Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 08:14

La France et l'Allemagne soutiennent totalement l'Ukraine contre la Russie et des sanctions sont prises. C'est "la politique extérieure" proclamée. Dans le même temps ENGIE (GDF) , les plus grosses sociétés allemandes et britanniques de distribution du gaz viennent de signer à Vladivostok un accord économique avec Gazprom la firme russe. Ils vont construire conjointement (et payer au prorata) un gigantesque gazoduc qui doublera l'existant à travers la Baltique entre la Russie et l'Allemagne. Ce gazoduc qui évite l'Ukraine va priver cette dernière des énormes revenus du transit et la priver de gaz puisque la Russie va fermer le robinet. L'Ukraine va devoir acheter le gaz russe à l'Allemagne au prix du marché , alors qu'elle avait un tarif avantageux.

Ce coup de poignard dans le dos de l'Ukraine est-il conciliable avec la politique affichée ? S'agit-il d imbécillité congénitale ? Pour Pourochenko peut être . Mais pas pour ses maîtres.

Prenons une autre clé de lecture : le taux de profit des grandes sociétés capitalistes occidentales : l'accord qui implique un tarif favorable leur donne des garanties et un avenir radieux et peu importe l'Ukraine. Les peuples ne les intéressent pas. Appliquons à l'ensemble du monde cette clé de lecture et bien des contradictions s'éclaireront, y compris au Moyen Orient.

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 05:26

Le FMI a approuvé le 30 novembre dernier l'inclusion du yuan la devise chinoise dans le panier de devises de référence, communément connu sous l'appellation de droits de tirage spéciaux (DTS). Le yuan deviendra la cinquième monnaie de réserve le 30 septembre 2016, le panier des DTS actuel ayant été prorogé jusqu'à cette date.

Cette information occultée par la presse dite d'information est un véritable tremblement de terre. Le yuan devance déjà l'euro dans les échanges internationaux. C'est au tour du dollar de perdre son rôle de monnaie mondiale incontournable. L'hégémonie des USA se fissure. Et leur capacité à financer leur dette en fabriquant du dollar international aussi.

Il est probable que d'immenses conséquences vont en découler .

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 12:11

Monde Nouveau en commun a tenu une excellente réunion à Pérols en présence de député de la circonscription Roumégas et de toutes les couleurs politique du grand rassemblement. Une trentaine de personnes ont échangé pendant 2 heures et il est impossible de résumer le débat dans le cadre du blog.

Pour notre part nous retiendrons un point qui a occupé une certaine place, le Canal du Rhône à Sète qui fait partie du paysage de notre secteur mais dont l'importance n'est pas toujours comprise. Une péniche normale avec un seul moteur remplace 250 camions et donc 250 moteurs. En ce temps où l'on discute beaucoup du Diésel ce n'est pas sans intérêt. En désenclavant Sète par rapport à l'Europe du Nord il est (une fois entièrement calibré) un outil de développement. Il peut jouer un rôle lors des crues.

Cet outil précieux était géré par l'Etat qui employait des techniciens de toute sorte pour l'entretenir. A notre époque de libéralisme il a été transformé en EPIC (le statut des personnels change mais le caractère technique demeure) puis en EPA (Etablissement Public Administratif). Ce sigle neutre est peu parlant mais redoutable. C'est un outil de gestion de droit privé avec délégation de service public qui perd son bras armé : le personnel technique. La sous-traitance devient la règle avec coexistence pour le moment des fonctionnaires et de personnels précaires, avec l'avenir que l'on discerne déjà à la poste par exemple.

Un outil au service du public devient un outil au service des intérêts des lobbys. Un combat de plus à mener.

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 08:35

L'Association, toujours en progression a tenu son Assemblée Générale devant cent personnes environ. La discussion a été nourrie, un pas a été franchi : partant des besoins des Palavasiens qu'il n'est pas question d'abandonner (des succès ont été enregistrés) l'énorme majorité des intervenants ont développé l'idée d'une solution de la source à l'embouchure. Cela suppose un élargissement aux associations du bassin et une action auprès des médias.

Une bonne nouvelle : le PPRI aux petits oignons qui permettait à Jeanjean de construire en zone inondable et de combler impunément a vécu. Le Préfet lance un nouveau PPRI discuté en 2016. Cela donne des perspectives de lutte et annonce de gros nuages (bénéfiques, ceux là) sur tous les hypocrites qui au nom du logement social ou de la balnéothérapie construisent des logements hors de prix là où c'est en principe interdit.

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2015 6 28 /11 /novembre /2015 08:06

L'ex-dirigeant du Government Accountability Office (GAO) des Etats-Unis Dave Walker a déclaré qu'actuellement la dette publique du pays a atteint près de 65.000 milliards de dollars au lieu des 18.500 déclarés, , en calculant la somme de toutes les obligations non capitalisées du pays. rapporte lundi l'hebdomadaire américain The Hill.

"Si vous rajoutez les pensions civiles et militaires non capitalisées à ces 18.500 milliards et des services de santé pour les retraités, les déficits supplémentaires dans le domaine de la sécurité sociale et l'assurance médicale d'Etat, ainsi que différentes obligations et les dépenses imprévues du gouvernement fédéral, le chiffre réel sera estimé à près de 65.000 milliards, et il augmente automatiquement en l'absence de réformes", a-t-il déclaré.

M. Walker, qui avait été à la tête du Government Accountability Office à l'époque de la présidence de Bill Clinton et George Walker Bush, a rajouté que la dette publique qui ne cesse d'augmenter empêche les Etats-Unis de réaliser telles ou telles initiatives en matière de politique intérieure tout comme de politique étrangère.

Le dollar monnaie mondiale permet cet exploit aux USA. Leur hégémonie (de moins en moins) est payée par le monde entier et c'est un américain qui le dit.

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 06:42

François Taillandier (Huma du 26 novembre) écrit : "L'autre mot qu'on a beaucoup entendu, avec le "en" terrasse, c'est le mot résistance. Celui là aussi m'a agacé, pour une autre raison : c'est qu'il est trop grand pour nous. Résistance est un mot que l'Histoire a environné de héros et de martyrs. Il ne faut donc pas le galvauder. Vous, moi, nous ne résistons à rien du tout : nous espérons seulement que les services de sécurité , tant bien que mal,déjoueront d'autres attentats. C'est tout. Nous ne devrions donc pas employer un tel mot. Pour tout dire c'est futile."

Nous souscrivons à cette analyse de l'utilisation du mot. Résister , oui, mais au consensus mou qui maintient les choses en l'état et conforte donc le désespoir et la haine, donc porte les attentats futurs , hélas. Ce n'est pas en mettant comme les munichois de 1938 un drapeau à la fenêtre mais en luttant pour dépasser ce monde absurde où les riches font la loi que l'on résiste.

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2015 3 18 /11 /novembre /2015 19:14

La grand mère d'un de nos lecteurs, institutrice communiste a été emprisonnée par la gendarmerie française en 1940 en zone occupée à Digoin et l'enquête a été menée conjointement avec la feld gendarmerie allemande.

Voilà comment un journal pétainiste de l'époque paraissant sous la tutelle des autorités allemandes présente la chose. Résister est une activité antinationale. En ces temps où l'extrême droite veut donner des leçons de patriotisme il est bon de remettre les choses à leur place.

Une leçon d'histoire
Partager cet article
Repost0
15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 11:03


Notre pays vient de vivre l'un des pires événements de son histoire. Les attaques terroristes simultanées de la nuit dernière à Paris et à Saint-Denis, revendiquées par Daesh, faisant à cette heure 127 morts et 200 blessés, sont effroyables. La France est en deuil.

Au lendemain de ce carnage, nos premières pensées se tournent vers les victimes, leurs familles, leurs proches, les témoins et tous ceux dont la vie a été menacée. Pour tous, la douleur est immense. Chacun en France s'en sent profondément meurtri.

Nous saluons l'action des forces de l'ordre, des secours, des urgentistes et personnels de santé et des agents territoriaux dont la mobilisation a été exemplaire ainsi que la solidarité des habitants qui s'est immédiatement manifestée.

Moins d'un an après les attentats de janvier dernier, la République est frappée en son cœur.

Alors que l’État d'urgence vient d'être décrété par le gouvernement, le renforcement des moyens de police et de justice est un impératif. L’État doit trouver durablement les moyens adaptés pour garantir la sécurité de toutes et de tous.

J'appelle notre peuple à ne pas céder à la peur, à se rassembler pour la liberté, l'égalité et la fraternité, et pour la paix. Nous devons refuser les amalgames et les stigmatisations. Ensemble, nous devons rejeter fermement la haine et les racismes.

La France est touchée par la guerre et la déstabilisation qui minent le Proche et le Moyen-Orient. La lutte contre le terrorisme appelle une mobilisation redoublée et des solutions internationales.

Elle ne pourra triompher que dans la mobilisation pour un projet de société solidaire qui place au cœur de tous ses choix l'émancipation humaine, les valeurs de la République et la paix.

Le PCF, ses représentants et ses élus, seront de toutes les initiatives qui, dans les prochains jours, permettront à nos concitoyens de se rassembler pour faire face à cette épreuve et ouvrir un chemin d'espoir pour notre peuple.

Dans ce moment tragique, le PCF a interrompu toute activité de campagne électorale.

Déclaration de Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 11:07

Avec les salarié-e-s de Sanofi !

Les communistes engagé-e-s dans la liste « Nouveau Monde – en commun » conduite par Gérard Onesta sont solidaires des salarié-e-s de Sanofi sur les trois sites de notre région : Toulouse, Montpellier, Aramon.

Alors que ce géant du médicament distribue des milliards de profits aux actionnaires, il vient d’annoncer un nouveau plan de suppression d’emplois.

Dans le Gard, le site d’Aramon est concerné. Alors qu’il travaille sur l’activité « santé animale », cette activité pourrait ne plus être retenue dans le cadre de la filialisation du groupe. La recherche et la production de ces produits destinés à l’utilisation vétérinaire pourraient être sous-traitées dans des conditions sociales et environnementales très dégradées. Ce qui pourrait se traduire par une perte de savoir-faire et d’une maîtrise nationale.

Cela s’ajoute aux plus de 300 emplois supprimés sur Toulouse, sans compter les 240 autres vendus par Sanofi à Evotec, et aux 200 supprimés dans la recherche sur Montpellier.

Les restructurations capitalistiques des groupes financiers sont insupportables, et totalement injustifiées. S’agissant de Sanofi, l’entreprise a perçu 140 millions d’euros cette année d’aides de l’Etat sous forme de crédits d’impôt (CICE et...Crédit Impôt Recherche, il faut le faire !).

Nous interpellons le préfet du Gard et celui de la région pour exiger une intervention immédiate afin de garantir l’emploi qualifié sur notre territoire.

Il est urgent qu’un nouveau mode économique et social se mette en place. Loin d’accompagner des décisions désastreuses, nous serons solidaires de toutes les actions, jusqu’au plus haut niveau parlementaire, destinées à conquérir des droits d’intervention et de décision réels, au service du bien commun et non plus des actionnaires.

C’est le sens de notre engagement dans la liste « Nouveau Monde – en commun », qui a mis
la citoyenneté au cœur de sa démarche : un outil mis à la disposition des salarié-e-s, des
retraité-e-s dont nous soutenons la journée d’action du 24 Novembre prochain, des citoyens
et citoyennes.

Marie-Pierre Vieu et Jean-Luc Gibelin, 10 Novembre 2015.

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 08:03

"Le groupe d'équipements de transport français fournira 800 locomotives électriques aux chemins de fer indiens et construira une usine dans l'Etat du Bihar. Alstom fournira 800 locomotives électriques aux chemins de fer indiens et construira une usine dans l'Etat du Bihar (nord-est de l’Inde).

Ce contrat est devenu l'un des plus gros contrats remportés par un investisseur étranger après que l'Inde ait autorisé des investissements étrangers à hauteur de 100% dans le secteur des chemins de fer dans le cadre de l'initiative "Make in India"."

En clair aucun emploi créé en France, des transferts de technologie qui préparent la fin de l'industrie française. Alsthom profite de prix de revient plus bas en Inde pour augmenter son profit. Encore un brillant défenseur de "l'Europe" mais pas celle des peuples.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens