Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 17:58

C'est la triste réalité pour les 5 départements de notre ancienne région : il est le seul à avoir voté contre. Les frondeurs au pied du mur ont montré une nouvelle fois leur vacuité. Pourtant l'état d'urgence a prouvé qu'il n'est pas dangereux pour le terrorisme mais pour les libertés. Roumégas doit être le seul candidat de la vraie gauche aux prochaines législatives dans sa circonscription.

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2016 3 20 /07 /juillet /2016 09:43

La municipalité de Grenoble dirigée par un vert est désormais face à son bilan. Si on en juge ce qu'écrit dans l'Huma du 20 juillet un collectif de gens de culture ce n'est pas brillant : "Un cocktail , un bazar, un agglomérat de pièces hétéroclites, foutras idéologiques allant , d'un côté , du plus libéral économique (n'attendez pas tout des financements publics, soyez aussi créateurs en terme de financements, le mécénat privé voilà l'alternative) au plus populiste ( la culture pour tous, pas une culture mais des cultures... , les artistes professionnels sont des nantis, tout le monde est artiste, opposant dans les faits les artistes aux amateurs) en passant par l'aspiration révolutionnaires à la décroissance (la sobriété et la frugalité doivent être également appliquées à la culture, qui est une activité humaine contre les autres."

Le blog a abordé plusieurs fois ce problème, sous des angles divers. Si l'alternative politique ne débat pas clairement du financement de ce qu'elle promet, et donc de la manière dont on créera les richesses à redistribuer, une fois au pouvoir, ses actions différeront peu de celles des socialistes et de la droite et la déception sera au rendez-vous. Ce ne sont pas les discours qui comptent, mais les actes.

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2016 3 20 /07 /juillet /2016 07:59

Nous proposons à nos sagaces lecteurs la lecture du projet de délibération du conseil municipal du 18 juillet 2016

"Il est exposé au conseil municipal que les lois portant modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles, dite Loi MAPTAM, celle portant nouvelle organisation territoriale de la République, dite loi NOTRe, opérent des transferts de compétence en diverses matières.

L'article 6 de la loi n°83-667 du 22 juillet 1983 avait confié aux communes la compétence des ports de plaisance. Reprise à l'article L5314-4 du code des transports, cette compétence peut être confiée à un établissement public de coopération intercommunale.

L'article L5216-5 du code général des collectivités territoriales issue de la rédaction de la loi NOTRe dispose que :

"I.-La communauté d'agglomération exerce de plein droit au lieu et place des communes membres les compétences suivantes :

1° En matière de développement économique : actions de développement économique dans les conditions prévues à l'article L. 4251-17 ; création, aménagement, entretien et gestion de zones d'activité industrielle, commerciale, tertiaire, artisanale, touristique, portuaire ou aéroportuaire ; politique locale du commerce et soutien aux activités commerciales d'intérêt communautaire ; promotion du tourisme, dont la création d'offices de tourisme "

La "zone d'activité" est une compétence économique relevant de la compétence de la communauté d'agglomération du pays de l'Or. Mais une zone d'activité est une aire délimitée et affectée à l'activité économique et réservée aux entreprises. A Palavas les Flots, la zone artisanale de la rue des Cacharels a été identifiée en tant que telle et transférée à l'établissement public de coopération intercommunale.

Sur le domaine public portuaire, aucune zone d'activité économique délimitée, spécialement aménagée à cet effet et réservée à cet égard n'existe.

Or, la circulaire de monsieur le Préfet de l'Hérault en date du 8 avril 2016 portant interprétation de la loi MAPTAM et loi NOTRe ne vise pas seulement à donner un éclairage des dispositions législatives en vigueur mais une disposition créatrice de droit en ce sens qu'elle indique que "le transfert de cette compétence (zones d'activités) dessaisira les commune au plus tard le 1er janvier 2017. (...) le transfert sera intégral et aucune fraction de la compétence ne pourra demeurer au niveau communal". S'agissant particulièrement des "zones d'activités portuaires", la circulaire indique que si "la notion de "zone d'activité portuaire" n'est pas juridiquement définie, (...) il apparaît difficile de considérer qu'un port et l'activité portuaire qui lui est intrinsèquement liée (...) soient exclus de la notion de zone d'activité portuaire. Tous les ports qui relèvent de la compétence communale seront donc transférés aux (établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre) au plus tard" au 1er janvier 2017.

Il est proposé au conseil municipal de refuser le transfert de la compétence des port des plaisance à la communauté d'agglomération du pays de l'Or sur la base d'une circulaire et considérant matériellement qu'aucune zone d'activité, au sens de l'article L5216-5 du code général des collectivités territoriales n'existe sur le territoire de la commune de Palavas les Flots."

Résumons cette admirable démonstration : la zone étant un EPIC n'est pas une zone d'activité économique et peut rester dans le giron de la Mairie, à l'abri des regards des amis de la communauté des communes

Il n'est pas inutile d'ajouter que la société Palus Avis (le lecteur devinera facilement à qui elle appartient) gère une grande partie de la zone portuaire qui n'est pas une zone économique mais rapporte tout de même de somptueux loyers à Palus Avis. Il se passe de drôles de choses à Palavas.

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 17:43

Christian Estrosi est un grand donneur de leçons. Il pontifiait il y a peu : "Si Paris avait été équipé du même matériel de vidéo-surveillance que nous, les frères Kouachi n'auraient pas passé trois carrefours sans être repérés." Et pourtant dans sa ville ultra sécurisée l'horreur a eu lieu. Il est instructif que Nice soit le champion de la fausse sécurité: 1257 caméras, une police municipale impressionnante, vidéo protection dans les transports en commun, brigade canine, patrouille commune entre la police municipale et la police nationale.

Tout cela a surtout servi à l'enquête qui a suivi, pas à prévenir, ce qui est essentiel.

Ces faits devraient être connus de tous, au moment où les sondages montrent un peuple traumatisé prêt à 80 % à restreindre ses libertés et probablement à payer plus pour plus de caméras et de policiers.

La police est nécessaire, la surveillance aussi, mais si le contrat social unissant les citoyens n'est pas rétabli , tout cela sera vain. Il faut SURTOUT dépenser de l'argent pour l'école, créer des emplois , mette fin aux ghettos abandonnés par l'Etat, mettre fin aux discriminations de toutes sortes . Il y a trente ans , lorsque le capitalisme rentier n'avait pas commencé son travail de démolition de l'Etat providence, les évènements que nous connaissons étaient inconcevables hors d'un contexte de guerre .

A un niveau évidemment moindre d'importance nous avons pu constater à Palavas le rétrécissement de la notion de sécurité aux questions de police et de caméras. Des pompiers à une demi -heure qui arrivent trop tard et les risques d'inondation autrement menaçants que les cambriolages n'étaient pas vécus comme des problèmes sécuritaires. C'est un long combat d'explication mais aussi pour trouver des solutions et les faire appliquer auquel nous devons nous atteler. Et nous serons bien seuls politiquement, mais pas isolés si nous remportons des succès.

NON LA SECURITE N'EST PAS QU'UNE AFFAIRE DE REPRESSION.

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 10:56

Il faut entendre par là l'industrie ( Areva, EDF, INTEL etc) et le BTP. Des emplois liés au tourisme sont certes créés en nombre, le solde est positif , mais pour combien de temps ? Nulle part dans le monde le tourisme n'est une ressource solide. C'est un appoint précieux mais un appoint. Et nous n'avons aucune information sur la nature des emplois et leur rémunération.

Conclusion : une fausse embellie qui ne règle rien.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 07:20

L'embauche de l'ancien Président de la Commission européenne par la banque Nord Américaine n'est pas seulement un scandale, elle est le révélateur du système capitaliste financier. Les puissants de ce monde alternent les responsabilités politiques et les responsabilités dans le monde des affaires et de la finance. Elle éclaire encore mieux la nature de l'actuelle construction européenne contre les peuples et toute dévouée aux intérêts du capital. Voilà qui ne doit plus être supporté.

Un mouvement large d'indignation et de demande de changement démocratique et progressiste doit se lever. Le silence des chefs d'Etats et de l'actuel Président de la Commission européenne ne fait qu'aggraver encore la connivence entre des partis politiques et le monde des affaires. Ils devraient prendre l'initiative de boycotter M. Barroso et la banque Goldman Sachs.

P Le hyaric

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 13:34

C'est avec tristesse que j'ai lu l'article de Michel Perraud sur ce sujet dans la Marseillaise. Il est parfaitement documenté sur un plan historique. Mais il porte un jugement définitif : la Charte d'Amiens est plus nécessaire que jamais.

S'il s'agit de ne pas s'associer à la politique de Valls et hollande, il a raison, mais il est inutile de prendre la charte d'Amiens comme justificatif. La politique de Valls et Hollande, alliés du MEDEF, est une politique de droite, le fantastique mouvement social en cours (il est loin d'être terminé) se suffit à lui même pour le prouver, l'utilisation du 49-3 étant la preuve de la preuve.

Le plus grave, objet de ma tristesse , c'est que nous avons une nouvelle illustration de notre incapacité à réaliser que les temps ont radicalement changé. Le capitalisme rentier veut modeler un monde pour la finance , qui capte à son profit de plus en plus de la richesse produite par d'autres . S'imaginer que le mouvement social (l'anarcho-syndicalisme est à l'origine de la charte) un grand soir ou de toute autre façon pourra changer la donne à lui seul est une erreur grave. Si nous ne construisons pas une grande force politique alliée au syndicalisme authentique (qui gardera farouchement son indépendance, c'est le bon côté de la charte) afin de dépasser ce stade du capitalisme qui nous détruit, nous n'arriverons à rien , sinon au pire. Serons nous éternellement une machine à perdre qui ressasse le passé alors que nous prétendons représenter l'avenir ?

Ces propos très personnels appellent forcément au débat.

H A

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 09:08

La finale de l'Euro n'efface pas les maux du pays, la funeste loi travail, les revenus salariaux qui baissent quand les dividendes s'envolent, les services publics menacés... Les calculs politiciens seront déçus. Et pourtant quelque chose en aura été changé pour chacun des millions de Français qui auront suivi la compétition et l'équipe de France.

Dommage pour ceux qui méprisent le football. D'autres ont bien glosé sur Picasso, Nijinski ou les surréalistes. Ils y auront perdu la beauté du geste et la quête d'une perfection qui nous fait tous progresser. Cette équipe dé France a su ajouter la solidarité et la simplicité, à ce courage qui renverse les causes perdues à quelques minutes du coup de sifflet final. Autre chose que la morgue des stars ou les joueurs-marchandise vendus comme au foirail! La communion qui a accompagné les Bleus n'est pas dérisoire dans une société qui n'en permet guère. Elle est un brin de cette espérance tenace qui fait les nations.

« Donner, partager, recevoir ». Ainsi, Aimé Jacquet, le sélectionneur des champions du monde 1998, résumait-il le football. Lui qui avait commencé sa vie professionnelle à l'usine, du côté de Saint-Etienne, cherchait cette essence du football qui le rend si populaire et échappe au public huppé des loges du stade de France. Bien sûr, il a été contaminé par l'argent comme la plupart des activités humaines, celui des paris, des gros chèques et des grosses embrouilles. Mais dans les yeux des mioches qui tapent le ballon en bas des cités, dans le cœur des dizaines de milliers d'éducateurs qui court bénévolement les stades chaque semaine, un autre rêve est poursuivi. «Le football est le reflet de notre société », disait encore Aimé Jacquet. Avec toutes ses facettes.

Patrick Appel Muller Huma du 11 juillet 2016

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 06:54

Une pétition (lancée par les xénophobes) en faveur de l'organisation en Finlande d'un référendum sur le maintien ou non du pays au sein de l'Union européenne a déjà recueilli 27.100 signatures et ce, en moins d'un mois, rapporte la presse locale, rappelant que pour que ce document soit examiné par le parlement, il faut qu'au moins 50.000 personnes le signent dans un délai de six mois.

"La prise de décisions concernant la Finlande est déléguée à Bruxelles plus que cela est nécessaire (…) Pour recouvrer son indépendance, le pays devra quitter l'UE"

l'Europe ne fait plus rêver que les financiers. Goldman Sachs du krash de 2008 fait son marché parmi les commissaires "européens " qui lui rendent tant de services ! Quel retournement en si peu d'années ! Ce qui est significatif tout de même c'est que ce mouvement confus contre les effets du libéralisme ne profite pas à la gauche antilibérale. Sommes nous à la hauteur ?

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2016 6 09 /07 /juillet /2016 08:11

Archéologia n'est pas un brûlot d’extrême gauche. On peut y lire page 5 du n°545 , venant de professionnels, une constat consternant sur les dernières atteintes à l'histoire de ce peuple merveilleux. Les musées sont de fait privatisés, sommés de trouver des ressources, l'archéologie est passée à la moulinette. Tout ça coûte beaucoup trop cher, il vaut mieux rembourser les banques qui ont perdu des sommes colossales en spéculant. Ça c'est nous qui le disons , pas Archéologia.

Écoutons Salvatore Setis archéologue : "si le Louvre a des comptes équilibrés (il est membre du conseil scientifique du Louvre , il sait de quoi il parle) ce n'est pas parce qu'il gagne de l'argent avec la billetterie mais parce que 50 % de son budget est couvert par des financements publics. Il n'existe aucun musée au monde qui puisse se transformer en affaire rentable."

Il ajoute : "prétendre le contraire fait perdre beaucoup de temps en discussions insensées et vaines."

Cela ne vaut pas que pour l'Italie et pour les musées Chez nous cela concerne par exemple le Pont du Gard, l'Orchestre de Montpellier et un nombre considérable de musées municipaux.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens