Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 08:15

La poussée du Front National est certes le fruit amer des renoncements du PS. Ce qui nous intéresse le plus sur le Montpelliérain (mis à part Mauguio et Montpellier 2 où l'Appel pour un autre avenir était absent ou incomplet) c'est le premier résultat de la nouvelle stratégie de Front de Gauche élargi.

Voici les résultats dont nous n'avons pas à rougir compte tenu de l'abstention de gauche , du vote dit utile et des multiples candidatures qui nous ont freinés , notamment à la Paillade.

Lattes ; 7.19 %

Pignan 20,32 % (le second tour manqué de peu)

Montpellier 1 13,89 %

Montpellier 3 8,52 %

Montpellier 4 7,37 %

Montpellier 5 14,01 %

Montpellier Castelnau : 11, 84 %

Saint Gely du Fesc : 6,82 %

A noter que Palavas est dans le canton de Mauguio où nous étions absents . Le vote blanc (212 voix, plus de 7 %) a été considérable et en grande partie POLITIQUE. Il n'est plus si facile de leurrer l’électorat de gauche.

Contrairement aux affirmations des chiens de garde nous avons moins souffert du discrédit à gauche que le PS dont l'hégémonie est mise à mal. Le bond en avant reste bien sûr trop limité. Mais les chiffres sont comparables à ceux de Mélenchon (pas en voix, en pourcentage) les meilleurs pour nous jusqu'à présent. Dans les décombres du social libéralisme un grand espoir est en train de naître.

Henri Ausseil

Partager cet article
Repost0
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 07:58

Palavas sera une des dernières communes à s'accrocher aux machines à voter. Rappelons qu'elles n'ont aucune horloge interne et que les modifications peuvent être difficiles à dater. En cas de conflit aucune vérification n'est possible alors qu'ailleurs on recompte les bulletins.

Pour supprimer tout soupçon , le remède est facile : revenir au vote papier. Et qu'on ne nous dise pas que la planète en souffrira : un minuscule bout de papier contre des tonnes de publicités qui vont à la poubelle !

Partager cet article
Repost0
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 10:12

Alexis Carrel médecin du début du XXe siècle (il est mort en 1944) mérite que l'on s'intéresse à lui. Médecin, il a inventé un antiseptique pour laver les plaies qui a sauvé bien des vies et des membres pendant la guerre de 14. Il a été prix Nobel. Mais ce n'est pas à ce titre qu'il mérite notre attention.

Son livre "l'homme, cet inconnu" célèbre en son temps et occulté depuis montre d'autres facettes moins réjouissantes. Avant Céline et tant d'autres il divise la société en deux, les individus alpha et oméga , les maîtres et les esclaves. A ce titre il est l'ancêtre du nazisme comme Gobineau mais aussi du darwinisme social qui sévit aux USA. La sélection des individus est de l'ordre de la nature, et la société doit respecter cette loi. Il est donc notre adversaire primordial puisque nous défendons le postulat inverse : c'est la société et non la nature qui crée les inégalités, à l'exception des handicaps génétiques.

Une autre facette de son génie malfaisant a une postérité florissante. Il comprend que ce n'est pas réjouissant d'être un oméga pour toujours. C'est même dangereux pour la société des alpha. Il préconise des compensations : le sexe, la drogue, la violence canalisée. En notre temps de ghettos hors du droit, où l'Etat est volontairement absent, force est de constater qu'il a eu des émules secrets, et chez tous les libéraux, même lorsqu'ils se gargarisent des droits de l'homme.

A vous d'y réfléchir. D'autant plus qu'il se proclame athée. On peut être "laïque" et profondément réactionnaire.

H Ausseil

Partager cet article
Repost0
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 07:56

Une lectrice lattoise nous communique :

Nous étions à la réunion sur ODE1, ce sera Odysseum bis avec des bureaux et le transfert des commerces du Fenouillet et du Solis , c'est une affaire traitée par un groupe immobilier , ce qui suppose des profits juteux pour le privé, les dépenses pour les contribuables.

Les opérations immobilières commenceront sur Lattes dans le secteur mas de couran campings autour du tramway puis vers 2020 vers castorama. Ce sera du standing . Et on disserte sur le développement durable !

Partager cet article
Repost0
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 07:51

C'est le Préfet qui a la responsabilité du PPRI et non les élus. Encore faut-il qu'il ne s'incline pas devant leurs désirs.

Nos lecteurs savent que le PPRI (Plan de Prévention des Risques d'Inondation) actuel est aberrant. Il permet l'urbanisation en zone inondable, pour le plus grand bonheur des promoteurs et le plus grand malheur des habitants de l'avenue Saint Maurice notamment. De plus , même insuffisant, il ne s'applique pas puisque le Maire s'obstine à refuser le Plan Local d'Urbanisme qui intégrerait les risques et conserve contre la loi commune un POS qui ne les intègre pas.

Le PPRI va être révisé. Espérons qu'il suivra la carte d'aléas et non les appétits immobiliers. Ce sera aussi le bon moment pour imposer le PLU au Maire qui peut encore faire traîner si on ne le secoue pas ... et si les futures élections le laissent en place.

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 07:27

Au niveau du club d'éducation canine, situé entre la petite route vers Carrefour Market et le Lez , sur une largeur de trois mètres la berge s'est effondrée sur une importante longueur.

Une preuve de plus que des travaux sont nécessaires dans le secteur. L'ASPRI écrit au Département propriétaire des berges. Mais le problème concerne tous les élus et le Préfet.

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 08:13

Mohamed Yacoubi fêtait avec son syndicat et ses soutiens la précieuse décision de justice qui a rendu son licenciement injustifié et condamné la direction de la Poste. Parmi eux Bernard Lledo qui y était à plusieurs titres : comme syndicaliste et ami, comme postier, comme militant illustrant l'un des axes forts de sa future campagne : un service public de qualité.

N'oublions pas que le conflit à Saint Jean de Védas- Lavérune provient d'une politique de charcutage des tournées destiné à économiser des facteurs sur le dos des usagers, rançon du llibéralisme. La réintégration de Momo reste à obtenir mais la lutte continue.

Et elle aura grâce à Bernard Lledo et Régine Velay un écho aux cantonales.

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 07:46

" L'imperméabilisation des sols conduit à une augmentation du volume des ruissellements superficiels au détriment de la recharge des nappes phréatiques. Elle se traduit également par une diminution du temps de réponse des bassins versants et une augmentation des débits de ruissellement superficiel. Les pluies qui, avant urbanisation, ne provoquaient pas de dommages particuliers deviennent problématiques. On assiste donc à une augmentation de la fréquence des crues exceptionnelles. L'accroissement de la population urbaine entraîne une surconsommation de l'eau potable qui, combiné avec le déficit de la recharge des nappes entraîne un abaissement de leur niveau. La réponse d'un bassin versant à une pluie varie selon le degré d'urbanisation du bassin. Un bassin rural produit une réponse beaucoup plus lente qu'un bassin très urbanisé, ce qui se traduit par un décalage dans le temps du pic de la crue entre les deux milieux.

L'évapotranspiration, dont on estime qu'elle génère de 60 à 95% de la pluie annuelle dans les régions à dominante forestière est très fortement diminuée en milieu urbain. Cette diminution est provoqué par la disparition de la végétation et l'imperméabilisation du sol, ce qui accélère le phénomène de ruissellement au détriment de celui d'évapotranspiration"

Voici comment LA SCIENCE AU PRESENT 2015 (page 85) résume admirablement la problématique crues-urbanisation.

N'en tirons pas la conclusion que l'urbanisation est "mauvaise". Elle n'est ni bonne ni mauvaise elle est. Vouloir arrêter les mouvements de l'histoire est vain et au fond rétrograde. Par contre le vrai développement durable consiste (ce que l'homme a toujours fait dans le passé au bout du compte) à S'ADAPTER. Urbaniser sans tenir compte des effets inéluctables, sans rien faire pour contrer les effets négatifs, tout en bavardant parfois sur le développement durable est irresponsable.

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 07:48

Nous apprenons (avec beaucoup de retard) que la TAM a sous-traité le contrôle des voyageurs à la SCAT , société lyonnaise. Pourquoi cette mesure en apparence étrange ?

Selon nous plusieurs réflexions s'imposent :

- éviter les grèves à répétition dès qu'un contrôleur est agressé. 6 ou 8 gros bras déboulant en même temps dans un wagon dissuadent plus facilement les fraudeurs qu'un contrôleur isolé. Nous touchons du doigt une réalité compliquée : une grève catégorielle qui "prend (pour un problème réel lié à la crise de la société) en otages" tous les passagers pour le comportement d'une poignée de voyous aboutit à la privatisation sans que les usagers regrettent l'ancien système. Une leçon cruelle pour la CGT dans la relation à la politique , qui ne peut plus être ce qu'elle était. Sans lien avec les usagers, la grève devient un redoutable boomerang.

- les gros bras créent un calme apparent par la victoire provisoire de la répression. Si le problème se reproduit gageons , hélas, qu'il prendra des proportions considérables, le nombre de voyous s'adaptant au nombre de contrôleurs. En clair ce sera bien pire.

-- Il est probable que la TAM a fait des économies en évitant un recrutement massif par elle et à l'année des contrôleurs nécessaires. C'est une victoire de plus du libéralisme ambiant.

Pour la construction du grand mouvement seul susceptible de mettre fin à cette spirale infernale les leçons doivent être tirées : la nécessité d'une action GLOBALE contre la misère comme contre la fraude, la recherche des actions adaptées, la construction d'une alternative en lien avec le politique. Un rude chantier.

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 15:23

Saurel rassure les maires : ils seront écoutés. Toute la question étant de savoir ce qu'il adviendra si un maire est en conflit avec la Métropole. Qui tranchera ?

La réponse est venue d'un vote du Conseil Municipal de Montpellier . La ville perd une foule de compétences au profit de la Métropole : la voirie, l'urbanisme, les parcs et aires de stationnement , les réseaux de télécommunication, la réhabilitation de l'habitat, les gens du voyage, les incendies, la concession de la distribution publique d'électricité et de gaz, la concession des plages.

Des compétences stratégique qui donneront n'en doutons pas si Saurel a les mains libres un grand nombre de délégations de service public, nom donné aux privatisations rampantes , avec destruction d'emplois municipaux. Et les maires vont à leur tour passer à la casserole. Bien sûr tout ne se fera pas d'un coup. Mais la démocratie communale subit un coup mortel.

Au bout de l'évolution les maires n'auront plus que des pouvoirs dérisoires et les décisions se prendront loin des citoyens. Notre opposition à ce processus reste totale.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens