Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2022 1 30 /05 /mai /2022 06:46

L'Elysée a publié un communiqué rendant compte du contenu  qui mérite d'être commenté.

  Sans surprise ils exigent l'intégrité territoriale de l'Ukraine et le cessez le le feu.

Mais les autres mesures  préconisées ne manquent pas de surprendre:

  1- La libération des 2500 prisonniers  de guerre d'Avostal est la seule mesure militaire évoquée. En apparence c'est favorable  à l'Ukraine. Mais c'est officialiser la défaite. Ils n'ont pas fait l'objet d'une négociation comme le dit Zelenski , ils ont été faits prisonniers. Et Poutine peut en faire une monnaie d'échange pour une sortie honorable pour l'Ukraine.

 2- La France et l'Allemagne se retirent des négociations de paix de l'ancien format Normandie (Ukraine, Russie, France, Allemagne)  mais ne souhaitent pas la présence des USA pour les remplacer.  Les négociations doivent avoir lieu entre l'Ukraine et la Russie. Et l'OTAN n'est pas citée.  Biden doit être furieux. C'est aussi la réponse à Zelanski qui n'a pas respecté les accords de Minsk.

3 -La question du blé ukrainien est abordée d'une étrange façon.  L'Ukraine a une frontière avec la Pologne  mais France et Allemagne l'ignorent. Le seul débouché serait Odessa qu'il faut déminer  et ouvrir aux bateaux étrangers. Si le blé passe par la Pologne couchée devant les USA , la transaction sera obligatoirement en dollars. Par Odessa, la mer est libre, la monnaie de la transaction aussi. Les clients (beaucoup sont les amis de la Russie) peuvent tourner SWIFT. Il n'est donc pas étonnant que Poutine ait donné son accord. Et l'ONU est mise en avant pour donner une coloration humanitaire.

Qu'en conclure?

France et Allemagne prennent leurs distances avec Biden et l'Europe de l'est sous des apparences contraires. C'est une bonne nouvelle pour la paix.

 

Partager cet article
Repost0
29 mai 2022 7 29 /05 /mai /2022 10:11

Alain Supiot  professeur émérite au Collège de France, publie la Justice au travail, ouvrage dans lequel il met en perspective historique cette grande question et analyse les évolutions en cours. Dans l(Huma , il appelle à dépasser l’opposition entre justice distributive et justice recognitive, c’est-à-dire entre ce qu’on nomme aujourd’hui le « social » et le « sociétal ».

la justice n’est pas le résultat d’un « ordre spontané », d’un mécanisme autorégulateur de type biologique ou économique ; elle est l’horizon d’efforts toujours recommencés qui visent à réduire les facteurs d’injustice propres à une époque et dans des circonstances données. Plus l'injustice s'aggrave, plus la violence se développe. Cependant  les révoltes contre les injustices peuvent être réprimées ou captées par des démagogues qui dirigent la colère sociale contre des boucs émissaires. C’est seulement lorsqu’elles sont animées par un projet politique cohérent qu’elles peuvent accoucher d’une société plus juste. Ce fut le cas au XXe siècle de l’invention de l’État social,

Depuis bientôt un demi-siècle, la foi en un « ordre spontané du marché » a conduit au contraire à attiser la compétition de tous contre tous, aussi bien au plan international qu’européen ou national. Ériger ainsi en norme fondamentale la poursuite par chacun de ses seuls intérêts particuliers disqualifie l’intérêt public et la frugalité, et engendre inévitablement la violence. Une société qui donne pour idéal à sa jeunesse de devenir millionnaire n’est soutenable ni socialement ni écologiquement et se condamne à la répétition des crises, car  cette déconstruction ne conduit pas à l’avènement d’un ordre spontané du marché, mais à des  calculs d’utilité entre individus animés par la seule poursuite de leurs intérêts privés. Le besoin de solidarité ne disparaît pas mais il se transporte sur d’autres bases – non démocratiques – telles que l’appartenance ethnique ou religieuse, la couleur de la peau ou l’orientation sexuelle. La « justice sociale » est alors invoquée au soutien de revendications identitaires, dont l’inflation est proportionnelle au déclin de la citoyenneté économique et sociale.

L’une des leçons à tirer de la pandémie de Covid c'st la mise en lumière le sort des « travailleurs essentiels », notamment de ceux qui soignent les malades dans les hôpitaux publics : les médecins, infirmiers, aides-soignants, sans oublier les agents d’entretien ou de restauration, aujourd’hui sous-traités dans tous les sens du terme. Il a bien fallu reconnaître que – peu importe leurs origines, la couleur de leur peau ou leur orientation sexuelle – ils n’étaient pas payés à la mesure du caractère essentiel de leurs tâches (que l’on songe aux écarts vertigineux entre la rémunération d’une infirmière et d’un banquier d’affaires…).

La pandémie a aussi montré que l’hôpital fonctionnerait beaucoup mieux s’il était organisé sur la base de leur expérience de ces tâches, plutôt que par des technocrates ou des cabinets de conseil. D’une manière plus générale, on ne répondra pas aux défis sociaux et écologiques qui sont les nôtres sans permettre aux travailleurs de peser sur ce qu’ils font et la façon dont ils le font.

Cet enfoncement dans la déshumanisation se traduit par une augmentation considérable des affections psychiques au travail. Ces risques d’altération de la santé mentale n’épargnent pas les classes dirigeantes. Ne percevant plus le monde qu’à travers sa représentation chiffrée, elles perdent pied avec le réel et apparaissent de plus en plus « déconnectées » ou « hors sol ».

C'’est  la structure juridique du servage qui ressurgit avec le travail sous plateforme. En droit féodal, le serf n’était pas un salarié, mais le tenancier de la « tenure servile » que lui concédait son seigneur, moyennant redevance. C’est exactement la formule que cherchent à imposer les plateformes. Ceux qui contrôlent les réseaux d’informations et détiennent la réalité du pouvoir de s’exonérer de leurs responsabilités sociales et écologiques.

C’est la négociation de branche et elle seule qui permet de tirer vers le haut à la fois cette qualité et le pouvoir d’achat.

Extraits d'un artyicle de l'Huma (A Musso)

Partager cet article
Repost0
29 mai 2022 7 29 /05 /mai /2022 09:48


jeudi 2 juin à 10h30

devant la Préfecture de Montpellier

rassemblement des retraités

une délégation sera reçue par le préfet  pour une  augmentation des pensions l' amélioration des services publics  et pour que chacun vive dignement


organisé par l’Union des Retraités-CGT-34

samedi 4 juin 2022 à 14h

table ronde

devant la Sous-Préfecture de Lodève .


système national de santé et

permanence des soins à Lodève.


 

en présence de syndicalistes CGT, d’élus locaux et de responsables hospitaliers

suivi à 17h d’une manifestation organisée par l'association :

"Pour de véritables urgences au CH de Lodève"

 
Partager cet article
Repost0
29 mai 2022 7 29 /05 /mai /2022 09:27

Israël  a  refusé une demande américaine d'autoriser l'Allemagne à fournir à l'Ukraine des missiles guidés antichars Spike  développés par Israël . Selon la licence, Israël doit approuver tout transfert des missiles à un tiers. Israël ne fournira à l'Ukraine que du matériel militaire non létal.

Le Spike  n'offre pourtant  rien de nouveau par rapport aux missiles antichars de fabrication occidentale déjà fournis à l'Ukraine.

.Mais en représailles La Russie pourrait armer la Syrie avec des armes avancées, intensifier la coopération militaire avec l'Iran ou même expédier des armes de fabrication occidentale capturées  au Hezbollah au Liban et au mouvement Hamas dans la bande de Gaza.

Déja  le 13 mai lorsque Israël semblait céder aux pressions américaines, des systèmes de défense aérienne S-300 contrôlés par la Russie ont ouvert le feu pour la première fois  sur des avions de chasse israéliens en les "manquant"..  C'était un avertissement avant frais.

Cela permet aussi à Israël de martyriser les Palestiniens qui n'ont aucun allié puisqu'ils ont choisi stupidement (leurs dirigeants) l'arbitrage américain.

Partager cet article
Repost0
28 mai 2022 6 28 /05 /mai /2022 17:23

Le défaut de paiement de la dette souveraine est toujours  lié à l'incapacité d'un  gouvernement à payer en raison d'un manque de fonds disponiblesIci,  ce n'est pas le cas , la Russie est capable et désireuse d'effectuer des paiements, mais pourrait néanmoins être déclarée en défaut de paiement en raison d'une incapacité des détenteurs d'obligations à accepter les paiements et des banques à traiter les paiements, du fait de Biden qui  interdit de payer en dollars.

On croyait avec tout vu. Mais empêcher des capitalistes de percevoir de l'argent qui leur est dû , et cela sur ordre  du chef du plus grand pays capitaliste, c'est une grande première.

Partager cet article
Repost0
28 mai 2022 6 28 /05 /mai /2022 06:14

Mélenchon mais aussi la NUPES ont investi un hôpital de Strasbourg.  Il s'agit de montrer que la défense de la santé n'est pas une affaire corporative mais  une affaire politique   puisque c'est une question budgétaire..  Les syndicats et les personnels doivent dire ce qu'il veulent, l'offre politique doit leur être présentée.

C'est ce qui a été fait à Strasbourg  et devrait être fait partout où un mouvement social existe.  La charte d'Amiens est depuis longtemps obsolète qui sépare le syndicalisme du politique   et rend le syndicalisme impuissant.   Le grand mouvement  lorsque les retraites  ont commencé à être attaquées avait pour "soutien" à la chambre le social libéralisme d'accord avec la droite sur le sujet. L'échec était fatal.  Autant le  syndicalisme et l'associatif doivent veiller à leur indépendance, autant ils doivent avoir le courage de dire quelle force politique porte leurs revendications. Sans jamais perdre de vue ces revendications et se plier à des "obligations" politiques. C'est çà la vraie charte d'Amiens.

Partager cet article
Repost0
28 mai 2022 6 28 /05 /mai /2022 05:59

C'est un signe qui ne trompe pas. Le 25 mai la NUPES a présenté ses propositions   : ce ne sont pas les salariés qui doivent la payer mais la finance et les profits financiers.     Le blocage des prix et l'interdiction des coupures d'énergie sont deux mesures phares.

 Macron devait en faire autant, dans l'autre  sens.  Si la gauche était divisée, c'est ce qu'il aurait fait sans état d'âme.   Mais désormais , bouche cousue. Ses électeurs devront apprendre APRES les législatives pour quoi ils votent.  Ils pourraient avoir des idées  dangereuses  pour Macron s'ils savaient.

Depuis des années les législatives désignaient les députés soutenant le nouvel élu.    Pour la première fois ce n'est plus le cas.  C'est un énorme pas en avant.

Partager cet article
Repost0
28 mai 2022 6 28 /05 /mai /2022 05:44

La Turquie menace les Kurdes. C'est  l'aviation russe installée au nord du  Kurdistan à la frontière avec la Turquie  qui les protège, la Russie accumulant des forces aériennes  à El- Qamishli.

Les Kurdes sont les alliés des Américains, mais ces derniers restent inactifs. En effet ils ont besoin de la Turquie dans l’Otan. La Turquie met  son véto à l'entrée de la Finlande et de la Suède  avec pour condition du retrait  l'abandon des Kurdes.

Question : que feriez vous à la place des Kurdes ?

 

Partager cet article
Repost0
27 mai 2022 5 27 /05 /mai /2022 10:33

Sil est un pays sur lequel le blog ne fondait aucun espoir c'est la Colombie. trois siècles de gouvernement conservateur, les narco trafiquants    richissimes, des paramilitaires puissants,  la fracture de la longue rébellion, des liens plus qu'étroits avec les USA , cela fait beaucoup.

Et pourtant le 29 mai les sondages donnent la gauche favorite des présidentielles avec Gustavo Preto.. Il y a trois mois elle a déjà conquis le Sénat. 

En 2021 les faux semblants d'une droite sociale ou du moins  populiste ont volé en éclats.  La crise profonde du capitalisme qui n'épargne pas la Colombie a  provoqué des mouvements sociaux inédits.  Ils ont été réprimés dans le sang, d''où  un changement dans les têtes.   Il ne reste plus que la peur du rouge.    On va bien voir. Dans cet étrange pays équatorial mais en altitude le printemps climatique est éternel. Un printemps politique va-t-il naître ?

 

Partager cet article
Repost0
27 mai 2022 5 27 /05 /mai /2022 09:56

Frantz Olivier Giesbert a trouvé la cause de tous nos malheurs. "Les juges qui s'attaquent aux hommes politiques de droite   ont la tête à l'envers. Des farces judiciaires  indignes  d'une démocratie s'opiniâtrent à envoyer en prison d'anciennes grandes figures de la Vème."

Les Giesbert défendant les intérêts de la bourgeoisie ne datent pas d'aujourd'hui. Ces illustres ancêtres défendirent la séparation des pouvoirs au moment où un roi les possédait tous. Quelle dégringolade!

Et il écrit ça dans le Point !   Pour le blog le diagnostic est établi : une fièvre cérébrale provoquée par le virus de   la NUPES , avec pour effet secondaire une touille carabinée.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens