Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 octobre 2021 5 15 /10 /octobre /2021 07:25

De toutes parts et pas seulement à gauche, et hélas  à gauche  moins qu'ailleurs le diagnostic , pour peu qu'on y fasse attention, émerge.  La droite a peur , ce qui la rend lucide.

 La formidable bataille sur l'identité, les civilisations, les différences "génétiques"  camoufle avec succès la lutte des classes c'est à dire gomme la conscience de classe.

 La lutte des classes existe au moins depuis le néolithique et le capitalisme ne l'a pas inventée. Dès qu'un prince s'empare d'une partie importante de la récolte, ne serait-ce que pour s'offrir une sépulture hors du commun, l'affrontement naît. Celui qui travaille a une moindre part de la récolte que celui qui a la puissance. Les chamans   font passer cette captation pour une décision divine. Les jacqueries, de loin en loin voient affleurer la lutte des classes.

  Contrairement à  ce qu'ont pensé les marxistes avant Gramsci, la lutte des classes s'exprime rarement, ou plutôt la conscience de classe est le plus souvent assoupie par l'hégémonie.  En 2021 c'est le rôle des grands prêtres de l'identité.   Le musulman tout autant victime que moi est l'ennemi, le rassemblement libérateur est bloqué.

  Cela dicte notre choix : le rassemblement suppose la conscience de classe chez les plus opprimés. Chaque fois que nous contournons à gauche cette évidence (la nature, l'économie d'énergie, le féminisme, la laïcité...)  nous rendons service à Macron.   Il s'agit d'objectifs progressistes  indéniables, mais lorsqu'ils oblitèrent (involontairement)  la conscience de classe ils nous font reculer dans les quartiers populaires oubliés. Prenons l'exemple du féminisme. Lorsque le foulard devient l'ennemi, la division s'opère au lieu du rassemblement. L'appartement aux normes  environnementales   souhaitable mais  dont le loyer augmente chasse le pauvre vers le ghetto.

 Nous n'avancerons que si nous nous colletons  avec la réalité : reconquérir les quartiers populaires  suppose la dialectique. Toutes les luttes sont nécessaires mais à une condition, n'en abandonner aucune.

Avec les couches moyennes seules nous n'y arriverons pas. Et abandonner les couches populaires aux Zemmour , aux islamistes ou au désespoir est catastrophique. C'est pourtant ce que nous faisons.

  Henri Ausseil

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens