Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2021 7 28 /02 /février /2021 08:52

L’OST a  publié, le 23 février 2021 un rapport sur « La position scientifique de la France », fondé sur des chiffres couvrant la période 2005 à 2018. Ce dont il s’agit dans ce rapport n’est pas l’ensemble de la science et de la technologie. Mais uniquement les publications de chercheurs dans les revues scientifiques par lesquelles ils s’adressent à leurs pairs pour exposer des résultats. Ces revues, celles prises en compte dans cette étude, sont environ 14 200 en 2018 contre 9500 en 2005. Elles ont publié près de 2 millions d’articles en 2018. La majorité est issue de la la recherche publique, financée par les Etats ou des collectivités régionales, même si des chercheurs employés par des entreprises privées peuvent aussi y contribuer. Il s’agit donc d’une mesure portant sur ce que l’on peut appeler la recherche de base, notamment par opposition à la recherche conduite dans les entreprises publiques ou privées.

Un certain nombre de réalités émergent de cette méthode malgré ses limites.

  • le rouleau compresseur chinois (aidé par la Corée du Sud, l’Inde, le Brésil et l’Iran) fait reculer fortement la domination américano-européenne (plus le Japon) qui a marqué la science mondiale de la seconde moitié du 20ème siècle.
  • les trois pays qui reculent le plus dans cette compétition sont le Japon, la France et les Etats-Unis.
  • : dans le cas de la France, le déclin annoncé par les contestataires des réformes de la recherche scientifique publique des trois derniers quinquennats s’est produit.

Nombre de publications en nombre

En 2018, les États-Unis, avec 19%, sont devancés par la Chine dont la part mondiale atteint 20 %. Suivent le Royaume-Uni (4,5 %), l’Allemagne (4,3 %), le Japon (3,9 %), l’Inde (3,8 %), l’Italie (3,0 %), la Corée du Sud (2,9 %) et la France (2,8 %).

La Chine est partie des tréfonds du classement mondial à la fin des années 1980 , lorsque l'occident en a fait l'usine du monde.

Publications les plus reprises (gage de qualité)

Quant à la part  mondiale du top du top, les articles faisant partie du club très sélect du 1% des plus cités par les autres chercheurs après leur parution voient  les Etats-Unis toujours en première place, ils sont désormais talonnés par une Chine qui augmente sa part à une vitesse sidérante.

Remise en cause  de la "bibliométrie"  qui domine actuellement  en occident

Un recul plus subtil  touche particulièrement la France. Big Pharma et autres multinationales mesurent la valeur d'un chercheur au nombre de publications. Huet cite  Raoult   aux milliers d'articles médiocres publiés et dans des revues qu'il contrôle  vaut deux fois plus qu'Einstein.

Le rapport de l’OST ne dit rien des causes de ce déclin.  La recherche du profit par les multinationales  et l'obéissance des  gouvernements successifs  l'expliquent pourtant. Au contraire  Il présente comme un succès le fait que les   laboratoires… qui ont gagné les compétitions incessantes pour l’accès aux crédits d'état et autres produisent plus .. Il est certain qu’un athlète bien nourri court plus vite qu’un affamé

 Tiré d'un article de  Sylvestre Huet par le blog

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens