Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juillet 2017 5 28 /07 /juillet /2017 08:56

On retrouve la problématique de la Grèce dans la manière dont nous jugeons ce qui se passe à Saint Nazaire. Il est vrai que le droit de préemption n'est pas une nationalisation. Le premier commentaire de l'Huma est donc "un répit temporaire".

 Vu en fonction de nos désirs ce commentaire est pertinent. Vu en fonction des intérêts des travailleurs des chantiers il  donne une posture à la Varoufakis. Que s'est-il passé chaque fois  que le problème du rachat d'une entreprise française s'est posé ?  L'Etat s'est défaussé, sous Sarkozy comme pour Hollande et les vautours ont pu dépecer et détruire en engrangeant les brevets et les carnets de commande. C'est une constante du capitalisme rentier.

 Pour la première fois un fleuron de notre industrie , si bien entendu Macron persiste , sera certes propriété d'un groupe italien qui aura  tout pouvoir de gestion et de captation des profits (la préemption semble plus un moyen de pression qu'une décision ferme). Mais les Italiens , pas fous, exigent 51 % c'est à dire la propriété sans entrave. A 50 %  (c'est le système chinois ou cubain)  l'état ne gère pas  mais rien ne peut se faire sans son accord.

   L'enjeu est considérable et mérite mieux qu'une moue de dédain. C'est la preuve que les libéraux ont pris la mesure du mécontentement et lâchent du lest.  C'est une victoire, une de plus , que nous sommes incapables de voir , c'est une possibilité de ranimer l'espoir qui s'évaporerait si nous persistions dans le déni.

 Avec des ennemis comme nous, Macron peut dormir tranquille. Apprenons à lui donner des insomnies.

  Henri Ausseil

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2017 5 28 /07 /juillet /2017 07:06

Ce jeu consiste à refiler à l'adversaire une carte appelée mistigri. Celui qui la conserve a perdu.

 Saakachvili   au temps désormais lointain de l'hégémonie américaine voulait que la Géorgie rejoigne le paradis  occidental. Les fruits n'ayant pas tenu les promesses des fleurs il a été chassé en puisant paraît il dans la caisse. La Géorgie demande son extradition.  En Ukraine ,aussi sec, il est nommé  gouverneur d'Odessa puis devient gênant. Il a fourni de fausses indications pour son passeport (c'est un parfait inconnu, cela va de soi, les services secrets ukrainiens ignoraient tout de lui). On le lui retire. Il n'est plus ni géorgien ni ukrainien. La Lettonie qui recycle les serviteurs en difficulté  lui offre un passeport mais de non - citoyen,  nouveau nom plus décent  des apatrides  d'autrefois. En somme il est traité comme un russe de Lettonie, ce qui ne manque pas de sel, pour un homme qui mangeait du russe à tous les repas.

 Les USA comme la France  (et leurs domestiques) sont ingrats avec les harkis. Avis aux amateurs.

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 09:37

Les grandes manoeuvres ont commencé. La CFDT part en guerre contre certaines dispositions. Pour elle l'employeur  ne doit pas avoir le droit d'organiser un référendum sans l'avis d'au moins un syndicat. FO s'agite sur le même thème, avec un peu plus de virulence en paroles.

    Pour nous c'est du vent. L'essence de la loi travail n'est pas les modalités d'organisation d'un référendum (dans la pratique les rapports de force joueront)    mais une  convention d'entreprise  transcendant les conventions collectives. Accepter cela c'est accepter un patronat tout puissant utilisant le vide syndical et la peur du chômage pour remettre en cause tous les acquis.  Seuls la CGT et Sud ont une attitude claire sur ce point .

  Lors de la bataille politique la même clarté sera nécessaire. Le libéralisme de gauche ou de droite n'a pas d'avenir.

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 09:04

Il y a un an , le Père Hamel y était assassiné par deux islamistes . Cela aurait pu donner du grain à moudre au front National. Dans d'autres contrées certains élèvent des murs pour se séparer des immigrés.

 Ici un maire communiste, Hubert Wulfranc (député depuis) a refusé la haine, dépassé l'anticléricalisme  clivant,  et conduit une communauté à panser ses plaies sans naïveté. La cérémonie qui a accompagné la pose d'une plaque a quelque chose de surréaliste. Ont pris le parole successivement le nouveau maire communiste, le député communiste , l'évêque (pour dire  que notre société sait qu'elle ne peut vivre bien quand d'autres vivent mal) et Macron président , avec son premier ministre,  pour soigner son image mais  rendant  un bel hommage à la vertu comme on dit. La communauté d'origine maghrébine état présente et nombreuse , le piège n'a pas fonctionné.

   Et pour ceux parmi nous qui resteraient attachés à de vieilles conceptions sur le rassemblement et la laïcité, Saint Etienne de Vouvray donne un démenti cinglant. Non, le PCF ne s'est pas dissous dans un magma destructeur. Par ses actes il a contribué à souder une communauté qui l'a choisi comme intercesseur aux législatives.

  Une belle leçon pour nous tous.

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 08:32

L'Huma  a consulté les comptes de Danone de 2013, Muriel Pénicaud étant  DRH à ce moment là de sa  fulgurante carrière.

   Nous y apprenons  (c'est légal donc pourquoi le cacher?)  que la future ministre  engagée dans le dégraissage  (900 emplois dont 230 en France, après bien d'autres) a perçu  un lot de 55120 actions  au prix d'ami de 34,85 euros l'unité , qu'elle s'est empressée de revendre au prix du marché soit 58,41 euros  C'est comme cela que le capitalisme rentier fidélise ses bons serviteurs , sous le nom de "stock-options".  Soit plus d'un million , ce qui est très nettement plus qu'un pompier, une infirmière ou un professeur dont pourtant le travail est  utile à la société. Notre future ministre a été payée grassement pour augmenter le chômage et détruire de la production de richesse. Lorsqu'elle affirme que les suppressions d'emploi peuvent être bénéfiques, elle a raison. Mais elle aurait dû préciser  pour qui.

On ne saurait mieux résumer le fonctionnement du capitalisme "moderne".  Il n'y a RIEN à attendre de ces gens là et de leurs domestiques.

 Et ne vous imaginez pas que la remplacer par un clone serait bénéfique. C'est le système qu'il faut changer.

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 06:39

"Le caractère extraterritorial des sanctions antirusses, adoptées par la chambre basse du Congrès des États-Unis, contredit le droit international", a annoncé le ministère français des Affaires étrangères.

 Cela n'a pas gêné la France lorsque des blocus contre Cuba ou l'Iran décidés par les Etats Unis ont conduit à de lourdes amendes (pour la BNP notamment)    contre des firmes françaises par des tribunaux américains. C'était le temps des caniches du dollar.

     La nouvelle ligne de la France, si les actes suivent, est un grand pas vers une monde multimodal qui vaut mieux qu'un monde où un pays peut  décider pour tous les autres. Et donc un grand pas vers la fin des conflits  en Syrie, en Afghanistan, au Yemen, en Syrie, au Soudan, en Irak, en Libye mais aussi en Ukraine,

  Ce serait aussi la reconnaissance d'un fait ; l'hégémonie américaine n'existe plus. Et une diplomatie a tout intérêt à se baser sur les réalités et non les fantasmes idéologiques.

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 09:23
Pour information.
 

Point N°57 de l'ordre du jour

Prévention des risques majeurs et gestion des milieux aquatiques - Basse vallée du Lez et de la Mosson - Déclaration d'un système d'endiguement au titre de l'article R 562-14 du Code de l'environnement – Approbation

R. 214-119-1, qu'elle ou il détermine, dans l'objectif d'assurer la sécurité des personnes et des biens. (Réponse  = NON, rien ne prouve que la sécurité des personnes et des biens soit assurée, ce serait même le contraire, les risques sont au moins aussi importants et même davantage que fin des années 1980 suite à l’importance des surfaces bâties depuis cette date entre Montpellier sud et l’avenue de la mer).

 

Point N°58  de l'ordre du jour

Service public de l'eau et de l'assainissement - Station d'épuration MAERA - Commune de Lattes - Demande de dérogation article L121-5 du Code de l'urbanisme – Engagement

A titre exceptionnel, les stations d'épuration d'eaux usées, non liées à une opération d'urbanisation nouvelle, peuvent être autorisées par dérogation aux dispositions du présent chapitre.

 

Conclusion : Malgré les risques d’inondation très importants, Montpellier Métropole souhaite nous  imposer son projet d’extension de Maera avec des dangers de santé publique pour les riverains, les risques d’inondation et le coût très important de cette extension et de sa maintenance.

Un  projet qui peut être dangereux, non soumis à enquête publique préalable, qui ne répond pas aux critères de démocratie participative citoyenne,  ni  au développement durable ou à l’économie circulaire globale et une mauvaise utilisation de l’argent public.

 

Ces décisions sont mises à l’ordre du jour du prochain Conseil de la Métropole du 26 Juillet afin de se soustraire à l’enquête publique préalable.
J C
En tant que Palavasien  le rédacteur du blog ne peut que réagir  à l'intitulé "basse vallée du Lez". Palavas est au point le plus bas c'est à dire à l'embouchure. Mais sur la commune les rives du Lez  s'érodent   et elle est exclue des travaux  de la "basse vallée". La géographie administrative est à la géographie ce que la musique militaire est à la musique   
 
Partager cet article
Repost0
26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 08:45

L'égalité devant l'impôt   et la loi est la grande conquête de 1789.  Non la justice fiscale qui n'a jamais existé (en proportion les pauvres ont toujours payé plus que les riches) mais le traitement uniforme devant l'impôt. Les nobles ne payaient pas d'impôt parce qu'ils étaient "nés", Ils avaient une justice particulière quand ils commettaient un délit ou un crime. C'est ce qu'on appelle les privilèges

  Curieusement en ces temps de régression l'inégalité et les deux justices  reviennent. Le ministère des finances  sur ordre de son ministre  traite les gros fraudeurs sans passer devant la vraie justice. Il en résulte une bienveillance  qui contraste avec la sévérité envers les chômeurs qui travaillent au noir passibles de la correctionnelle.

     Le système fiscal est le reflet d'une société.  Nous redevenons une société d'ancien régime avec ce qui l'a conduite à sa perte : un énorme  problème pour les finances de Jupiter :  un état pauvre dans un pays riche.  Nous sommes la République en marche arrière.

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 07:22

On plaisante sur  Buridan      qui rogne sur le picotin de son âne jusqu'à ce qu'il meure. Mais c'est  ce que fait le grand patronat.  Apicil-Mozart  consulting n'est pas une officine d'extrême gauche mais un cabinet qui accompagne les entreprises (et est payé par elles)  dansz la gestion du personnel.

Que dit cet cestimable cabinet ?    Le  mal être au travail coûte 12 600 euros par an et par salarié au secteur privé.  Vous avez bien lu : les patrons qui licencient et aggravent les conditions de travail de ceux qui restent  jusqu'au malaise jettent leur argent par la fenêtre !

    Si tous les patrons le comprenaient ce serait une bonne nouvelle. Mais il y a gros à parier qu'entre un profit à court terme et des problèmes xfuturs ils ne choisissent le profit.

   Mais pour nous c'est un formidable appel d'air : en voulant de bonnes conditions de travail , nous faisons gagner de l'argent aux entreprises !   Les bons patrons c'est nous !     Et les PDG arrogants sont des Buridan qui tuent leur entreprise.

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 07:08

Les pompiers sont aimés des Français : service gratuit à notre disposition dès que survient un drame, santé, inondation ou incendie. Donc un service public majeur.

  Mais il n'y a pas plus d'argent pour eux que pour nous. Un grand nombre sont des volontaires dont l'engagement doit être reconnu car il implique des sacrifices. Tous les patrons ne sont pas compréhensifs lors des absences induites par les interventions. Les risques sont grands et méritent  une compensation. Depuis longtemps le malaise existe, prenons parfois des formes de contestation de la hiérarchie.  Mais l'origine est certaine : l'état libéral   préfère un euro fort à une France bien gouvernée. Ce mécontentement éclate avec la crise des vocations.

 C'est l'austérité que les pompiers combattent. Leur combat est le nôtre.

  

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens