Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2021 4 25 /11 /novembre /2021 08:35

Guadeloupe Martinique Tahiti et Kanaky : la France face à ses rapports coloniaux

« Depuis le 17 juillet, des milliers de Guadeloupéens manifestent toutes les semaines, pour demander l’ouverture de négociations, autour de leurs revendications. Ni le préfet, ni les maires, ni personne d’autre ne nous a considérés », affirme Elie Domota, porte-parole du LKP (Alliance contre la profitation (exploitation), coalition d’une trentaine d’organisations qui dirige le mouvement avec l’UGTG (Union Générale des Travailleurs Guadeloupéens) en tête. Une plateforme de 32 revendications a été élaborée.

La grève générale a démarré le 15 novembre en Guadeloupe, le 22 novembre en Martinique et le 24 à Tahiti.

Si les grèves demandent la suppression de l’obligation vaccinale et la suppression du pass sanitaire, en précisant « nous militons contre l’obligation vaccinale ; mais pas contre la vaccination ! »,  les revendications sociales sont largement mises en avant.

Après la grève générale de 44 jours en Guadeloupe en 2009, les problèmes restent inchangés. Et la défiance à l’égard de l’Etat n’a fait qu’augmenter : la moitié de la Guadeloupe n’a pas d’eau potable, le scandale du chloredecone, des services publics en jachère, une pauvreté multipliée …

« La seule réponse des services de l’Etat et des patrons du privé : arrestations arbitraires, harcèlement des travailleurs, violences policières, condamnations, suspension des contrats de travail ».

Les rapports coloniaux sont toujours présents.

Pensons également à la Kanaky. Le gouvernement français veut maintenir par la force la date du 12 décembre pour le référendum sur l’indépendance de la Kanaky alors que le FLNKS demande son ajournement du fait de l’impossibilité d’avoir mené une campagne politique avec la Covid et ses conséquences. Les organisations kanak, constatant que  la France n’a réussi aucune décolonisation, ils se sont adressés au peuple français en déclarant : « Personne ne peut nier au peuple kanak son droit à l’indépendance.

Les organisations de tous ces mouvements, en Guadeloupe Martinique Tahiti Kanaky, appellent à l’unité avec les travailleurs français.

« Nous lançons un appel aux travailleurs de France », répète Gabriel Jean-Marie, secrétaire générale de la CGT Martinique (CGTM), premier syndicat du territoire. « Le combat que nous menons, c’est celui que mènent de nombreux travailleurs sur leurs conditions de travail précaires ou le prix des carburants ». « Nous disons aux travailleurs français : le gouvernement qui nous opprime, c’est le même. Plutôt que de s’observer et de lancer des mouvements séparés, unissons nos forces ».

Tâchons d’être à la hauteur de cet appel.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens