Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 juillet 2022 7 31 /07 /juillet /2022 07:56

Etonnant  article dans le Figaro 

Le chef d'entreprise que je suis ne peut qu'être inquiet d'autant que l'inflation progresse et la récession guette.  En décidant d'agresser l'Ukraine le président Poutine a amené la guerre aux portes de l'Europe.Cette agression est inacceptable et doit être fermement condamnée. Doit-on pour autant condamner le peuple russe qui n'est pour rien dans la décision autocratique du président Poutine ?

Faut-il dès lors appliquer à l'aveugle des sanctions tous azimuts qui ne frappent pas nécessairement l'effort de guerre russe ?  ..Même si l'Europe des Vingt-Sept se donne enfin quelques moyens pour développer une défense unifiée celle-ci en est encore à ses balbutiements. Les États-Unis restent incontournables.

Cette situation n'est pas sans effet sur les sanctions décidées par le G7, l'Otan et l'Union européenne dont les conséquences ont des effets boomerang d'abord sur les économies européennes....

Ce n'est pas la première fois que des sanctions initiées par les États-Unis impactent directement des entreprises européennes comme ce fut le cas lors du retrait de l'Accord de Vienne sur le nucléaire iranien. L'histoire se répète aujourd'hui en Russie de manière plus pernicieuse.

La prestigieuse Université de Yale s'érigeant en censeur du monde industriel a établi une liste des sociétés opérant en Russie, donnant des bons et mauvais points selon que ces sociétés avaient arrêté ou pas leur présence dans le pays.

Cette liste de nom d'entreprises qui avaient encore des activités en Russie a ainsi été jetée en pâture aux réseaux sociaux qui se sont alors déchaînés.

À ce moment-là, en moins d'une heure, l'Occitane a dû faire face à plusieurs centaines d'attaques et tout autant de menaces de boycott pour qu'elle quitte la Russie. Ce que malheureusement elle a dû faire car la vindicte des internautes devenait insupportable et risquait de mettre en péril ses activités dans d'autres régions du monde.

Depuis plus d'un quart de siècle de dur travail nous avions développé une activité prospère en Russie. C'est avec une grande tristesse que je pense à nos 720 collaborateurs que nous avons dû abandonner en quittant le pays.

Pourtant, notre présence comme celle de beaucoup de PME ne contribuait aucunement à l'effort de guerre de Poutine et ne pouvait être traitée de collaborationniste..  Le chef d'entreprise mis devant le fait accompli n'a pas d'autre choix que de s'en remettre aux hommes politiques qui in fine décident du destin des peuples qui les ont élus.

On ne peut pas blâmer les États-Unis quand ils protègent leurs intérêts, mais on doit s'inquiéter quand l'Europe reste à la traîne car il n'y a plus de visionnaires pour défendre et assumer son destin comme à leur époque des Churchill, Adenauer, de Gaulle.

Une lueur toutefois dans ce conflit, l'accord sur les céréales signé vendredi 22 juillet par la Russie, l'Ukraine, la Turquie et l'ONU. Certes l'accord est très fragile mais il faut s'y accrocher pour que vive l'espoir de mettre fin à cette guerre.

Quand la paix sera signée et les sanctions levées, il faudra s'armer de patience pour reprendre les parts de marché perdues.

La frustration n'aura alors été qu'éphémère car la fibre entrepreneuriale ne s'éteint jamais."

Le blog   : le réel du patron conforte nos analyses !

HA

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens