était inutile, les analyses étaient suffisantes.

    Revenons à notre vaillant REMI. Il a constaté  en  août 2017 deux jours de  pollution grave à Palavas  (la baignade a été interdite) et une pollution  permanente autour de la sortie de l'émissaire (qui se dissout heureusement quand on s'en éloigne) avec un danger accru par vent du sud fort.   Un lecteur de Lattes nous signale par ailleurs qu'en octobre  2017 50 000 m3 d'eaux non traitées (avec des eaux de ruissellement qui submergeaient la station)  avaient été déversées dans le Lez par Maera. Notons que Palavas a le pavillon bleu qui offre toute garantie, du moins pour ceux qui se fient aux étiquettes. Si  la pollution est accidentelle il faut le prouver. Car un accident qui se reproduit n'est plus un accident mais un dysfonctionnement.

   Dans le même temps deux communes  supplémentaires ( et notamment Carnon et son pic touristique d'été) ont été rattachées à cette station ultra performante.

   Amis lecteurs , exigez avec nous un contrôle continu à la sortie du tuyau ( dont les résultats seront publiés). et ne vous fiez pas trop aux technocrates. Et s'il faut encore améliorer Maera lorsque la Métropole augmente, et bien, il faut le faire tout de suite.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens