Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2020 1 21 /09 /septembre /2020 10:56

Voici le commentaire que nous avait inspiré  l'intervention de Jadot dans un débat de l'Humanité en 2010

Dans un débat dans l’Humanité  (18 décembre 2010) sur l’énergie électrique le député européen vert  Yannick Jadot condamne la France championne du chauffage électrique. La lecture de sa contribution est éclairante. Après ce préambule fracassant, on imaginerait que les solutions alternatives sont passées en revue. Il est question d’isoler comme il faut (qui est contre,  mais cela ne dispense pas de se chauffer), de frigos et des machines à laver économes mais on ne se chauffe pas avec un frigo. On ne se chauffe pas  plus avec des économies d’énergie qu’avec des transports en commun plus sobres.

Nous aurions aimé savoir quelles solutions adoptent les pays qu’il vante comme ayant fait d’autres choix. Rien de tout ça. Faut-il en conclure que nous ne chaufferons pas ? Sa conclusion : « l’énergie la moins chère reste celle qu’on ne produit pas »  retrouve sans le savoir  le "raisonnement" de Fourier qui quadruple les revenus par des économies  dans "Le nouveau monde industriel et sociétal" :

"Fixons d'abord l'attention sur le résultat le plus saillant du régime sociétaire, le quadruple produit. Une grande réunion n'emploierait dans diverses fonctions que le centième des agents et des machines qu'exige la complication de nos petits ménages. Au lieu de trois cents feux de cuisine et trois cents ménagères, on n'aurait que quatre ou cinq grands feux préparant des services de divers degrés, assortis à quatre ou cinq classes de fortune, car l'état sociétaire n'admet point d'égalité. Il suffirait d'une dizaine de personnes expertes, pour remplacer les trois cents femmes qu'emploie le régime civilisé dépourvu des nombreuses mécaniques dont on ferait usage dans une cuisine préparant pour dix-huit cents personnes (c'est le nombre le plus convenable. Le peuple, dans ce cas, dépenserait bien moins pour faire bonne chère, qu'aujourd'hui pour vivre pitoyablement. L'épargne de combustible serait immense, et assurerait la restauration des forêts et climatures, bien mieux que ne feront cent codes forestiers inexécutables." La similitude dans la démarche est frappante, le décalage avec la réalité aussi.

 

Ces réflexions inabouties préparent des lendemains douloureux. En 2010 en France environ 3,5 millions de personnes  sont des « précaires énergétiques », euphémisme qui signifie qu’ils ont du mal à payer leur facture d’électricité. Des milliers de foyers sont victimes de coupures inhumaines.  Entre  2000 et 2010  la part consacrée par les plus pauvres  à cette dépense est passée de 7 à 15%.  Imaginons une électricité rationnée. Qui sera le plus frappé ?  Le droit à l’énergie  est à conquérir.  Ce n’est pas l’option verte.

10 ans après  le problème reste le même, en pire, ambitions présidentielles aidant.

  Henri Ausseil

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens